Here are all of the posts tagged ‘YouTube’.

La revue du lundi par We Are Social #210

par Hugo Clery dans News

Facebook lance une fonctionnalité inspirée de Shazam
Dans sa version application mobile, Facebook va bientôt permettre de détecter une chanson ou un film grâce au microphone de l’utilisateur. L’option, facultative, est inspirée de Shazam et permet de détecter facilement la musique écoutée ou la série visionnée lors de l’écriture d’un statut. Une nouvelle fonctionnalité qui permettra à Facebook de connaître d’avantage ses utilisateurs et leurs habitudes de consommation culturelle.

 

Facebook déclenche la polémique avec son bouton « Demander »
Facebook incite souvent ses membres à compléter les informations présentes sur leur profil et à demander à leurs amis certaines informations manquantes sur leur propre profil. Et bien il sera bientôt possible de demander à un ami de préciser le statut actuel de sa relation amoureuse, pour peu que cette information soit absente sur ledit profil. Une fonctionnalité qui se rapproche de certains sites de rencontre, Facebook proposant ainsi un degré de curiosité assez intime.

Facebook a lancé son bouton « a voté »
La semaine dernière, Facebook permettait à des millions de personnes de déclarer qu’ils avaient voté à tous leurs amis. Le bouton « a voté » avait déjà été instauré en 2010 et 2012 aux Etats-Unis et en Inde début mai. L’Europe, la Colombie, la Coréee du Sud, la Nouvelle Zélande et le Brésil furent donc les derniers pays à en profiter lors de leurs élections parlementaires. Une fonctionnalité qui devrait régulièrement réapparaitre lors de votes importants. En Europe, ce bouton « I am a voter » a été mis en place hier, dimanche 25 mai, lors des élections européennes.

Facebook change ses paramètres de confidentialité par défaut
Pour tous ses nouveaux membres, Facebook a opéré un changement dans la visibilité des statuts postés. Jusqu’à maintenant, chaque nouveau post était visible de tous (en mode « Public). Désormais et à partir de jeudi, les statuts postés ne seront visibles que par les « amis » du membre Facebook. Le changement n’affecte pas les membres actuels qui seront simplement invités à revoir leurs paramètres de confidentialité lors de l’écriture d’un statut.

Nielsen et Twitter identifient désormais la démographie dans leurs audiences TV
Partenaires depuis 2012, Nielsen et Twitter publient régulièrement les audiences Social TV de plus de 250 chaînes US. En plus du nombre de tweets, Twitter TV Ratings affiche désormais la démographie des utilisateurs, soit l’âge et le sexe. L’indicateur concerne les téléspectateurs commentateurs mais aussi leurs audiences respectives. Soit un moyen d’atteindre des populations externes au coeur de cible d’un programme.

Pinterest améliore ses insights pour les entreprises
Pour toute marque présente sur Pinterest, la présence d’Insights à l’instar de Facebook est une nécessité. Un module d’Analytics gratuit est disponible, mais pour aller plus loin, des outils tiers peuvent s’avérer nécessaires. Pinterest a décidé d’ouvrir son API aux développeurs de ces outils afin de proposer aux entreprises des outils d’Analytics poussés. Ces outils devront prochainement devenir plus riches et complets dans le but d’analyser en détail sa présence de marque sur Pinterest.

Adidas personnalise vos chaussures avec vos photos Instagram
À compter du mois d’août, Adidas permettra à ses clients de personnaliser leurs chaussures avec la photo Instagram de leur choix. Ainsi, il sera possible d’acheter des sneakers aux couleurs du dernier burger que vous avez mangé dans le 11ème ou de votre dernier selfie au filtre vintage. Un degré de personnalisation inédit, qui va au-delà du simple changement de couleur ou de logo.

 

La marque de bière Miller Lite crowdsource son futur spot TV
Miller Lite incite ses fans à poser avec ses produits sur Twitter et Facebook et ainsi d’avoir une chance d’apparaître dans la prochaine pub TV de la marque. La campagne « Show Us Your Miller Time » incite tous les participants à utiliser le hashtag #ItsMillerTime pour gagner des lots d’une valeur de 1000$. Une motivation supplémentaire qui permettra à coup sûr à la marque de bière de récolter de nombreuses photos pour sa prochaine publicité.

Budweiser lance une plateforme digitale pour la Coupe du Monde de la FIFA
Cette année, la marque de bière Budweiser est partenaire officielle de la Coupe du Monde de la FIFA. Pour marquer le coup, un minisite appelé « Rise as One » a été mis en place afin de proposer des contenus dédiés. La marque s’est associée à Vice et Fox Sports afin de proposer des vidéos documentaires et témoignages montrant la passion du football à travers le monde. Des Twitter Cards seront postées par la marque pour faire voter l’homme du match à ses followers.

Save The Children cherche le nouveau visage de son compte YouTube
L’ONG Save The Children lance un casting sur YouTube afin de trouver la personne qui sera en charge du compte YouTube et de sa stratégie éditoriale pendant 1 an. Chaque participant devra se filmer et expliquer en une minute pourquoi il doit remporter le job. Un jury composé de journalistes et présentateurs TV dressera une première shortlist, le public votant à la fin pour décider du gagnant. Une initiative visant à parler aux jeunes générations et de s’insérer dans leurs pratiques sur YouTube.

STA Travel encourage le voyage en Australie grâce à Instagram
L’agence de voyages australienne STA Travel veut donner envie aux jeunes Australiens de voyager à l’intérieur de leur propre pays, plutôt que de partir à l’étranger. Avec l’aide de We Are Social, la campagne #WanderAustralia a été lancée. L’utilisateur est invité à faire une sélection de plusieurs photos prises par des membres Instagram influents et d’en faire un diaporama sous la forme d’un ancien stéréoscope afin de rester dans l’esprit vintage. Un concours à la fin du visionnage permet de courir la chance de gagner un bon d’achat  STA Travel d’une valeur de 5000 $ AUD, et de concrétiser ainsi les envies d’évasion qui ont pu naître en regardant les nombreuses photos !

Quand les marques britanniques se réapproprient un hashtag à succès
Jeudi dernier, Greg Heaslip, un vigile de l’agence britannique Arcadia, écrit une demande de congé et l’envoie accidentellement à toute sa société. La bourde se retrouve sur Instagram avec le hashtag #GiveGregTheHoliday, qui se retrouve en trending topics à travers l’Europe. Il n’en fallait pas plus pour que certaines marques investissent la conversation. Ainsi, TrekAmerican, l’organisateur de périples en Amérique, lui a proposé un voyage tout frais payés avec billets d’avion pour Las Vegas. D’autres marques ont également répondu à ce tweet : Miss Selfridge a proposé des robes à une éventuelle compagne de voyage et BHS UK, des polos et shorts pour la chaleur de Las Vegas.

Quand Coldplay fait la publicité d’une société d’affichage
La société d’affichage publicitaire britannique Outdoor Plus a récemment tweeté une affiche de Coldplay présente à l’entrée du tunnel Underpass à Londres. Le compte Twitter du groupe a retweeté la photo à ses 12,4 millions followers, générant une immense publicité pour la société d’affichage. Plus de 1000 retweets cumulés ont fait le bonheur d’Outdoor Plus qui ne se serait jamais attendu à autant d’attention.

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Twitch qui valait 1 milliard

par Chloé Desrosiers dans News

L’annonce fait trembler les sites spécialisés depuis quelques jours : YouTube serait sur le point de racheter Twitch pour 1 milliard de dollars. Une somme qui n’est pas sans rappeler les 1,6 milliards de dollars que Google avait déboursé pour se payer YouTube en 2006…

Capture d’écran 2014-05-20 à 19.07.42

Twitch est une plateforme méconnue du grand public mais très connue des joueurs de jeux vidéo du monde entier : chacun peut diffuser une vidéo de lui-même en train de jouer, en live ou à la demande, pendant que d’autres sont spectateurs et discutent dans un chat dédié.

Niveau chiffres, le service comptabilise 45 millions d’inscrits et 1 million de personnes qui diffusent des vidéos d’eux-même en train de jouer. Son audience a doublé l’année passée, par conséquence le service est devenu le 4ème plus grand consommateur de bande passante aux US en février 2014, derrière Netflix, Google et Apple.

twitch-data

Les utilisateurs sont pour la plupart de très bons joueurs amateurs avides de partager leur passion mais on y trouve aussi des diffusions en direct de tournois mondiaux. Un des derniers exemples en date : le 3ème championnat international de « League of Legends » a attiré pas moins de 32 millions de spectateurs sur une seule journée, avec un pic à 8,5 millions de connexions simultanées. Par comparaison, cela représente environ 1/3 des spectateurs du Superbowl.

Twitch est en pleine expansion dans un marché très dynamique, lui-même en forte croissance. En témoigne l’arrivée du service sur les consoles de salon nouvelle génération.

Mais alors pourquoi YouTube souhaiterait-il racheter Twitch ? Quel est le potentiel social de la plateforme ? Quel serait son avenir une fois entre les mains de Google ? Nous avons demandé l’avis à certains de nos consultants…

Hugo Clery, consultant junior
hugoclery« Je trouve que c’est un choix logique de la part de Google. Le rachat de Twitch permettra deux choses : renforcer une communauté gamers déjà bien installée et se positionner sur le livestreaming. Les joueurs sont nombreux à se filmer en train de jouer dans des vidéos dites de “Let’s play”, et Twitch reste le réseau de référence pour que cette pratique se fasse en temps réel.

Le livestream sur YouTube n’est pas un réflexe, malgré l’efficacité de Hangouts ou les expérimentations ponctuelles comme Red Bull Stratos. Il est donc logique pour YouTube d’y voir un immense potentiel. Reste à savoir si Twitch s’intègrera à YouTube ou restera une plateforme à part. Il serait risqué de faire disparaitre un nom aussi populaire auprès des joueurs. »

Arnaud Robin, consultant
arnaudrobin« L’annonce du rachat de Twitch par Google ne me surprend pas. Bien que le service de streaming soit encore inconnu du grand public, il n’en reste pas moins LA référence parmi les gamers dont la consommation a beaucoup évolué ces dernières années. En effet, ils sont devenus spectateurs des performances des membres les plus talentueux du service. Une communauté très active s’est constituée autour de ces joueurs, pro ou amateurs, soutenue par une plateforme particulièrement robuste en terme d’infrastructure.

Cet achat a du sens quand on sait que la chaîne YouTube n°1 en nombre d’abonnés (26 millions à l’heure actuelle) est celle de PewDiePie, un jeune suédois qui se filme en jouant à des “survival horror”. Grâce à cette transaction, la branche vidéo de Google deviendrait leader sur le marché de la diffusion de contenus “Gaming” en ligne, en direct ou à la demande. »

Arthur Feraud, planneur stratégique junior
arthurferaud« Twitch racheté par YouTube, oui et ? En ce moment (enfin depuis 2013), les annonces de rachat ne deviennent plus tant surprenantes que ça. Facebook qui s’est offert Instagram, Whatsapp et dernièrement Oculus VR, dans un seul but : asseoir sa puissance de frappe et anticiper sur l’avenir du social media en vue de capitaliser sur les nouveaux usages.

Alors oui le rachat de Twitch par YouTube ne nous surprend pas tant que ça. Si nous nous intéressons aux chiffres, on se rend compte que le marché mondial du jeu vidéo est en pleine expansion et avoisine les 66 milliards d’euros, en comparaison, le marché de la musique se situe à hauteur de 15 milliards d’euros en 2013. Une opportunité pour YouTube de capitaliser sur ce marché en pleine expansion et source de revenus.

Là où YouTube a une carte à jouer réside dans la mutation en terme d’image de ce marché, fini l’image d’Epinal du geek enfermé chez lui. Les jeux vidéo s’immiscent dans 80% des foyers (en France) et deviennent plus mainstream en constituant un moment de partage et d’amusement. Les jeux vidéo tendent aussi à devenir encore plus « online » et social. Selon certains analystes ils représenteront 46% du marché mondial d’ici à 2016. Une clé d’entrée intéressante pour YouTube qui pourra toucher une cible affinitaire dans la mesure où Twitch est une réelle communauté sociale ce qui lui permettra d’asseoir sa suprématie en terme de consommation de contenu vidéo. »

Yannick Louis-Fernand, consultant
yannicklf« Le rachat de Twitch était prévisible, de mon côté j’avais misé sur Microsoft même si personnellement je pense que Twitch aurait mieux fait de garder son côté indépendant encore quelques temps. Twitch depuis sa création est un véritable rouleau compresseur digital : ils bouleversent le streaming jeu vidéo, créer du contenu spécifique à une communauté de gamers et maintenant l’application est quasi-native sur les consoles next-gen. Le réflexe est assimilé : streaming jeu vidéo = Twitch.

Ce qui a propulsé le succès de Twitch est aussi le fait qu’ils ont réussi à prendre à contre-pied toutes les frustrations des gamers sur Youtube à savoir le durcissement de la politique sur les copyrights, les limitations de durée des vidéos en fonction des comptes, la monétisation de celles-ci et le système de partenariats.

Concernant l’aspect social de la plateforme, on a pu voir des prémices de ce qui pourrait être les interactions sociales de demain avec les « Twitch plays Pokémon » qui avait pour but de donner les commandes d’un jeu à toute une communauté en temps réel.

Selon moi, une des principales motivations du rachat de Twitch est le temps passé par l’utilisateur sur la plateforme qui est clairement supérieur à celui de YouTube. Le futur de Twitch est encore trouble, car tout d’abord toutes les clauses du deal avec Youtube n’ont pas encore été signées/divulguées. Ensuite, je verrais bien à court terme un streaming jeu sur toutes les plateformes de jeux (le streaming mobile arrive tout doucement), du brand content propre à Twitch et dans un futur un peu plus lointain Twitch pourrait devenir une réelle interface multijoueurs interactive (visionnage de parties intégrées) et surtout interconsoles. A méditer ! »

tags: , , , , ,

L’audience française de YouTube en 2013

par Jean Chabbert dans News

Google a récemment publié une étude réalisée conjointement avec l’institut Ipsos, et s’intéressant à l’audience globale de YouTube. Opérée entre le 27 juin et le 30 septembre 2013 dans 29 marchés à travers le monde et auprès d’un panel d’internautes âgés de 13 à 64 ans, cette étude permet de tirer de nombreux enseignements sur les utilisateurs de YouTube et leur rapport avec le site d’hébergement de vidéos.

En France, ce sont 1511 internautes qui ont répondu au sondage en ligne proposé par Google et Ipsos ; parmi eux, 1058 personnes ont confirmé être des utilisateurs de YouTube contre 453 ayant précisé ne pas l’être (soit respectivement 70 et 30 % des personnes interrogées).

001

Nous avons dégagé de cette étude trois informations principales à propos des utilisateurs de YouTube :

1. Ils sont jeunes, actifs et connectés
Les utilisateurs YouTube sont légèrement plus jeunes que les non-utilisateurs : 36 % d’entre eux ont en effet entre 18 et 34 ans. De plus, 87 % des utilisateurs du site vont sur Internet quotidiennement et sont plus susceptibles de sortir au cinéma, au restaurant ou à divers événements culturels.

002

Les utilisateurs YouTube sont fortement connectés : 65 % d’entre eux utilisent un smartphone, et ils sont 2,5 fois plus susceptibles d’utiliser différentes devices par rapport aux non-utilisateurs. Preuve, s’il en fallait une, de l’importance croissante du mobile.

003

2. Ils sont de précieux consommateurs et partagent leurs expériences d’achat
Les utilisateurs YouTube sont de précieux consommateurs ! Il est en effet 3 fois plus probable qu’ils achètent du matériel électronique, 9 fois plus probable qu’ils achètent et/ou téléchargent de la musique ou des films et 2,2 fois plus probable qu’ils achètent régulièrement des applications sur leur smartphone ou tablette.

Mais plus que de simples consommateurs, les utilisateurs YouTube sont des leaders d’opinion. L’étude montre ainsi qu’ils ont plus tendance à évaluer les produits qu’ils achètent, les services qu’ils consomment ou les restaurants dans lesquels ils vont manger. Ils sont aussi les premiers à tester de nouveaux produits et à en parler autour d’eux.

Conséquemment, les utilisateurs de YouTube partagent activement du contenu. 39 % d’entre eux postent un commentaire ou une critique sur des blogs ou des forums, et ils sont 46 % à parler avec leurs pairs de ce qu’ils ont vu sur YouTube.

004

3. Ils font de YouTube le 1er site où visionner des vidéos
L’étude montre aussi que YouTube est devenu le 1er endroit où les utilisateurs vont voir des vidéos. 73 % d’entre eux en font le premier site sur lequel ils vont regarder des vidéos en ligne. Dans les catégories les plus vues, on retrouve des musiques, des bandes-annonces ou des concerts.

008
009

En termes de paid media, les utilisateurs YouTube apprécient le fait de pouvoir choisir leurs publicités ; ils sont 82 % à savoir qu’ils peuvent les faire sauter, et 69 % trouvent que cette possibilité augmente le plaisir qu’ils ont à voir les vidéos. Enfin, 37 % des utilisateurs YouTube ont déjà effectué une action en voyant une publicité (clic sur la publicité, visionnage d’une vidéo connexe, achat, etc.).

Enfin, il est à noter que YouTube joue un rôle différent dans la vie des utilisateurs par rapport à la télévision. Si 46 % d’entre eux considèrent que YouTube propose un contenu plus exclusif que la télévision, ils sont dorénavant 49 % à utiliser la télévision comme un simple fond sonore pendant qu’ils naviguent sur d’autres devices, confirmant la percée du second écran. Ainsi, 29 % des utilisateurs pensent que YouTube est plus associé à leur génération que ne l’est la télévision.

L’intégralité de l’étude menée par Google et Ipsos est disponible ici.

tags: , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #208

par Hugo Clery dans News

Les membres de Pinterest restent majoritairement des femmes
Lors d’une étude auprès de 50 000 utilisateurs, le cabinet RJMetrics a découvert que 92% des contenus sont postés par des femmes, qui peuplent 80% de la base d’utilisateurs du réseau social. 84% d’entre elles seraient actives depuis le lancement de Pinterest il y a 4 ans, un fort taux de rétention qui prouve une fidélité importante pour le service.

Facebook dévoile Audience Insights, son module de mesure d’audience
La mesure d’audience sur Facebook s’effectue jusqu’à maintenant sur les seuls fans de votre page. Avec Audience Insights, il est possible de mesurer l’audience à l’extérieur d’une page, afin notamment de mieux cibler les campagnes publicitaires. Ainsi, le module agrège des informations telles que la démographie, la localisation, l’usage de Facebook ou encore les intérêts des utilisateurs d’un pays. Il s’agit bien d’avoir des données pour un pays tout entier mais, il est aussi possible d’y connecter une page ou un évènement. Un moyen supplémentaire pour effectuer de l’acquisition de fans.

Facebook-AudienceInsights

Twitter permet de cibler les promoted tweets par langue
Jusqu’alors impossible, le ciblage par langue fait son entrée dans l’offre publicitaire de Twitter. Sur la base du profil de l’utilisateur mais aussi de ses tweets, il sera possible de cibler des promoted tweets et promoted accounts plus efficacement. L’option s’ajoute au ciblage par intérêt, mot clé ou encore localisation.

Un éditeur de thème pour l’application Tumblr
Tumblr vient de mettre à jour son application mobile avec un module de personnalisation poussée. L’utilisateur peut ainsi changer tous les aspects du design de son blog depuis l’application : couleurs, images, polices, disposition. Cette fonctionnalité manquait jusqu’à maintenant alors qu’elle est l’une des fonctionnalités phares du service.

Tumblr-themes

LinkedIn étoffe son offre publicitaire
LinkedIn permet maintenant de cibler des contenus selon la langue des utilisateurs, en plus de leur secteur d’activité, fonction ou encore localisation. De plus, à la manière de Facebook, les pages d’entreprise peuvent afficher sur leur fil d’actualité des contenus adaptés aux utilisateurs, afin de proposer une expérience personnalisée selon les visiteurs.

Sony lance un réseau social pour la Coupe du Monde de football
Sony met en place « One Stadium Live », un réseau social dédié aux conversations autour de la Coupe du Monde. Ces contenus et conversations seront agrégés depuis Twitter, Facebook et Google+ dans 6 langues (anglais, français, portugais, allemand, espagnol et japonais). Une équipe éditoriale de 32 personnes s’occupera de la modération et de la sélection des contenus, ajoutant une touche humaine au module de filtrage automatique, déjà mis en place. Une initiative visant à placer Sony comme point d’entrée majeur vers ce qui se dira en ligne autour du football.

Yahoo et le club de foot Chelsea cherchent la prochaine star du foot
Première campagne social media d’envergure pour Yahoo, la société s’est associée à José Mourinho, manager du Club de Chelsea. Ensemble, ils organisent un concours sur Tumblr afin de trouver le « Special One ». Les participants devront faire la démonstration de leurs talents footbalistiques en vidéo et la proposer via Flickr, Twitter, Instagram, YouTube, Vine et bien sûr Tumblr. Le manager se prêtera aussi au jeu des questions-réponses via Twitter à la fin de la campagne.

Yahoo-Chelsea

Les archives britanniques sauvegardent des tweets et vidéos YouTube
Afin de préserver les prises de paroles marquantes sur les réseaux sociaux, les archives britanniques incluent désormais des contenus YouTube et Twitter. Ces tweets et vidéos postés par des comptes du gouvernement seront consultables gratuitement depuis une archive en ligne, proposant des contenus datant pour certains de 2006. Cela couvre des faits politiques importants mais aussi des évènements tels que les Jeux Olympiques de Londres en 2012 ou encore la victoire d’Andy Murray à Wimbledon l’année dernière.

tags: , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #205

par Marine Montironi dans News

Le mobile, premier outil de partage de contenu sur les réseaux sociaux
Un rapport récemment mené par ShareThis dévoile que 52 % du contenu partagé sur les réseaux sociaux a été réalisé via un mobile lors du premier trimestre 2014. Un chiffre qui confirme bien les premières tendances révélées par l’entreprise américaine qui mettaient le doigt sur le changement de comportement des utilisateurs vis-à-vis du partage de contenu sur les réseaux sociaux.

Le mobile, support de prédilection dans l’accès aux réseaux sociaux
Ce n’est plus un secret pour personne, le mobile est devenu un support essentiel dans l’accès aux réseaux sociaux. Des chiffres viennent maintenant appuyer cet état de fait : une majorité des plateformes sociales sont visitées via un terminal mobile aux US. Facebook, Twitter ou encore Pinterest sont parmi celles qui génèrent le plus de trafic mobile. Les plateformes « mobile-first » telles que Vine, Snapchat ou encore Instagram sont logiquement dans le haut du tableau. Les seuls réseaux à accuser un certain retard sont LinkedIn et Tumblr.

Les photos ont toujours la cote sur Facebook
Une récente étude de Socialbakers montre que la photographie est le format préféré des marques sur Facebook. Sur un mois, 75 % des statuts publiés étaient des photographies, contre 10 % pour les liens (malgré les récentes modifications de Facebook pour augmenter leur présence visuelle) et 4 % pour les vidéos. L’autre point intéressant de l’étude est que les photos recueillent 87 % des interactions.

Face à la baisse du reach, les marques ne fuient pas Facebook
Si on pouvait s’attendre à ce que la chute du reach organique sur Facebook représente un obstacle dissuadant les marques de communiquer, les résultats du premier trimestre semblent révéler le contraire. Les marques sont prêtent à payer plus. Dès qu’elles ont vu leur reach organique diminuer, l’achat de Facebook ads a augmenté. Le réseau social, quant à lui, continue d’optimiser son offre publicitaire. Dans les mois à venir, ce sont les publicités de la colonne de droite qui gagneront en visibilité grâce à un visuel désormais plus large.

Facebook et la lutte contre les SPAM
Pour Facebook, le challenge est d’apporter la bonne information, au bon moment et surtout à la bonne personne. Cependant on voit apparaître de plus en plus de SPAM qui dénaturent la qualité de lecture du News Feed. Facebook vient donc  d’annoncer la modification de son algorithme pour lutter contre ces publications. Le but : dévaloriser les publications considérées comme des SPAM ce qui les fera disparaître automatiquement du News Feed. Facebook assure que cela n’aura pas d’impact sur les pages qui ne produisent pas de contenus considérés comme SPAM.

Vers un service d’e-money pour Facebook ?
Certaines rumeurs persistantes indiqueraient que Facebook cherche à développer un service financier pour ses utilisateurs en Europe. Nous avons pu observer que le réseau social de Mark Zuckerberg cherchait à dépasser la position de simple réseau social pour devenir un véritable acteur du quotidien. Facebook se rapprocherait donc de plusieurs start-ups londoniennes offrant un service de transfert d’argent à l’international. Ce service qui s’intitulerait « passporting » offrirait la possibilité de transférer de l’argent voire même de payer sur certains sites d’e-commerce comme le propose Paypal par exemple. Cette rumeur reste à confirmer mais nous pouvons sentir une réelle volonté du réseau social de vouloir faire oublier ses échecs des Crédits Facebook et du Facebook Commerce pour lancer un nouveau service financier innovant.

L’acquisition de WhatsApp par Facebook validée (sous conditions)
Jeudi dernier, la Federal Trade Commission a approuvé l’acquisition de WhatsApp par Facebook pour 19 milliards de dollars, en contraignant néanmoins l’application de messagerie à conserver son niveau de confidentialité d’avant rachat. Une lettre a ainsi été envoyée aux conseillers juridiques des deux entreprises, stipulant que si Facebook comptait faire évoluer l’utilisation de la data collectée via le service WhatsApp, celui-ci devrait obtenir l’accord de leurs utilisateurs. Facebook et WhatsApp sont également priés de maintenir leurs efforts en ce qui concerne la confidentialité et la sécurité des données. Pour rappel, les conditions d’utilisation de WhatsApp (dont la dernière mise-à-jour date de juillet 2012) excluent la collecte de noms, d’e-mails, d’adresses et de listes de contacts.

Facebook veut simplifier ses réglages de confidentialité
Alors que les paramètres de confidentialité de Facebook semblent porter à confusion pour de nombreux internautes, le réseau social est en train de mettre en place des ajustements qui devraient faciliter l’usage quotidien du réseau social. Si jusqu’à présent, lorsqu’il publiait un message, un utilisateur pouvait déjà choisir son audience (public, amis, …), force est de constater que les termes existants n’étaient pas assez explicites. Facebook va donc ajouter une description pour chaque option, expliquant précisément ce que « public » ou « amis » veulent dire. Par ailleurs, le réseau social lancera prochainement une fenêtre d’alerte, qui apparaitra lorsqu’un utilisateur n’aura pas modifié ses réglages de confidentialité depuis un certain temps. Un petit dinosaure bleu fera alors son apparition et proposera à l’internaute de mettre à jour ses préférences.

Pour chatter en privé sur Facebook, ça se passe sur Messenger
Facebook semble avoir franchi un cap dans sa stratégie mobile, plus particulièrement en matière de discussion privée. En effet, l’échange de messages en privé via Facebook ne sera plus disponible que sur Messenger. Lancée il y a quelques mois, l’application co-existait avec la fonction « Messages » disponible sur l’application du réseau social. Facebook a débuté une campagne d’information afin de prévenir ses utilisateurs mobiles de la disparition de la fonction « Messages »  au profit de Messenger.

Sur Twitter, il y a du mouvement !
Nouvelle navigation sur les profils, profil pics plus larges, headers customisables, highlight des tweets les plus engageants, ajout d’émoticones Emojis : pour le printemps Twitter fait peau neuve en version desktop ! Ces changements majeurs en terme de design et d’ergonomie, qui ne sont pas sans rappeler le newsfeed de Facebook, sont désormais accessibles pour 10% des comptes Twitter et devraient se généraliser sous peu. Certaines marques ont déjà emboité le pas telles que @xbox, @ford ou encore @mcdonalds. Parallèlement, le réseau social a annoncé le lancement de 15 nouveaux formats publicitaires plus particulièrement destinés aux entreprises d’e-commerce et aux développeurs de jeux mobiles, rien que ça !

Linkedin : l’onglet « Produits & Services » disparaîtra au 14 avril
Linkedin est en perpétuelle évolution pour améliorer l’expérience client sur la plateforme. C’est pour cette raison que le 14 avril 2014, l’onglet « Produit & Services » disparaitra et les « Showcases » prendront le relai. En attendant, le contenu « Produits & Services » peut toujours être modifié, mais il ne sera pas possible d’ajouter de nouveaux éléments.

Disqus teste les commentaires sponsorisés
Célèbre système de commentaires communautaires, Disqus teste depuis plusieurs semaines sa nouvelle fonctionnalité : les commentaires sponsorisés. L’objectif de cette fonctionnalité est de permettre aux annonceurs de gagner en visibilité sur un fil de discussion en apparaissant en première position des commentaires d’un article de blog. Fonctionnant sous forme d’affichage rotatif, ces commentaires sponsorisés devraient permettre aux annonceurs de s’adresser à une cible plus précise. Les internautes auront par ailleurs la possibilité de désactiver ces « commentaires sponsorisés » en configurant des filtres s’ils ne souhaitent pas les voir.

Gatwick lance la compétition « guess the X-ray »
L’aéroport international de Londres-Gatwick a lancé ce lundi 14 avril « The X-ray Collection », une compétition social media où les participants doivent découvrir les produits photographiés dans un scanner d’aéroport. Au début de chaque semaine, sur les huit que durera la compétition, les organisateurs dévoileront un aperçu d’un produit photographié dans l’un des scanners à rayons X de l’aéroport. Les participants devront alors deviner quel produit se cache derrière l’aperçu, et pourront répondre soit sur Twitter, en mentionnant @Gatwick_Airport et le hashtag #XrayCollection, soit sur la page Facebook de l’aéroport. Toutes les bonnes réponses seront sélectionnées pour un tirage au sort afin de remporter des bons d’achat valables dans les boutiques de l’aéroport londonien.

Un film anti-persécution à l’école qui s’efface à chaque partage
Un film qui réduit à mesure qu’il est partagé, c’est la campagne orchestrée par la CABCY (Coalition Against Bullying for Children and Youth) pour symboliser son souhait d’éradiquer la persécution à l’école. Mettant en scène un enfant qui a « peur de partager ses angoisses », ce film d’animation réduit d’une milliseconde à chaque partage sur Facebook jusqu’à mettre fin à sa détresse. Un message fort soutenu par une mécanique intelligente.

WWF utilise Snapchat
Dans sa dernière campagne, WWF utilise Snapchat et les, désormais, incontournables selfies pour sensibiliser les internautes à la disparition de certaines espèces d’animaux. Avec la signature « Don’t let this be my #LastSelfie » (ne laissez pas ce selfie être mon dernier), la photo est présentée comme pouvant être la dernière de son espèce, de quoi interpeller et faire réagir les internautes avec le format éphémère des contenus sur Snapchat.

Unilever se lance dans la publicité multi-marques via Youtube
Pour la première fois, Unilever se lance dans la publicité multi-marques en créant la chaîne Youtube « All Things Hair » dédiée à la beauté et plus particulièrement au soin des cheveux. Composée de tutoriels de coiffures réalisés par des blogueurs vidéo reconnus, la campagne présente les marques du groupe tel que Toni & Guy et Dove. La chaîne se base sur des données Google afin de déterminer quelle sorte de conseil les femmes recherchent. Elle transmet ensuite ces requêtes à une équipe de blogueurs payés par Unilever pour leurs contributions. C’est l’agence Razorfish qui est à l’origine du concept et qui a conçu la chaine Youtube toujours en bêta test pour le moment. La version finale permettra aux internautes d’acheter les produits présentés en un clic.

Les recettes revisitées d’Oreo
Le 8 avril 2014, la fameuse marque de biscuit bi-couleurs a lancé Oreo Snack Hacks : une série de vidéos YouTube où 3 grands chefs gastronomiques (Michael Voltaggio, Roy Choi et Nguyen Tran) réalisent des recettes simples et novatrices (sucrées comme salées) à base d’Oreo. En complément de ce contenu vidéo, la marque a encouragé les fans à partager leur propre expérience gustative sur Twitter via le hashtag #OreoSnackHack ! À vos fourneaux ;)

La communication de marque sur les réseaux sociaux remise en question
L’actrice américaine Katherine Heigl a décidé de porter plainte contre la chaîne de pharmacie Duane Reade suite à un tweet posté par la marque utilisant une photo de paparazzi montrant l’actrice sortant d’une de ses enseignes. Ce procès démontre la nécessité pour les marques de faire attention au contenu qu’elles postent sur les réseaux sociaux et à ce que celui-ci respecte bien le cadre légal souvent incertain concernant ces nouveaux médias. Les marques ne peuvent utiliser le nom ou l’image d’une personne sans son autorisation si le tweet est considéré comme une publicité. Ce procès soulève notamment la question de savoir si toute communication d’une marque sur les réseaux sociaux doit être considérée ou non comme une forme de publicité.

Peter Griffin de « Family Guy » rejoint Instagram
Contrairement aux éditeurs d’applications pour mobiles utilisant des liens publicitaires menant au téléchargement direct, la Fox a décidé de changer de stratégie quant à la sortie de l’application de sa célèbre série « Family Guy : The Quest for Stuff ». Pour ce faire, le personnage principal Peter Griffin a été mis en scène en ouvrant son propre compte Instagram. En adaptant les codes de la plateforme à l’univers de la série, le compte a très vite attiré un très grand nombre de followers (158 000 à ce jour) et d’interactions. Actif tout au long de l’année, le profil aura pour but de promouvoir l’application et la série.

Thomson crée le premier mariage crowdsourcé par les fans de Facebook
Le tour opérateur Thomson donne aux couples une chance de bénéficier d’un mariage à Chypre financé par sa communauté de fans Facebook au cours d’une nouvelle campagne intitulée #YourBigDay. Les couples ont jusqu’au 12 mai pour postuler. Un panel sélectionnera le couple gagnant dont les détails du mariage (musique et la robe de la mariée incluses) seront organisés par les fans. Les couples vont partager leur journée de mariage en postant régulièrement des billets sur le blog de Thomson. Jeremy Ellis directeur marketing et digital de Thomson indique que « le crowdsourcing pour un mariage est une première au UK, une première pour Thomson et une première pour l’industrie du loisir ».

Wonga demande à Twitter de supprimer une image publiée
La société de prêts anglaise Wonga a demandé à Twitter de supprimer une image tweetée par un utilisateur pour enfreinte au copyright. L’image mettait en scène un personnage nommé Earl, qui apparait dans la campagne publicitaire de la marque, dans une prison pour les endettés. Le logo y était apposé. L’utilisateur @Brandy_Snap a reçu une alerte mentionnant les raisons amenées par Wonga. Avec cette action, Wonga a mis en lumière cette image qui a maintenant été retweetée plus de 1 600 fois.

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,