Here are all of the posts tagged ‘timeline’.

La revue du lundi par We Are Social #116

par Joyce Nahas dans News

Facebook règne en maître sur le temps passé sur Internet
Les chiffres de consommation de Facebook en France pour le mois de mai 2012 sont tombés : plus de 5 heures par mois, c’est le temps moyen passé par les utilisateurs français sur le réseau social. Facebook écrase Google, qui cumule un temps moyen de 1 heure 36, mais aussi MSN avec 1 heure 52 ou Yahoo avec 1 heure 17.
Les résultats sont identiques lorsque l’on regarde le nombre de pages visitées : 559 par mois en moyenne pour Facebook, contre 235 pour Google.
Le roi des réseaux sociaux, qui compte 26 millions de membres actifs dans l’hexagone dont 13 millions sur mobile, remplit avec brio son objectif de retenir l’utilisateur dans son écosystème et de multiplier les partages et les interactions. Que ce soit en nombre d’utilisateurs ou en temps passé, Facebook devient un carrefour d’audience incomparable, attirant probablement un nombre croissant d’investissements publicitaires.

Les utilisateurs de Twitter sont les plus mobiles
Les utilisateurs de Twitter sont très mobiles et plus susceptibles d’accéder à ce réseau social via un Smartphone que les autres utilisateurs de réseaux sociaux. D’ailleurs, 82% des utilisateurs de Twitter possèdent un Smartphone et 22% une tablette, d’après une étude de Ipsos Mori. De manière générale l’ordinateur reste le moyen d’accès privilégié par les internautes pour se connecter aux réseaux sociaux, même si 22% des utilisateurs disent se connecter depuis leurs mobiles.

Cette étude dévoile également que les utilisateurs de Twitter sont plus aisés que les utilisateurs de Facebook ou Google+, pour ces deux derniers réseaux sociaux les profils des utilisateurs sont relativement similaires. Les twittos sont généralement plus jeunes que les internautes présents sur les autres réseaux sociaux. Deux tiers ont ainsi moins de 35 ans sur Twitter. Les utilisateurs de LinkedIn quant à eux sont plus âgés : 4 sur 10 ont entre 35 et 54 ans. Les utilisateurs de Facebook et Google+ sont des femmes en majorité contrairement à LinkedIn qui recense davantage d’hommes. Twitter est beaucoup plus uniforme, mais les femmes sont plus nombreuses aussi. (49% vs. 51%).

Twitter et Buddy Media s’associent pour le ciblage par âge
Twitter et Buddy Media ont lancé la semaine dernière un outil permettant aux marques d’alcool de communiquer exclusivement auprès des personnes majeures.
Les marques Jim Bean, Jack Daniels et MillerCoors ont déjà testé la fonctionnalité au cours du mois dernier et les autres marques peuvent maintenant s’inscrire au service.
Comment ça fonctionne ? Chaque nouveau follower reçoit un dm redirigeant vers une page sur laquelle il doit indiquer son âge. En fonction de l’âge déclaré, il verra ou non les tweets de la marque.
Selon ces marques, cette fonctionnalité devrait lever le frein de la publicité sur Twitter, le ciblage étant maintenant possible.

Twitter modifie son modèle de promoted post
Dick Costolo a beau avoir déclaré en janvier dernier que Twitter « n’est pas nécessairement un média », le réseau social en adopte pourtant le business model pour ce qui est de la façon dont sont achetées et vendues les publicités…
Twitter teste actuellement la possibilité de mettre en place un promoted tweet sans avoir besoin de le poster d’abord en tweet « normal ». Ce changement possible montre une évolution du modèle publicitaire Twitter vers quelque chose de plus traditionnel.
Plus d’infos ici.

Une nouvelle application mobile pour Twitter
Une nouvelle version mobile de Twitter est maintenant disponible. Voici les nouveaux changements:

  • Déroulez les tweets dans la version mobile comme dans le Twitter original. Vous pourrez désormais retrouver les résumés d’articles, photos et vidéos directement dans votre fil d’actualité mobile.
  • Découvrez les meilleurs tweets et photos d’événements, comme par exemple twitter.com/#NASCAR.
  • Corrigez plus rapidement : la correction automatique comporte plus de suggestions qu’auparavant.
  • Soyez alerté : vous pouvez recevoir des notifications “push” dès que quelqu’un que vous suivez envoie un tweet. Vous pouvez activer cette option depuis votre compte Twitter mobile en modifiant les paramètres de notification.

Google+ lance sa nouvelle version mobile pour iPhone et iPad
Voici les nouveaux changements :

  • Une experience digitale pour l’iPad : rétrécissez et agrandissez les statuts directement dans votre stream pour ajouter des commentaires, faites glisser un statut pour le partager plus facilement et ouvrez un “Hangout” chat depuis votre iPad.
  • Une nouvelle façon d’organiser son calendrier : gérez vos invitations : accédez au nouveau Google+ Events directement sur votre mobile pour mieux gérer vos évenements (ajouter des commentaires, uploader des photos et voir qui sont les invités, en temps réel).
  • Un moyen de communication direct : ouvrez un “Hangout” peu importe où vous êtes: vous pouvez maintenant ouvrir une session chat avec jusqu’à neuf personnes depuis votre iPhone ou iPad.


Facebook s’associe aux networks pour couvrir les grands évènements
Face à une actualité chargée, Facebook a décidé de s’associer à deux networks américains, CNN et NBC. Avec la chaine d’information CNN, quelques applications vont voir le jour, comme notamment « I am voting », qui permettra aux utilisateurs de rendre public leur soutien à un des candidats. Pour couvrir la campagne, Facebook fournira également à CNN de nombreuses données relatives aux discussions sur les candidats ou leur parti. Plus proche de nous, les JO seront également l’occasion pour Facebook de s’associer à NBC, diffuseur américain de l’évènement. Les discussions sur Facebook seront visibles par exemple sur la chaine pendant la diffusion. Les amateurs de consommation “double écran” seront servis.

Cadbury Wispa célèbre la décontraction
Partant du constat que les 16-34 ans subissent de nombreuses pressions dans leur vie de tous les jours, la barre chocolatée de Cadbury a décidé de faire de la détente son positionnement. Ainsi, une application Facebook sera prochainement lancée et proposera aux 1,8 millions de fans de la page de partager leurs idées pour « mal utiliser leur temps ». Pendant un mois et demi, 10 idées prendront vie en vidéo chaque semaine. Les médias sociaux permettent ainsi d’appuyer le nouveau positionnement tout en créant un lien entre la marque et ses consommateurs.

L’équipe Twitter de O2 montre ses compétences face aux twittos en colère
Mercredi dernier l’opérateur britannique O2 a connu une panne qui a touché une énorme partie de ses utilisateurs. Apparemment ses community managers étaient les premiers à devoir faire face à la colère de nombreux clients, mais en répondant d’une façon calme et légère aux twittos énervés, l’équipe a rapidement gagné l’admiration des spectateurs.

Natwest n’a pas su imiter O2
En juin dernier la banque Natwest fut confrontée à une panne informatique empêchant la société de procéder à la plupart des paiements pendant une semaine, affectant ainsi plus de 11 millions de clients. Contrairement à O2 qui a su faire face à une situation similaire avec maîtrise et humour, le compte Twitter de Natwest n’a pas pu suivre la cadence, tweetant pendant les « horaires de bureau » de 9h à 17h. Il a fallu une semaine pour que la marque étende son activité jusqu’à 19h comme l’a démontré un rapport BirdSong : Social Media Reconnaissance à télécharger ici.

Encore plus de partage de musique sur Facebook
Dernièrement, Facebook a lancé de nouvelles fonctionnalités favorisant le partage de musique. Des pages Facebook d’artistes musicaux incluent désormais une fonction de recherche et de partage de liens Spotify. Tout comme on peut poster une photo ou un statut sur une page, il est maintenant possible de faire un post à partir d’un morceau de musique sur la page d’un artiste. Sur certaines pages, on peut aussi remarquer un module qui résume le nombre total de lectures parmi 5 morceaux les plus populaires de l’artiste en question. Ce module existe aussi pour les meilleures vidéos et meilleurs articles de l’artiste.

Le CSA prêt à changer d’avis concernant Facebook et Twitter ?
On apprenait ce week-end que le CSA serait sur le point de lever son interdiction de mentionner Facebook et Twitter à la radio et à la télévision. D’après leur lettre mensuelle, le « conseil a réuni les représentants des médias utilisateurs de Facebook et Twitter dans le cadre d’une concertation. Elle vise à régler le problème de publicité clandestine posé par les renvois vers les réseaux sociaux lors d’émissions de télévisions ou de radios. » A l’heure où près d’un téléspectateur sur deux utilise un second écran en lien avec le programme qu’il regarde, et où les chaînes de télévision structurent des offres social TV, il semble primordial d’adapter une position plus réaliste sur ces réseaux.

Encore du nouveau pour les publicités Facebook
Facebook offre désormais la possibilité aux annonceurs d’acheter des espaces publicitaires « premium » directement depuis sa console publicitaire « self-service ». Il est notamment possible de bénéficier d’un nouveau format premium, visible au niveau du fil d’actualités des utilisateurs, cœur névralgique de l’activité sur Facebook, et ce sans aucun ticket d’entrée. Facebook se réserve cependant le droit de valider les publicités qui pourront être affichées à cet emplacement. Ces évolutions vont en tout cas dans le sens d’une démocratisation de l’accès aux formats premium jusqu’alors réservés uniquement aux « plus gros » annonceurs.

Les 5 principes du social media selon le New York Times
A l’inverse de nombre de ses concurrents, le New York Times a pris le parti de ne pas rédiger de guidelines social media à l’usage de ses journalistes. Les résultats semblent lui donner raison si l’on s’attache au nombre de fans Facebook (2,2 millions) et de followers Twitter (5,5 millions) que compte le quotidien. Les cinq grands principes édictés par le New York Times sont les suivants :

  • 1. Encourager les journalistes à s’approprier les médias sociaux
  • 2. Imposer des règles d’usage aux journalistes serait contradictoire avec la nature même des médias sociaux qui sont libres d’utilisation
  • 3. S’appuyer sur les compétences d’experts référents
  • 4. Faire preuve de bon sens
  • 5. Veiller à sa propre réputation en ligne, mise en jeu au même titre que celle de son employeur. Il convient de porter attention aux deux.

L’ajout de lieux aux statuts des pages devient possible
Bien qu’aucune annonce ne soit venue officialiser cette évolution, il semblerait qu’il soit maintenant possible d’ajouter des lieux aux statuts des pages. Pour le moment, l’ajout du lieu sert avant tout à enrichir le contexte du statut. Mais peut être que plus tard les lieux auront un effet sur l’EdgeRank.

Des statuts non-publiés pour optimiser les promoted posts
Facebook permet maintenant de créer des statuts non-publiés via son API. Invisibles sur la page ou dans le news-feed des fans, ces posts peuvent tout de même être choisis comme promoted post. L’intérêt est alors de créer des publicités qui soient pertinentes uniquement pour les non-fans, ou bien de tester plusieurs créations et optimiser celles qui fonctionnent le mieux.

Facebook intègre la Timeline à sa version mobile
Facebook vient d’intégrer la Timeline pour les pages de marques en version mobile Le nouveau format contient une photo de couverture, une section “à propos” plus longue qu’auparavant et des icônes pour accéder aux photos ou aux informations sur les fans. Le bouton Like est aussi beaucoup plus grand pour les utilisateurs d’iPhone. Ces changements pourraient faciliter l’intégration des Sponsored Stories dans Facebook mobile. Une étude de AdParlor montre que le taux de Like sur page après avoir cliqué sur une publicité est pour l’instant inférieur en mobilité (55% contre 72%). Ces améliorations renderont la page plus claire pour les utilisateurs. Cependant quelques modifications devront encore être effectuées pour rendre la version mobile aussi perfectionnée que la plateforme classique…

La course internationale et virtuelle de Qatar Airways
La nouvelle campagne de la compagnie aérienne va faire voyager sur Twitter. Sur leur mini-site Tweet-a-Meet, on choisit une destination et un partenaire de voyage, puis s’engage la course face aux autres joueurs : il s’agit d’avoir le plus grand nombre de tweets comprenant la mention du partenaire de voyage, le hashtag de la destination et celui de #tweetameet. Les 3 premières équipes en nombre de tweets gagneront un billet en 1ère classe pour la destination de leur choix. Qatar Airways a opté pour une campagne sociale après avoir constaté qu’une grande partie de leurs réservations étaient faites sur internet et que les sites comme Twitter étaient, tout comme l’avion, un moyen idéal de connecter les individus peu importe la distance.

Les équipes du Washington Post s’associent avec Socialcam
Pour couvrir les Jeux Olympiques 2012, le Washington Post a choisi d’utiliser l’application mobile Socialcam pour ses contenus vidéo. Appelé « L’œil de Londres », ce système permet de réunir les vidéos de chaque correspondant mais aussi des lecteurs utilisant le hashtag approprié. Cela oblige cependant à ne filmer que via son smartphone et bien sûr de passer par l’application. Un bon moyen pour Socialcam de se faire connaître.

Liker une page transforme-t-elle en acheteur ? De nouvelles réponses…
IPSOS publie depuis quelques mois son nouveau rendez-vous “Le Socialogue”, une étude qui se présente sous forme d’infographies, destinée à décrypter régulièrement les tendances et comportements sur les réseaux sociaux. La dernière édition vient de paraitre et livre une donnée rare : la capacité à transformer des réseaux sociaux !
22% des 18 000 personnes interrogées affirment en effet qu’elles se transformeraient volontiers en client d’une marque likée ou suivie par un de leurs amis.
Le chiffre monte à 39 %, soit une personne sur 3, pour les BRIC, cet acronyme désignant le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine. Maintenant, c’est prouvé : nos amis sont influents !

Telefonica étend son réseau social Tuenti à l’international
Racheté en 2010 par Telefonica, Tuenti est un réseau social qui se veut concurrent de Facebook et Twitter. Limité à l’Espagne dans un premier temps, Tuenti voit désormais grand en s’ouvrant en version béta dans plusieurs autres langues. Tuenti mise sur une meilleure protection des données partagées et de ses contacts sur le service, ainsi que sur plusieurs fonctionnalités mobile comme un service de messagerie (vocal et écrit), pour faire la différence face aux deux géants du social. Reste que va très vite venir poindre la question de la monétisation du service, comme elle s’était déjà posée pour ses concurrents…

Walmart, Pitbull et l’art du massive “trolling”
La chaîne de supermarchés américaine Walmart organise en ce moment une campagne de communication sur Facebook autour de l’omniprésent rappeur Pitbull. Le message de départ était destiné aux fans du chanteur, afin qu’ils se mobilisent tous pour faire venir Pitbull dans leur supermarché local.


Mais Internet est intervenu. Et avec lui son lot de “trolls” célèbres et moins célèbres qui ont détourné la campagne pour expédier le rappeur aux fins fonds de l’Alaska dans un magasin à Kodiak. Celui-ci atteint donc les 70 000 fans désormais et peut s’attendre désormais à accueillir prochainement Pitbull. Ce dernier prend cette campagne #exilepitbull avec humour, en se montrant prêt à aller où Internet l’aura décidé ! Du trolling sans trop de dégâts donc, auquel ce genre de campagne peut facilement mener.

LinkedIn Today : 2 nouveautés à l’ordre du jour
Rappelez-vous, en mai dernier, LinkedIn lançait un nouvel outil de flux d’actualité personnalisable par secteur d’activité nommé LinkedIn Today. Aujourd’hui ce service évolue avec la possibilité de commenter les articles, créant ainsi un dialogue autour des sujets qui vous intéressent. Autre mise à jour, chaque utilisateur pourra accéder en un clic aux articles les plus trendy du moment (les plus lus et les plus commentés). Ainsi, il sera d’autant plus facile de rester informé en temps réel de l’actualité de votre secteur d’activité ou de ceux pour lesquels vous avez de l’intérêt.

Le fard à paupière Facebook par Yves Saint Laurent
Vous avez peut-être croisé cette information sur des blogs beauté à la pointe de l’actualité, la maison Yves Saint Laurent a lancé un fard à paupières aux couleurs de Facebook ! Une palette bleue, grise et noire, qui a été créée en véritable déclaration d’amour à ses fans. On aime, on n’aime pas, cette manœuvre montre les liens non plus seulement virtuels mais bien matériels qui existent entre les marques de luxe et le social media.

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #97

par Frédéric Roginska dans News

Twitter censure-t-il des comptes non favorables à Nicolas Sarkozy ?
Si certains doutaient encore de la place des médias sociaux dans la campagne présidentielle française de 2012, voici une polémique qui devrait lever un bon nombre de doutes à 2 mois des élections. Dans un communiqué publié dimanche, Internet Sans Frontières s’inquiète de la censure qu’auraient subits des comptes Twitter non favorables à Nicolas Sarkozy. En effet, dans la foulée de l’arrivée de l’actuel président sur Twitter, ce sont 6 comptes parodiques / critiques à son égard qui ont été suspendus par le site de micro-blogging. Ainsi les comptes @_nicolassarkozy, @mafranceforte, @fortefrance, @SarkozyCaSuffit, @sarkozycestfini et @DehorsSarkozy ne sont plus accessibles, si bien que le hashtag #SarkoCensure est passé en trending topic dans la soirée de dimanche. De son côté, Twitter a justifié ces suspensions en indiquant que les comptes incriminés n’auraient pas respecté les guidelines relatives aux comptes parodiques, chose qu’Internet Sans Frontières conteste. Une explication qui n’a donc pas fini d’alimenter les critiques et illustre, aux dépends de l’UMP, le désormais célèbre effet Streisand puisque l’information est désormais reprise jusque l’autre côté de l’Atlantique.

L’engagement, priorité absolue des entreprises pour 2012
Dans son dernier rapport, réalisé en partenariat avec Adobe, Econsultancy a interrogé plus de 600 entreprises afin de déterminer quelles sont leurs priorités pour l’année 2012. Sans conteste, la priorité absolue des marketers semble être l’engagement sur les médias sociaux (54%), mais ressortent également l’optimisation du marketing mobile (38%) ainsi que l’optimisation du contenu (37%). En revanche, cette étude met en exergue que l’analyse est loin d’être une priorité pour les entreprises (19%).

En Chine, le microblogging dépasse les réseaux sociaux
Le 29e rapport statistique du développement du Web en Chine, sorti en janvier 2012, rapporte que sur les 513,1 millions d’internautes chinois, 249,9 millions tiennent un microblog (Weibo) et 244,2 millions sont présents sur les réseaux sociaux. Pour en arriver là, le nombre de microblogs s’est ainsi vu augmenter de 296% entre 2011 et 2012.

Les médias sociaux, facteurs clés dans l’acte d’achat en ligne
De nouvelles études ont démontré que l’exposition aux médias sociaux, associée à d’autres formats d’annonces en ligne, favorise l’acte d’achat des internautes et augmente le panier moyen des commandes. Les consommateurs ayant été exposés à divers formats (search, mail, display), en plus des médias sociaux, dépenseraient en moyenne $280,71, soit le double par rapport à la moyenne de tous les autres canaux numériques.

L’arrivée de la Timeline pour les marques dès le 29 février ?
La rumeur enfle : Facebook devrait lancer aux Etats-Unis la Timeline pour les pages de marques dès ce mois-ci. Ces nouvelles pages devraient être testées avec une poignée de partenaires privilégiés. Quant à savoir les différences par rapport à un profil utilisateur ou l’avenir des actuels onglets, il ne reste plus qu’à attendre que Facebook lève le voile le 29 février prochain ! D’ici là, les marketers peuvent d’ores et déjà réfléchir à la manière d’intégrer l’histoire des marques de manière chronologique (ex : Coca Cola qui pourrait ajouter un événement en 1892, l’année de son fondement) ou encore aux façons d’exploiter au mieux l’OpenGraph avec cette nouveauté.

1M de fans supplémentaires par mois pour le top 10 des marques sur Facebook
L’engagement des fans a beau être le métrique le plus important pour évaluer le succès d’une page, il n’en reste pas moins vrai que la croissance du nombre de fans est une donnée très surveillée. Le graphique ci-dessous présente le nombre total de fans des marques les plus importantes sur Facebook, à savoir Coca-Cola, Starbucks, Red Bull, Oreo, Converse, Converse All Star, Skittles, PlayStation, iTunes et Pringles. On y constate que la croissance la plus forte a été enregistrée entre avril et juin avec un gain de 10% environ par mois. La croissance de 4,3% à la mi-février représente à elle seule près de 1 million de nouveaux fans acquis en un seul mois !

Facebook s’apprête à lancer les comptes et les pseudonymes vérifiés
Avec cette nouvelle fonctionnalité, Facebook va permettre à des célébrités de vérifier leur compte et leur donner la possibilité d’utiliser un pseudonyme. Ces derniers bénéficieront alors d’une place plus importante dans les suggestions « People To Subscribe To ». Les intentions de Facebook sont ici d’empêcher les utilisateurs du réseau de s’abonner à des faux profils et ainsi optimiser sa fonctionnalité d’abonnement qui préoccupe tant Twitter.

Facebook teste-t-il trop tôt ses read/watch/listen Sponsored Stories ?
Dans ce nouveau format publicitaire, l’annonceur pourra payer pour promouvoir une histoire (par exemple « X a lu tel article ») même s’il ne possède pas l’application via laquelle l’action est effectuée. Ainsi une marque pourra sponsoriser une histoire en relation avec un article qui parle positivement d’elle. Mais pour que ce scénario se développe, il faut que :

  • Les marques gagne en flexibilité et en réactivité ;
  • Le ROI de ce nouveau format soit plus évident à appréhender. Par exemple, on ne sait toujours pas à quoi ressemble ce format.

Cette nouvelle fonctionnalité publicitaire fait partie de la vision à long terme que Facebook porte sur son marché, mais il est étonnant que l’entreprise teste déjà ce format alors que sa valeur n’a pas encore été prouvée aux yeux des annonceurs.

Plusieurs entreprises ferment leur boutique Facebook
Gamestop, Gap, J.C Penney et Nordstrom ont en commun le fait d’avoir au cours de l’année écoulée ouvert puis fermé une boutique sur Facebook. La raison ? Des ventes bien loin de correspondre aux estimations de départ. Selon Sucharita Mulpuru, analyste chez Forrester Research à Cambridge, faire du commerce sur Facebook équivaut à « essayer de se rendre dans un bar et vendre directement des produits à des personnes en train de passer du bon temps avec leurs amis ». Or Facebook n’est pas un lieu de vente mais avant tout un lieu de conversation, affinitaire et communautaire où il faut créer une expérience pour attirer et fidéliser ses fans. C’est justement ce que Wade Gerten, CEO de 8th Bridge, un éditeur de logiciel de social shopping, nous rappelle dans un article de Forbes. Il cite notamment deux exemples d’enseignes qui apportent un vrai plus à leurs clients sur Facebook. Le premier, Ticketmaster, n’a pas répliqué son site de vente de billets de concerts en ligne mais à travers une application dédiée, permet de réserver un concert puis d’y inviter ses amis. Delta Airlines, compagnie aérienne américaine, facilite de son côté l’organisation des voyages en groupes, entre amis ou en famille, un vrai cauchemar pour qui s’y est essayé un jour.

La bière américaine « New Belgium » remercie ses fans Facebook
Selon une estimation réalisée par la marque, chaque fan Facebook de la bière « New Belgium » rapporterait en moyenne $260 chaque année. Cela représenterait près de la moitié des ventes annuelles de la marque et c’est pourquoi celle-ci investit massivement la plateforme. Troisième en volume de ventes, elle a une base de fans bien supérieure à celle de ses concurrents grâce à un ciblage géographique de ses consommateurs. La marque a ainsi développé 38 pages locales, ciblant 28 des Etats américains.

Une émission de télé-réalité anglaise obtient 700 000 votes via Facebook
« Celebrity Big Brother », équivalent de notre Loft Story avec des célébrités, a choisi en janvier de changer sa méthode de vote en proposant à ses fans Facebook de participer. Au final, ce sont 700 000 votes qui ont pu être observés, sans faire baisser toutefois le nombre de votes par téléphone. Cela constitue une augmentation de plus de 70% par rapport au nombre votes à la même période l’an dernier. Grâce à l’application, les fans pouvaient voter sur Facebook en payant via Paypal. Nick Bampton, directeur des ventes de Channel 5, diffuseur le programme, se félicite de ces résultats et démontre l’efficacité que peut avoir une mise en place de ce type sur Facebook.

Adidas habille votre timeline
Surfant sur Timeline, le nouveau phénomène Facebook, Adidas a récemment lancé sur son site une application permettant de créer une cover, ou couverture en bon Français. Une application facile à utiliser et bien faite, mais reste à savoir si celle-ci est en conformité avec les CGU de Facebook, lequel ne souhaite pas voir ses espaces préemptés par les marques.

Pinterest fait sa publicité sur Facebook
Pinterest est un réseau social qui fait beaucoup parler de lui en ce moment. Pas un jour sans un article qui n’évoque ce nouveau phénomène, son succès, son modèle économique… Parmi les éléments notables, nos collègues de We Are Social Singapour ont observé le comportement des notifications de ce site sur le Ticker Facebook. Comme vous le voyez sur les captures ci-dessous, en plus de l’information traditionnelle, des pictogrammes incitent les membres Facebook à sortir du site. Ceci est possible car Pinterest a développé l’une des nouvelles Social Apps qui s’intègrent parfaitement à la Timeline et au Ticker, mais reste étonnant dans la mesure où cela permet aussi à un site concurrent de Facebook d’inciter les membres de ce dernier à venir visiter le nouvel endroit à la mode.

Pinterest et le Ticker

Le WSJ couvre la Fashion week avec les réseaux sociaux à la mode
Au dela de cette mise en avant sur Facebook, Pinterest n’aura pas mis longtemps à attirer l’oeil des marques. Pourtant peu associé à l’univers des défilés dans l’esprit des lecteurs, le Wall Street Journal a envoyé neufs journalistes pour couvrir la Fashion Week de New-York, tous armés d’un iPhone et d’un compte Instagram. Aussitôt publiés, leurs tweets (et par extension leurs photos Instagram) sont automatiquement agrégés sur une page de la rubrique Fashion Week du site du journal. Les meilleurs sont ensuite sélectionnés et publiés sur le compte Pinterest officiel du WSJ et sur son compte Instagram : un dispositif centré sur une logique éditoriale très visuelle et porté par deux réseaux sociaux de partage de photos qui démontrent leur bon fonctionnement en parallèle dans une stratégie sociale de marque.

Le social show de Burberry
Du côté de la Fashion Week de Londres, la marque de luxe Burberry révèlera ce soir sa nouvelle collection femmes automne-hiver 2012 dans un défilé extravagant qui sera diffusé en streaming dans son intégralité. Pour l’occasion, la marque a su agrémenter la révélation de sa collection d’une couche sociale innovante, car pour donner une visibilité maximale a ce liveshow, Burberry n’a pas simplement opté pour une diffusion en direct depuis sa propre page Facebook. Elle a ainsi créé un lien du livestream lequel génère la publication d’une vidéo « embed » une fois posté sur leur mur par les utilisateurs Facebook. Un dispositif qui offre un réel bénéfice pour la marque : cette façon de socialiser son évènement, en plus d’optimiser sa visibilité au travers de Facebook, permet de générer des conversations plus intimistes autour du show et plus globalement de la marque. Des conversations initiées par un contenu de marque et embarquées sur le mur de ses fans en somme.

Ford + Instagram = Fiestagram, les résultats
Tout comme Tiffany’s ou Air France, Ford fait parti de ces marques ayant récemment investi le réseau mobile de photo Instagram. Lancée il y a plusieurs semaines Fiestagram, est une campagne d’ampleur européenne où chaque utilisateur d’Instagram pouvait uploader ses photos dans de nombreuses catégories, chacune d’elle étant associée à une des technologies caractéristiques de la voiture (écouter, démarrer, etc.). Pour participer, les utilisateurs ajoutaient à leurs photos le hashtag associé à chaque semaine. En 7 semaines, plus de 16 000 photos ont ainsi été partagées.

Twitter, plus prompt à annoncer la mort de Whitney Houston
C’est une nouvelle fois par l’intermédiaire des médias sociaux, et particulièrement Twitter, que le monde a découvert en premier lieu la mort de chanteuse américaine Whitney Houston. Ce sont ainsi deux millions et demi de tweets qui ont été émis dans les deux premières heures qui ont suivi la première annonce.

Obama toujours aussi actif sur Twitter
Barack Obama continue de jouer du levier Twitter avec une nouvelle campagne intitulée #40dollars. Dans une vidéo publiée sur Youtube, le président américain demande à ses concitoyens de s’unir face à l’augmentation des impôts prônée par ses adversaires républicains et à agir sur Twitter en y inscrivant ce que représentent pour eux la somme de $40 (le surcoût moyen d’une telle augmentation des impôts) grâce au hashtag #40dollars.

Google+ face à un échec démographique ?
Si l’avenir d’Internet semble être social, comme nous le pensons, l’avenir de Google pourrait alors dépendre du succès de son réseau Google+. Or, ce dernier se trouve face à un problème démographique. Selon un rapport de Website-Monitoring.com, deux tiers des utilisateurs de Google+ sont des hommes et 42% sont célibataires et étudiants. Bien entendu, Google+ n’est pas un site de rencontre, mais le manque de femmes sur le réseau pourrait lui jouer des tours. Les premiers réseaux comme Friendster, MySpace ou encore Facebook ont réussi à émerger en partie grâce au désir de « voir » et de se connecter avec des membres du sexe opposé, et ce d’autant plus que les femmes sont souvent très actives sur les réseaux sociaux. Google devrait ainsi probablement commencer à chercher les raisons pour lesquelles les femmes n’aiment pas (encore ?) son réseau social.

1400% de croissance pour les pages marque sur Google+
Un rapport de Bright Edge révèle que les pages de marque sur Google+ ont crû de 1400% depuis décembre. Le rapport explique que le nombre de personnes qui mettent une des 100 premières pages de marques dans un cercle est passé de 222 000 à 3,1 millions. Des chiffres impressionnants mais à relativiser car les interactions restent encore très limitées et, comme nous venons de le voir, Google+ se trouve face à un problème démographique de taille. Aujourd’hui, la page la plus populaire est celle d’H&M avec 537 278 personnes qui l’ont « encerclée ».

Les pages de marques croissent plus vite sur Google+ que sur Twitter
Toujours concernant les pages de marques, Google+ mettra du temps à rattraper son retard sur Facebook, mais le réseau social du moteur de recherche leader peut déjà se targuer d’une belle victoire sur son autre concurrent direct, Twitter. En effet, Twitter a aussi mis en place des pages spéciales pour les marques dernièrement, mais le succès n’est pas encore au rendez-vous. Le réseau social de micro-blogging est loin de connaître les taux de croissance impressionnants de Google+. Vous trouverez quelques chiffres comparatifs sur Social Bakers notamment.

Les followers Google+ ne sont que des numéros, des « ghosts »
C’est la conclusion à laquelle arrive Kevin Kelly, ex-fondateur du magazine Wired, en se penchant sur la composition de ses cercles, sur son blog Technium. En effet, parmi les plus de 500 000 abonnés qu’il comptabilise, la plupart n’ont ni ajouté de photo à leur profil, ni jamais posté ou commenté. Comment et pourquoi sont-ils arrivés là ? Ils sont venus jeter un oeil sur sa page, car elle figure dans le parcours d’arrivée, comme cercle à rejoindre par défaut, mais ne sont jamais revenus. Car plus un compte rassemble de membres, et plus il est susceptible de compter un nombre important de followers sans réalité (spammeur, newbie sans ancrage dans la communauté, organisation…). Cependant, on retiendra que si Twitter rencontre également ce phénomène, force est de constater que son ampleur est décuplée sur Google+. De quoi douter encore davantage des chiffres d’audiences annoncés par Google+.

Google+ pour iOS inclut désormais le téléchargement instantané
Une nouvelle version de l’application Google+ iOS est apparue sur l’App Store. A l’instar de sa grande soeur sur Android, elle propose désormais elle aussi le téléchargement instantané. Une fois activé, cette fonction permet à l’application de télécharger automatiquement toutes les photos et vidéos que vous prenez vers un album privé sur Google+, afin que vous puissiez les partager plus facilement ensuite avec vos cercles.

Des chaînes YouTube avec un profil Google+
YouTube a annoncé la possibilité d’ajouter son profil Google+ sur la page d’accueil de sa chaîne. Il est maintenant également possible de publier des vidéos ou des playlists avec un commentaire directement depuis la page Flux, diversifiant ainsi les publications vers les abonnés de la chaîne. De plus, davantage d’options pour les annotations ont été ajoutées, dont la possibilité de créer un style par défaut pour sa chaîne, ce que les professionnels ne manqueront pas d’apprécier. Enfin, les publications ont légèrement changé d’apparence pour être encore plus facilement lisibles. YouTube accentue ainsi sa touche sociale, avec Google+ notamment, mais sans pour autant s’y intégrer intégralement encore.

Google Latitude Leaderboard, sur les plates-bandes de Foursquare ?
Leaderboard permet de gagner des points en faisant un check-in sur Google Latitude. Et bien que Google ait été pour le moment discret sur cette fonctionnalité, une partie des utilisateurs de l’application Android Google Latitude y ont déjà accès. Lorsqu’un utilisateur check-in sur l’application, il gagne des points et se retrouve sur la page Leaderboard, laquelle le place dans un classement comparatif avec ses amis Google+. Leaderboard semble encore loin de pouvoir concurrencer Foursquare, mais comme beaucoup de nouveautés qui entourent Google+, c’est une fonctionnalité à garder à l’oeil.

tags: , , , , , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #94

par Julien Thibon dans News

Lego lance une plateforme social media pour ses fans
Rebrick, c’est son nom, est la nouvelle plateforme sociale de Lego. Elle permet aux fans de la marque d’échanger entre eux et partager les contenus publiés sur Facebook et Twitter. Loin de vouloir remplacer les sites de fans existants, bien au contraire, Lego a conçu cette plateforme avec ses fans : son nom a ainsi été choisi avec leur collaboration, une partie « communities » référence leurs sites et forums et un bookmarklet leur permet de partager tout contenu Lego externe sur la plateforme. Ainsi, Lego se dote d’un immense annuaire de contenus de marque qui servira tout autant ses fans qu’elle-même, dans sa veille des UGC notamment.

« Fabulous », un magazine publié exclusivement sur Facebook
News International expérimente un nouveau modèle de publication avec le lancement de son premier « magazine social média ». Le magazine Fabulous sera visible sur une application Facebook, qui publiera tous les jours, des articles sur la mode et la beauté exclusivement pour leurs fans Facebook. Le contenu, incluant également des playlists Spotify et une application météo qui recommande des vêtements en fonction du temps, apparaîtra dans le flux d’actualité des utilisateurs qui pourront le partager avec leurs amis sur le réseau social et sur Twitter.

Un plugin pour transformer tout site en application Open Graph
Facebook a dévoilé un nouveau plugin, la barre de recommandation. Actuellement en beta, il n’est accessible qu’aux développeurs pour le moment mais permettra prochainement à tous les utilisateurs d’intégrer sur leur site le même type de fonctionnalités que celles que l’on peut apprécier avec l’application de « social reading » du Washington Post par exemple. Dans le détail, 3 fonctionnalités principales seront disponibles :

  • Les « social recommendations » : la barre de recommandation propose de nouveaux articles à lire susceptibles d’intéresser le visiteur (selon ce que ses amis ont « liké » par exemple, ou les articles les plus populaires);
  • Un bouton « like » omniprésent : le bouton n’a plus à être attaché au contenu (au début ou à la fin de l’article par exemple), il suit l’utilisateur quel que soit son positionnement sur la page web visitée;
  • Le « social reading » : on peut activer les notifications de lecture à l’instar des applications du Washington Post, du Guardian ou de USA Today notamment.

Fifa Street mise sur son propre « social street network »
EA sports a poussé loin le développement de sa nouvelle version de Fifa Street. Au delà du gameplay et des graphismes, c’est surtout sur l’intégration d’une solide couche sociale dans le jeu que mise FIFA. Car c’est bien avec les options de partage des vidéos de ses plus belles actions, l’évaluation permanente de la progression de ses amis, leur localisation à travers le monde ou les différentes façons de communiquer avec eux que Fifa Street compte rendre ses joueurs accrocs. Des fonctionnalités sociales qui ont déjà fait leur preuve dans d’autres genres de jeux vidéos et qui ne devraient pas décevoir cette fois non plus.

La « timeline » Facebook loin de faire l’unanimité
Les chiffres sont parlants : une étude de Sophos menée sur un échantillon de 4.000 utilisateurs Facebook révèle un énorme déficit d’appréciation de la Timeline, qu’un seul utilisateur sur 10 soutiendrait. 51 % déclarent être inquiets à propos de cette nouvelle fonction, qui sera pourtant rendue obligatoire pour tous d’ici peu. Une fois de plus, ce changement crée la controverse avec de nombreuses craintes quant à la protection des données personnelles, ce que les porte-parole de Facebook nient en bloc, assurant que cette version assure les mêmes paramètres de confidentialité que la précédente. Quoi qu’il en soit, dans les prochaines semaines, tous les utilisateurs seront progressivement notifiés du passage à cette nouvelle version. Ils auront alors 7 jours pour choisir les photos, vidéos et autres publications qu’ils souhaitent voir affichés.

Facebook, Twitter et Myspace ripostent contre Google avec un add-on
Il s’appelle “Don’t be evil” (traduisez « ne faites pas le mal »). C’est l’oeuvre collective d’ingénieurs de Facebook, Twitter et Myspace en réponse aux changements que Google a apporté dans l’algorithme de son moteur de recherche. Celui-ci est accusé par ses rivaux de faire grimper dans les résultats les contenus issus de Google+ au détriment des autres. L’add-on, édité à destination des utilisateurs américains pour le moment, est disponible sur le site Focus on the user. Il « corrige » les résultats du moteur de recherche en montrant à l’utilisateur ceux qui seraient remontés naturellement avec l’ancienne version de l’algorithme. La bataille des réseaux sociaux continue, espérons tout de même que l’utilisateur en sorte gagnant.

La communauté Twitter prend parti contre LA Fitness
Après les mésaventures en ligne de McDonald’s et de ses #McDstories, c’est au tour de la chaîne de clubs de gym, LA Fitness, d’être la cible d’attaques sur Twitter. L’incident débute par la chaîne de clubs réclamant des frais d’abonnement à une femme enceinte dont le mari venait de perdre son emploi. Publiée dans une colonne réservée aux problèmes de consommateurs du Guardian, cette histoire s’est répandue sur Twitter où les utilisateurs ont dénoncé un comportement honteux et ont incité la communauté à annuler leur abonnement à LA Fitness. Ce n’est que très récemment que la chaîne a finalement abandonné ses démarches envers ce couple mais le mal semble déjà fait en termes d’e-reputation…

Une enquête ouverte sur la campagne Snickers sur Twitter
Nous vous parlions la semaine dernière du coup médiatique organisé par Snickers via le « détournement » des comptes Twitter de la modèle Katie Price et du footballeur Rio Ferdinand. On apprend cette semaine que l’ASA (Advertising Standard Authorithy) a lancé une enquête à propos de cette campagne, suite à deux plaintes. Un porte-parole de cet organisme de surveillance de la publicité a confirmé que la campagne est à l’étude pour deux infractions possibles au Code de la Publicité : la phase teasing aurait dû mentionner que cela faisait partie d’une campagne promotionnelle et lors du reveal, le hashtag #spon (pour « sponsorisé ») n’était peut être pas assez clair. Affaire à suivre.

Limite du nombre de tweets et Social CRM
L’utilisation de Twitter comme outil de relation client est de plus en plus plébiscitée par les marques. Mais initialement, ce réseau n’était pas pensé pour le CRM et il présente donc quelques défauts. Au-delà de la limite de caractères, il existe une limite du nombre de tweets. L’opérateur mobile anglais O2 a pu récemment en faire l’expérience, car sujet à une crise, il a du répondre à de nombreux tweets. Malheureusement, le volume de conversation était tel qu’il a rapidement atteint la limite autorisée et s’est retrouvé dans l’impossibilité de continuer la conversation. Après avoir demandé l’augmentation de sa limite auprès de Twitter (qui a refusé), O2 a fini par écrire un article de blog expliquant la situation. A la lecture de cette histoire et étant donnée la place de Twitter dans les dispositifs de SCRM, on peut attendre une future prise de position sur ce type de situation de la part du réseau, et d’imaginer une éventuelle solution payante permettant d’élever les limites.

De nombreux changements à venir sur Twitter
Plusieurs nouveautés sont à venir dans les prochains mois sur Twitter. On apprend grâce à ReadWriteWeb que des outils d’analyse relativement poussés sont pour bientôt. Ces outils permettront de mieux mesurer le ROI d’un tweet envoyé et seraient à priori similaires à ceux de Hootsuite et SocialFlow.
AdAge nous apprend également que le réseau social va continuer d’activer ses nouvelles pages de marques pour les sociétés qui ont dépensé plus de 25 000 $ dans ses produits publicitaires à savoir tweets sponsorisés et tendances. Elles auront donc accès au nouveau design avec des bannières plus grosses et leurs tweets sponsorisés programmés pour rester en haut de la timeline.

Une autre décision plus controversée nous est révélée par The Next Web. Twitter va désormais retirer rétroactivement du contenu pour les utilisateurs de certains pays où les lois sur la liberté d’expression sont plus contraignantes comme la Thaïlande. Twitter a justifié cette décision sur son blog sans jamais évoquer le terme de « censure », en rassurant le public sur le fait que le contenu supprimé serait identifié comme tel et qu’une explication serait disponible sur le pourquoi de sa suppression.
Enfin Twitter a annoncé, toujours sur son blog officiel que désormais les langues qui se lisent de droite à gauche seront aussi disponibles, à savoir l’Arabe, le Persan, l’Ourdou et l’Hébreu. Cette nouveauté est rendue possible grâce aux 425 000 bénévoles qui contribuent au Centre de Traduction de Twitter, et au développement de nouvelles techniques pour s’assurer du bon fonctionnement des tweets et des hashtags. Ces 4 langues seront donc ajoutées aux 22 autres déjà disponibles.

Kermit répond aux questions sur Twitter
Comme le relate le blog eConsultancy, Disney UK a mis en place une campagne originale sur Twitter pour promouvoir son nouveau film. En effet, le hashtag #AskKermit a été créé pour que les utilisateurs puissent poser toutes les questions qu’ils veulent à la célèbre grenouille, héroine du prochain Disney. Plusieurs centaines de personnes ont joué le jeu et le hashtag s’est très vite retrouvé en trending topic. Kermit a répondu a quelques-unes des questions par tweets et les plus pertinentes ont été traitées dans une vidéo.

Débat sur les réseaux sociaux et la sécurité intérieure aux Etats-Unis
Par inadvertance, il a été révélé que le FBI cherche à développer une application permettant de surveiller en temps réel les conversations publiques postées sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, Twitter et Myspace. L’objectif final affiché par le FBI étant l’identification de messages pouvant menacer la sécurité intérieure des Etats-Unis. Il est évident que les gouvernements se tournent de plus en plus vers les réseaux sociaux en ce qui concerne la sécurité de leurs pays. C’est ce qu’ont pu constater à leur dépens Van Bryan et Emily Bunting, des utilisateurs britanniques de Twitter, ayant entrepris un séjour à Los Angeles. Van Bryan a tweeté qu’il allait « détruire l’Amérique », comprenez « faire la fête » en langage familier. Nuance que n’ont pas compris les autorités. Une fois arrivés à l’aéroport de Los Angeles, ils ont été immédiatement arrêtés par des agents américains. Interrogés pendant plus de 5 heures, ils ont été libérés 12 heures plus tard, et renvoyés au Royaume-Uni. On peut ainsi s’interroger sur la manière dont le gouvernement a repéré le tweet incriminé et surtout sur la pertinence de ce type de veille si les conversations sont interprétées au premier degré.

De nouvelles fonctionnalités sociales pour Google
Outre l’intégration de Google+ dans les résultats de son moteur de recherche, Google lance d’autres fonctionnalités, toujours tournées vers une recherche plus “sociale”. Ainsi, en fin de première page de recherche, les utilisateurs vont voir apparaître une nouvelle possibilité : celle d’interroger l’un de leurs amis pour répondre à la requête posée. Reste à confirmer que l’utilisateur pourra poser la question sur tous les réseaux sociaux et pas seulement Google+ comme sur la capture d’écran ci-dessous.

Par ailleurs, Bradley Horowitz (Chef de produit Google+) a annoncé une plus grande souplesse dans la gestion de son d’identité sur Google+. Il est désormais possible d’ajouter un nom alternatif ou surnom de son choix à son nom d’utilisateur. Une meilleure gestion des recours en cas de problème avec cette identité est également mise en place. Jusqu’à présent, le réseau social était plutôt strict sur ces points et laissait peu de place à la fantaisie ou aux modifications après inscription. Le but était notamment d’éviter aux marques de créer des profils en lieu et place des pages dédiées.

4 milliards de vidéos visionnées chaque jour sur Youtube
Youtube continue d’impressionner avec des statistiques qui donnent le tournis. 4 milliards de vidéos sont vues chaque jour. 60 heures sont mises en ligne chaque minute. Le site appartenant à Google affiche une hausse du nombre de vues de 25% sur les 8 derniers mois. Une évolution qui s’explique notamment par la multiplication des supports de visionnage ne se limitant plus au simple ordinateur.

Fans de Manchester City, souriez vous êtes filmés
Durant le choc contre les Spurs de Tottenham, le club de Manchester City a pris une photo 360° en ultra haute résolution de tous les supporters puis l’a mise en ligne sur son site. Les supporters pouvaient alors la voir sur le site du club, zoomer sur eux, se tagguer et partager sur Facebook et Twitter. Le supporter le mieux habillé gagnait une place aux côtés des joueurs sur la photo officielle de la saison prochaine. Ceux qui n’étaient pas au stade avaient la possibilité de chercher les avatars de Balotelli, Aguero, Dzeko et Nasri sur la photo et de gagner un maillot dédicacé avec un vrai message personnalisé du joueur via Facebook.

Carton rouge pour la page du Bayern de Munich
L’équipe marketing du Bayern de Munich a promis le recrutement spectaculaire d’un nouveau joueur si de nombreux supporters devenaient fans de la page Facebook. En réalité, la promesse était fausse puisqu’il s’agissait à travers cette annonce d’attirer l’attention sur le lancement d’une application « The New FCB Star. » Bien évidemment beaucoup de fans se sont sentis dupés et n’ont pas manqué de le faire savoir. Après 3 heures et 5 000 commentaires furieux, le club a été obligé de s’excuser. Un bel exemple des précautions à prendre en terme de choix des mots dans sa communication sur les réseaux sociaux. La relation s’y établit sur des notions de confiance et de transparence avec lesquelles on ne joue pas sans se faire taper sur les doigts.

tags: , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #91

par Guillaume Lalu dans News

Forrester met à jour son échelle de participation sur les médias sociaux
Depuis 2008, Forrester classe et mesure les différents comportements sur les médias sociaux, selon une typologie désormais référente : “creatives”, “joiners”, “conversationalists”, etc.

Echelle de participation des médias sociaux

Cette échelle permet d’observer l’évolution de la participation d’une année sur l’autre, en terme de volume, mais surtout d’activité. Sans surprise, les chiffres et comportements n’ont pas fortement varié en deux ans. La seule évolution notable est celle des “Joiners”, qui se caractérise par le fait de devenir membre, transformant le web en gigantesque club où le “join” prime sur le “search”.

Path : le nouveau réseau social préféré de la Silicon Valley
Sur son blog, Loïc Le Meur est revenu sur l’application Path. Il affirme que l’application serait devenue le refuge de toute la “hype” web de la Silicon Valley. Ces “early adopters” aux milliers d’amis ou followers seraient séduits par le côté intimiste de Path, qui limite le nombre d’amis à 150 et envoie une notification à chaque fois que l’un d’eux accède à un contenu partagé. Une sorte de premier réseau d’amis proches avec qui partager des infos privées avant de songer à la diffuser sur les cercles plus larges (Facebook, Twitter, etc). L’autre atout de poids : son ergonomie, parfaitement étudiée pour un usage mobile, qui en fait l’une des meilleures applications sur ce support.

Un homme peut-il vivre avec comme unique moyen les médias sociaux ?
A l’occasion de la « Social Media Week», Chinwag ainsi que les équipes de Londres et Singapour qui participent à cet événement, ont décidé de s’associer pour tenter une expérience sociale inédite. L’idée générale : un passionné des médias sociaux se retrouvera seul pendant 5 jours à Singapour (du 8 au 13 février 2012) avec pour seul bagage un Smartphone. Cette personne devra alors utiliser les médias sociaux pour trouver un logement, se nourrir et se déplacer. Si vous avez envie de participer à cette expérience, il vous suffit d’envoyer une vidéo d’une minute mettant en avant ce que signifient les médias sociaux pour vous et pourquoi vous devriez être choisi (plus de détails ici).

Partagez des photos Instagram directement dans un album Facebook
Lorsque vous choisissez de partager des photos Instagram sur Facebook, vos images sont désormais automatiquement ajoutées à un album photo nommé «Instagram photos », visible par vos amis Facebook. Les photos s’affichent en taille réelle dans le flux d’actualité avec la légende que vous avez donnée à votre photo Instagram, ainsi qu’un lien vers l’URL publique de l’image. Ce changement permettra également d’afficher joliment vos photos Instagram dans votre Timeline.

Faut-il toujours répondre aux messages postés sur les réseaux sociaux ?
Conversocial s’est intéressé aux attitudes des internautes face aux marques qui laissent sans réponses des messages publiés sur leurs espaces de marques (Facebook et Twitter en tête). Et les résultats sont éloquents : la grande majorité (88,3%) indique qu’elle serait probablement moins amenée à faire appel aux services ou produits des marques en question. De quoi rappeler qu’une présence sur les médias sociaux, pour ne pas s’avérer contre-productive, ne peut se passer de la stratégie de community management associée.

Le Président Obama sur Instagram
Le Président des Etats-Unis est maintenant présent sur le réseau social de partage photos sous le pseudo @barackobama. Nous pourrons donc désormais suivre son utilisation d’Instagram pour donner aux gens un aperçu en images de ce qui se passe dans la vie quotidienne du président des Etats-Unis. L’équipe d’Obama 2012 propose aux fans de partager leurs photos de la campagne électorale avec le hashtag #obama2012.

Les médias sociaux influencent les intentions d’achat à long terme
A l’heure où le ROI des médias sociaux pour les marques est au cœur des discussions, l’étude menée par Bzzagent sur les effets à court et moyen terme des campagnes social media auprès des «ambassadeurs de marques» apporte sa pierre à l’édifice. Ainsi, après avoir été exposés à une campagne social media, le pourcentage de ces ambassadeurs prêts à recommander un produit passe de 39% en phase de précampagne à 61% à l’issue de celle-ci.


Plus intéressant encore, 38% de ces ambassadeurs auraient prévu d’acheter ledit produit avant la campagne contre 69% 3 mois après la campagne et à 61% un an plus tard. Où l’on mesure donc l’impact à long terme de ces campagnes social media sur les intentions d’achat.

Les compagnies aériennes prennent leur envol sur les réseaux sociaux
Les compagnies aériennes ne se sont pas lancées au hasard sur les médias sociaux et entendent bien en tirer profit comme le montre cette infographie de Mashable : elles sont de plus en plus nombreuses à accroitre leurs présences sur les réseaux sociaux mais aussi à utiliser le social commerce. A souligner les initiatives de Delta Airlines qui permet à ses fans de réserver leurs vols au sein même de Facebook ou encore à Malaysia Airlines qui grâce à l’application MHBuddy ne se limite pas à proposer des vols mais exploite le réseau social pour booker et organiser des vols avec ses amis Facebook. KLM Royal Dutch Airlines va d’ailleurs lancer sa propre adaptation de cette application.

Une campagne antidrogue qui utilise la Timeline Facebook
C’est une campagne qui a beaucoup tourné sur le web en ce début d’année et pour cause : c’est la première qui détourne la nouvelle Timeline Facebook. Le principe de la campagne, pour l’Autorité de lutte contre la drogue en Israël, consiste à suivre sur un même profil, les deux vies alternatives d’une même personne, selon qu’elle consomme ou non de la drogue. D’un côté, un quotidien qui tourne vite à la déchéance et à l’isolement, de l’autre une vie normale et bien remplie. D’après les créatifs de McCann Digital, auteurs de la campagne, le dispositif de base incluait également vidéos, statuts, check-in…, mais l’architecture de Facebook s’est révélée trop imprévisible et risquait à tout moment de faire sauter la structure de la page, la rendant alors incompréhensible.

Un tweet pour faire baisser le prix des chaussures
La marque de chaussures Miista a lancé sa campagne « Cheaper with a tweet » (moins cher avec un tweet) où à chaque fois que quelqu’un tweetera sur la marque les prix des chaussures baisseront. Le rabais sera plus grand si l’utilisateur qui tweete la marque a un Klout important. Les personnes avec un faible Klout ou non inscrites à Klout génèreront la plus petite réduction par défaut. La fondatrice de l’entreprise s’est exprimée sur cette campagne en disant que Miista s’était préparée à donner gratuitement des chaussures mais qu’il s’agissait surtout d’attirer l’attention sur la marque.

Grazia organise des cours de blogging mode dans un Apple Store
Grazia vient d’annoncer sur son blog qu’elle va organiser en Grande Bretagne des ateliers et des cours où des conseils sur la façon de créer et d’alimenter un blog de mode seront donnés par les plus grands noms de la blogosphère UK ! Ces cours très particuliers seront gratuits et auront lieu jusqu’au 26 janvier à l’Apple Store de Covent Garden à Londres.

Des photos sur Facebook pas si « offensantes »
La plupart des photos signalées par les utilisateurs de Facebook ne sont pas réellement offensantes, simplement peu attrayantes : c’est ce qu’affirme Facebook ici. Sous chaque photo hébergée sur Facebook, il y a désormais un bouton « signaler » permettant d’indiquer qu’un contenu viole les termes d’utilisation. Depuis que la plateforme recueille une moyenne de 250 millions nouvelles photos chaque jour, ce bouton « signaler » facilite la tâche du réseau social. Après avoir remarqué que ses membres utilisaient le bouton « signaler » pour des raisons non spécifiées dans le formulaire, la firme a modifié les formulations disponibles, permettant d’envoyer un message pour se plaindre auprès des personnes ayant posté ces photos. Ces plaintes ont tendance à déclencher la compassion des posteurs de photos, selon le directeur de l’ingénierie chez Facebook, Bejar Arturo. En effet, Facebook retire les images « offensantes » mais ne supprime pas les images indésirables, les diffuseurs de ces photos ont le choix de les enlever ou non.

Manchester City invite ses fans à afficher leur soutien sur Twitter
L’équipe de football mancunienne, actuelle leader du championnat d’Anglette, a profité de son match de FA Cup contre Manchester United ce week-end pour mettre en place un concours sur Twitter. Par l’intermédiaire de son capitaine, le belge Vincent Kompany, le club a invité ses supporters à publier des messages de soutien sur le site de micro-blogging en utilisant le hashtag #followthecaptain. Le footballeur avait ensuite pour mission de choisir le message le plus inspirationnel, dont l’auteur du tweet victorieux remportait le maillot du match ainsi que son brassard de capitaine et un poster dédicacé. Une opération simple et efficace qui, si elle n’a pas porté chance sportivement parlant à l’équipe de City, aura eu le mérite de susciter un très fort engagement des fans sur Twitter.

Levi’s cherche son futur mannequin sur Instagram
Le fabricant de jeans le plus connu du monde, Levi Strauss a lancé un casting à l’international via Instagram, pour dégoter les mannequins de sa campagne 2012. Le casting est ouvert à tous, et le principe est simple : pour participer les internautes doivent poster leur photo sur le service de partage, en ajoutant le hastag #iamlevis. A vos iPhone !

Facebook transforme votre Timeline en carte de visite Moo !
Moo permet aujourd’hui de créer des cartes de visite à partir des informations et photos de sa Timeline Facebook, poussant l’intégration des « cartes de visites sociales » sur Facebook. 50 cartes de visites personnalisées coûtent habituellement 15 dollars, mais les 200 000 premiers utilisateurs les obtiendront gratuitement ! Jillian Stefanski, porte-parole du réseau social, affirme que « l’intégration de Moo.com permet aux gens d’embarquer la Facebook Timeline avec eux hors ligne ». D’après Techcrunch, le succès est au rendez-vous : bien que l’offre soit limitée à 5 000 commandes par jour (soit 250 000 cartes par jour), les premières cartes offertes ont été commandées en moins de 2 h et la demande est croissante. Vous pouvez tenter d’obtenir les vôtres ici, mais dépêchez-vous car elles partent comme des petits pains !

Quand Google Chrome ne respecte pas les guidelines de… Google
Google n’aime pas les liens payés et les pénalise en conséquence en bannissant jusqu’à un an de ses pages de résultats les sites coupables. Pourtant, il semblerait que le géant de Mountain View ait lui-même été coupable de tels agissements en voulant faire la promotion de son navigateur Google Chrome. Search Engine Land rapporte ainsi comment Google se trouve mêlé à une vaste campagne de billets sponsorisés aux contenus peu pertinents mais contenant tous des liens pointant vers la page de téléchargement de Chrome. Résultat, Google (qui ne reconnaît pas intégralement ses torts) a donc lui-même pénalisé Chrome dans ses SERPs pour une durée d’au moins deux mois. Une sanction auto-infligée qu’on peut évidemment saluer, mais qui ne manquera pas d’irriter les sites plus sévèrement sanctionnés par le passé pour des faits similaires. En effet, si Google a revu à la baisse le Page Rank de sa page consacrée à Chrome, la sanction s’avère amplement plus indulgente qu’un bannissement.

Tokyo et Berlin se dotent d’un badge Foursquare : comment l’obtenir ?
Deux nouvelles villes apparaissent sur Foursquare avec le badge « Sakura » (cerisier, en japonais) pour Tokyo et « Ich bin ein Berliner » pour Berlin. Pour obtenir l’un des 9 badges de villes (dont celui de Paris, « La Ville-Lumière »), il faut check-in dans au moins 5 lieux clé listés sur le compte Foursquare Cities.

De nouveaux filtres sur les pages Facebook sur mobile
Comme le rapporte le blog Inside Facebook, il est maintenant possible de filtrer les messages des fans sur les page via l’application Facebook mobile. Cette fonction, disponible depuis un moment sur le web, n’était pas proposée sur les téléphones jusqu’à présent, ce qui rendait la navigation difficile aux personnes qui voulait seulement lire les contenus diffusés par les marques.

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Londres ne veulent rien dévoiler
Comme l’explique la BBC, les 70 000 volontaires qui travaillent sur les chantiers pour l’organisation des Jeux Olympiques de Londres en 2012, sont soumis à des règles de confidentialité très strictes et notamment vis à vis de ce qu’ils peuvent diffuser sur les médias sociaux. Il leur est en effet interdit de décrire leurs missions précises, leur lieu de travail ou quoi que ce soit au sujet des athlètes, ainsi que la moindre photographie, que ce soit sur Facebook, Twitter ou n’importe quel autre réseau. Ces mesures de restriction ont été mises en place afin d’éviter tout risque pour la sécurité et pour la réputation des Jeux.

Puma mandate des blogueurs pour couvrir une course de voile
Ce week-end, les journalistes n’étaient pas les seuls à couvrir la « Volvo Ocean Race, l’Everest de la voile ». Des micro-blogueurs et Instagramers triés sur le volet ont été mandatés par Puma afin de poster des news de la course. Ils ont aussi raconté leur expérience sur Facebook et Twitter en toute liberté. Ce type d’opération permet d’offrir une info, un événement sous un autre prisme qu’exclusivement médiatique et de faire découvrir les coulisses de la course au public.

Pour son spot TV, Autoglass crowdsource sur Facebook
Autoglass, le cousin anglais de Carglass, a mis en place un concours Facebook pour recruter le client qui pourra figurer dans sa prochaine publicité à la télévision et gagner la modique somme de £3000. Pour participer au concours lancé sur sa page Facebook, les fans devaient envoyer une photo d’eux devant leur voiture, accompagnés de leurs amis et famille. Les personnes sélectionnées parmi plus de 137 participations reçues ont eu le droit de passer une audition devant l’équipe marketing d’Autoglass et c’est Ian Graham, habitant de Blackpool dans le nord de l’Angleterre, qui a convaincu le jury.

Collaboration entre RP et Wikipedia : un effort international
L’année dernière, Tom Watson, membre du parlement britannique, avait donné un coup de pied dans la fourmilière en dénonçant les pratiques lobbyistes de professionnels des RP visant à améliorer la réputation de leurs clients en retouchant leurs pages Wikipedia. En ce début d’année, deux professionnels du métier, Stuart Bruce et Phil Gomes, reviennent sur le sujet, ici et ici, défendant la même cause : établir une collaboration entre les professionnels des RP et Wikipedia. La demande semble avoir été entendue car quelques jours plus tard le CIPR, organisme régissant le corps professionnel des RP au Royaume-Uni, a annoncé la mise en place d’une collaboration avec Wikipedia pour l’établissement d’une ligne de conduite à tenir.

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #89

par Julien Thibon dans News

Facebook Timeline disponible partout dans le monde
Facebook Timeline, ou le “journal” comme le dit la traduction française, est disponible depuis jeudi dernier pour l’ensemble des utilisateurs. Le blog Facebook précise que lorsque le profil des utilisateurs passera en mode “journal” les utilisateurs auront 7 jours pour régler leurs paramètres de confidentialité. La fonctionnalité “view logged as” permet aux utilisateurs de voir qui peut accéder à leurs informations afin de régler leur paramètres. Au-delà des 7 jours, le journal sera entièrement accessible à l’ensemble des personnes autorisées à voir votre profil auparavant et de nombreux paramètres vont permettre aux utilsateurs de “raconter” eux-mêmes leur histoire au travers des posts qu’ils souhaitent mettre en avant. A noter, Timeline est également disponible sur mobile.

Mountain Dew et Volkswagen jouent déjà avec la Timeline Facebook
« Timeline » est devenu accessible à tous sauf aux marques mais Mountain Dew et Volkswagen comptent bien tirer profit de ces nouveaux profils. Mountain Dew a créé une application Facebook qui permet aux utilisateurs de télécharger une série d’images optimisées pour Timeline. L’objectif étant de proposer de nouvelles expériences aux fans d’après Jenny Danzi, assistante chef de marque chez Mountain Dew.

La marque Volkswagen à quant à elle choisi une option plus simple en créant une image pour l’occasion, qui est purement une extension de la campagne publicitaire pour la Beetle 2012.

Social Tree : Heineken vous envoie ses voeux par sapin
Le Social Tree d’Heineken est une application Facebook qui vous permet de souhaiter un joyeux Noël à vos amis en leur envoyant un sapin personnalisé fait d’écrans LCD. Il suffit de choisir un message parmi les 24 disponibles, sélectionner jusqu’à 16 amis Facebook et finalement intégrer leurs photos de profil dans l’arbre avec un fond sonore et une ambiance graphique au choix.
Du 17 au 26 décembre, les messages laissés par les utilisateurs apparaîtront sur un sapin de 11 mètres de haut, installé à Singapour avec 48 écrans LCD.

Cette opération s’inscrit dans la démarche du groupe Heineken d’être plus présent sur les médias sociaux. Pour ses marques de cidres fruités Jacques et Bulmers, Heineken a choisi We Are Social UK lors d’un appel d’offres pour organiser sa présence sociale sur 2012.. Les deux marques se sont déjà montrées actives sur les réseaux sociaux par le passé. Durant l’été 2011, Jacques avait notamment lancé un concours sur facebook pour trouver 3 égéries de la marque qui ont ensuite poser sur des publicités presse.

1 milliard de dollars de bénéfice en 2011 pour Facebook !
Facebook pourrait enregistrer pour 2011 un bénéfice net d’un milliard de dollars selon une source s’étant confiée au blog Gawker. La société de Mark Zuckerberg, qui devrait entrer en Bourse dans le courant de l’année 2012, maintiendrait donc une croissance impressionnante, ce qui devrait rassurer les futurs actionnaires.

BrandAlley prévoit que 5% de ses revenus seront issus de Facebook
Le site de ventes privées Brand Alley a testé Facebook comme canal de vente pour offrir des soldes exclusives à ses fans, et a observé un ROI impressionnant sur le mois de Novembre. Fort de ce constat, BrandAlley prévoit déjà que 5% de ses revenus proviendraient du F-commerce en 2012, précisant que le réseau social était un très bon moyen de gagner en visibilité auprès des plus jeunes. Un nouveau site mobile-friendly, qui a pour objectif d’augmenter le chiffre d’affaires de 10 % l’année prochaine, a également été développé.

Les publicités Facebook bientôt sur mobile
Alors que plus de 350 millions des membres de Facebook accèdent au site depuis leur mobile, le réseau s’apprêterait à y introduire de la publicité, en particulier ses « Promoted Stories ». De quoi enfin monétiser cette manne impressionante de trafic et faire de la publicité sociale sur mobile une réalité. En ligne de mire : l’introduction en bourse de Facebook, potentiellement valorisé à 100 milliards de dollars.

Facebook teste le couponing
Facebook teste actuellement deux nouveaux modes premium de diffusion de coupons de réductions : soit directement dans une publication de page de marque, soit en format publicitaire. Les utilisateurs de Facebook exposés à ces posts / publicités peuvent alors cliquer sur le bouton « Get Coupon » associé et ainsi recevoir par mail le coupon en question (valable en magasin et en ligne), puis le partager avec leurs amis s’ils le souhaitent.

Des citoyens prennent le contrôle du compte twitter officiel de la Suède
Partant du postulat que “personne ne connaît mieux la marque « Suède » que ses citoyens », l’agence de tourisme VisitSweden invite les « curateurs suedois », aux profils très éclectiques, à prendre la parole chaque semaine sur le compte officiel Twitter de la Suède. Et comme le souligne The Next Web, cela donne des tweets loin du politiquement correct, et c’est tant mieux. Coup de génie ou coup de folie ? Ce qui est sûr, c’est que la Suède va faire parler d’elle !

Promotion bien ordonnée…commence sur son compte Twitter
Pour le lancement du nouvel opus de Sherlock Holmes, la boite de production a demandé à Stephen Fry, qui joue Mycroft, le frère du détective, de faire la promotion de la sortie du film sur son propre compte Twitter. Le compte était vite fait : quelques 3000 fans pour le fil officiel du film versus plus de 3,5 millions pour celui de Stephen Fry. Pour donner encore plus d’impact à son relais, le teasing était accompagné d’un jeu : un quizz quotidien sur l’univers de Sherlock Holmes.

Des améliorations à venir avant 2012 sur Google+
Google+ vient d’annoncer que des changements viendront améliorer le réseau avant la fin de l’année. Vous aurez bientôt la possibilité de noter les actualités d’un cercle selon l’importance que le contenu aura à vos yeux, ainsi Google+ vous remontera en priorité celles que vous avez le mieux notées. Les notifications seront également revues pour être plus voyantes et plus pertinentes. Les pages, quand à elles, pourront compter jusqu’à 50 administrateurs et le nombre d’interactions d’utilisateurs, abonnés ou non, apparaîtra (à l’image des « personnes qui en parlent » sur Facebook).

Les photos seront affichées de manière plus ergonomique et mieux mises en valeur avec un principe de « taguage » plus fluide. Enfin l’outil Google Hangouts, qui permet de chatter en vidéo à plusieurs, s’est vu doté de nouvelles fonctionnalités dont la possibilité de lancer un video chat directement depuis un statut, d’appeler ses proches à l’international et de suivre ou diffuser un show en « live streamming ». Hangouts est également disponible sur mobile.

Une nouvelle étude sur l’utilisation du social media
L’Ofcom (équivalent britannique du CSA) vient de rendre public son International Communications Market Report : une étude sur les différents modes de communication en France, au Royaume-uni, en Australie, en Italie, en Allemagne et aux États-Unis. Cette étude montre notamment comment le Social Media est en train de devenir l’une des premières sources d’information dans ces pays. En effet 11 % des Français et 19 % des Italiens interrogés déclarent regarder moins la TV depuis qu’ils utilisent les réseaux sociaux, tandis que 13 % des Français et 21 % des Australiens lisent moins les journaux nationaux.

On y apprend également que les réseaux sociaux sont en train d’atteindre leur niveau de saturation puisque 78 % des Américains, 75 % des Australiens et 70 % des Britanniques possèdent au moins un profil sur ces réseaux. Facebook est sans surprise le site le plus visité dans ces 6 pays. L’étude montre enfin que les femmes et les 18-24 ans sont les plus présents sur les réseaux sociaux, ce qui leur promet un bel avenir !

Les entreprises des pays émergents friandes des médias sociaux
Alors que plus de 70% des entreprises mondiales sont désormais actives sur les réseaux sociaux, un récent rapport de KPMG International constate que dans ce domaine, les entreprises des marchés émergents sont plus en avance que celles des marchés plus matures. Les entreprises chinoises, indiennes et brésiliennes sont près de 30% plus utilisatrices des médias sociaux que leurs homologues anglaises, australiennes, allemandes ou canadiennes.

La valeur des nouveaux medias selon les dirigeants d’entreprise
67% des dirigeants d’entreprise considèrent l’e-mail comme le meilleur canal de fidélisation des clients contre 48% pour le social media et 35% pour le mobile.
Les médias sociaux sont pour 64% d’entre eux le moyen le plus efficace pour développer la notoriété. Lire l’article complet ici

Qui prévoit de développer l’utilisation du social media marketing ?
Dans le cadre de l’étude « International Business Report », Grant Thornton a interrogé des cadres supérieurs du monde entier en août et septembre dernier afin de déterminer de quelle façon les entreprises utilisent le social media et planifient de l’utiliser en 2012.
Ce sont les entreprises d’Amérique Latine qui utilisent le plus actuellement les médias sociaux (53%), 78% prévoient d’en augmenter leurs usages.
L’Asie (ASEAN Association of Southeast Asian Nations) et les pays nordiques sont ceux qui planifient le plus d’augmenter leurs usages tandis que les pays du G7 font figure de mauvais élèves avec seulement 55% d’intentions d’augmentation du social media (la moyenne mondiale est de 61%).

Les voyageurs de KLM pourront choisir leur voisin de fauteuil
En début d’année prochaine, KLM lancera « Meet & Seat », un service de rencontre mêlant voyage en avion et réseaux sociaux. Le principe consiste à connecter son profil avec sa réservation et ainsi à choisir un voisin de fauteuil en fonction de caractéristiques communes trouvées sur les réseaux sociaux. Un programme qui promet de belles rencontres…

Et si les banques se basaient sur le « Social Graph » pour accorder un crédit ?
C’est un article du magazine londonien BetaBeat qui tire la sonette d’alarme. D’après le magazine, plusieurs start-up travailleraient au service de banques pour créer des algorithmes se basant sur le « Social Graph » des clients et permettant d’analyser leur personnalité. Ainsi, les banques pourraient adapter le taux de crédit selon que la personne apparaît comme à risque ou au contraire qu’elle possède un réseau de relations plutôt aisées. De là à penser que des fichiers pourraient être constitués à partir de statuts facebook ou twitter de type: « Marre de mon boulot » ou « Je pars en vacances à Dubaï », il n’y a qu’un pas. L’article le franchit sur le ton de la fiction mais il est tout de même conseillé de le lire avec attention.

L’application Miso permet l’interaction entre smartphone et TV
Alors que la social TV constituera probablement l’innovation de l’année 2012, le magazine Adweek présente une application mobile (uniquement disponible sur iPhone et aux Etats-Unis) qui anticipe déjà l’interactivité entre le spectateur et ce qu’il regarde : Miso. Dans un premier temps, grâce à un partenariat établi avec DirectTV, celle-ci permettait aux utilisateurs de “check-in” le programme qu’ils regardaient. Mais le CEO, Somrat Niyogi, voit plus loin et lance une nouvelle fonction : SideShows. Un diaporama qui se synchronise automatiquement avec le programme et donne des informations en direct. Exemple avec Gossip Girl, où la tenue de l’héroine apparait sur l’iPhone avec des infos supplémentaires, une image et un lien pour l’acheter en ligne.

Dunkin’ Donuts fait gagner les clients qui font un check-in
A New York Dunkin’ Donuts propose un concours « Check in, Get GifteD’D » destiné aux utilisateurs de Foursquare ou Facebook Places. Lorsque les internautes s’enregistrent sur la page Facebook Dunkin’ Donuts, ils deviennent éligibles pour gagner des prix lorsqu’ils feront des check-in dans d’autres magasins participants. Plus de 1800 cadeaux seront distribués aux gagnants.

Des sondages dans les groupes LinkedIn
Linkedin vient de dévoiler une nouvelle fonctionnalité de sondage pour ses groupes. Celle-ci sera disponible pour l’ensemble de ses utilisateurs dans les prochains jours. Cette fonctionnalité va ainsi permettre aux membres d’un même groupe d’aller plus loin dans l’échange et le partage de points de vue. Ils pourront ainsi voter d’un simple clic ou compléter le choix de réponses proposées. Grâce à ces sondages, les administrateurs de groupe pourront – eux – aller plus loin dans la connaissance de leur membres. Il sera possible de créer ces sondages que l’on soit administrateur d’un groupe ou tout simplement membre de ce groupe si l’administrateur l’autorise. Une fonctionnalité qui va enrichir à n’en pas douter l’expérience sur le réseau social professionnel numéro 1.

Capital One s’associe avec Klout pour récompenser ses clients influents
Capital One lance un partenariat avec Klout pour offrir des primes de Noël à ses clients. Plus le score Klout du client est important, plus le « bonus reward » qu’il gagne sur sa carte Capital One sera grand. Les clients ne croyant pas en Klout crieront à l’injustice, les autres savoureront. En tout cas, voilà une intéressante utilisation d’un outil social pour Capital One, qui lui permet ainsi de renforcer son image auprès de ses clients les plus influents.

MySpace perd sa place parmi les principales plateformes social media UK
En Angleterre, MySpace n’est définitivement plus un géant dans le monde des medias sociaux. Depuis novembre 2008, Myspace a perdu la quasi totalité de sa part de trafic – qui comptait, à une époque, pour 5,8% de toutes les visites de site social media. Elle est tombé à 0,31% tandis que Stumble Upon a pris sa place en grimpant jusqu’à 0,36%. Bien que le réseau reste important pour certains artistes, son importance a clairement diminué. Pour exemple, il représentait 40% des clics pour Florence and the Machine en 2008, et seulement 3% en 2011.

tags: , , , , , , , , , , , , ,