Here are all of the posts tagged ‘Social media’.

Résultats Facebook Q1 2014. Que retenir ?

par Nadia Tiourtite dans News

facebook-earnings2

Facebook présentait hier ses résultats financiers du 1er trimestre 2014 lors d’une conference call retransmise en webcast.

Les résultats furent commentés par Mark Zuckerberg lui-même, accompagné de Deborah Crawford (Responsable des relations investisseurs), Sheryl Sandberg (COO) et David Ebersman (CFO).

Ce que nous avons retenu :

1. Une plateforme dont la croissance ne se dément pas

Définitivement, les esprits chagrins ont beau annoncer le déclin du plus célèbre des réseaux, celui-ci ne cesse d’engranger de nouveaux records :

  • La plateforme compte à la fin du 1er trimestre 2014, 1,28 milliards d’utilisateurs mensuels, parmi lesquels 63 % la visitent quotidiennement, soit 802 millions de visiteurs/jour (+ 137 millions par rapport au 1er trimestre 2013). Et pour la première fois, plus de 50% d’entre eux ont visité la plateforme 6 jours de suite, illustrant ainsi une consommation fortement engagée.
  • Les revenus sont également en croissance par rapport au 1er trimestre 2013 avec + 72 %, passant de 2.27 milliards au 1er trimestre 2013 à 2.50 milliards de dollars en 2014. Cette croissance serait portée par les revenus publicitaires issus des formats Newsfeed et Mobile.
  • Le revenu publicitaire connait plus largement une augmentation de 82%, passant de 1.3 milliards de dollars à 377 millions un an auparavant.

2. Un tournant mobile revendiqué et qui génère de vrais résultats

Au cours de sa prise de parole, Mark Zuckerberg décrit Facebook comme une « Mobile Company ».

  • La plateforme compte à la fin de ce 1er trimestre plus d’1 million d’utilisateurs mobiles actifs. Ces utilisateurs mobiles représentent 55 % des utilisateurs quotidiens.
  • Le mobile représente 59 % du revenu publicitaire soit + 6% par rapport à Q4 2013.

3. L’expérience utilisateur avant toute stratégie de monétisation

Facebook semble avoir retenu les leçons de ses précédents lancements de produits publicitaires qui ont généré de véritables levées de bouclier.

Ainsi pour Instagram, Messenger ou encore WhatsApp, Facebook annonce n’avoir à court terme aucun souci de rentabilité ou de stratégie de monétisation. Mark Zuckerberg les décrit comme des plateformes n’ayant pas encore atteint leur maturité.

Le souci est d’abord de faire croître leurs bases utilisateurs (Instagram et Messenger compteraient à date respectivement 200 000 utilisateurs et presque 500 000 pour WhatsApp).

Idem pour les apps développées au sein des Creative Labs, comme Paper, aucun revenu n’en est escompté non plus cette année : la base d’utilisateurs doit d’abord croître avant d’intégrer une stratégie de monétisation.

Répondant à un journaliste, le CFO de Facebook, David Ebersman fixe l’arrivée de la monétisation au seuil de 1 million de membres.

Dans la stratégie globale de Facebook ces plateformes permettent aujourd’hui d’accompagner le tournant mobile du réseau social et surtout les nouveaux usages sociaux : partage de format image/video, one to one et groupes plus restreints. Et pour Mark Zuckerberg, ces plateformes servent à nourrir l’une des missions pilier de Facebook : permettre à tous de se connecter. Ainsi un WhatsApp va permettre de mieux satisfaire cet objectif en favorisant la connexion des gens sur un mode simple de messagerie instantanée.

Mais nous n’en saurons pas plus sur WhatsApp au cours de cette conférence : toutes les annonces sont suspendues jusqu’à la conclusion finale du Deal, qui n’est pas encore intervenue…

4. Une approche publicitaire de plus en plus native et affinitaire

Facebook réitère son engagement auprès de ses partenaires business, PME, acteurs du e-commerce, marques pour les aider à bien atteindre leur objectif, mais insiste également sur l’importance de maintenir la qualité et la pertinence de ses publicités.

Leur orientation sur l’offre publicitaire sera moins de développer de nouveaux produits que d’améliorer les existants et d’aider les professionnels à en faire un meilleur usage. L’ambition est de favoriser chez les annonceurs la production d’un contenu publicitaire aussi intéressant que le contenu organique généré au sein de la plateforme, qui leur permettra de réellement engager l’audience Facebook.

Au service de l’affinitaire toujours, la nouvelle fonctionnalité de géolocalisation, Nearby Friends, actuellement optionnelle, sera bientôt accessible comme critère d’affichage au sein de la plateforme ADS pour tous les produits publicitaires actuels.

Les outils jusqu’alors réservés aux gros annonceurs, comme le « custom audiences » ou les « partners categories » seront accessibles à tous en self-service. Un mouvement qui va permettre de renforcer le targeting, mais aussi de faire croître la base des annonceurs.

En conclusion

Ce que nous percevons, et qui peut être salué, c’est la capacité d’un Facebook à anticiper les usages : un tournant mobile réussi, des réponses aux aspirations à des échanges plus restreints ou multimédias… Cette agilité permet d’écarter les inquiétudes à moyen terme sur l’avenir de la plateforme. Favoriser la connexion de tous est une mission suffisamment large et extensible pour permettre à la marque de rester pertinente et utile encore longtemps.

Le rapport intégral est disponible sous ce lien.

tags: , , , , , , , , , , , ,

2 Shorty Awards pour Tweet & Shoot !

par Chloé Desrosiers dans News

shorty

Doux réveil en ce mardi pour We Are Social France !

L’agence s’est vu remettre 2 Prix lors de la 6e cérémonie des Shorty Industry Awards qui a eu lieu cette nuit à New York.

Start spreading the news, notre campagne Tweet & Shoot pour We Are Tennis par BNP Paribas a en effet remporté les Shorty suivants :

Depuis 2009, les Shorty Industry Awards célèbrent et honorent le meilleur du social media : contenus et campagnes sur Twitter, Facebook, Tumblr, YouTube, Foursquare…

Bravo à tous les gagnants, à la team We Are Tennis et merci à BNP Paribas pour leur confiance !

L’aventure continue puisque la campagne Tweet & Shoot est également shortlistée aux prestigieux Webby Awards dans la catégorie Social: Sports !
Aidez-nous à gagner, nous avons besoin de votre vote. Merci :)

tags: , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #202

par Thibaut Thureau dans News

Google et Facebook dominent la publicité sur mobile
Facebook met toutes les chances de son coté pour rattraper le leader Google sur le marché de la publicité sur mobile. Selon une étude publiée mercredi 19 mars par eMarketer, le réseau social pourrait vite rattraper son concurrent sur un secteur qui a crû de 105 % en 2013 et qui devrait progresser à plus de 31,5 milliards de dollars en 2014. Google reste numéro un, avec 49,3 % de parts de marché, en légère baisse toutefois par rapport à l’année précédente (52,6 %). Mais celle de Facebook est en très forte progression, à 17,5 %, et devrait dépasser les 20 % en 2014.

Les joueurs sur Facebook sont toujours aussi nombreux
Le chiffre a été révélé à San Francisco lors de la Game Developers Conference : 375 millions d’utilisateurs Facebook jouent au moins une fois par mois à un jeu qui est Facebook-connecté. Cela représente donc environ un quart des utilisateurs actifs. Ces personnes envoient au total 735 millions de notifications pour des jeux chaque jour. Candy Crush Saga est bien évidemment le jeu numéro 1 sur Facebook, le reste du Top 3 étant dominé par le même éditeur, King. La possibilité de jouer sur plusieurs plateformes augmente par 3 la dépense des joueurs sur des achats in-app, par rapport à un joueur qui ne joue que sur desktop.

Les marques toujours incertaines sur la vraie valeur de Twitter
Selon une étude de la « Social Media Marketing University », plus de 64.9 % des marques reconnaissent que Twitter est un outil marketing efficace, tandis que 30.6 % restent indécises. Selon le fondateur de la Social Media Marketing University : « Les médias sociaux sont devenus une composante indispensable dans le monde du marketing, à tel point que les marques sont presque forcées de tous les exploiter, même si elles ne sont pas sûres de leur valeur ». « Le défi pour les marketeurs sera de définir les bonnes pratiques pour optimiser le ROI sur toutes les plates-formes ».

Montrer son visage sur Instagram apporte 38 % de “likes” en plus
Une nouvelle étude démontre que sur un échantillon de 1,1 million de photos Instagram sélectionnées au hasard, celles représentant des visages ont 38 % de chances en plus d’être “likées” et 32 % de chances en plus d’être commentées. Selon Saeideh Bakhshi de Georgia Tech : “Nous sommes naturellement attirés par les visages. Nous sommes des animaux sociaux et voulons voir les autres gens — c’est réconfortant et rassurant”.

Le smartphone, nouvel écran préféré des Américains
Pour la première fois cette année, le temps passé par les consommateurs adultes anglais et américains sur les médias digitaux va dépasser le temps passé accordé à la télévision, selon une étude réalisée par Millward Brown. Les américains passent maintenant 2h51 par jour à utiliser leur smartphones contre 2h45 devant la TV.  Les anglais passent 3h41 sur les médias digitaux contre 3h15 à regarder la télévision.

Un nouveau système de partage pour Facebook sur iOS
Facebook a décidé de contrer le succès de Snapchat sur iOS avec sa dernière mise à jour en mettant à la disposition de ses utilisateurs un système de partage plus privé et plus simple d’utilisation. Plus besoin de créer de listes spécifiques, cette nouvelle option « Share with only theses friends », disponible lors de la publication d’un statut, photo ou album, permettra de sélectionner d’une manière assez similaire à celle de Snapchat, les amis pour lesquels la publication apparaîtra dans le Newsfeed.

De nombreuses mises à jour en perspective sur Twitter
En début de semaine dernière, les utilisateurs de Twitter apprenaient que le site de micro-blogging envisageait de mettre fin aux hashtags et aux réponses directes via le @ : « une nouvelle qui ne sera sûrement pas populaire auprès des utilisateurs fidèles de Twitter » a commenté Robin Grant, Global Managing Director de We Are Social. Un sentiment partagé par les lecteurs de The Next Web qui sont 85 % à penser qu’il s’agit d’un mauvais choix. Toujours dans cette logique de refonte, Twitter a également annoncé tester deux autres fonctionnalités : la première est une Timeline de favoris qui permettrait aux utilisateurs de suivre facilement les tweets d’une sélection d’utilisateurs. La seconde fonctionnalité révélée aujourd’hui est un compteur de vues permettant aux utilisateurs de connaître le nombre de personnes qui ont vu leurs tweets. Cette fonctionnalité attirerait ainsi les nouveaux utilisateurs qui ont l’impression de tweeter inutilement.

Twitter retire son application #Music de l’App Store
Twitter a annoncé le retrait de son application #Music après plus d’un an d’efforts pour percer sur ce secteur d’activité. Les utilisateurs auront jusqu’au 18 avril pour profiter des derniers instants de vie de l’application. Cependant le mois dernier, Twitter a annoncé un nouveau partenariat avec la société spécialisée dans l’industrie musicale 300 Entertainment. La musique étant le sujet le plus abordé sur la plateforme, l’affaire est donc à suivre !

Pinterest enclenche sa stratégie de monétisation
Afin de se lancer dans la publicité et monétiser son activité, le site de partage de photographies a réalisé une levée de fonds de 564 millions de dollars. Le réseau social cherche aujourd’hui à proposer aux annonceurs une offre complète de publicités premium. Cependant, Pinterest semble exiger un engagement financier assez lourd, puisque les annonceurs potentiels devront débourser entre 1 et 2 millions de dollars pour pouvoir faire de la publicité sur le site. Ainsi, les promoted pins devraient apparaître dans les résultats de recherche ainsi que dans certaines rubriques, ils seront reconnaissables par une mention « promoted pin » et une icône spécifique. Parallèlement, Pinterest a aussi annoncé le lancement de son « Gifts Feed », un flux où ne figurent que des produits pouvant être achetés. Ces « product pins » se voient améliorés de quelques détails additionnels, comme le prix, la disponibilité ou encore le site où le produit est en vente. Enfin, notons que Pinterest élargit son accessibilité à l’international en étant dorénavant disponible dans quatre langues supplémentaires : l’hindi, le grec, le hongrois et le roumain.

Le footballeur Jamie Redknapp t’envoie un message personnalisé
La dernière campagne de Nivea Men UK met en scène le footballeur Jamie Redknapp ! Par l’intermédiaire de Facebook, l’utilisateur peut personnaliser une vidéo pour un ami. La star l’aiguillera et lui donnera des conseils en fonction de ce que l’utilisateur aura paramétré.

La campagne #nomakeupselfie engrange 2 millions de livres de dons
Lors des Oscars 2014, Laura Lippman a tweeté un selfie sans maquillage pour soutenir Kim Novak, critiquée pour son look à la cérémonie. Ses fans ont lancé le mouvement avec le hashtag #nomakeupselfie. Les femmes ont posté de nombreux selfies en taguant leurs amies pour les mettre au défi. Cancer Research UK a flairé l’opportunité et a diffusé les informations pour réaliser un don au profit de la recherche contre le cancer. La campagne a soulevé 2 millions de livres de dons en 48 heures grâce aux centaines de milliers de participations sur Facebook, Twitter et Instagram.

Les Turcs continuent de tweeter malgré une plateforme bloquée
Le gouvernement turc a bloqué l’accès à Twitter, montrant une volonté de censurer un des outils majeurs de relais d’opinion. Toutefois, les turcs ont contourné cette censure et ont été rapidement soutenus dans cette action. En effet, Twitter a informé ses utilisateurs qu’ils pouvaient encore tweeter via SMS et Google a permis l’utilisation gratuite de son DNS pour détourner cette interdiction. Ainsi, selon Robin Grant, global managing director de We Are Social, le volume de tweets a augmenté de 138 % après l’interdiction de Twitter provoquant ainsi l’effet inverse de celui escompté par le gouvernement turc.

Heineken produit un court métrage pitché par un follower
Ces dernières semaines Heineken US proposait à ses 34.000 followers d’écrire un pitch en 140 caractères pour un film sur la marque, en mentionnant le hashtag #15secondpremiere.
La marque s’est engagée à produire le contenu du tweet gagnant dans un court métrage de 15 secondes et à le diffuser au Festival du film de Tribeca le 24 avril prochain. Voici le « tweetpitch » de l’heureux élu, on est curieux de voir le film final !

 

Taco Bell se lance bruyamment dans le breakfast
Vendredi dernier, l’enseigne de fast-food Taco Bell s’est officiellement lancée dans le breakfast. Pour ce faire, elle a identifié 1.000 influenceurs dans 7 villes et leur a fourni des téléphones prépayés. Pour les fans de la marque, des téléphones ont également été débloqués et cachés. Les participants recevaient alors un appel ou un SMS de Taco Bell avec un challenge auquel ils devaient répondre par une photo Instagram ou un tweet. S’ils y parvenaient, ils pouvaient gagner un des nouveaux produits du menu breakfast et pour l’heureux élu, un an de petits déjeuners gratuits. Bilan : plus de 16.000 tweets et un hashtag #breakfastphone créé par la communauté et utilisé plus de 1.200 fois. Pas mal !

L’Happy Hour se prolonge en une photo sur Instagram
Le brasseur danois Carlsberg a eu l’idée de créer un Happy Hour 2.0 basé sur la participation des consommateurs. Les clients du bar sont invités à publier du contenu sur Instagram en mentionnant le nom du bar et le hashtag #happybeertime pour prolonger la durée des offres promotionnelles sur les consommations.

Evian tease son prochain spot TV sur Snapchat
Evian va dévoiler le 2 avril prochain sa prochaine pub TV et pour susciter l’attente, la marque a choisi d’utiliser Snapchat. Avec la collaboration de We Are Social US, Evian s’est servi de Snapchat pour envoyer des extraits éphémères de son prochain spot TV sur le smartphone des utilisateurs. Pour l’occasion, Evian s’est associé à la sortie du film The Amazing Spider-Man 2 en utilisant comme à l’accoutumé ses fameux bébés. Le précédent spot avait amassé pas moins de 73 millions de vues sur YouTube, en faisant une des publicités les plus virales de 2013.

Le selfie s’invite dans #TheVoiceUK
Will.I.am s’était fait remarquer il y a 2 ans dans #TheVoiceUK en live-tweetant l’émission depuis son fauteuil de coach, une pratique avant-gardiste à l’époque. Désormais, #TheVoiceUK affiche les tweets de ses téléspectateurs en direct et les coachs postent des selfies, à l’instar de Will.I.am qui ne lâche jamais son iPad. Les téléspectateurs consomment 2 versions du même programme : la télé pour suivre l’émission et Twitter pour les contenus exclusifs et les coulisses. Que nous réservent les coachs français pour les directs de The Voice qui débutent le 5 avril ?

Google lance « Android Wear »
En terme d’objets connectés, Google ne travaille pas uniquement sur une Smartwatch. Pour preuve, le géant a récemment annoncé le lancement de son système d’exploitation dédié aux objets connectés : « Android Wear ». Selon David Singleton, Directeur de l’ingénierie Android, le but est de travailler avec des fabricants d’électronique grand public en association avec des entreprises issues du monde de la mode afin d’offrir une large variété de montres (style, forme et taille).

Vimeo acquiert Cameo, une app de création vidéo
La plateforme vidéo Vimeo a annoncé l’acquisition de l’application Cameo. Lancée en octobre 2013 sur iOS, elle permet à ses utilisateurs de shooter leur vidéo, la monter, la « lifter » et la partager. Le tout s’effectue directement au sein de l’app. Grâce à cette acquisition, Vimeo est maintenant positionné sur l’ensemble de la chaîne vidéo, de la production jusqu’à la vente.

« Facebook Paper Ideas » au dernier TED 2014
TED 2014, qui s’est récemment dérouler à Vancouver, a dédié toute une catégorie de conférences à Facebook Paper et y a présenter du contenu exclusif. Il s’agissait d’une première pour Facebook qui s’est ainsi autorisé à travailler sur sa plateforme avec un acteur externe.

La Global Marketer Week réunit les grands noms du marketing à Sydney
C’est parti pour la Global Marketer Week à Sydney ! Pendant une semaine, conférences, ateliers et débats se succéderont sur les bonnes pratiques et innovations en matière de marketing. Parmi les speakers attendus, on pourra compter sur les Directeurs Marketing d’Unilever, Diageo, Adidas et – le plus attendu – des Google Glass ! À noter le petit plus social de cette grande messe : durant les conférences, les participants pourront directement poser leurs questions via une app mobile.

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Envie d’un Lion à Cannes ? Pensez social !

par Chloé Desrosiers dans News

Le magazine Campaign a récemment publié un article écrit par James Nester, Creative Director chez We Are Social Londres, sur les nouvelles catégories social media des Cannes Lions et le concept de social thinking. Le voici dans son intégralité :

Les médias sociaux ont récemment dépassé la pornographie comme activité numéro un sur Internet (un titre idéal pour une Une de presse, n’est-ce pas ?) !

Fort de ce constat et de nombreux autres, We Are Social a récemment contacté l’organisation des Cannes Lions pour initier un nouveau Social Lion. Et même si ce Social Lion ne s’est pas encore concrétisé, 15 nouvelles catégories Social spécifiques feront leur entrée au sein des Cyber ​​Lions 2014.

Il s’agit déjà là d’un grand pas en avant car le social thinking tracera définitivement les grandes lignes des idées de demain. Par « social thinking », je n’entends pas tactiques Facebook ou Twitter. Je parle des idées fondées sur la compréhension du comportement social. Les grandes idées que les gens veulent partager, dont ils veulent parler, qui les impliquent et auxquelles ils appartiennent.

Permettez-moi de vous donner quelques statistiques. La première : les médias sociaux sont plus populaires que la télévision.

Quoi ?! Vous pensez que mon point de vue est biaisé mais les chiffres l’attestent : les médias sociaux représentent désormais 26% du temps que les gens accordent aux médias vs 23% pour la télévision (source : GlobalWebIndex).

Et il n’y aura pas de retour en arrière. Au cours des deux dernières semaines, plus de 2 millions de personnes sont devenues utilisateurs actifs de plates-formes sociales.

Si c’est le cas, pourquoi le budget le plus important est-il encore et toujours alloué à la publicité télévisée au Royaume-Uni ? Pourquoi la télévision représente-t-elle une part aussi disproportionnée de la majorité des budgets des campagnes ? Et pourquoi la plupart des publicités télévisées parlent-elles encore à et non pas avec les gens ?

C’est peut-être parce que le marché anglais est un marché mature. Départements marketing, agences et process ont été mis en place autour de la production d’un « spectacle » télévisuel afin que celui-ci soit diffusé à une heure de grande écoute. Et si par chance il reste du budget, on demande alors à son agence digitale de « faire un truc social, en lien avec le contenu TV ».

Ce n’est pas toujours chose facile ni efficace et c’est peut-être la raison pour laquelle le Royaume-Uni ne gagne plus beaucoup de Lions à Cannes. La faute aussi à cette idée reçue que les gros enjeux business trouvent leurs réponses uniquement dans des dépenses publicitaires hors normes.

Le modèle va généralement comme suit :

Trouver une grande idée publicitaire pour la TV, puis la rendre « sociale ».

Mais si nous inversions le modèle ?

Trouver une grande idée de stratégie sociale et la diffuser ensuite sur les médias traditionnels.

Regardez les 10 campagnes les plus primées en 2013 dans le monde (source : Big Won Report). On pourrait facilement en venir à la conclusion qu’elles sont presque toutes plus proches du deuxième modèle que du premier :

1: Dumb Ways to Die, 2: The Beauty Inside, 3: Clouds Over Cuba, 4: Real Beauty Sketches, 5: Driving Dogs, 6: Love In the End, 7: Telekinize the Rainbow, 8: Our Food Your Quest, 9: Nike + Fuelband et 10: The V-Motion Project.

The Beauty Inside est l’exemple parfait du modèle « social » par essence. Un film profond, une histoire en plusieurs épisodes qui exploite magnifiquement la vérité humaine et qui est créé par les vrais fans de la marque. L’idée aurait peut-être été parfaite pour une campagne TV d’envergure. Pas besoin. Les résultats sont là : 70 millions de vues, sans investissements médias traditionnels.

The Beauty Instant

De plus en plus de clients se laissent convaincre par l’explosion du social media. Apparemment, 46% d’entre eux ont l’intention d’augmenter leurs budgets social media en 2014, au détriment des supports traditionnels. Certains clients, que nous qualifierons d’avant-gardistes, positionnent même le social comme point de départ de leur idée plutôt que son simple prolongement.

Prenez #LiveYoungJanuary, la campagne d’evian que vous avez, nous l’espérons, vue dans Metro chaque jour le mois dernier. C’est l’une des plus grandes campagnes de presse de l’année au Royaume-Uni, mais elle est d’abord et avant tout une campagne sociale, utilisant les médias traditionnels dans le seul but de générer du « buzz ».

Permettez-moi de terminer par ce qui m’a converti au social media : The Gnome Experiment, une idée créée par mes collègues Graham Jenks, Nick Hearne et moi-même lorsque nous étions encore chez OgilvyOne.

TheGnomeExperiment

Nous avons atteint 350 millions de vues en 1 mois et The Gnome Experiment fait désormais partie de plusieurs programmes d’enseignement dans différents pays. Le tout pour moins de £30,000.

Et oui, The Gnome Experiment a également connu beaucoup de succès à l’occasion de différents Prix : la « Direct idea » la plus récompensée en 2012 (source : The Big Won Report) et la campagne RP la plus primée au monde en 2013 (source : The Holmes Report). Pourquoi ? Parce que les gens avaient tout simplement envie d’en parler. La campagne ne reposait pas sur Twitter, Facebook… ou n’importe quel autre média d’ailleurs.

C’est l’aspect conversationnel qui tapa véritablement dans le mille auprès des différentes communautés : scientifiques, enseignants, étudiants et « gnome lovers » du monde entier. Une vraie idée sociale.

Donc, si vous mourrez d’envie de décrocher un Lion à Cannes, les nouvelles catégories sociales représentent un territoire formidable et inexploité de création. Elles donnent aussi au Royaume-Uni une grande chance de reconquérir sa crédibilité – mais nous devons en premier lieu changer la perception que nous avons de la publicité.

tags: , , , , , , , , , , , ,

WhatsApp : 16 Md$. Mais encore ?

par Nadia Tiourtite dans News

Difficile ce matin de passer à côté de la nouvelle : Facebook vient d’acquérir WhatsApp !

Notre dernière infographie met en perspective ce dernier mouvement dans la stratégie d’acquisition du géant du Like !

Marche accélérée vers le Tout Mobile !
Dans sa volonté de se positionner comme un réseau mobile, Facebook frappe fort et sûrement avec cette acquisition. Un tournant que Messenger, sa propre application mobile, lancée pourtant depuis août 2011, n’avait pas réussi à lui faire prendre. Il n’a jamais réussi à atteindre l’audience ou l’aura d’un WhatsApp, d’un WeChat ou encore d’un Line auprès du public.

Ce partenariat lui permet d’accéder à l’une des plateformes conversationnelles en temps réel les plus actives du moment et d’en tirer profit à plusieurs niveaux.

D’un point de vue utilisateur, l’envergure et la capacité financière de Facebook devraient sonner comme une bonne nouvelle, en donnant à WhatsApp les moyens de développer plus rapidement de nouvelles fonctionnalités.

D’un point de vue marketing, WhatsApp est un superbe actif qui vient renforcer le portefeuille de Facebook. Il peut désormais compter sur un volume gigantesque de données concernant les interactions en temps réel, principalement en mobilité, et intégrer dans son développement une nouvelle compréhension des échanges personnels, des dynamiques relationnelles réellement fluides, perspective neuve au regard de sa propre plateforme.

D’un point de vue service, la manière dont Facebook compte monétiser WhatsApp n’est pas encore très claire. Le recours à la publicité nous semble cependant à écarter : interrompre des conversations « privées », en one to one, risque d’être encore moins bien reçu que l’insertion de post sponsorisé sur un newsfeed pourtant ouvert.

Notre conviction est que la monétisation est à chercher du côté de la Relation Client : WhatsApp, service Always On en mobilité, représente une superbe opportunité de canal dédié au Service Consommateur.

Autre piste méritant d’être explorée : celle du marketing mobile, des SMS plus précisément. Le volume des messages texte échangés sur WhatsApp est deux fois plus important que le volume des SMS envoyés de par le monde aujourd’hui. Ce qui rend cette piste loin d’être anecdotique!

Il faudra cependant être très prudent, au risque de voir la plateforme dénaturée par les SPAMS et les messages non sollicités, et voir les utilisateurs migrer vers d’autres plateformes toute aussi attractives sur ce même service. WhatsApp n’est effectivement pas le seul service disponible !

Des concurrents pas négligeables
Aussi incontournable soit-il, WhatsApp ne domine pas le royaume du Chat mobile. Il demeure loin derrière le leader mondial Tencent QQ, dont la domination repose sur une importante base d’utilisateurs chinois.

Dans ce classement mondial des réseaux mobiles, il demeure cependant en bonne position devant WeChat, réseau appartenant également à Tencent. Mais peut-être plus pour longtemps ! Ce réseau très convoité et très observé connait une croissance exponentielle. Nous ne serions pas surpris qu’il le surpasse d’ici un an ou deux.

LINE et KakaoTalk sont très discrets sur leurs audiences réelles. Elles sont estimées autour de 100 millions d’utilisateurs, localisés principalement en Corée, Japon et Indonésie.

Et pour la perspective française, aujourd’hui, selon Global Web Index, 1% des internautes français utilisent WhatsApp, soit 350 000 utilisateurs déjà conquis.

Pour conclure, un chiffre : un million d’utilisateurs rejoigne chaque jour WhatsApp, faisant de cette nouvelle du jour certainement l’une des plus chaudes de l’année 2014.

 

tags: , , , , , , , , , ,