Here are all of the posts tagged ‘Sina Weibo’.

La revue du lundi par We Are Social #141

par Raphael Mayol dans News

Le développement du budget social media passera par les metrics
En ce début d’année, la question des budgets alloués au marketing se pose chez tous les annonceurs. Une problématique qui concerne notamment le budget social media. Ainsi, une étude réalisée sur plus de 200 entreprises américaines montre que 72 % d’entre elles vont augmenter leur investissement dans le social marketing. Une nouvelle positive mais qui n’en éclipse pas moins la question de la pérennité de ces investissements. En effet, plus les metrics d’une campagne social media seront définissables et quantifiables, plus les directions d’entreprises seront capables d’investir dans ce domaine. Un développement des metrics qui permettra de passer du tactique au stratégique et donc de faire progresser durablement le budget social media des entreprises.

Les entreprises du Fortune 500 : enfin dans l’ère du Social Media
Justement, d’après une étude issue du Charlton College Business, une grande prise de conscience s’empare des entreprises du Fortune 500 au sujet de l’utilisation et de leur appréhension des réseaux sociaux. Quelques points clés :

  • 365 compagnies possèdent un compte Twitter officiel
  • 66 % des entreprises du Fortune 500 possèdent un compte Facebook, mis à jour régulièrement soit 8 % de plus que l’année dernière
  • 28 % possèdent un blog corporate et les études montrent d’ailleurs que ces blogs deviennent de plus en plus populaires pour le branding et la conversation entre l’annonceur et le consommateur
  • 309 entreprises possèdent une chaîne Youtube, utilisée principalement pour des démos produits et publicités

Pour conclure, rappelons-nous qu’en 2011 encore, 31 % des entreprises du Fortune 500 n’avait ni compte Twitter, ni page Facebook. Aujourd’hui ce taux est descendu à 23 %.  Il sera intéressant de voir jusqu’où mènera cette prise de conscience des entreprises du Fortune 500.

Les plateformes sociales les plus régulièrement utilisées
Un rapport réalisé par l’agence Survata, sur un échantillon de 1 038 américains, analyse les pratiques et les utilisations de plateformes social media de deux groupes : 13-18 ans et 19-25 ans. Les conclusions de l’étude mettent en avant des taux d’utilisation plus élevés dans la tranche d’âge 13-18 ans tout réseau social confondu. Les plus grandes différences portent sur Snapchat (13% pour les 13-18 ans vs 4% pour les 19-25 ans) et Instagram (21% vs 11%). Dans ces deux groupes, Facebook dépasse à peine la moyenne avec 54% des personnes qui utilisent régulièrement la plateforme. Mais c’est surtout Tumblr qui décroche la tête du classement des plateformes sociales les plus régulièrement utilisées à hauteur de 59 %. Il sera intéressant d’analyser l’évolution de ces usages sur le moyen et long terme pour voir si ces internautes continuent à utiliser les mêmes plateformes.

Toujours plus mobile
C’est un fait, les réseaux sociaux sont devenus de plus en plus mobiles. En plus de se connecter de plus en plus souvent, les utilisateurs passent désormais de plus en plus de temps connectés sur les réseaux sociaux via leurs smartphones. Ainsi, ce sont 60% des propriétaires de smartphones qui déclaraient se connecter au moins une fois par jour via mobile en mars 2012 contre 54% en juillet 2011. Une veritable opportunité pour les marketeurs qui, pour mieux mettre en œuvre une stratégie mobile sociale, devront penser globalement et stratégiquement.

L’audience organique de Facebook est plus active sur le web
Ignite Social Media vient de dévoiler le résultat d’une étude des publications Facebook portée sur un échantillon de 2 millions de personnes et un groupe de contrôle. Le résultat principal de celle-ci révèle qu’une cible atteinte de façon organique par les publications d’une marque sur Facebook est plus susceptible d’exécuter une action sur le web qu’une cible touchée par une publicité ou une publication sponsorisée. L’audience organique se révèle donc être une cible marketing plus efficace.

Facebook – la chasse aux fans achetés et aux faux profils continue
Plus de gens connectés nécessite plus de transparence. Le 21 décembre, Facebook a mis à jour son API pour les outils d’analytics permettant de segmenter le nombre de fans par région. Cette mise à jour fait partie intégrante de la lutte contre les faux profils et l’achat de fans puisqu’elle permet de pointer des incohérences (Ex: Pourquoi 12% des fans Lufthansa sont en Indonésie alors que la compagnie aérienne n’assure pas ce trajet ?). Grâce à cette amélioration, Socialbakers va bientôt permettre d’accéder au ranking des pages US en ne comptant que les fans US, excluant donc tous ceux qui sont étrangers. Ceci permettra d’avoir une nouvelle vision sur les pages de marque et leur efficacité.

Le message qui valait 100 dollars
Quel que soit votre pays d’origine, s’il y a bien une chose qui a disparu avec l’avènement de l’email, ce sont les frais d’envoi… et pourtant ! Désormais, sachez que si vous souhaitez envoyer un message Facebook à M. Zuckerberg sans faire partie de ses abonnés, il vous en coûtera $100. Sans quoi vous finirez dans son inbox « Autre messages », ce cimetière des mails non lus que l’on consulte par hasard à peu près tous les 6 mois, si tant est que l’on ait conscience de son existence… Selon Mashable, cette nouveauté fait partie d’un ensemble de tests réalisés par la plateforme, toujours dans un but de monétisation.

Le compte Twitter Associated Press fait débat #PromotedTweet
Le compte Twitter principal de l’Associated Press @AP, suivi par plus d’un million et demi de personnes, a annoncé avec transparence avoir signé avec un sponsor international : Samsung. Ce sponsoring se matérialise par le post de deux tweets sponsorisés par jour, clairement labellisés par la mention « SPONSORED TWEETS ». Cette nouvelle a créé une réelle tempête sur Twitter, certains allant jusqu’à annoncer leur « unfollow » du compte. Pourtant, ce sponsor est une source certaine de revenus pour l’Associated Press, et il n’influence en rien sur la qualité des news fournies par @AP ou encore moins sur l’intégrité de ses journalistes. Le managing director Lou Ferrara s’est exprimé avec sincérité sur le sujet : « Nous sommes terrifiés par ce nouveau pas dans le social media. Mais comme toute entreprise, nous devons penser à de nouveaux moyens de développer nos revenus tout en proposant une expérience agréable, à la fois pour nos lecteurs et nos annonceurs. Ces deux partis attendent de nous la même chose : de l’actualité en temps réel. C’est notre mission première, et nous n’allons pas nous en écarter. »

Les utilisateurs de Twitter les plus susceptibles de retweeter
Sans passer par des tweets sponsorisés, aujourd’hui n’importe quelle marque peut utiliser Twitter pour participer à des conversations en temps réel et diffuser ses messages. A chaque réponse, favoris ou Retweet, les twittos génèrent du bouche à oreille autour des entreprises, lequel peut avoir un impact important sur leur ROI. Pour savoir qui sont ces gens et comment les annonceurs peuvent communiquer avec eux, Twitter et Compete ont interrogé 655 internautes aux États-Unis. Cinq principales conclusions ont émergées:

  1. Les influenceurs ne font pas partie d’une même catégorie démographique
  2. Les Twittos les plus influents sont de gros utilisateurs de Twitter sur mobile
  3. Ils aiment voir et créer des tweets, particulièrement visuels
  4. Ils veulent entendre les marques parler sur Twitter
  5. Ils aiment la télé

Une mise à jour pour Weibo
Le réseau Weibo, l’équivalent chinois de Twitter, vient d’effectuer une mise à jour. En effet, la langue anglaise a été ajoutée à l’interface. Fort de 400 millions d’utilisateurs mais limité à une partie de l’Asie, Sina Weibo affirme vouloir laisser le choix de la langue à ses utilisateurs sud-asiatiques. Néanmoins, selon Techinasia, l’Anglais serait aussi disponible aux US.

Sina Weibo attire de plus en plus les célébrités
Weibo parle anglais et les célébrités souhaitant accroître leur audience en Chine franchissent le pas. Comme le résume bien Jon Hoel de We Are Social Singapour pour le Telegraph, « si vous souhaitez être populaire en Chine, alors vous devez être sur Sina Weibo ». Brad Pitt l’a bien compris puisqu’à l’instar de Tom Cruise, Emma Watson ou Thom Yorke, il vient de rejoindre le Twitter chinois qui pourrait bientôt dépasser son homologue américain. Rappelons que Twitter et Facebook sont en effet bloqués par la « grande muraille virtuelle ».

LinkedIn et ses 200 millions de membres
LinkedIn a récemment annoncé avoir dépassé les 200 millions de membres et nous propose une infographie originale revenant sur la composition de sa base d’adhérents. Ainsi, on apprend que le site enregistre deux nouveaux inscrits par seconde, que le pays dont le nombre d’inscrits croît le plus vite est actuellement la Turquie et que si LinkedIn était un pays, il serait le 5e le plus peuplé au monde ! Plus de chiffres en cliquant ci-dessous.

tags: , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #133

par Samy Boughzou dans News

Les dirigeants qui ont adopté le digital réussissent mieux que les autres
C’est ce que confirme une étude intitulée « The Digital Advantage: How digital leaders outperform their peers in every industry » réalisée par Capgemini Consulting et le MIT Center for Digital Business. Les « digirati » obtiennent ainsi de meilleures performances financières que leurs pairs : ils bénéficient d’un revenu supérieur de 9% en moyenne et d’une rentabilité supérieure de 26%. Les dirigeants qui ont opté pour le digital sont présents dans différents secteurs comme les hautes technologies (38%), la banque (35%) ou le voyage (31%). Ils participent à construire une vision digitale tout en la partageant avec leurs équipes de travail et créent également une relation forte entre business et technologie. De quoi convaincre les plus réfractaires au digital…

54% des top marques sont actives sur Instagram
Avec plus de 100 millions d’utilisateurs, Instagram devient une plateforme de plus en plus attrayante pour les marques, attirant désormais 54% des plus influentes d’entres elles selon Simply Measured. Partant de ce constat, l’institut a réalisé une étude que vous pouvez retrouver plus en détail ci-dessous :

Les Obama cassent la baraque sur Twitter et Instagram
Les élections américaines et la victoire d’Obama ont secoué Twitter ces derniers jours, et ce n’est pas un hasard puisque la Première Dame américaine avait choisi cette plateforme pour mobiliser les foules autour de la candidature de son mari. Michelle Obama n’a pas hésité à envoyer des DM à quelques-uns de ses 2 millions de followers pour les inciter à aller voter, ce qui a scandalisé le camp adverse qui a crié au spam.

Au moment de sa victoire, Barack Obama a d’ailleurs battu un nouveau record de tweets générés, avec un pic à 327 452 tweets par minute, et plus de 800 000 retweets pour la fameuse photo qui le montre en train d’enlacer son épouse, ce qui en fait la photo la plus partagée de tous les temps !

Instagram a aussi été un bel outil de communication dans ces élections américaines, et c’est peut-être la vraie nouveauté de cette campagne. Plus de 100 000 photos ont été publiées avec le hashtag #iVoted et plus de 150 000 avec le hastag #election2012. Au moment de l’annonce de la victoire d’Obama, le nombre de photos uploadées à la seconde sur la plateforme a atteint 2,1 fois son taux habituel. Ces actions sont à mettre en parallèle avec une récente étude de Pew Internet, qui nous apprend que 22% des électeurs américains ont fait part de leur vote sur un réseau social (25% des électeurs d’Obama contre 20% des électeurs de Romney). L’étude montre également que 30% des personnes qui ont voté ont déclaré avoir été encouragées à le faire par de la famille ou des amis via un réseau social. Les réseaux sociaux ont donc toute leur place dans les campagnes politiques, comme l’a bien compris le clan Obama.

Vers les contenus richmedia sur Twitter
ThingLink interactive permet désormais d’incorporer des images interactives dans vos tweets au travers de cartes. Ainsi, il permet de placer plus de liens vers des sites sans atteindre la limite des 140 caractères ou donner aux tweets l’apparence d’un spam. Une nouveauté que les marques ne tarderont certainement pas à exploiter afin d’intégrer des liens multimédias, des vidéos ou encore des clips audio au sein d’un même tweet, comme par exemple ici.

Facebook « instagramise » l’upload de photo et autres nouveautés
En mai dernier, Facebook lançait Facebook Camera qui offrait la possibilité d’ajouter des filtres à ses photos. Aujourd’hui cette fonctionnalité a été ajoutée à l’application native iOS. On y retrouve donc des filtres, la possibilité de régler les contrastes et de redimensionner une photo. À noter que cette annonce arrive quelques jours après que le New York Times ait révélé que Twitter prévoyait d’ajouter prochainement des filtres à son application. Autre nouveauté sinon : Facebook a lancé aux US la version beta de Gift et a depuis étendue la possibilité d’en acheter et d’en envoyer aux utilisateurs iOS.

Envoyez vos colis Fedex via Facebook
FedEx estime que Facebook sera de plus en plus utilisé pour effectuer des tâches du quotidien dans le futur. Partant de ce principe Fedex lance une application Facebook permettant d’envoyer des colis directement via le réseau social. L’avantage principal réside dans le fait que l’utilisateur choisit le destinataire du colis dans sa liste d’amis et il peut prévenir ce dernier de l’arrivée du colis sur sa Timeline, la procédure permet également de gagner du temps. Ce nouveau dispositif n’est pas révolutionnaire mais permet à FedEx de séduire une cible plus jeune et montre l’utilisation croissante de Facebook dans notre vie de tous les jours.

Manger Bouger avec Facebook
Après la chaise et la piscine, Facebook remet ça avec les gâteaux d’anniversaire… Le réseau social, qui s’était déjà attiré quelques quolibets avec ces précédentes versions, explique que : « Les gâteaux d’anniversaire réunissent les gens autour d’eux. Ils donnent aux amis l’occasion de se rassembler et faire la fête. Manger trop de gâteau peut aussi nuire à la santé… Les gâteaux d’anniversaire ressemblent donc beaucoup à Facebook. » En résumé, tout comme les gâteaux trop sucrés, Facebook peut s’avérer difficile à digérer et doit être consommé avec modération.

Les Britanniques aiment Instagram…
Une nouvelle étude indique que 24% des Britanniques équipés de smartphones publient l’intégralité de leur clichés online sur Instagram. Une pratique a prendre avec des pincettes cependant dans la mesure où ils sont aussi quelques 46% à trouver ennuyant lorsque les gens publient trop de photos. Trop d’Instagram tu Instagram ?

Instagram se lance sur le web
Quoi qu’il en soit, Instagram annonçait la semaine dernière le lancement d’une version web de ses pages de profils. Les utilisateurs peuvent dès maintenant accéder à cette nouvelle interface et retrouver leur profil à partir de l’url instagram.com/pseudo. En termes de design, le site s’est largement inspiré des pages de profils Facebook. À un détail près cependant puisque cette version propose une compilation d’images récentes en flux continu plutôt qu’une bannière statique en couverture. Cette arrivée sur le web est aussi un premier pas vers la monétisation : « Nous pensons que c’est une grande étape que de permettre aux marques d’avoir une page d’accueil Instagram sur le web où elles peuvent partager leurs dernières images avec tout le monde. » commente Kevin Systrom, co-fondateur d’Instagram, qui compte ainsi sur les marques pour adopter cette interface comme nouveau moyen de toucher les utilisateurs.

Pinterest a lancé les boards cachés !
Pinterest qui permettait jusqu’alors de partager et de re-publier des visuels de manière publique uniquement, offre désormais la possibilité d’épingler ses contenus dans des secret boards. Des espaces cachés comme leur nom l’indique, et que l’utilisateur peut donc partager avec un cercle fermé d’amis. Un moyen simple de partager ses inspirations, ses idées cadeaux et autres avec son entourage. À noter sinon que les boards existants et publiques ne peuvent être cachées dans la mesure où certains visuels ont déjà été partagés !

Les sources du trafic : focus sur Pinterest
Côté trafic sinon, Pinterest est toujours devant Yahoo! en terme de source de trafic et garde ainsi la 4ème place du classement des Traffic Drivers. Shopify et Wayfair s’accordent à dire que les internautes venant de Pinterest sont à 10% plus enclins à faire des achats. Zappos confirme de son côté que ses utilisateurs partagent beaucoup de contenus sur Pinterest mais qu’ils dépensent moins que ceux provenant de Facebook ou Twitter.

Le top 100 des marques sur Google+
Sur Google+, le top 100 des marques comptabilise désormais 23,2 millions de fans impliquant une importante évolution versus les 1,1 million de décembre 2011. Un chiffre qui ne concurrence pas les pages Facebook de certaines d’entre-elles comme Coca-Cola, Disney, Converse ou encore Starbucks et qui se nuance également par le nombre de posts publiés sur Google+ qui a baissé ces derniers mois…

Foursquare lance le tag Facebook et la notation des lieux sur mobile
Grosse mise à jour pour Foursquare. La plateforme de check-in voit son système doté de deux nouveautés plutôt intéressantes. La première, disponible depuis la dernière mise à jour iOS, est la possibilité de tagger ses amis Facebook dans Foursquare. Changement mineur en soit mais qui risque d’accroitre considérablement la visibilité du réseau social sur Facebook ainsi que son nombre d’inscrits. La seconde est la disponibilité sur la version mobile des notes allouées aux lieux. Rien de bien nouveau me direz-vous, pourtant il est intéressant de savoir que la notation sur 10 faite par Foursquare se base sur de multiples données : les tips, les likes, dislikes, la popularité ou encore la fidélité à un lieu.

Un badge Foursquare caritatif mis en place par Pret A Manger au UK
La période de Noël est aussi l’occasion d’aider les plus démunis, c’est pourquoi la chaîne de restaurants Pret A Manger met en place au Royaume-Uni un badge Foursquare pour sensibiliser à leur cause. Pour obtenir le badge, il faut donc se rendre dans un des nombreux Pret A Manger britanniques et y faire un check-in. À chaque badge obtenu, 5 pence sont reversés à une association caritative afin d’aider les sans-abris. 5 pence sont également reversés à chaque fois qu’un menu de Noël est commandé. Pret A Manger souhaite ainsi recueillir 300 000 £ grâce à cette initiative.

Durex mène la vie dure à Romney sur les réseaux chinois
Même si les réseaux sociaux chinois tels que Sina Weibo et Tencent Weibo restent encore un mystère pour beaucoup en dehors du continent asiatique, leur pouvoir d’influence et de diffusion d’information n’est plus à démontrer… C’est d’ailleurs Mitt Romney qui en fait les frais dernièrement avec cette image qui fut postée sur Sina à l’issue des élections américaines. Après 12h de publication, celle-ci a généré plus de 12 000 commentaires et 43 000 partages, et elle s’est bien sûr promenée bien au-delà de Weibo jusque de nombreuses pages web à l’international…

Asos lance une nouvelle vidéo interactive avec Azealia Banks
Après Charlotte Free et Ellie Goulding, c’est au tour d’Azealia Banks de figurer dans une nouvelle vidéo pour la campagne d’Asos #BestNightEver. En plus d’écouter un de ses derniers titres, « Fierce », cette vidéo permet également d’épingler sur Pinterest chaque article que l’on voit à l’écran directement au sein de Youtube. De plus, grâce au tag #BestNightEver, toujours sur Pinterest, il est aussi possible de gagner l’article en question. Un lien redirige enfin sur le site, permettant d’accéder à l’article sélectionné et de l’ajouter directement à son panier. Ces vidéos offrent donc une nouvelle vision du shopping, incluant dans un même espace Youtube, Pinterest et boutique en ligne.

Tumblr dépasse les 20 milliards de pages vues par mois
David Karp, le jeune CEO de Tumblr a annoncé que sa plateforme a dépassé les 20 milliards de pages vues par mois. Cela représente une croissance de plus de 30% en moins d’une année, un résultat qui va très certainement permettre d’accroître l’intérêt de l’offre publicitaire de Tumblr aux yeux des marques.

tags: , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #120

par Séverine Tetaz dans News

Le palmarès des JO sur Twitter
Les JO, qui viennent de s’achever, ont passionné les foules sur Twitter. La plateforme de microblogging a comptabilisé 150 millions de tweets durant les 15 derniers jours. Malgré l’engouement provoqué au Royaume Uni par ces JO, ce sont les USA qui remportent la médaille d’or des mentions sur Twitter, avec 108 000 mentions. Usain Bolt bat aussi tous les records sur Twitter avec 80 000 tweets par minute pour sa victoire au 200m. Le sport le plus tweeté a été le football, devant la natation, l’athlétisme, la gymnastique et le volleyball. Quant aux cérémonies d’ouverture et de fermeture, les artistes qui ont créé le plus de conversations sont les Spice Girls.

JO 2012 : sociaux jusqu’à la ligne d’arrivée
Bien que l’audience TV des JO fût excellente cette année, les utilisateurs ont pu suivre les Jeux sans avoir besoin de garder les yeux rivés sur leur écran TV. Athlètes et supporters se sont transformés en VRP 2.0, offrant une perspective tout à fait nouvelle des Jeux. Grâce à eux, nous avons pu découvrir non pas le revers de la médaille, mais l’envers du décor. Pour découvrir le classement des meilleurs twittos, tweets et photos des JO made in London, c’est ici.

Google+ : moins de partages que sur Facebook, Twitter et LinkedIn
L’agence Social Media Umpf a sorti sur son blog une infographie comparant le réseau social Google+ à ses concurrents Facebook, Twitter et LinkedIn afin d’essayer de répondre au débat du moment : « G+ est hyper populaire VS G+ est une ville fantôme ». Il en ressort que, malgré ses 170 millions d’utilisateurs, Google+ est moins actif que ses concurrents : Twitter 33 fois plus actif, Facebook 7 fois, et LinkedIn 2,5 fois. L’agence a également comparé le nombre de partages en pourcentage par catégorie : « Business », « Divertissement », « Technologie », « Santé » et « Général ». Le résultat quelle que soit la catégorie est toujours le même : Google+ est le réseau social le moins efficace.

Topshop, n°1 des retailers pour les fans Facebook et followers Twitter
Une étude de eDigitalResearch s’attachant aux nombres de fans/followers de 100 retailers au Royaume-Uni montre que Topshop est la marque la plus « suivie » sur le web social avec comme challenger Asos. Outre le quantitatif, cette étude fait ressortir quelques faits intéressants : les lundis et mardis sont les jours les plus actifs sur Facebook, et 5 des marques du top 20 ont à la fois un compte Twitter dédié au SAV et un autre dédié à l’univers de marque. Cette étude montre également que la majorité des marques étudiées semble ne pas être convaincue des opportunités offertes par Google+ et concentre ses efforts sur Facebook et Twitter.

De nouveaux metrics pour Facebook
Facebook a enrichi sa partie statistiques de 4 nouvelles données. Les administrateurs de page pourront ainsi désormais connaître :

  • Le nombre d’impressions des statuts de la page parmi les fans de celle-ci
  • Le nombre de fans uniques qui ont été exposés à un statut de la page
  • Le nombre d’impressions des statuts de la page parmi les fans de celle-ci via du média (publicités, actualités sponsorisées et « promoted posts »)
  • Le nombre de fans uniques qui ont été exposés à un statut de la page via du média

Une innovation bien utile (et attendue à l’agence) dans la mesure où il était jusqu’à présent impossible de connaître le nombre d’impressions venant des fans existants de la page VS de nouveaux visiteurs.

Facebook redéfinit son outil publicitaire
Facebook teste également un nouveau design pour son outil publicitaire afin de simplifier la création des publicités et d’aider les annonceurs à atteindre leurs objectifs. Selon les captures d’écran fournies par Facebook, le nouveau design donne aux utilisateurs des options plus claires et précises.

Facebook mobile et les app ads
D’autre part, Facebook est en train de developper une nouvelle plateforme publicitaire afin de profiter de sa nouvelle croissance dans le domaine mobile. Les applications Facebook pourront etre promulguées sur mobile et apparaîtront dans les Sponsored Stories. Les développeurs de jeux comme Zynga risquent fort d’être interressés par cette nouveauté. Leur survie dépend en grande partie du partage social entre utilisateurs.

Un vrai jeu d’argent fait son apparition sur Facebook
Gamesys, éditeur de jeu en ligne, a lancé son premier jeu d’argent réel sur Facebook, intitulé Bingo Friendzy. Ce jeu, uniquement disponible aux personnes de plus de 18 résidant au Royaume Uni, va certainement être suivi par d’autres, Zynga préparant une version de son jeu de poker incluant de véritables mises. La législation ne permet pas encore de développer à l’ensemble du globe ce type de jeu, les Etats-Unis notamment considérant les jeux d’argent comme illégaux. Ces jeux seront cependant une nouvelle source de revenus pour Facebook, qui a engrangé 192 millions de $ durant le second trimestre 2012 grâce aux jeux et autres transactions.

Greggs ouvre la chasse au superfan
Pour fêter ses 500.000 fans, la chaîne de restauration UK Greggs vient de lancer un jeu-concours sur Facebook pour trouver son plus grand fan. La marque mise sur la créativité de sa communauté pour dégoter le fan qui aime le plus Greggs : chanson, nouvelle photo profil ou déguisement de sandwich au bacon géant, les participants ont droit à tout pour convaincre Greggs, avec humour et en exprimant leur passion pour la marque. A la clé pour les 5 gagnants, un petit-déjeuner gratuit par semaine pendant 1 an (et sans doute quelques heures de franche rigolade au sein de l’agence chargée du community management de Greggs.)

Expedia : « Tague-moi si tu peux » avec We Are Social Australie
Le voyagiste Expedia vient de créer un jeu intéractif en Australie et Nouvelle Zélande, Tag Me If You Can. Nos collègues de We Are Social Australie ont collaboré à la mise en place de cette opération qui a permis à Nathan Jolliffe, gagnant de l’équivalent australien de Pekin Express, de voyager vers 15 destinations secrètes dans le monde. Les joueurs doivent deviner l’endroit où se trouve Nathan grâce à des indices publiés chaque semaine en vidéo ainsi que sur Twitter et Facebook, et taguer sa location à 10m près pour tenter de remporter 150 000$. Une campagne originale et créative qui permet à Expedia de renforcer sa présence sur les médias sociaux et de s’installer sur son positionnement d’expert en voyages.

Twitter s’empare de la cause du surendettement à travers un show TV
Depuis qu’il est devenu partenaire du TV Show britannique « Red or Black », l’organisme de crédit Wonga est au centre de la polémique sur Twitter. La député travailliste Stella Creasy pointe du doigt la piètre réputation de ces « requins du crédit » accusés de favoriser le surendettement des foyers avec leur taux d’intérêts exorbitants. Elle interpelle les présentateurs du show via son compte twitter et le compte @sharkstoppers créé pour l’occasion. Une initiative qui semble impactante puisque Wonga vient de créer une plateforme digitale d’information autour de son métier. Afin de regagner du « crédit » auprès de l’opinion publique ?

Sina Weibo vs. Twitter : les Chinois l’emportent !
La plateforme de microblogging chinoise a comptabilisé 119 millions de posts  durant la cérémonie d’ouverture, contre 10 millions sur Twitter. Un chiffre pas si surprenant si l’on en croit Weibo qui estime son nombre d’utilisateurs à 300 millions. Weibo se différencie de Twitter notamment grâce à son interface : le tweet stream affiche les conversations entières ainsi que les images directement sur la timeline de l’utilisateur. Mais Sina Weibo ne surpasse pas Twitter qu’en nombre d’inscrits, car sa communauté est également reconnue comme deux fois plus créative que les Américains sur Twitter. Une créativité qui déteint sur les marques; par exemple, le site de rencontre Jia Yuan, à l’occasion des JO, a détourné une image de Mister Bean via photoshop en y intégrant dans le téléphonne qu’il tenait à la main l’image d’une jolie jeune fille, afin de montrer le célèbre comique en train de chercher son prochain rendez-vous. Une créativité et une base d’utilisateurs qui attirent les marques internationales comme Coca Cola, Procter & Gamble et Nike qui s’y sont déjà créés un compte.

Quand Greenpeace détourne Shell, un fail ?
Vous souvenez-vous de cette opération orchestrée par Greenpeace qui visait à dénoncer la responsabilité de Shell dans l’exploration abusive des ressources de l’Arctique ? Shell a vu son site corporate transformé en une parfaite réplique invitant les internautes à créer leur propre visuel… Des manœuvres qui au mieux permettent aux marques attaquées de repenser leur stratégie de développement, au pire mènent à une crise globale sur les médias sociaux. Oui mais voilà, quelques observations desservent cette dernière opération de détournement : des supports partagés qui ont finalement servi la charte et les codes propres à Shell sans offrir de réel call to action et des utilisateurs perdus en route. Tout ceci sans compter le manque d’information sur le site de Greenpeace… Une manœuvre largement relayée qui semblait ficelée mais qui montre bien qu’un simple détournement ne suffit à la dénonciation et à la mobilisation.

Même au ralenti, Pinterest grignotte la génération de trafic de Yahoo
Malgré une baisse de croissance significative depuis juin dernier, Pinterest affiche encore une progression de plus de 15% ce mois-ci dans la génération de trafic des 200,000 sites du réseau Shareaholic. Basé sur ces données, un rapport de Techcrunch constate que le réseau social se rapproche dangereusement des chiffres de Yahoo, avec 0,1% d’écart. A ce rythme, Pinterest pourrait dès septembre prendre la place du portail historique et entrer dans le top 3 des sites générant le plus de trafic au sein des sites Shareaholic, où trônent sans surprise Facebook et Google.

Pinterest : à vos inscriptions !
Si vous ne vous êtes pas encore inscrits sur Pinterest, vous pouvez désormais le faire sans en faire la demande . La connexion se fait désormais au choix via Facebook, Twitter ou par email.

tags: , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #107

par Frédéric Roginska dans News

Etude BBC : les 4 formes de participation en ligne au Royaume-Uni
L’une des caractéristiques déterminantes des médias sociaux sont les interactions. Elles nous permettent d’être actif, de faire des choix, d’établir des liens, de nous exprimer, etc. La BBC a réalisé une enquête afin de déterminer de quelle manière la population du Royaume-Uni est active en ligne. Plusieurs enseignements ressortent de cette étude :

  • La participation est devenue la règle plutôt que l’exception : 77% de la population du Royaume-Uni en ligne est active
  • Cette hausse est induite par le fait qu’il est « facile » de partager en ligne : 60% de la population partagent des photos ou prennent part aux conversations
  • Un quart de la population reste cependant « passif » (23%)
  • Parmi ces personnes non actives 11% le sont par choix mais sont tout de même présentes en ligne
  • La participation sur le Web est désormais caractérisée par le prisme du choix et non par celui du savoir-faire

La BBC a construit un nouveau modèle à l’aide de ces grands enseignements : « le choix de participation ». Ce modèle identifie quatre formes de participation en ligne : la participation passive, la réaction facile, l’initiation et la participation active.

L’industrie la plus engageante sur Facebook ? L’automobile !
SocialBakers a conduit une série d’analyses pour mesurer les performances des pages Facebook des principales industries. Il ressort que ce sont les pages de l’industrie automobile qui ont le taux d’engagement moyen le plus élevé (0,207%). La seconde position est occupée par les marques d’alcool (0,153%). On remarque également que ce sont les pages des produits de grande distribution et de la mode qui ont les nombres de fans les plus importants.

42% des adultes américains touchés par Twitter quasi-quotidiennement
La portée de Twitter se révèle chaque jour plus grande qu’on ne pouvait l’imaginer : il y aurait ainsi près d’un adulte américain sur deux qui en entend parler quasi-quotidiennement, que ce soit sur le réseau lui-même bien entendu, mais également sur d’autres médias (TV, journaux, magazines, etc.), sachant que seul un adulte américain sur dix est réellement actif sur le réseau !

Des évolutions pour l’onglet « Découvrir » de Twitter
Twitter a fait évoluer au début du mois son onglet « Découvrir » afin de mieux mettre en avant les informations utiles et divertissantes qui comptent pour vous. En effet, l’onglet propose dorénavant les sujets du moment en fonction de vos connexions, de votre localisation et de votre langue, pour vous proposer un contenu toujours plus personnalisé. Cette nouvelle version propose également de savoir qui a tweeté sur les sujets mis en avant et un bouton « Voir les Tweets » qui permet de voir les messages associés.

Le derby mancunien génère un million de tweets
Le match opposant les deux équipes de Manchester le 30 avril dernier a largement été suivi sur Twitter, où plus d’un million de tweets ont été envoyés, là où une émission comme The Voice outre-Manche fait deux fois moins. Il est d’ailleurs intéressant de voir que le nombre de messages mentionnant les deux équipes sont équivalent et les internautes ont d’ailleurs continué de parler de ce match bien après le coup de sifflet final. On pouvait effectivement encore observer 3000 tweets par minute 45 minutes après la fin du match. Ce chiffre impressionnant n’est toutefois toujours pas comparable à la demi-finale de Champion’s League entre Chelsea et Barcelone, qui a généré pour sa part 3,4 millions de tweets et un pic de 13 684 tweets à la seconde.

Vers une introduction en bourse de Facebook le 18 mai ?
La tournée des investisseurs, indispensable à une bonne introduction en bourse, serait en train de se dérouler en ce moment même, avec la participation active de Mark Zuckerberg. Les équipes vont devoir présenter la stratégie du réseau social et évaluer l’intérêt des potentiels acheteurs. Facebook prévoit ainsi de lever 5 Milliards de Dollars à l’occasion de son « IPO » (Initial Public Offering). A noter que le patron de Facebook gardera le contrôle de son entreprise avec plus de 50% des actions, tout en empochant un beau petit chèque. Nous serons bientôt fixés sur la réussite (ou non) de cette introduction en bourse.

Facebook engagé pour le don d’organes
Dans un autre registre, Facebook vient de lancer une nouvelle initiative pour encourager les membres de son réseau à devenir donneurs d’organes et lutter contre 7 000 nouveaux décès par an. Mark Zuckerberg s’est engagé personnellement dans ce combat et a déclaré que Facebook pouvait jouer un rôle majeur pour cette cause, en mobilisant les membres et en viralisant chaque engagement auprès de son réseau. Si personne ne peut remettre en question la probité de cette démarche, cela pose tout de même la question de la neutralité de la plateforme. Facebook deviendrait-il un réseau social engagé au profit des causes personnelles défendues par son créateur ?

Le Brésil : deuxième nation la plus active sur Facebook !
Après s’être longtemps disputée la deuxième place du podium avec l’Inde, le Brésil compte désormais le plus d’utilisateurs actifs, ce qui draine par la même occasion la croissance de Facebook en termes de revenus avec de nombreuses pages de marque très actives : plus de 3 millions de fans pour L’Oréal Brazil par exemple, et plus de 4 millions pour Guarana Antartica (l’une des boissons locales les plus populaires). La « Facebook Fatigue » est donc loin de valoir pour tous les continents et comme en économie, la croissance serait donc davantage à chercher du côté des pays émergents !

Pour Nutella, les Facebook Ads seraient plus performantes que les pubs TV
Nutella combine Facebook Ads et spots TV dans une logique de marketing mix. Ainsi, en décembre 2011, la marque a indiqué que 15% de son chiffre d’affaires pouvait être imputé aux Facebook Ads qui ont ainsi devancé la TV en termes de retour sur investissement. Pour les fêtes de fin d’année, Ferrero avait en effet cherché à accroître ses ventes de décembre avec notamment 5 versions différentes de Facebook Ads invitant à liker la page Nutella Deutschland et à essayer leur application Calendrier de l’Avent. 30% de la population online du pays avait ainsi été atteinte, soit 3,8 millions d’impressions uniques…

Le trafic depuis Facebook vers les applications mobiles explose
En avril dernier, on recensait plus de 160 millions de visiteurs d’applications mobiles en provenance de Facebook, contre 60 millions en février. Les applications Zynga, Spotify, Pinterest ou encore Viddy font partie des nombreux bénéficiaires. La plateforme Facebook mobile permet en effet aux applications en HTML5, iOS et Android, d’être distribuées au travers des newsfeeds, bookmarks et requests. Aussi, grâce à l’intégration de l’Open Graph, les jeux peuvent publier automatiquement des statuts sur l’activité de l’utilisateur aussi bien dans sa Timeline que dans le fil d’actualité.

Facebook réintègre les liens d’action dans le news feed
Par extension, Facebook a décidé de réintégrer les « liens d’action » qui vont permettre aux développeurs de favoriser l’engagement sur leurs applications, comme c’est le cas par exemple ci-dessous avec Foursquare :

Dorénavant, au-delà des fonctions habituelles « aimer », « commenter », « partager », il sera possible d’ajouter des call-to-action tels que « lire », « jouer », « challenger un ami », etc. Il s’agira ainsi d’inviter plus spontanément les utilisateurs à installer les applications visibles dans leur fil d’actualités ou leur télex et donc, par extension, à interagir avec les marques qui en ont l’initiative. Il s’agit là d’une bonne nouvelle (pour les marketeurs) même si cette fonctionnalité ne sera pas disponible de suite sur la version mobile du site.

Des filtres photos Facebook pour les mobiles anciennes générations
Si la récente acquisition d’Instagram par Facebook a fait beaucoup de bruit, l’ampleur de l’engagement mobile du réseau social va bien plus loin. En effet, après un déploiement de ses fonctionnalités mobiles sur un grand parc de téléphones d’ancienne génération, Facebook propose désormais à cette cible des fonctionalités de filtres photos avec notamment deux effets simples : noir & blanc et sépia. Un mouvement vite assimilé à l’absorption d’Instagram, et immédiatement réfuté par Facebook qui annonce que la fonction est issue d’un Hackathon interne, et que les équipes Instagram n’ont été impliquées à aucun moment.

Plus de 50 millions d’inscrits sur Instagram
A ce sujet, Facebook peut être content de son dernier « achat » puisque plus de 50 millions de personnes partagent désormais des photos sur Instagram, soit environ 5 millions de nouveaux utilisateurs chaque semaine. Un chiffre a prendre avec les réserves d’usage tout de même puisque cette information n’a pas été confirmée officiellement encore.

Instagram Nation : une infographie sur la croissance d’Instagram
Pour aller plus loin, le site Online Colleges, destiné aux étudiants américains, revient sur la montée en puissance du réseau qui valait 1 milliard à travers une infographie. On y apprend notamment que 60% des photos partagées sur Internet ont été prises avec un téléphone mobile et que la photo constitue le troisième contenu favori des étudiants « mobinautes » après les mails et SMS. Côté utilisation, le réseau affole les compteurs : plus d’un milliard de photos y ont été partagées au rythme désormais de 5 millions chaque jour (soit 58 photos par seconde). Lancé en octobre 2010 (uniquement sur iOS à l’époque), Instagram est en route pour peut-être devenir en 2012 le site le plus rapide à atteindre les 100 millions d’utilisateurs par rapport à Facebook ou Twitter qui les ont atteints en respectivement 4 et 5 ans. A suivre !

100 000 photos Instagram partagées en 1 mois sur Sina Weibo
L’équivalent chinois de Twitter, Sina Weibo, a pour sa part intégré Instagram à sa liste de services depuis un mois et le succès s’annonce déjà phénoménal : 50 000 utilisateurs du réseau de micro blogging ont rattaché leur compte à Instagram et plus de 100 000 photos ont déjà été partagées ! Rappelons que Sina Weibo compte 300 millions d’utilisateurs et que l’accès à Twitter et Facebook est interdit dans ce pays. Maintenant qu’Instagram appartient à Facebook, ce succès pourrait peut-être relancer la possibilité de revoir ce dernier dans l’Empire du Milieu.

Foursquare lance une page retraçant l’historique des check-ins
Jusqu’ici, il était quelque peu compliqué de retrouver ses check-ins passés sur le réseau social géolocalisé Foursquare. Comme le précise le blog officiel, une nouvelle page vient d’être créée, permettant de filtrer par mois / année / quartier / ville… Chaque check-in peut ainsi être analysé, et éventuellement supprimé s’il correspond par exemple à une erreur. On peut également revoir qui était présent sur le lieu au même moment que nous.

Trouver et réserver le lieu parfait pour sortir depuis Foursquare
Toujours sur son blog, et alors qu’il est déjà possible de consulter des suggestions de lieux par affinités, les commentaires des habitués ou encore les meilleures heures pour s’y rendre, Foursquare a annoncé qu’il est également possible désormais de réserver lorsque l’on se connecte depuis son ordinateur. Cette nouvelle option concerne plus de 15 000 adresses dans les plus grandes villes des Etats-Unis.

L’Open Graph Facebook : stéroïde pour start-ups
L’arrivée de l’Open Graph Facebook a permis à des start-up d’exploser très rapidement, comme par exemple SocialCam qui a recruté 20 millions d’utilisateurs après seulement 2 semaines d’intégration de celui-ci.

Cependant, il convient de rester prudent comme le démontre le cas de Pinterest récemment. Après que Facebook ait empêché la publication automatique de statuts, le nombre d’utilisateurs actifs du site a été divisé par presque deux, passant de 2,2 millions à 1,2 millions aujourd’hui. De quoi rappeller qu’une innovation peut, du jour au lendemain, être totalement modifiée. S’il est intéressant de l’utiliser, il ne faut cependant pas considérer les résultats comme acquis.

LinkedIn s’offre Slideshare pour 118 millions de dollars
Le réseau social professionnel aux 161 millions de membres et aux 28,1 millions de visiteurs uniques par mois a annoncé le 3 mai avoir fait l’acquisition de Slideshare, le très populaire réseau de partage de contenus professionnels (le YouTube des PowerPoint si vous préférez), pour 118,75 millions de dollars (soit environ 90 millions d’euros). Pour rappel, fondé en octobre 2006 et codé en 4 mois, Slideshare contient désormais plus de 9 millions de présentations et accueillait en mars dernier 29 millions de visiteurs uniques.

tags: , , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #97

par Frédéric Roginska dans News

Twitter censure-t-il des comptes non favorables à Nicolas Sarkozy ?
Si certains doutaient encore de la place des médias sociaux dans la campagne présidentielle française de 2012, voici une polémique qui devrait lever un bon nombre de doutes à 2 mois des élections. Dans un communiqué publié dimanche, Internet Sans Frontières s’inquiète de la censure qu’auraient subits des comptes Twitter non favorables à Nicolas Sarkozy. En effet, dans la foulée de l’arrivée de l’actuel président sur Twitter, ce sont 6 comptes parodiques / critiques à son égard qui ont été suspendus par le site de micro-blogging. Ainsi les comptes @_nicolassarkozy, @mafranceforte, @fortefrance, @SarkozyCaSuffit, @sarkozycestfini et @DehorsSarkozy ne sont plus accessibles, si bien que le hashtag #SarkoCensure est passé en trending topic dans la soirée de dimanche. De son côté, Twitter a justifié ces suspensions en indiquant que les comptes incriminés n’auraient pas respecté les guidelines relatives aux comptes parodiques, chose qu’Internet Sans Frontières conteste. Une explication qui n’a donc pas fini d’alimenter les critiques et illustre, aux dépends de l’UMP, le désormais célèbre effet Streisand puisque l’information est désormais reprise jusque l’autre côté de l’Atlantique.

L’engagement, priorité absolue des entreprises pour 2012
Dans son dernier rapport, réalisé en partenariat avec Adobe, Econsultancy a interrogé plus de 600 entreprises afin de déterminer quelles sont leurs priorités pour l’année 2012. Sans conteste, la priorité absolue des marketers semble être l’engagement sur les médias sociaux (54%), mais ressortent également l’optimisation du marketing mobile (38%) ainsi que l’optimisation du contenu (37%). En revanche, cette étude met en exergue que l’analyse est loin d’être une priorité pour les entreprises (19%).

En Chine, le microblogging dépasse les réseaux sociaux
Le 29e rapport statistique du développement du Web en Chine, sorti en janvier 2012, rapporte que sur les 513,1 millions d’internautes chinois, 249,9 millions tiennent un microblog (Weibo) et 244,2 millions sont présents sur les réseaux sociaux. Pour en arriver là, le nombre de microblogs s’est ainsi vu augmenter de 296% entre 2011 et 2012.

Les médias sociaux, facteurs clés dans l’acte d’achat en ligne
De nouvelles études ont démontré que l’exposition aux médias sociaux, associée à d’autres formats d’annonces en ligne, favorise l’acte d’achat des internautes et augmente le panier moyen des commandes. Les consommateurs ayant été exposés à divers formats (search, mail, display), en plus des médias sociaux, dépenseraient en moyenne $280,71, soit le double par rapport à la moyenne de tous les autres canaux numériques.

L’arrivée de la Timeline pour les marques dès le 29 février ?
La rumeur enfle : Facebook devrait lancer aux Etats-Unis la Timeline pour les pages de marques dès ce mois-ci. Ces nouvelles pages devraient être testées avec une poignée de partenaires privilégiés. Quant à savoir les différences par rapport à un profil utilisateur ou l’avenir des actuels onglets, il ne reste plus qu’à attendre que Facebook lève le voile le 29 février prochain ! D’ici là, les marketers peuvent d’ores et déjà réfléchir à la manière d’intégrer l’histoire des marques de manière chronologique (ex : Coca Cola qui pourrait ajouter un événement en 1892, l’année de son fondement) ou encore aux façons d’exploiter au mieux l’OpenGraph avec cette nouveauté.

1M de fans supplémentaires par mois pour le top 10 des marques sur Facebook
L’engagement des fans a beau être le métrique le plus important pour évaluer le succès d’une page, il n’en reste pas moins vrai que la croissance du nombre de fans est une donnée très surveillée. Le graphique ci-dessous présente le nombre total de fans des marques les plus importantes sur Facebook, à savoir Coca-Cola, Starbucks, Red Bull, Oreo, Converse, Converse All Star, Skittles, PlayStation, iTunes et Pringles. On y constate que la croissance la plus forte a été enregistrée entre avril et juin avec un gain de 10% environ par mois. La croissance de 4,3% à la mi-février représente à elle seule près de 1 million de nouveaux fans acquis en un seul mois !

Facebook s’apprête à lancer les comptes et les pseudonymes vérifiés
Avec cette nouvelle fonctionnalité, Facebook va permettre à des célébrités de vérifier leur compte et leur donner la possibilité d’utiliser un pseudonyme. Ces derniers bénéficieront alors d’une place plus importante dans les suggestions « People To Subscribe To ». Les intentions de Facebook sont ici d’empêcher les utilisateurs du réseau de s’abonner à des faux profils et ainsi optimiser sa fonctionnalité d’abonnement qui préoccupe tant Twitter.

Facebook teste-t-il trop tôt ses read/watch/listen Sponsored Stories ?
Dans ce nouveau format publicitaire, l’annonceur pourra payer pour promouvoir une histoire (par exemple « X a lu tel article ») même s’il ne possède pas l’application via laquelle l’action est effectuée. Ainsi une marque pourra sponsoriser une histoire en relation avec un article qui parle positivement d’elle. Mais pour que ce scénario se développe, il faut que :

  • Les marques gagne en flexibilité et en réactivité ;
  • Le ROI de ce nouveau format soit plus évident à appréhender. Par exemple, on ne sait toujours pas à quoi ressemble ce format.

Cette nouvelle fonctionnalité publicitaire fait partie de la vision à long terme que Facebook porte sur son marché, mais il est étonnant que l’entreprise teste déjà ce format alors que sa valeur n’a pas encore été prouvée aux yeux des annonceurs.

Plusieurs entreprises ferment leur boutique Facebook
Gamestop, Gap, J.C Penney et Nordstrom ont en commun le fait d’avoir au cours de l’année écoulée ouvert puis fermé une boutique sur Facebook. La raison ? Des ventes bien loin de correspondre aux estimations de départ. Selon Sucharita Mulpuru, analyste chez Forrester Research à Cambridge, faire du commerce sur Facebook équivaut à « essayer de se rendre dans un bar et vendre directement des produits à des personnes en train de passer du bon temps avec leurs amis ». Or Facebook n’est pas un lieu de vente mais avant tout un lieu de conversation, affinitaire et communautaire où il faut créer une expérience pour attirer et fidéliser ses fans. C’est justement ce que Wade Gerten, CEO de 8th Bridge, un éditeur de logiciel de social shopping, nous rappelle dans un article de Forbes. Il cite notamment deux exemples d’enseignes qui apportent un vrai plus à leurs clients sur Facebook. Le premier, Ticketmaster, n’a pas répliqué son site de vente de billets de concerts en ligne mais à travers une application dédiée, permet de réserver un concert puis d’y inviter ses amis. Delta Airlines, compagnie aérienne américaine, facilite de son côté l’organisation des voyages en groupes, entre amis ou en famille, un vrai cauchemar pour qui s’y est essayé un jour.

La bière américaine « New Belgium » remercie ses fans Facebook
Selon une estimation réalisée par la marque, chaque fan Facebook de la bière « New Belgium » rapporterait en moyenne $260 chaque année. Cela représenterait près de la moitié des ventes annuelles de la marque et c’est pourquoi celle-ci investit massivement la plateforme. Troisième en volume de ventes, elle a une base de fans bien supérieure à celle de ses concurrents grâce à un ciblage géographique de ses consommateurs. La marque a ainsi développé 38 pages locales, ciblant 28 des Etats américains.

Une émission de télé-réalité anglaise obtient 700 000 votes via Facebook
« Celebrity Big Brother », équivalent de notre Loft Story avec des célébrités, a choisi en janvier de changer sa méthode de vote en proposant à ses fans Facebook de participer. Au final, ce sont 700 000 votes qui ont pu être observés, sans faire baisser toutefois le nombre de votes par téléphone. Cela constitue une augmentation de plus de 70% par rapport au nombre votes à la même période l’an dernier. Grâce à l’application, les fans pouvaient voter sur Facebook en payant via Paypal. Nick Bampton, directeur des ventes de Channel 5, diffuseur le programme, se félicite de ces résultats et démontre l’efficacité que peut avoir une mise en place de ce type sur Facebook.

Adidas habille votre timeline
Surfant sur Timeline, le nouveau phénomène Facebook, Adidas a récemment lancé sur son site une application permettant de créer une cover, ou couverture en bon Français. Une application facile à utiliser et bien faite, mais reste à savoir si celle-ci est en conformité avec les CGU de Facebook, lequel ne souhaite pas voir ses espaces préemptés par les marques.

Pinterest fait sa publicité sur Facebook
Pinterest est un réseau social qui fait beaucoup parler de lui en ce moment. Pas un jour sans un article qui n’évoque ce nouveau phénomène, son succès, son modèle économique… Parmi les éléments notables, nos collègues de We Are Social Singapour ont observé le comportement des notifications de ce site sur le Ticker Facebook. Comme vous le voyez sur les captures ci-dessous, en plus de l’information traditionnelle, des pictogrammes incitent les membres Facebook à sortir du site. Ceci est possible car Pinterest a développé l’une des nouvelles Social Apps qui s’intègrent parfaitement à la Timeline et au Ticker, mais reste étonnant dans la mesure où cela permet aussi à un site concurrent de Facebook d’inciter les membres de ce dernier à venir visiter le nouvel endroit à la mode.

Pinterest et le Ticker

Le WSJ couvre la Fashion week avec les réseaux sociaux à la mode
Au dela de cette mise en avant sur Facebook, Pinterest n’aura pas mis longtemps à attirer l’oeil des marques. Pourtant peu associé à l’univers des défilés dans l’esprit des lecteurs, le Wall Street Journal a envoyé neufs journalistes pour couvrir la Fashion Week de New-York, tous armés d’un iPhone et d’un compte Instagram. Aussitôt publiés, leurs tweets (et par extension leurs photos Instagram) sont automatiquement agrégés sur une page de la rubrique Fashion Week du site du journal. Les meilleurs sont ensuite sélectionnés et publiés sur le compte Pinterest officiel du WSJ et sur son compte Instagram : un dispositif centré sur une logique éditoriale très visuelle et porté par deux réseaux sociaux de partage de photos qui démontrent leur bon fonctionnement en parallèle dans une stratégie sociale de marque.

Le social show de Burberry
Du côté de la Fashion Week de Londres, la marque de luxe Burberry révèlera ce soir sa nouvelle collection femmes automne-hiver 2012 dans un défilé extravagant qui sera diffusé en streaming dans son intégralité. Pour l’occasion, la marque a su agrémenter la révélation de sa collection d’une couche sociale innovante, car pour donner une visibilité maximale a ce liveshow, Burberry n’a pas simplement opté pour une diffusion en direct depuis sa propre page Facebook. Elle a ainsi créé un lien du livestream lequel génère la publication d’une vidéo « embed » une fois posté sur leur mur par les utilisateurs Facebook. Un dispositif qui offre un réel bénéfice pour la marque : cette façon de socialiser son évènement, en plus d’optimiser sa visibilité au travers de Facebook, permet de générer des conversations plus intimistes autour du show et plus globalement de la marque. Des conversations initiées par un contenu de marque et embarquées sur le mur de ses fans en somme.

Ford + Instagram = Fiestagram, les résultats
Tout comme Tiffany’s ou Air France, Ford fait parti de ces marques ayant récemment investi le réseau mobile de photo Instagram. Lancée il y a plusieurs semaines Fiestagram, est une campagne d’ampleur européenne où chaque utilisateur d’Instagram pouvait uploader ses photos dans de nombreuses catégories, chacune d’elle étant associée à une des technologies caractéristiques de la voiture (écouter, démarrer, etc.). Pour participer, les utilisateurs ajoutaient à leurs photos le hashtag associé à chaque semaine. En 7 semaines, plus de 16 000 photos ont ainsi été partagées.

Twitter, plus prompt à annoncer la mort de Whitney Houston
C’est une nouvelle fois par l’intermédiaire des médias sociaux, et particulièrement Twitter, que le monde a découvert en premier lieu la mort de chanteuse américaine Whitney Houston. Ce sont ainsi deux millions et demi de tweets qui ont été émis dans les deux premières heures qui ont suivi la première annonce.

Obama toujours aussi actif sur Twitter
Barack Obama continue de jouer du levier Twitter avec une nouvelle campagne intitulée #40dollars. Dans une vidéo publiée sur Youtube, le président américain demande à ses concitoyens de s’unir face à l’augmentation des impôts prônée par ses adversaires républicains et à agir sur Twitter en y inscrivant ce que représentent pour eux la somme de $40 (le surcoût moyen d’une telle augmentation des impôts) grâce au hashtag #40dollars.

Google+ face à un échec démographique ?
Si l’avenir d’Internet semble être social, comme nous le pensons, l’avenir de Google pourrait alors dépendre du succès de son réseau Google+. Or, ce dernier se trouve face à un problème démographique. Selon un rapport de Website-Monitoring.com, deux tiers des utilisateurs de Google+ sont des hommes et 42% sont célibataires et étudiants. Bien entendu, Google+ n’est pas un site de rencontre, mais le manque de femmes sur le réseau pourrait lui jouer des tours. Les premiers réseaux comme Friendster, MySpace ou encore Facebook ont réussi à émerger en partie grâce au désir de « voir » et de se connecter avec des membres du sexe opposé, et ce d’autant plus que les femmes sont souvent très actives sur les réseaux sociaux. Google devrait ainsi probablement commencer à chercher les raisons pour lesquelles les femmes n’aiment pas (encore ?) son réseau social.

1400% de croissance pour les pages marque sur Google+
Un rapport de Bright Edge révèle que les pages de marque sur Google+ ont crû de 1400% depuis décembre. Le rapport explique que le nombre de personnes qui mettent une des 100 premières pages de marques dans un cercle est passé de 222 000 à 3,1 millions. Des chiffres impressionnants mais à relativiser car les interactions restent encore très limitées et, comme nous venons de le voir, Google+ se trouve face à un problème démographique de taille. Aujourd’hui, la page la plus populaire est celle d’H&M avec 537 278 personnes qui l’ont « encerclée ».

Les pages de marques croissent plus vite sur Google+ que sur Twitter
Toujours concernant les pages de marques, Google+ mettra du temps à rattraper son retard sur Facebook, mais le réseau social du moteur de recherche leader peut déjà se targuer d’une belle victoire sur son autre concurrent direct, Twitter. En effet, Twitter a aussi mis en place des pages spéciales pour les marques dernièrement, mais le succès n’est pas encore au rendez-vous. Le réseau social de micro-blogging est loin de connaître les taux de croissance impressionnants de Google+. Vous trouverez quelques chiffres comparatifs sur Social Bakers notamment.

Les followers Google+ ne sont que des numéros, des « ghosts »
C’est la conclusion à laquelle arrive Kevin Kelly, ex-fondateur du magazine Wired, en se penchant sur la composition de ses cercles, sur son blog Technium. En effet, parmi les plus de 500 000 abonnés qu’il comptabilise, la plupart n’ont ni ajouté de photo à leur profil, ni jamais posté ou commenté. Comment et pourquoi sont-ils arrivés là ? Ils sont venus jeter un oeil sur sa page, car elle figure dans le parcours d’arrivée, comme cercle à rejoindre par défaut, mais ne sont jamais revenus. Car plus un compte rassemble de membres, et plus il est susceptible de compter un nombre important de followers sans réalité (spammeur, newbie sans ancrage dans la communauté, organisation…). Cependant, on retiendra que si Twitter rencontre également ce phénomène, force est de constater que son ampleur est décuplée sur Google+. De quoi douter encore davantage des chiffres d’audiences annoncés par Google+.

Google+ pour iOS inclut désormais le téléchargement instantané
Une nouvelle version de l’application Google+ iOS est apparue sur l’App Store. A l’instar de sa grande soeur sur Android, elle propose désormais elle aussi le téléchargement instantané. Une fois activé, cette fonction permet à l’application de télécharger automatiquement toutes les photos et vidéos que vous prenez vers un album privé sur Google+, afin que vous puissiez les partager plus facilement ensuite avec vos cercles.

Des chaînes YouTube avec un profil Google+
YouTube a annoncé la possibilité d’ajouter son profil Google+ sur la page d’accueil de sa chaîne. Il est maintenant également possible de publier des vidéos ou des playlists avec un commentaire directement depuis la page Flux, diversifiant ainsi les publications vers les abonnés de la chaîne. De plus, davantage d’options pour les annotations ont été ajoutées, dont la possibilité de créer un style par défaut pour sa chaîne, ce que les professionnels ne manqueront pas d’apprécier. Enfin, les publications ont légèrement changé d’apparence pour être encore plus facilement lisibles. YouTube accentue ainsi sa touche sociale, avec Google+ notamment, mais sans pour autant s’y intégrer intégralement encore.

Google Latitude Leaderboard, sur les plates-bandes de Foursquare ?
Leaderboard permet de gagner des points en faisant un check-in sur Google Latitude. Et bien que Google ait été pour le moment discret sur cette fonctionnalité, une partie des utilisateurs de l’application Android Google Latitude y ont déjà accès. Lorsqu’un utilisateur check-in sur l’application, il gagne des points et se retrouve sur la page Leaderboard, laquelle le place dans un classement comparatif avec ses amis Google+. Leaderboard semble encore loin de pouvoir concurrencer Foursquare, mais comme beaucoup de nouveautés qui entourent Google+, c’est une fonctionnalité à garder à l’oeil.

tags: , , , , , , , , , , , , ,