Here are all of the posts tagged ‘Scott Monty’.

Vie privée : Mashable défend Facebook

par Sandrine Plasseraud dans News

Trois semaines après la conférence F8, Facebook fait toujours parler : après une phase de curiosité qui a fait suite aux annonces F8 et notamment à celle d’Open Graph, c’est une phase de polémique que vit aujourd’hui Facebook, autour de la notion de vie privée. Et c’est autour de cette polémique que Mashable prend la défense de Facebook dans le dernier billet de son co-éditeur Ben Parr.

Ce n’est pas la première fois que les utilisateurs de Facebook se révoltent face aux changements du réseau social mais c’est sans doute la polémique la plus véhémente que le site ait vécu depuis ses débuts. Une journée « Quit Facebook » est ainsi prévue le 31 mai, suivi, (sans doute pour ceux dont le compte aurait survécu au « Quit Facebook Day »), d’ « une journée sans Facebook » le 6 juin. Essayez de taper le début du mot « supprimer » dans Google et vous verrez apparaître diverses suggestions autour de la thématique « supprimer mon compte Facebook ».

recent changes that made previously private information publicly viewable by default were « unacceptable »
es changements récents qui ont fait des informations précédemment privé accessible au public par défaut étaient « inacceptables »

Picture 8

Même l’Union Européenne s’est penchée sur le sujet en précisant que les récents changements impliquant que les données précédemment privées soient devenues publiques par défaut étaient inacceptables.

Pourtant, selon Ben Parr, le co-éditeur de Mashable, oui Facebook aurait dû mieux informer ses utilisateurs au sujet des dernières évolutions mais c’est à nous les internautes qu’il revient de protéger notre vie privée, pas à Facebook :

Le problème vient du fait que les gens croient que Facebook et le web en général devraient pouvoir protéger les informations que nous publions en ligne. Je soutiens que cela est faux parce que ceci va à l’encontre des principes de base autour de la conception de Facebook, des médias sociaux et du web en général. Nous devrions compter sur nous-même pour gérer notre vie privée et ne pas utiliser Facebook comme un bouc-émissaire.

A l’annonce d’Open Graph, Scott Monty, Head of Social Media chez Ford avait quant à lui annoncé, en modifiant la célèbre citation d’Andy Wharol que « dans le futur, nous aurons tous droit à 15 minutes de vie privée ».

Qu’en pensez-vous ? Est-ce aux réseaux sociaux de protéger notre vie privée ? Par ailleurs, la notion de vie privée est elle amenée à « disparaître » avec le web social ? Ou cette notion est-elle juste en train d’évoluer comme je le précisais lors d’un précédent billet où je relatais un excellent article du Monde sur la notion de vie privée selon les « jeunes » ?

Je suis curieuse d’avoir vos avis sur les deux questions…

Par ailleurs, je tenais à passer outre cette polémique pour rappeler que Facebook c’est aujourd’hui plus de 425 milions d’utilisateurs dont 18,7M en France, soit 30% de la population française et que de ce fait, le réseau reste un incontournable pour les marques.

tags: , , , ,

Social media : rôle du directeur marketing

par Sandrine Plasseraud dans News

Il y a quelques jours, Mary Beth Kemp, Vice-President & Principal Analyst de Forrester Research présentait les résultats de sa dernière étude « What role for the CMO in Social? » *, au cours d’un Tweetup auquel CamilleFrédéric et moi-même assistions.

La discipline « social media » étant relativement jeune, les initiatives sur ce secteur au sein des entreprises sont bien souvent l’apanage de quelques passionnés, qui tentent de convaincre leurs collègues et N+1 de l’importance de ce levier de communication. Or, selon les experts de l’industrie, cette année, les médias sociaux prennent de l’importance au sein des organisations. Ils ne sont plus considérés comme une discipline expérimentale mais plutôt comme une discipline où il est important de s’investir sur le long terme. Reste à savoir à qui revient la responsabilité des médias sociaux au sein d’une entreprise…

Selon Mary Beth, c’est au Directeur Marketing [CMO] de jouer le chef d’orchestre des initiatives sur les médias sociaux au sein de l’entreprise. Son postulat ? C’est au marketing qu’il incombe d’être tourné vers le client, d’être « client centric ». Il n’est pas question ici d’avoir un Directeur Marketing qui dirigerait toutes les initiatives social media mais plutôt qui agirait comme facilitateur entre les différents départements de l’entreprise.

S’en est suivi un débat très intéressant sur le positionnement des médias sociaux au sein de l’entreprise. Pour ma part, autant je suis d’accord sur le fait que les fonctions marketing, de par leur transversalité, soient les plus à même d’êtres les garants de la stratégie sur les médias sociaux, autant je pense que du fait de la jeunesse de la discipline, il est aujourd’hui nécessaire que l’impulsion vienne de plus haut dans l’entreprise, du CEO lui-même. Ce à quoi Mary Beth s’accordait également. C’est d’ailleurs le cas aujourd’hui au sein d’entreprises comme Ford ou Coca-Cola avec leur Head of Social Media respectifs que sont Scott Monty ou Adam Brown, ou plus récemment McDonald’s et Rick Wion comme nous l’évoquions le mois dernier.

Et vous qu’en pensez-vous ? Où voyez-vous la place des médias sociaux dans l’entreprise ?

* Quel est le rôle du Directeur Marketing pour tout ce qui est médias sociaux ?

tags: , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #8

par Sandrine Plasseraud dans News

Twitter annonce le lancement de Tweets Sponsorisés
Longtemps accusé de ne pas avoir de business model et de ne pas savoir monétiser son audience, Twitter a enfin annoncé la semaine dernière le lancement d’une plateforme publicitaire à partir de laquelle sera diffusée des Tweets Sponsorisés (ou « Promoted Tweets »).

L’apparition de publicité au sein de Twitter soulève bien sûr une question importante : celle de la réaction des utilisateurs face à cette intrusion « marketing » au sein de leur écosystème. Question anticipée par Biz Stone qui indique, sur le blog de Twitter que :

Les Tweets Sponsorisés seront soumis à des standards plus élevés. Cela signifie que si les utilisateurs n’intéragissent pas avec un Tweet Sponsorisé, pour nous indiquer que ce Tweet est en phase avec leurs attentes, en répondant au Tweet, en le favorisant ou en le « retweetant », le Tweet Sponsorisé en question disparaîtra.

Ce qui amène d’ailleurs Jeremiah Owyang à faire une analyse intéressante à propos des Tweets Sponsorisés :

Contrairement à de la publicité payante ou à du social media marketing, les Tweets sponsorisés sont une combinaison de médias acquis et de médias payants [earned media & paid media].

Google et la Bibliothèque des Congrés vont archiver les messages sur Twitter
Partant du principe que les Tweets font partie de l’histoire, la Bibliothèque des Congrès aux Etats-Unis va archiver chaque Tweet (public) émis depuis la création du site en mars 2006. Parmi les Tweets archivés, on notera le premier Tweet du co-fondateur de Twitter Jack Dorsey ou encore celui d’Obama annonçant sa victoire.

Google de son côté se met également à archiver les messages sur Twitter afin de permettre à tout un chacun de se plonger dans l’histoire des conversations sur un thème donné. Selon Dylan Casey, le Chef de produit Google :

Ce sera la première fois qu’un utilisateur aura la possibilité de remonter dans le temps et de voir la conversation à propos d’un sujet particulier. Nous pensons que c’est important car jusqu’à maintenant la discussion portait sur ce qui se passait en temps réel et aujourd’hui grâce à ce service, les gens seront en  mesure de voir ce dont les gens parlaient à des dates précises, autours des évènements majeurs.

Starling.TV : un réseau social dédié aux programmes télé
Selon un article du Guardian de ce jour, les gens consomment plus de télé, jouent plus aux jeux vidéos et passent plus de temps sur les réseaux sociaux qu’il y a six mois. Pourtant, la question de la cannibalisation de la télévision par les médias sociaux inquiète toujours certains, comme Frédéric l’indiquait dans son article « Impact des médias sociaux sur l’audimat« .

Cette problématique était au coeur de MIP TV, le salon international des programmes télé qui se déroulait à Cannes la semaine dernière et au cours duquel Starling.tv un réseau social dédié à la télé a été annoncé. Après les réseaux sociaux  basés sur la géolocalisation, comme Foursquare, Plyce ou Gowalla, place donc aux réseaux sociaux basés sur la notion de « co-viewing » où les internautes peuvent commenter en temps réel un programme télé qu’ils sont en train de regarder (tout comme certains le font aujourd’hui dans une certaine mesure sur Twitter).

Un responsable des médias sociaux chez McDonald’s
McDonald’s rejoint les rangs des grandes marques telles que Ford, Comcast, Coca-Cola, Dells et Starbucks en créant un poste dédié à 100% aux médias sociaux.

Rick Wion a été nommé Head of Social Media pour McDonald’s, tout comme Scott Monty chez Ford, et aura pour mission d’utiliser les médias sociaux pour manager le business de l’entreprise, pour gérer la relation client et renforcer la relation de la marque avec les blogueurs et notamment la relation avec la communauté des mamans digitale, communauté en pleine croissance dont nous avions déjà parlé sur ce blog.

tags: , , , , , ,

"Best of" de l'année 2009

par Sandrine Plasseraud dans News

L’année 2009, touche à sa fin, et avant de vous fêter un excellent réveillon, voici un retour sur quelques billets que nous avons publié au cours de cette année :

  • En janvier nous parlions de la croissance phénoménale de Facebook en France et du fait qu’une personne sur 10 en France était désormais sur Facebook contre une personne sur 20 à la fin de l’année 2008. En cette fin 2009 ? Ce sont un peu plus de 14 millions de français qui y sont présents, soit près d’une personne sur 5.
  • En février, un billet très intéressant de Camille intitulé le Facteur Humain, sur le concept de « démarche conversationnelle » qui illustre très bien la problématique à laquelle les annonceurs font aujourd’hui face avec l’avénement des médias sociaux : « people are people, they’re not consumers ».
  • En avril, j’ai la chance d’assister à la Conférence Marketing 2.0 à Paris, conférence au cours de laquelle je demande à Scott Monty, Head of Social Media au sein de Ford Global, la façon dont il mesure le ROI du social media. Je vous laisse découvrir sa réponse dans ce billet.
  • En avril, Nielsen publie une étude qui confirme que les médias sociaux sont plus populaires que jamais et surtout que les internautes passent aujourd’hui plus de temps au sein des médias sociaux que sur leur email personnel. Ce qui amène une problématique intéressante dont j’ai eu l’occasion de discuter lors de la table ronde de l’EBG « What’s Hot » ce mois-ci : il y a déjà toute une population d’individus qui n’utilisent plus leurs emails – comment les cibler ? Les médias sociaux sont certainement une piste non négligeable…
  • En mai emarketer publiait une interview de Robin Grant, le DG de We Are Social, que je traduisais pour ce blog : « Social Media – Joining the Conversation », interview qui illustre notamment l’importance pour les annonceurs de mettre en place une stratégie d’écoute et de réponse au sein des médias sociaux.
  • En novembre, Camille rédige un billet intitulé « De l’impact d’un tweet négatif » : un commentaire négatif sur un réseau social aurait comme conséquence une perte de 30 clients.

Sur ce, je vous souhaite à tous un excellent réveillon et à bientôt en 2010 !

tags: , , , , , , , , , ,

Médias sociaux : achetez votre ticket d'entrée

par Sandrine Plasseraud dans News

Social Media ROI

Ayant travaillé chez l’annonceur pendant plus de 10 ans avant de rejoindre We Are social, je conçois tout à fait la culture du ROI présente dans la plupart des entreprises – c’est la façon dont les choses fonctionnent, surtout en ces temps de récession où chaque centime compte.

Ce qui est frustrant, c’est que la mesure du ROI en ce qui concerne les médias sociaux est délicate (comme le disait Scott Monty, responsable des médias sociaux chez Ford « What’s the ROI of putting your pants on in the morning ? » ). Cependant, j’ai rejoint une agence de médias sociaux, non seulement parce que j’en suis passionnée, mais surtout parce que je suis 100% convaincue que les médias sociaux 1) vont devenir une activité essentielle pour les entreprises de toutes formes et tailles et 2) ceux-ci vont transformer la façon dont les entreprises évoluent. Pour moi, les médias sociaux sont un engagement à long terme.

Dans le même esprit, Chris Lake a établi un parallèle très intéressant entre médias sociaux et e-commerce :

Il y a encore beaucoup de battage sur le fait que l’efficacité en terme de ROI n’est pas prouvée. Cela reste vrai, bien que certaines entreprises génèrent un retour sur investissement de nos jours, d’autres pourraient en subir les conséquences avant d’y voir une quelconque rentabilité. Si vous investissez dans l’idée que cela pourrait marcher, alors vous devez être prêt à attendre avant de voir les premiers résultats positifs.

Il y a des similarités avec les grands progrès qui se sont produits dans le e-commerce il y a une décennie (étonnamment certains commerçants hésitent encore à se jeter à l’eau). À cet époque, les cyniques doutaient que la vente en ligne puisse un jour devenir un marché de masse comme elle l’est aujourd’hui. Je me demande s’il en va de même en ce qui concerne l’acceptation des médias sociaux?

Il n’y a aucun doute sur le fait qu’Internet ait fait des merveilles pour de nombreuses entreprises. Tesco a fait 2 milliards de livres de chiffres d’affaires en ligne cette année, ce qui correspondrait environ à 100 millions de livres de bénéfice net. Quant à John Lewis [équivalent britannique des Galeries Lafayette], son site internet est devenu son canal de vente le plus important, avant même son magasin « phare » sur Oxford Street. Si ce n’est de progrès, de quoi peut-on parler ? Bien sûr, cela ne s’est pas fait en un jour. Le retour sur investissement n’est pas apparu instantanément. Tesco comme Jonh Lewis ont dû consacrer des sommes importantes en terme de développement afin de créer leurs sites web et de recruter les personnes compétentes pour les faire fonctionner. Ils ont dû payer un ticket d’entrée afin d’adapter leurs entreprises. »

La prochaine décennie sera celle de la satisfaction client et de l’engagement des entreprises auprès de celui-ci. Vous ne voulez pas manquer la prochaine grande révolution ? Commencez à vous impliquer via les médias sociaux dès maintenant.

tags: , , , , ,