Here are all of the posts tagged ‘micro-blogging’.

La revue du lundi par We Are Social #69

par Mathieu Flaig dans News

Pourquoi Google+ veut-il avoir votre vrai nom ?
Après avoir généré beaucoup d’avis positifs, Google+ a prêté le flanc à quelques critiques en supprimant de nombreux comptes. La raison ? Ils étaient associés à de faux noms, des pseudonymes… Même si son principal concurrent Facebook n’aime pas non plus les fausses identités, il a au fil du temps détendu sa politique. Alors pourquoi Google+ est-il aussi tranché sur ce point ? Tout d’abord pour que vos amis vous trouvent plus facilement et que le réseau se développe. Ensuite, pour éviter le SPAM. Enfin, pour que les membres se sentent obligés d’agir de manière responsable, et ne soient donc pas tentés par le trolling. Du côté de We Are Social, notre sentiment a été exprimé par Robin Grant dans l’article de la BBC, estimant que le service était encore en Beta et que Google avait peut-être été trop strict, trop rapidement.

Légère baisse du trafic de Google+ près d’1 mois après le lancement
L’engouement autour de Google+ ayant été très fort au démarrage, il était prévisible que l’on assiste à un ralentissement des visites, ce notamment en pleine période estivale. Celles-ci ont ainsi baissé de 3% la semaine du 23 juillet, passant de 1,86 million de visiteurs quotidiens à 1,79 million. Le temps moyen passé sur le site est lui aussi en baisse de 10%, passant de 5min50 à 5min15.

Google+ : des vidéos conférences en direct sur YouTube
La plateforme de vidéo-conférence de Google+, Hangouts, permet désormais de regarder des vidéos en direct sur YouTube tout en échangeant avec ses amis. Les utilisateurs de Google+ pourront suivre un flux en direct sur YouTube et voir qui parmi leurs amis regardent également ce flux dans un hangout. Ils pourront ainsi les rejoindre pour regarder ensemble la vidéo. Vous pourrez par exemple regarder un match de foot en direct ou une série avec vos amis et partager vos opinions, même si des centaines de kilomètres vous séparent !

La valeur des fans Facebook dépend du nombre de leurs amis
Une étude de Comscore et Facebook a tenté d’estimer la valeur d’un fan Facebook (hors dispositif média) en s’appuyant sur plusieurs études de cas (Starbucks, Bing, Southwest) ; la réponse est simple, pour estimer la valeur d’un fan, tout dépend en fait (et logiquement) du nombre d’amis qu’il a. En effet, un statut Facebook va être vu par un certain pourcentage des fans de la page, mais aussi ne l’oublions pas, via le fil d’actualité par les amis de ces derniers (alors qu’ils ne sont pas nécessairement fans de la marque). C’est sur ce fameux fil d’actualité que la majorité du trafic de la plateforme se fait (27% contre seulement 10% pour les applications Facebook). Le potentiel est énorme puisque le livre blanc de Comscore estime ainsi que si un fan a en moyenne 130 amis, le nombre total des amis des fans des pages les plus populaires de Facebook serait 31 à 84 fois supérieur au nombre de fans de ces pages. Il est donc temps d’optimiser ses mises à jour…

« Le pouvoir du J’aime » sur Facebook
The Power of Like (Le pouvoir du J’aime) est le nouveau livre blanc de Comscore réalisant un état des lieux complet et en profondeur des possibilités offertes par les communautés créées autour de pages Facebook. Leur étude se base sur 3 marques aux activités et présences Facebook différentes : Starbucks, Bing et Southwest Airlines. Les résultats sont édifiants : par exemple un fan est bien plus enclin à visiter le site internet ou à acheter les produits qu’un internaute non-fan. Une étude approfondie de plus qui prouve l’intérêt des marques à investir les réseaux sociaux ! Le livre blanc est disponible en cliquant sur ce lien.

Les jeunes ne prêtent aucune considération aux marques sur Facebook
C’est ce que semble révéler une étude ethnographique sur Facebook, lancée par l’agence marketing anglaise Amaze auprès de 20 jeunes de 10 à 15 ans, et qui se conduira jusqu’en 2015. Les marques auraient beaucoup de mal à y échanger avec les jeunes, qui eux préfèrent suivre leur groupe ou leur chanteur favori. Ceux qui admettent suivre des fanpages de marques avouent aussi ne jamais être retournés sur la page par la suite. Et plus de la moitié rejettent complètement les marques qui essayent de communiquer avec eux, que ce soit en leur apportant du contenu informatif, divertissant ou en leur parlant comme une « vraie personne ». Pire encore, le groupe étudié ne semble prêter aucun intérêt aux concours, promotions ou quelconque forme d’exclusivité de la part des marques. Que font-ils alors sur Facebook ? Ils likent et commentent les statuts de leur amis, envoient des messages et discutent sur le chat. Le « poke », les « gifts » et le partage de contenu sont parmi les activités les moins populaires de cette population.

L’hôtel Ushuaia Beach vous facilite le check-in Facebook
L’hôtel Ushuaia Beach à Ibiza, un hôtel d’un genre nouveau combinant Sets de djs et hébergement classique, propose à ses clients de porter un bracelet comprenant la technologie RFID. Pourquoi ? Car celui-ci est synchronisé avec leur profil Facebook et leur permet de check-in de l’hôtel. Des bornes ont également été installées pour télécharger des photos… l’objectif étant de pousser les protagonistes à se taguer sur les photos publiées et à former une communauté d’invités. Une façon originale de s’identifier sur place, et surtout un bon moyen de donner de la visibilité à cet hôtel tout en narguant ses amis.

Postez vos photos Facebook de la piscine
Voici un autre exemple de l’utilisation de la technologie RFID mais cette fois-ci au sein des complexes aquatiques The Great Wolf Lodge. Le bracelet sert de clef pour les chambres et leur permet désormais de se connecter directement sur leur profil Facebook et de poster leurs photos. Prenez la pause dans l’eau, scannez votre bracelet et publiez !

Vodefone Blue 555 : un Facebook Phone qui cible les marchés émergents
Vodafone vient de lancer un nouveau téléphone qui a les apparences d’un Smartphone traditionnel, et pourtant il s’agit d’un Facebook Phone sans 3G et connexion Wi-Fi. Le téléphone est en effet vendu à bas coût avec une connectivité 2.5G et EDGE et un bouton dédié à Facebook. Proposé à 70€ et incluant un forfait, il devrait selon Vodafone connaître un grand succès dans des pays émergents comme l’Inde.

L’application Facebook pour BlackBerry v2.0 est disponible
La nouvelle version de Facebook pour BlackBerry est disponible depuis quelques jours, comme nous le relate le site Inside Facebook. Cette version comprend de nombreuses améliorations comme l’intégration du chat, la possibilité de partager du contenu via BBM et une interface revisitée et plus ergonomique. Notons qu’en un mois, Facebook pour BlackBerry a gagné près d’un million d’utilisateurs pour atteindre les 25,3 millions en juillet.

Les tweets sponsorisés débarquent dans nos timeline
Des mois que l’on en entend parler : les tweets sponsorisés sont désormais officiellement lancés mais ne crions pas au [grand méchant] loup, Twitter a fait en sorte de ne pas contrarier ses utilisateurs. Les tweets sponsorisés n’apparaîtront en effet dans votre timeline que si vous followez au préalable le compte Twitter de la marque qui sponsorise le tweet en question. De plus, un seul tweet sponsorisé s’affichera dans votre TL au moment du login, il disparaîtra ensuite, noyé par l’afflux de tweets en provenance de vos camarades twittos. En somme, de la pub mais non intrusive où Twitter allie souci de rentabilité et respect de ses utilisateurs. Qui pourraient surgir dans vos Timelines ? Entre autres : Best Western, Dell, Groupon, HBO, Microsoft Xbox, Sephora, Starbucks, Virgin America, etc…

La Maison Blanche a « rickrollé » sur Twitter
Le 27 juillet dernier, la Maison Blanche organisait un tchat à propos de la dette américaine, sujet quelque peu rébarbatif. Les questions et les réponses restant dans le domaine de l’économie et du budget des Etats-Unis, l’internaute David Wiggs a interpellé la Maison Blanche sur le côté pas très drôle du débat. Soucieuse de faire plaisir aux citoyens américains, la Maison Blanche a très vite allégé le ton du débat en « rickrollant » les internautes avec ce tweet. On peut dire que la Maison Blanche a de l’humour !

Des tweets auraient influencé le débat sur le plafond de la dette américaine
Un assistant de la Maison Blanche a fait remarquer que Twitter a influencé l’accord récemment annoncé à propos du plafond de la dette américaine. Ce projet de loi devant être voté le lundi suivant, le président Obama a demandé dès le jeudi à ses followers de contacter les représentants républicains via Twitter afin qu’ils arrivent à un accord concernant la dette. Son équipe a alors passé la journée à échanger avec des membres républicains en utilisant le hashtag #compromise dans le but de les convaincre. Cela a coûté au compte Twitter de Barack Obama de perdre 36 000 abonnés et de recevoir quelques messages de mécontentement.

Le micro-blogging malmène la censure en Chine
L’essor des médias sociaux en Chine – notamment via l’usage du micro-blogging mobile par une classe moyenne grandissante – fait tourner court les tentatives de verrouillage de l’information initiées par le gouvernement. Le phénomène a pris une ampleur insoupçonnée après un grave accident de train grande vitesse dans la province de Zhejiang ayant fait 40 victimes. Tenu a un mutisme habituel, le gouvernement a ainsi vu défiler les témoignages de passagers, les appels à l’aide et l’organisation de traitement des blessés, sur les équivalents nationaux de Twitter. Ce ne sont pas moins de 26 millions de messages qui ont été envoyés, et ont poussé certains officiels à revoir tant bien que mal leur version des faits, face à des citoyens plus méfiants que jamais.

Foursquare + Groupon : à nous les bons plans !
Après moult négociations, les deals Groupon vont maintenant apparaître dans Foursquare (cela fait suite aux précédents partenariats annoncés il y a peu avec d’autres « fournisseurs de bons plans »). Lorsque vous « explorerez » dans Foursquare les bons plans à proximité, les daily deals réguliers Groupon vous seront suggérés. Ce partenariat est un échange de bons procédés : Groupon s’offre là une belle présence (plus facile de rechercher des deals dans Foursquare que de télécharger l’application Groupon…) ; quant à Foursquare, l’application aux 100 millions de téléchargement offre un « bonus » à ses usagers et profite de la capacité de Groupon à tracker les deals.

Les marques arrivent sur Instagram
La semaine dernière, nous vous parlions de l’arrivée de Justin Bieber sur Instagram ou encore de l’initiative innovante de The Vaccines sur ce réseau. Mais les marques sont elles aussi de plus en plus nombreuses à investir ce service de partage de photos. Pour preuve, Timberland, qui profite de sa fanpage pour annoncer fièrement son arrivée sur Instagram, identifier ses fans utilisateurs de l’application et recruter ses premiers followers au passage. Chez ASOS, un onglet Instagram dédié a été lancé, où la marque promet à ses fans des updates chaque jour et du contenu “behind-the-scene”. Une présence qui commence à se démocratiser donc, mais l’avenir nous dira si Instagram saura attirer un nombre d’utilisateurs suffisamment conséquent pour séduire la majorité des marques.

Les JO de Londres à l’heure du Web social
A un an de la tenue des Jeux olympiques et paralympiques de Londres 2012, le site dédié à l’événement a mis en place la semaine dernière un concours pour déterminer les 20 pays ayant le plus grand nombre de fans en ligne. Etaient ainsi comptabilisés le nombre de tweets incluant le hashtag #1YearToGo et les trois lettres du pays concerné, ainsi que le nombre de vidéos Youtube et de photos FlickR soumises. Etats-Unis, (16%) Brésil (15%) et Grande-Bretagne (14%) figurent ainsi sur le podium final. Objectif de cette opération : communiquer sur l’ouverture des JO à Londres se tenant précisément un an plus tard, à savoir le 27 juillet 2012. Le Comité olympique a, par ailleurs, officiellement invité les athlètes sélectionnés à publier des billets sur leurs blogs ou encore à tweeter pour relayer ces Jeux. Nul doute que les médias sociaux joueront un rôle central à la mesure de cet événement planétaire.

L’Angleterre ouvre son parlement aux pétitions en ligne
Dans une volonté d’ouverture et de digitalisation, le parlement anglais a ouvert un site de pétitions en ligne permettant aux sujets les plus sollicités de bénéficier d’audiences de réflexion. Une promesse intéressante pour un gouvernement qui tient à ouvrir son circuit de législation. Pour l’instant, seules les propositions cumulant plus de de 100,000 signatures seront examinées, même si ce volume pourrait évoluer selon le succès de la plate-forme.

Les avis des clients sur Domino’s Pizza en direct à Times Square
La marque de restauration américaine Domino’s Pizza jouait déjà la transparence grâce au Domino’s Tracker. En effet, chaque consommateur peut savoir où en est sa commande en temps réel, demander des modifications, donner son avis… Chaque employé de Domino’s Pizza répond alors en personne à l’utilisateur. Mais comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous, « Domino’s vient de placer la barre un peu plus haut » en affichant l’intégralité des messages reçus (positif, neutre ou négatif) sur un écran géant de Times Square à New York !

Les nouveaux Tags NFC de Nokia
Pour soutenir leur gamme de Smartphones conçus à partir de la technologie NFC, Nokia a lancé une boutique en ligne qui propose des Tags NFC offrant une multitude d’options : Twitter follows, Facebook like, URL personnalisées, check-ins automatisés sur Foursquare et bien plus encore. Ces nouvelles fonctions seront compatibles avec les Nokia N9 et C7. Le Hub NFC n’est actuellement disponible qu’au Royaume-Uni mais devrait s’étendre prochainement au reste des pays européens. Découvrez-en davantage à propos notamment des check-ins Foursquare dans la vidéo ci-dessous :

Channel 4 s’associe à GetGlue
Comme le rapporte le site officiel de Channel 4, la chaîne de télévision britannique s’associe avec le réseau social américain GetGlue pour créer des stickers en relation avec ses programmes. Pour gagner des stickers, Les téléspectateurs devront faire un check-in lorsqu’ils regardent une des séries diffusées par la chaîne. Un des stickers à gagner fera également office de ticket d’entrée à un concours pour gagner un voyage aux États-Unis, ce qui peut être un excellent moyen pour Channel 4 de fidéliser ses téléspectateurs.

Vous voulez la coupe de cheveux des anciennes gloires du Football ?
En janvier, le constructeur automobile anglais Vauxhall a signé un partenariat de quatre ans avec les équipes nationales anglaise, écossaise, galloise et d’Irlande du Nord. A cette occasion, ils ont lancé l’application Retro Styles sur leur fanpage dédiée au football. En l’utilisant, vous pourrez porter la coupe de Kevin Keeganou Rudi Völler et amuser vos amis.

Specific Media annonce une renaissance de Myspace
Comme annoncé la semaine dernière, Myspace a été racheté par Specific Media. Les nouveaux propriétaires – les frères Vanderhook – veulent faire renaître ce site pionnier des médias sociaux avec l’aide de leur partenaire Justin Timberlake : ”nous allons rendre Myspace cool à nouveau”, dit Tim Vanderhook, PDG de Specific Media. Les frères ont refusé de fournir trop de détails sur la façon dont la société va changer Myspace, et il va donc falloir attendre jusqu’à la fin de cet été pour connaître son avenir qui sera révélé lors d’une conférence.

tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

19% des conversations sur Twitter concernent une marque

par Violette Vérité dans News

L’engouement médiatique autour de Twitter est certain mais du fait de sa relative jeunesse peu d’études avaient été publiées jusqu’à maintenant à propos de cet outil de micro-blogging. C’est donc avec enthousiasme que nous avons découvert les résultats de l’étude académique autour de l’utilisation de Twitter qui vient d’être publiée par l’Université de Penn State aux Etats-Unis. Le professeur Jim Jansen et son équipe ont analysé près de 150 000 tweets et ont cherché entre autres à comprendre la manière dont les marques étaient mentionnées par les utilisateurs de la plateforme.

Je passe sur les méthodes statistiques qui ont été utilisées, elles sont très bien renseignées dans le rapport de recherche, pour me concentrer sur les résultats de cette enquête.

Preuve s’il en fallait que les marques sont véritablement et naturellement ancrées au cœur des conversations au sein des médias sociaux, environ 19% des tweets concernent une marque. Parmi ceux-ci :

  • 1 tweet étudié sur 5 exprime un sentiment à propos d’une marque, soit positif (52%), soit négatif (33%) ou neutre (15%).
  • 4 sur 5 des tweets qui concernent une marque ne sont pas associés à un sentiment : il s’agit tout simplement de questions et de réponses. Les gens cherchent à obtenir des informations à propos d’une marque, à combler le manque d’information fourni par un site corporate ou institutionnel.

Ces données confirment combien il est important pour une marque d’avoir une stratégie d’écoute des conversations en place, tout comme nous le préconisons chez We Are Social. Une telle stratégie peut ainsi permettre de se faire une idée de pourquoi un produit est préféré à un autre, de ce qui pourrait être amélioré en terme de service et de suivi clientèle, de découvrir des défauts de dernière minute et redresser la barre, etc. Une stratégie d’écoute alliée à une stratégie de réponse est d’autant plus importante qu’elle permet aux marques de s’insérer dans un processus d’échange avec les individus, de fournir une information précise et fiable qui aura, j’en suis certaine, un impact positif sur la relation prospect-marque puis sur la relation client-marque. C’est ce dont Robin Grant, le DG de We Are Social parlait lorsqu’il expliquait que « notre vocation est d’aider les marques à […] écouter les conversations en lignes qui les concernent et à y prendre part ».

L’étude montre également que les sentiments envers une marque peuvent varier grandement d’une période étudiée à une autre. Cela tombe sûrement sous le sens mais les outils de micro-blogging nécessitent un management constant et continuel. Les conversations, qu’elles aient lieu sur Twitter ou au sein d’autres médias sociaux ne s’arrêtent pas le week-end: les comportements d’achat et donc l’exposition au message d’une marque évoluent constamment et la force d’une marque est certainement de pouvoir identifier ces variations et de s’y adapter.

Lorsque nous réalisons des audits des conversations pour nos clients, nous mettons par exemple en avant les réactions des individus à un moment T, juste après la mise en place d’une nouvelle campagne publicitaire pour une marque par exemple.

Avec le développement des outils de microblogging, les individus et clients qui les utilisent sont soumis à un flot constant d’informations qui ne montre aucun signe de stagnation. Ces informations ne sont encore que peu monitorées par les marques visées. Il est temps pour les marques de s’y mettre et d’entrer en conversation !

tags: , , , ,

Facebook à l'assaut des conversations en temps réel

par Bertrand Masson dans News

Le site de socialisation Facebook lancera le 11 mars prochain une nouvelle version de son interface qui laisse présager d’intéressantes perspectives pour les utilisateurs mais également pour les marques.

Tout d’abord, les pages Facebook s’apparenteront désormais aux profils des utilisateurs. Cela permettra ainsi aux propriétaires de ces profils (par exemple un groupe de musique, une personnalité, une marques, un média) de tenir ses lecteurs au courant de leurs actualités en temps réel via les flux RSS. Toutes ces informations apparaîtront directement sur la page d’accueil de son profil et viendront se mêler aux contenus générés par ses amis. De manière réciproque, les utilisateurs seront autorisés à rendre leurs actualités publiques, c’est à dire potentiellement référencées par les moteurs de recherche. Toutes ces conversations publiques seront prochainement centralisées sur une page qui permettra à chacun (en particulier aux professionels de la communication et aux marques) d’avoir un aperçu global de ce que les gens disent et partagent sur la plateforme.

Ces nouvelles fonctionnalités ne sont pas révolutionnaires, elles s’inspirent amplement de celles de la plateforme de micro-blogging Twitter qui connait un succès retentissant depuis quelques mois. D’ailleurs le jeune fondateur de Facebook Mark Zuckerberg n’a jamais caché son admiration pour Twitter et a même tenté de racheter le service l’an dernier pour 500 millions d’euros. La concurrence s’annonce âpre entre ces 2 acteurs majeurs des médias sociaux même si Twitter ne devrait pas être trop affecté par les développements opportunistes de Facebook. En effet, sans bénéficier de sa notoriété, il s’appuie sur un noyau d’utilisateurs fidèles qui ont souvent abandonné Facebook, devenu trop grand public pour eux.

En s’engouffrant dans l’univers des conversations en temps réel, Facebook poursuit sa mutation : il souhaite implicitement encourager les utilisateurs à utiliser sa plateforme comme une source d’information en temps réel, un lieu de conversation et d’interaction. Cette stratégie s’est traduite par la mise en place ces derniers mois des commentaires sur les statuts et de l’outil de recommandation (la fonction « j’aime »). Elle reflète parfaitement la manière dont les réseaux sociaux évoluent en outils de communication asynchrones, instantanés et capables d’atteindre une audience globale. Facebook semble sonner le glas des réseaux sociaux repliés sur eux-même et ambitionne de devenir l’agrégateur ultime de contenus sur internet, allant même jusqu’à concurrencer les médias eux-mêmes.

Il s’agit également d’une belle opportunité pour les marques de communiquer avec leurs fans. L’utilisateur pourra suivre l’actualité de sa marque en temps réel et pourra interagir avec elle en laissant des commentaires ou en recommandant ses contenus à son cercle d’amis. Plus réactif qu’une newsletter, le profil public est l’outil idéal pour toucher une large audience et créer des conversations entre les fans.

tags: , , , , ,