Here are all of the posts tagged ‘Marketing 2.0 Paris’.

Conference Marketing 2.0 – 2ème journée

par Sandrine Plasseraud dans News

Au cours de ces dernières années, les médias sociaux ont eu une influence majeure dans ma vie, que ce soit la découverte des blogs, ou la rencontre de nombreuses personnes extrêmement intéressantes via les réseaux sociaux (jusqu’au fait de changer de carrière pour me consacrer aujourd’hui aux médias sociaux). Et ces deux journées à la conférence Marketing 2.0 n’ont pas dérogé à ce principe : j’ai eu l’occasion de rencontrer dans la vraie vie des personnes avec lesquelles j’étais déjà connectée en ligne, et de passer la soirée de mardi avec @luckthelady@branislavperic@digitalizer@armano et @fredcavazza d’où un réveil très difficile le mercredi, comme Robin l’a gentiment mentionné dans son article précédent.


Photo: Luck the Lady

La seconde journée du Marketing 2.0 a commencé par une présentation très intéressante de David Armano au sujet des « micro interactions ». Avez-vous déjà fait l’expérience de micro interactions ? Elles peuvent prendre diverses formes. Êtes-vous stupéfait qu’une marque dont vous parlez en ligne, vous écoute, voire mieux, vous réponde ?! Comme vous pouvez le constater, c’est l’une des choses que nous faisons pour Skype. Comme David Armano le faisait remarquer, puisque les gens préfèrent parler aux individus plutôt qu’aux marques, Twitter offre une alternative aux pénibles services clientèle automatisés en humanisant les relations. Toujours selon David, c’est ainsi qu’apparaît le concept de « brandividuals » (marque + individu). Prenez Scott Monty par exemple :  sur Twitter, en plus d’être ‘un mari, un père et un mec plutôt sympa’ @ScottMonty est aussi le représentant de la marque Ford ; en tant que brandividual pour Ford, c’est lui qui humanise la marque Ford.

Mais retournons à nos « micro interactions ». Le second intervenant après David Armano, Stephen Eric de Crispin Porter + Bogulsky a également abordé un sujet similaire avec le concept de « micro idées » : « Démarrez a petite échelle, expérimentez, explorez de nouvelles idées, trouvez un momentum ». Une discussion très intéressante en cette période  de récession économique : Stephen a insisté sur le fait que les « petites idées (micro ideas) enlèvent la pression d’idées plus grandes et plus chères » et il a illustré son point avec l’utilisation par Burger King de l’idée du King : le King était censé être un « one-off » ; le client a apprécié car c’était une « petite idée ». Aujourd’hui on peut dire que le King est un succès qui s’est même exporté dans l’univers des jeux vidéos.

Une autre discussion très intéressante fut celle de Jérémy Dumont, responsable du planning stratégique chez Pourquoi Tu Cours. Il a notamment abordé les nouvelles tendances de l’année 2009 comme le concept d’ « open identity » (profil public en ligne), de « co-construction identity » (vos amis prennent part à votre identité en ligne via les commentaires) et d’ »acting identity » (vous êtes ce que vous faîtes – Statuts Twitter, Facebook), mais aussi avec une nouvelle approche de la proximité avec nos semblables (ils ne sont pas nos amis, nous ne les avons probablement jamais rencontré mais nous partageons des choses en commun, une passion, un sujet de prédilection et nous communiquons avec eux sur les médias sociaux).

Je dois dire que j’aime beaucoup le concept de « Acting Identity » : « Tu es ce que tu fais » est probablement la façon dont j’expliquerais Twitter aujourd’hui !

Reblog this post [with Zemanta]

tags: , , , , , ,