Here are all of the posts tagged ‘lego’.

La revue du lundi par We Are Social #239

par Marine Montironi dans News

Mark Zuckerberg ne lancera pas le bouton « Dislike »
C’est la première question qui a été posée à la deuxième session Q&A en live de Facebook le 11 Décembre dernier : y aura-t-il un bouton « dislike » sur Facebook ? Et la réponse est non. Mark Zuckerberg a effectivement annoncé que l’entreprise y avait réfléchi, mais avait finalement jugé qu’un bouton « Dislike » était trop restrictif et négatif. Ce mécanisme de vote pour décider si un post est bon ou non n’a selon lui pas de valeur pour inciter la communauté à partager des moments de vie. Mark a observé que les utilisateurs souhaiteraient pouvoir exprimer d’autres émotions que « aimer ». Facebook est donc en train de réfléchir à de moyens aussi simples que le bouton « J’aime ».

Facebook permet de rechercher d’anciens statuts
Facebook a introduit son graph search il y a 1 an et demi en langue anglaise, mais une fonctionnalité très attendue n’était alors pas encore intégrée : la recherche de statuts. Avec cette dernière mise à jour, il est désormais possible de rechercher des posts selon plusieurs critères : date, contenu, mots clés. Ceci n’était auparavant possible que pour votre propre profil grâce à l’historique d’activité. Tout comme le Graph Search, cette fonctionnalité n’est disponible que pour les personnes ayant paramétré leur compte en langue anglaise (US).

Facebook perfectionne ses outils à l’attention des annonceurs
Facebook a récemment annoncé la mise à disposition de nouveaux outils de ciblage à l’attention des annonceurs, ainsi que des améliorations dans ses insights de pages. Les nouvelles options de ciblage, disponibles dès à présent, vont ainsi permettre aux annonceurs de délivrer leurs contenus à des sous-ensembles spécifiques de personnes ayant liké leur page, de pouvoir cibler spécifiquement les fans pouvant être intéressés par un type de contenu particulier sans spammer les autres, ou encore de permettre à Facebook de publier automatiquement des articles « populaires » sur le réseau social. En outre, Facebook a annoncé l’amélioration de ses insights de page, offrant aux annonceurs l’accès à plus de détails sur les performances de leurs posts.

Facebook va introduire les Call-to-Action sur toutes ses pages
Les CTA ont déjà eu l’occasion de démontrer leur efficacité sur un nombre restreint de pages de marques ; c’est donc tout naturellement que Facebook a décidé de les proposer à l’ensemble des administrateurs. Il sera désormais possible pour chacun de choisir parmi 7 CTA (Réservez, Contactez-nous, Utilisez l’app, Jouez, Achetez, Inscrivez-vous, Regardez la vidéo) qui viendront se placer à gauche du bouton « J’aime » situé sur les couvertures. Si cette fonctionnalité va voir le jour dans les prochains jours aux US, il faudra en revanche attendre l’année prochaine pour pouvoir la tester en France.

Instagram : 300 millions d’utilisateurs actifs
Instagram vient de dépasser les 300 millions d’utilisateurs actifs (+ 100 millions en 8 mois). Le réseau social de partage de photos et de vidéos a ainsi plus d’utilisateurs actifs que Twitter (284 millions d’utilisateurs actifs). Mais lorsque l’on demande au cofondateur de Twitter ce qu’il en pense, la réponse est cinglante : « I frankly don’t give a shit (..) Twitter makes a hell of a lot more money than Instagram, if that’s what Wall Street cares about« . Un point qu’Instagram a bien en tête puisqu’en 2015 la plateforme a l’intention de développer son offre publicitaire. Deux évolutions à venir illustre cette volonté : l’introduction des comptes vérifiés et la chasse aux faux followers.

Twitter, le retargeting in-app
La bataille des datas sur les médias sociaux prend un nouveau tournant. Twitter vient d’annoncer la possibilité de faire de la publicité re-targettée via des applications mobiles. L’outil « tailored audiences » va permettre aux publicitaires de cibler quelqu’un directement à l’intérieur d’une application mobile. Les datas récupérées seront par exemple : la fréquence d’utilisation, le nombre d’installations, les achats in-app … Un outil qui permettra de proposer les bons produits au bon moment pour les bonnes personnes dans le but d’optimiser la qualité du ciblage. Twitter permettra aux utilisateurs qui le souhaitent de désactiver cette fonction de cracking des données.

Nouveau design pour la page d’accueil de LinkedIn
La page d’accueil de LinkedIn change de style et adopte un design plus épuré, qui encourage davantage à l’engagement. La plateforme gagne ainsi en lisibilité et en clarté. Un outil d’analyse est également présent, et désormais placé en haut de page. L’intégration de Pulse, racheté l’année dernière par LinkedIn, est enfin plus forte, puisque des articles suggérés en fonction de notre profil sont directement intégrés à notre newsfeed. Si ce changement n’est pas encore visible chez vous, pas de panique : l’ensemble des utilisateurs auront cette mise à jour dans les jours à venir !

We Are Social UK promeut la nouvelle bouteille evian X KENZO
Comme à son habitude en fin d’année, Evian a créé une bouteille en édition limitée, cette fois-ci en partenariat avec Kenzo. Afin de mettre en avant cette collaboration, We Are Social UK a imaginé une opération qui reprend une des dernières tendances de l’univers de la mode : les « Outfit Grid ». La communauté est donc invitée à partager via Instagram et le hashtag #celebrateinfashion leur propre « Outfit Grid », à savoir une présentation de différents vêtements afin de composer une tenue en phase avec le design de la bouteille. En relai sur Twitter, Facebook et Pinterest, cette campagne désigne un gagnant par jour et par pays (Allemagne, France, Royaume-Uni, Etats-Unis).

Ronald McDonald sur Instagram
Ronald McDonald, le personnage imaginaire déguisé en clown et inventé par McDonald’s a récemment débarqué sur Instagram. Depuis octobre, la mascotte partage ses danses décalées, ses selfies avec des inconnus et ses aventures les plus insolites. La dernière en date s’est déroulée à Dubaï à l’occasion d’un saut en parachute. Cette vidéo Instagram s’inscrit en cohérence avec la nouvelle campagne de la marque « Fun makes great things happen », plus déjantée et moderne que les précédentes.

Lowes continue d’innover en matière de social media
La marque spécialisée dans l’aménagement intérieur, Lowes, a lancé une campagne utilisant les fonctionnalités vidéo des plateformes Instagram et Vine. Intitulée « How-To Tap Thru », ces vidéos en stop-motion sont conçues telles de mini-tutoriels détaillant comment mener à bien un projet de bricolage en particulier. En se positionnant sur le DIY, la marque renforce sa valeur ajoutée sociale en prodiguant des contenus utiles pour sa communauté.

Boots célèbre ses clients pour les fêtes
Dernièrement, le drugstore anglais Boots a invité sa communauté à célébrer ses proches sur les médias sociaux en indiquant pourquoi ils étaient spéciaux à leurs yeux par le biais du hashtag #SpecialBecause. Par la suite, la marque a sélectionné les déclarations les plus touchantes et a surpris les participants en passant du virtuel au réel. Des équipes se sont rendues chez 3 participants et ont organisé des retrouvailles surprises pour ces personnes si spéciales ! Une série de vidéos retraçant ces moments si précieux est à venir.

Auto Trader réalise les voitures des utilisateurs en Lego
Le magazine et le site web de vente de véhicules d’occasion, Auto Trader, a récemment lancé une campagne proposant à ses fans de gagner une miniature de leur voiture en Lego. Toute la semaine, les utilisateurs ont pu participer en partageant une photo de leur voiture sur Facebook, Twitter ou Instagram avec le hashtag #DrivenByMe. Une campagne à redécouvrir avec ce film en stop-motion réalisé pour l’occasion !

« French Toast Crunch«  lance un revival retro sur Twitter
General Mills a annoncé la semaine dernière le grand retour de son produit emblématique le “French Toast Crunch” sur les tables de petit déjeuner. Suite à la nouvelle, la Twittosphère a laissé exploser sa joie et sa nostalgie en propulsant les célèbres céréales en trending topic sur Twitter et en composant sa wishlist de produits rêvés. Loin d’être un cas isolé, les réseaux sociaux jouent souvent un rôle primordial dans la réapparition de produits disparus. Des géants comme Burger King et Bobbi Brown ont ainsi ressorti, suite à l’engouement du grand publique, des produits longtemps disparus des rayons.

tags: , , , , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #212

par Hugo Clery dans News

La publicité sur les moteurs de recherche est inefficace selon eBay
Une étude menée par eBay et les universités de Berkeley et Chicago a découvert que l’incidence des publicités sur les moteurs de recherche est minime pour les marques. L’étude prend l’exemple des requêtes sur la base du nom de marque, où les résultats sponsorisés sont redondants par rapport aux résultats naturels et donc quasiment superflus. Sur des termes plus génériques, la différence est plus notable. eBay a cependant réduit ses investissements dans ce secteur et déclare ne pas avoir été impacté ou presque sur ses ventes. Mais tout le monde ne s’appelle pas eBay…

Facebook se défend sur la baisse du reach organique
Sous feu nourri depuis bientôt 2 ans sur la question du reach organique, Facebook n’a cessé de se défendre auprès des marques et publicitaires. Dans un récent post sur son blog, le réseau social explique que la compétition est de plus en plus rude pour apparaitre sur les newsfeed des utilisateurs (un potentiel de 1500 posts à afficher à chaque connexion). De plus, leur algorithme qui s’est complexifié avec le temps pour proposer des contenus pertinents à chaque utilisateur. L’article aborde toutes ces questions en détails, tentant de répondre aux inquiétudes grandissantes des marques.

Facebook ajoute un objectif de visibilité pour ses publicités vidéos
Après avoir lancé ses publicités vidéos en auto-play le mois dernier, Facebook permet aux marques et publicitaires d’optimiser le nombre de vues pour les publicités vidéos. Ainsi, il sera possible de cibler les vidéos vers une audience déjà en affinité avec les contenus de la marque (qu’elle soit fan ou non fan) pour maximiser le nombre de vues. De plus, des liens call-to-action pourront être insérés en fin de vidéo afin de générer du drive-to-web.

La nouvelle timeline Facebook disponible pour toutes les pages
En test depuis 3 mois, la nouvelle timeline à une colonne est désormais accessible pour toutes les pages et se rapproche de la timeline utilisateur afin d’harmoniser l’expérience du site. La mise à jour globale aura lieu le 12 juin. Facebook propose d’ailleurs une FAQ pour faciliter la transition.

Nouvelle-Timeline-Facebook

Instagram se met à jour avec de nouveaux modules de retouches
Après avoir introduit une interface flat design en mars dernier, Instagram se dote de nouveaux outils de retouches. En plus des filtres et du redressement d’une photo, il est désormais possible de jouer sur 8 autres critères : luminosité, contraste, chaleur des couleurs, saturation, hautes lumières, ombres, vignettage et finesse. Des modules qui permettent de contrôler au mieux l’exposition et la qualité de ses photos, les filtres n’étant pas toujours souhaités.

Maj-Instagram

Un nouveau design pour les profils LinkedIn
LinkedIn rafraîchit le design de ses profils et s’inscrit dans la continuité de Facebook, Twitter ou encore Google+ avec une large photo de profil et une image de fond prenant toute la largeur de la page. Ces nouveaux profils sont pour l’instant accessibles aux seuls abonnés Spotlight, nouvelle formule payante de LinkedIn à 10$ par mois. Le nouveau design sera disponible auprès du grand public dans quelques mois, afin de pousser l’abonnement Spotlight qui vient d’être lancé.

Nouveaux-profils-LinkedIn

Pinterest ouvre les enchères pour ses publicités
Pinterest a lancé ses publicités le mois dernier auprès de quelques marques, avec un ticket d’entrée fixé entre 1 et 2 millions de dollars. Pour des entreprises et marques au budget plus modeste, un modèle d’enchères est mis en place. Les publicités reposant sur le modèle du coût par clic (CPC) seront régulées selon l’offre et la demande, sur la base de mots-clés et catégories du site. Un modèle plus accessible, qui devrait évoluer avec le temps, Pinterest étant en pleine expérimentation de son modèle publicitaire.

Tinder s’inspire de Snapchat avec « Moments »
L’application mobile de rencontre Tinder propose maintenant d’afficher des photos de manière éphémère sur son profil. S’inspirant de Snapchat, ce service appelé « Moments » permet de prendre une photo qui ne sera accessible que 24 heures par les contacts en affinité. Tinder veut donc aller au-delà de la rencontre pour s’insérer aussi dans la relation, une évolution qui marque un tournant dans la stratégie du service.

Les applications Twitter et Vine bientôt sur Xbox One
La Xbox One est devenue un véritable centre de divertissement en plus d’une console de jeux vidéo. Twitter sera bientôt intégré à la Xbox One de manière avancée, affichant les hashtags spécifiques de chaque programme TV ainsi que les tweets en temps réel pendant la diffusion d’épisodes de séries. Vine permettra de partager des courtes vidéos de parties de jeux avec facilité.

Foursquare lance progressivement ses publicités sur Swarm
Swarm est la nouvelle application de Foursquare dédiée aux check-ins, c’est aussi celle qui affichera prochainement un nouveau format de publicité. Après un check-in, un utilisateur pourra voir apparaître un encart publicitaire dans la partie inférieure de la fenêtre, basé sur ses intérêts et les endroits qu’il fréquente. Appelées jusqu’à maintenant « post check-in ad », elles se renomment désormais « place-based ads », Foursquare voulant peu à peu se distancer du modèle du check-in pour concurrencer Yelp ou encore Trip Advisor sur le marché de la recommandation et découverte de lieux.

Hellman donne des cours de cuisine via WhatsApp
La marque de mayonnaise Hellman propose des recettes de cuisine via l’application de messagerie WhatsApp. Les utilisateurs peuvent s’inscrire pour deux créneaux par jour afin d’apprendre à faire de recettes à base de mayonnaise. La marque envoie ses indications sous la forme de messages textuels, photos, vidéos et sonores. Le dispositif est interactif : chaque apprenti cuisinier peut demander de l’inspiration sur la base du contenu de son frigo. Un véritable dispositif d’utilité utilisant une des applications du moment qu’est WhatsApp.

Des vidéos Vine pour une campagne anti-tabac en Australie
L’association anti-tabac Quit a décidé d’investir Vine pour sa dernière campagne lors de la journée mondiale anti-tabac du 31 mai. Chaque vidéo représente une tranche d’âge spécifique (adolescent, jeune adulte, senior) pour adapter le message selon la cible. On y voit donc ces personnes prendre une bouffée de cigarette avec le message « Avant que cette vidéo ne recommence, un autre fumeur va mourir », affichant un message supplémentaire adapté à chaque cible (« ne commencez pas », « il n’est jamais trop tard pour arrêter »). Une campagne choc qui s’adapte parfaitement au support.

LEGO débarque sur Vine
LEGO fait son arrivée attendue sur Vine, une plateforme toute faite pour la marque de jouets au potentiel créatif infini. LEGO y présente donc ses nouveaux personnages à travers des vidéos en stop-motion à la réalisation de haut niveau. Des contenus qui permettent donc d’introduire des nouveaux produits avec créativité.

Jack Daniel’s organise un concours de photos pour l’été
Pour l’été, la marque de whisky Jack Daniel’s organise un concours de photos via Facebook, Twitter et Instagram. Plusieurs thèmes seront proposés au fil des semaines (extérieur, plage, mer, etc.) avec des gagnants sélectionnés par un jury et les votes des autres utilisateurs. Des places pour le festival Lollapalooza de Chicago sont à gagner. L’initiative vise à promouvoir Tennessee Honey, un nouveau produit pour un public plus jeune et donc plus susceptible de participer à ce type de concours.

Newcastle offre 1 dollar par nouveau follower Twitter
La marque de bière Newcastle vient de se lancer sur Twitter et promet de payer 1 dollar à chacun de ses premiers 50 000 followers. La campagne s’appelle « Follow The Money » et a été lancée via une vidéo humoristique qui raille les mécaniques de concours classiques et autres hashtags à rallonge. Une marque se positionnant dans le trolling, à l’instar du Super Bowl où elle avait publié des vidéos de teasing d’une importante campagne TV qui n’aura jamais lieu, avec l’actrice Anna Kendrick.

Ben & Jerry’s offre des glaces contre des tweets
Faisant le tour des Etats-Unis, la marque de glace Ben & Jerry’s offre des échantillons de glace sur requête des utilisateurs de Twitter. Chaque personne peut demander au camion de la marque de se rendre dans une ville spécifique, Ben & Jerry’s communiquant régulièrement sur Twitter pour rendre compte de sa localisation.

La CIA débarque sur Twitter avec un 1er tweet à succès
Pour l’ouverture de son compte Twitter, la CIA a posté un premier tweet qui a généré pas moins de 280 000 retweets. Reprenant une réponse type donnée aux journalistes quand l’agence ne veut pas faire de commentaires, la CIA fait une entrée remarquée sur les réseaux sociaux. Une page Facebook a aussi été ouverte, permettant à la CIA d’investir les réseaux sociaux pour une prise de parole officielle. Une présence indispensable pour une institution de cette envergure.

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #145

par Thibaut Sebire dans News

« Faire une pause » avec Facebook
Selon une étude de PEW Research, de plus en plus d’utilisateurs (61% des interrogés) avouent faire régulièrement des « pauses » avec Facebook ; certains de quelques jours, d’autres de plusieurs semaines. Les raisons invoquées diffèrent : lorsque certains indiquent ne pas avoir assez de temps pour consulter leur fil d’actualité, d’autres confessent un désintérêt total pour le service. Cependant, ces mêmes utilisateurs irréguliers projettent de passer le même temps l’an prochain sur la plateforme. Conclusion : pas de rupture ni d’exil massif en perspective !

Lookalike Audiences : une nouvelle modalité de ciblage publicitaire
Looklike audiences aide à rechercher des utilisateurs ayant des similitudes avec ses clients actuels. Cette nouvelle fonctionnalité testée par Facebook permet de faire des publicités ciblées vers des prospects susceptibles d’être intéressés par un produit ou un service. L’algorithme de Facebook analyse les audiences de ses clients actuels pour produire un nouveau segment de clients susceptibles d’avoir un profil comportemental similaire. Les informations individuelles des utilisateurs ne sont pas partagées avec les annonceurs et ce nouveau segment de public ne peut être exploité qu’au sein de Facebook. Ce nouveau ciblage pourrait aider les annonceurs à atteindre leurs objectifs et rendre les annonces plus pertinentes pour les utilisateurs.

Arby’s transforme une cliente des années 70 en ambassadeur de marque
Puiser dans son passé peut être un très bon levier de communication. La marque de restauration Arby’s a bien intégré cette notion dans le dispositif de lancement de son opération « Fan of the Week » sur Facebook, opération qui célèbre 2 millions de fans. Pour l’occasion, la marque de restauration rapide a retrouvé sa 2 millionième cliente, franchissant la porte d’un des restaurants en 1970. 43 ans plus tard, c’est sur Facebook qu’elle devient le 200 millionième fan. Via un message vidéo, il est possible de partager avec elle son histoire et le moment où elle devient le 200 millionième fan de la page. La marque propose également aux fans d’envoyer une photo où chacun pourra poser avec elle via l’application et gagner des bons d’achat Arby’s. Le but final de l’opération « Fan of The Week »  est de créer du trafic dans les restaurants, puisque chaque fan qui se prend en photo chez Arby’s a la possibilité d’être tiré au sort chaque semaine et de remporter à son tour un bon d’achat. Un bel exemple de storytelling temporel qui permet à terme de lier l’héritage de la marque et la pratique du digital.

Facebook lancerait son application mobile de géolocalisation
Selon deux sources anonymes, Facebook serait sur le point de lancer une application mobile de géolocalisation qui fonctionnerait même lorsque elle n’est pas utilisée et suivrait en permanence la position de ses utilisateurs. L’équipe en charge du développement de l’application serait menée par Peter Deng, un ancien employé de Google, et composée de concepteurs de Glancee (une société spécialisée dans la géolocalisation rachetée en mai dernier par Facebook) et de Gowalla (un réseau social basé sur la géolocalisation racheté en décembre 2011 par Facebook). Prévue pour la mi-mars, l’application permettrait aux utilisateurs de trouver des amis qui sont à proximité. D’autres applications, basées sur le même concept, qui trackent en permanence la position des utilisateurs, n’ont pas rencontré le succès escompté. Les problématiques liées à la confidentialité des données, déjà mises à rude épreuve avec l’annonce du déploiement du Graph Search de Facebook, et l’impact sur la consommation des batteries des téléphones portables sont en grande partie responsables de l’échec de ce genre d’applications.

De Microsoft à Facebook, il n’y a qu’un pas… surtout pour Atlas
L’histoire d’amour entre Microsoft et Atlas n’aura finalement duré que 6 ans. Le groupe serait en passe de se séparer de sa régie publicitaire au profit de Facebook. Les deux sociétés seraient parvenues à trouver un accord quant au montant de la transaction (entre 30 et 50 millions de dollars). Bien que cette somme soit bien en dessous des premières offres de rachat, cette opération tombe à point nommé, tant pour Facebook que pour Microsoft : d’une part, le réseau social espère ainsi asseoir son statut de plate-forme publicitaire auprès des entreprises; d’autre part Microsoft envisage de se consacrer au développement de ses propres plateformes (Xbox, Windows 8). La régie publicitaire Atlas semble, quant à elle, habituée aux grands groupes, ainsi qu’aux ruptures : la société quittait déjà Google pour Microsoft en 2007.

Lego fait passer à ses directeurs des examens sur les médias sociaux
Le géant danois du jouet Lego prend très au sérieux les médias sociaux. Selon leur directeur social media Lars Silberbauer, « tous les employés doivent comprendre ce que signifie être social ». C’est pour cela que la marque a mis en place une formation consacrée au social media pour ses directeurs, conclue par un examen théorique et un examen pratique. Pour ce qui est de l’examen pratique, l’exercice ultime est de poster une publication sur la page Lego, qui culmine à 4 millions de fans. Silberbauer ajoute que, d’après lui, il y a 4 grands éléments qui se retrouvent enrichis grâce à l’engagement de la page Facebook Lego : une augmentation des ventes, un marketing plus efficace, une affinité de la communauté avec la marque qui se construit, et enfin la protection de la marque via les médias sociaux.

Mise à jour de Twitter : des contenus plus pertinents
Les applications Android, iOS et mobile ont été mises à jour. Les nouvelles versions rendent la recherche d’informations plus efficace. En effet, les tweets, activités, tendances et les suggestions de comptes à suivre (à la fois sur iPhone et Android) sont recensés dans un flux dédié. De plus, les paramètres de recherches ont été modifiés pour permettre des recherches à partir de l’ensemble des pages de l’application mais aussi de retrouver d’ancien tweets. Enfin, une dernière amélioration : un simple clic sur une URL permet d’accéder directement au site web.

Twitter valorisé à près de 10 milliards de dollars
La demande publicitaire sur Twitter semble en pleine santé, puisque le site de microblogging a augmenté le prix de ses Promoted Trends à la modique somme de 200,000 dollars par jour, soit une augmentation de 33% du prix pratiqué jusqu’ici. Ce parti-pris découlerait de la volonté de Twitter de s’introduire en bourse l’an prochain, profitant ainsi de l’intérêt que lui portent les investisseurs.
Blackrock, numéro un mondial de la gestion d’actifs, a ainsi prévu de racheter pour 80 millions de dollars de titres à des salariés de Twitter désireux de se délester de leurs options. Cette opération valorise la plateforme de microblogging à près de 10 milliards de dollars.

Twitter exploite le lien entre TV et Réseaux sociaux
Avec le rachat de Bluefin Labs, start-up spécialisée dans l’analyse des commentaires liés aux programmes télévisés, Twitter se lance dans la mesure des interactions sociales entre la TV et un second écran. Pour le monde de la télévision, les données générées par ces analyses valent leur pesant d’or, puisqu’elles permettront de définir un véritable indice de qualité des campagnes publicitaires et de leur impact en temps réel sur les consommateurs. « Les capacités d’analyse des données et l’expertise de Bluefin en matière de télévision vont nous permettre de créer des produits et des publicités innovantes et de nouvelles expériences pour les consommateurs à l’intersection de Twitter et de la télévision. », confirme Ali Rowghani, directeur exécutif de Twitter.

O2 live-stream en vitrine des tweets de Saint-Valentin  
A l’occasion de la Saint-Valentin, le groupe de télécom britannique O2 relooke ses vitrines: promotions, détails des tarifs et téléphones relégués en magasins, place aux messages d’amour postés sur Twitter. Pour avoir ses 5 secondes de célébrité sur High Street et être live-streamé sur des écrans dédiés en vitrine, il suffit de tweeter avec le hashtag #O2Tweetheart. Les Roméo et Juliette en herbe participent également à un tirage au sort avec pour récompense des escapades romantiques et des bons d’achat.

Vine demande désormais aux utilisateurs de confirmer leur âge
Vine, l’application de partage de vidéos sur Twitter lancée il y a deux semaines, requiert désormais un âge minimum. Tous les nouveaux utilisateurs ainsi que les actuels doivent maintenant avoir au moins 17 ans afin de mettre à jour l’application. Cette restriction est sans nul doute une nouvelle réaction aux critiques sur les vidéos à caractère pornographique qui ont été uploadées via l’application. Dès son lancement, plusieurs marques ont commencé à expérimenter avec les tweets vidéo de six secondes, mais Vine est rapidement devenu connu pour le contenu NSFW.

Grosse croissance pour les marques du Top 100 sur Google+ et YouTube
BrightEdge revient sur les statistiques des marques du Top 100 et de leur utilisation de Google+ et YouTube. Durant l’année écoulée, les 3/4 de ces marques ont établi des profils sur Google+ et comptent au total 20,9 millions de fans. Chiffre à relativiser toutefois puisque ces fans sont trustés principalement par les marques du Top 10, qui comptent à elles seules 16,3 millions de « followers ». YouTube est quant à lui, de plus en plus adopté par ces marques (87% du Top 100 possèdent une chaîne). Celles-ci représentent au total 3.15 milliards de vues sur la plateforme.

La NASA organise le premier hangout Google+ en direct de l’espace
La fonction Hangout du réseau Google+ ne cesse de conquérir les amateurs de chat vidéo en groupe. Même la NASA a choisi d’organiser un Hangout en live depuis l’International Space Station. Les astronautes Kevin Ford, Tom Marshburn et Chris Hadfield répondront aux questions des internautes le vendredi 22 Février de 11h à midi, Eastern time. Le live chat sera visible sur la page Google+ de la NASA ainsi que sur leur chaîne Youtube. Envie de leur poser une question ? Et bien il vous suffira d’utiliser le hashtag #askAstro !

La version web d’Instagram évolue
Depuis sa création en 2010 et son optimisation mobile sur iOS puis sur Android, l’application de customisation et de partage Instagram évolue à nouveau. La version web, disponible depuis quelques mois, gagne en ergonomie et rend désormais compte du flux de vos abonnés. Retrouvez plus facilement les photos et contacts croisés sur mobile !

Une augmentation de la part des dépenses social media en 2013
D’après le dernier rapport Econsultancy/Responsys sur les budgets marketing en 2013, 71% des entreprises prévoient une augmentation de leurs budgets digitaux cette année. Lorsqu’on les interroge sur la répartition de leurs budgets digitaux,  le social media semble être une de leur priorité puisque 62% des répondants prévoient de l’augmenter !

Vimeo classifie ses contenus
Afin de ne pas être bloqué dans les écoles et les entreprises, Vimeo met en place une classification de ses contenus. Chaque vidéo se verra ainsi attribuée un label parmi les 3 suivants : « All Audiences », « Mature » ou « Not Yet Rated ». En filtrant ainsi ses contenus, Vimeo permettra à son public de savoir si le type de vidéo qu’il souhaite visionner est adapté à son lieu de travail par exemple. Le site compte sur les créateurs pour classifier les contenus, ils devront ainsi dire si leurs vidéos contiennent nudité, injures, violence, ou substances illégales. En fonction des catégories sélectionnées, un badge apparaîtra à côté du titre de la vidéo. La plateforme ne classera donc pas elle-même ses vidéos mais laissera aux créateurs le soin de modérer leurs contenus. Un moyen de ne pas censurer la création, et de laisser les artistes continuer à s’exprimer en toute liberté…

Pinterest : vers la monétisation
Selon le Wall Street Journal, Pinterest serait évalué entre 2 et 2,5 milliards de dollars si la nouvelle levée de fonds s’avérait fructueuse. Rappelons que Twitter vient d’être officiellement évalué à 10 milliards. Pinterest a atteint les 48 millions de visites en décembre et mettrait en place un business model reposant sur la publicité, permettant à terme de monétiser la plateforme.

Snapchat lève 13,5 millions de dollars
Snapchat, l’appli qui permet d’envoyer des photos programmées pour s’autodétruire au bout de quelques secondes, vient de lever 13,5 millions de dollars, ce qui valoriserait cette jeune entreprise entre 60 et 70 millions de dollars. Evan Spiegel, son co-fondateur, affirme que ces fonds permettront à l’entreprise de « rester indépendante et de développer la communauté Snapchat ». Celui-ci précise aussi que 60 millions de « snaps » sont envoyés chaque jour, et plus de 5 milliards depuis le lancement de l’application.  Notons enfin que, selon Le Times, Mark Zuckerberg a rencontré l’équipe Snapchat en Décembre, peu de temps avant que Facebook lance Poke, un concurrent aux mêmes caractéristiques…

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #94

par Julien Thibon dans News

Lego lance une plateforme social media pour ses fans
Rebrick, c’est son nom, est la nouvelle plateforme sociale de Lego. Elle permet aux fans de la marque d’échanger entre eux et partager les contenus publiés sur Facebook et Twitter. Loin de vouloir remplacer les sites de fans existants, bien au contraire, Lego a conçu cette plateforme avec ses fans : son nom a ainsi été choisi avec leur collaboration, une partie « communities » référence leurs sites et forums et un bookmarklet leur permet de partager tout contenu Lego externe sur la plateforme. Ainsi, Lego se dote d’un immense annuaire de contenus de marque qui servira tout autant ses fans qu’elle-même, dans sa veille des UGC notamment.

« Fabulous », un magazine publié exclusivement sur Facebook
News International expérimente un nouveau modèle de publication avec le lancement de son premier « magazine social média ». Le magazine Fabulous sera visible sur une application Facebook, qui publiera tous les jours, des articles sur la mode et la beauté exclusivement pour leurs fans Facebook. Le contenu, incluant également des playlists Spotify et une application météo qui recommande des vêtements en fonction du temps, apparaîtra dans le flux d’actualité des utilisateurs qui pourront le partager avec leurs amis sur le réseau social et sur Twitter.

Un plugin pour transformer tout site en application Open Graph
Facebook a dévoilé un nouveau plugin, la barre de recommandation. Actuellement en beta, il n’est accessible qu’aux développeurs pour le moment mais permettra prochainement à tous les utilisateurs d’intégrer sur leur site le même type de fonctionnalités que celles que l’on peut apprécier avec l’application de « social reading » du Washington Post par exemple. Dans le détail, 3 fonctionnalités principales seront disponibles :

  • Les « social recommendations » : la barre de recommandation propose de nouveaux articles à lire susceptibles d’intéresser le visiteur (selon ce que ses amis ont « liké » par exemple, ou les articles les plus populaires);
  • Un bouton « like » omniprésent : le bouton n’a plus à être attaché au contenu (au début ou à la fin de l’article par exemple), il suit l’utilisateur quel que soit son positionnement sur la page web visitée;
  • Le « social reading » : on peut activer les notifications de lecture à l’instar des applications du Washington Post, du Guardian ou de USA Today notamment.

Fifa Street mise sur son propre « social street network »
EA sports a poussé loin le développement de sa nouvelle version de Fifa Street. Au delà du gameplay et des graphismes, c’est surtout sur l’intégration d’une solide couche sociale dans le jeu que mise FIFA. Car c’est bien avec les options de partage des vidéos de ses plus belles actions, l’évaluation permanente de la progression de ses amis, leur localisation à travers le monde ou les différentes façons de communiquer avec eux que Fifa Street compte rendre ses joueurs accrocs. Des fonctionnalités sociales qui ont déjà fait leur preuve dans d’autres genres de jeux vidéos et qui ne devraient pas décevoir cette fois non plus.

La « timeline » Facebook loin de faire l’unanimité
Les chiffres sont parlants : une étude de Sophos menée sur un échantillon de 4.000 utilisateurs Facebook révèle un énorme déficit d’appréciation de la Timeline, qu’un seul utilisateur sur 10 soutiendrait. 51 % déclarent être inquiets à propos de cette nouvelle fonction, qui sera pourtant rendue obligatoire pour tous d’ici peu. Une fois de plus, ce changement crée la controverse avec de nombreuses craintes quant à la protection des données personnelles, ce que les porte-parole de Facebook nient en bloc, assurant que cette version assure les mêmes paramètres de confidentialité que la précédente. Quoi qu’il en soit, dans les prochaines semaines, tous les utilisateurs seront progressivement notifiés du passage à cette nouvelle version. Ils auront alors 7 jours pour choisir les photos, vidéos et autres publications qu’ils souhaitent voir affichés.

Facebook, Twitter et Myspace ripostent contre Google avec un add-on
Il s’appelle “Don’t be evil” (traduisez « ne faites pas le mal »). C’est l’oeuvre collective d’ingénieurs de Facebook, Twitter et Myspace en réponse aux changements que Google a apporté dans l’algorithme de son moteur de recherche. Celui-ci est accusé par ses rivaux de faire grimper dans les résultats les contenus issus de Google+ au détriment des autres. L’add-on, édité à destination des utilisateurs américains pour le moment, est disponible sur le site Focus on the user. Il « corrige » les résultats du moteur de recherche en montrant à l’utilisateur ceux qui seraient remontés naturellement avec l’ancienne version de l’algorithme. La bataille des réseaux sociaux continue, espérons tout de même que l’utilisateur en sorte gagnant.

La communauté Twitter prend parti contre LA Fitness
Après les mésaventures en ligne de McDonald’s et de ses #McDstories, c’est au tour de la chaîne de clubs de gym, LA Fitness, d’être la cible d’attaques sur Twitter. L’incident débute par la chaîne de clubs réclamant des frais d’abonnement à une femme enceinte dont le mari venait de perdre son emploi. Publiée dans une colonne réservée aux problèmes de consommateurs du Guardian, cette histoire s’est répandue sur Twitter où les utilisateurs ont dénoncé un comportement honteux et ont incité la communauté à annuler leur abonnement à LA Fitness. Ce n’est que très récemment que la chaîne a finalement abandonné ses démarches envers ce couple mais le mal semble déjà fait en termes d’e-reputation…

Une enquête ouverte sur la campagne Snickers sur Twitter
Nous vous parlions la semaine dernière du coup médiatique organisé par Snickers via le « détournement » des comptes Twitter de la modèle Katie Price et du footballeur Rio Ferdinand. On apprend cette semaine que l’ASA (Advertising Standard Authorithy) a lancé une enquête à propos de cette campagne, suite à deux plaintes. Un porte-parole de cet organisme de surveillance de la publicité a confirmé que la campagne est à l’étude pour deux infractions possibles au Code de la Publicité : la phase teasing aurait dû mentionner que cela faisait partie d’une campagne promotionnelle et lors du reveal, le hashtag #spon (pour « sponsorisé ») n’était peut être pas assez clair. Affaire à suivre.

Limite du nombre de tweets et Social CRM
L’utilisation de Twitter comme outil de relation client est de plus en plus plébiscitée par les marques. Mais initialement, ce réseau n’était pas pensé pour le CRM et il présente donc quelques défauts. Au-delà de la limite de caractères, il existe une limite du nombre de tweets. L’opérateur mobile anglais O2 a pu récemment en faire l’expérience, car sujet à une crise, il a du répondre à de nombreux tweets. Malheureusement, le volume de conversation était tel qu’il a rapidement atteint la limite autorisée et s’est retrouvé dans l’impossibilité de continuer la conversation. Après avoir demandé l’augmentation de sa limite auprès de Twitter (qui a refusé), O2 a fini par écrire un article de blog expliquant la situation. A la lecture de cette histoire et étant donnée la place de Twitter dans les dispositifs de SCRM, on peut attendre une future prise de position sur ce type de situation de la part du réseau, et d’imaginer une éventuelle solution payante permettant d’élever les limites.

De nombreux changements à venir sur Twitter
Plusieurs nouveautés sont à venir dans les prochains mois sur Twitter. On apprend grâce à ReadWriteWeb que des outils d’analyse relativement poussés sont pour bientôt. Ces outils permettront de mieux mesurer le ROI d’un tweet envoyé et seraient à priori similaires à ceux de Hootsuite et SocialFlow.
AdAge nous apprend également que le réseau social va continuer d’activer ses nouvelles pages de marques pour les sociétés qui ont dépensé plus de 25 000 $ dans ses produits publicitaires à savoir tweets sponsorisés et tendances. Elles auront donc accès au nouveau design avec des bannières plus grosses et leurs tweets sponsorisés programmés pour rester en haut de la timeline.

Une autre décision plus controversée nous est révélée par The Next Web. Twitter va désormais retirer rétroactivement du contenu pour les utilisateurs de certains pays où les lois sur la liberté d’expression sont plus contraignantes comme la Thaïlande. Twitter a justifié cette décision sur son blog sans jamais évoquer le terme de « censure », en rassurant le public sur le fait que le contenu supprimé serait identifié comme tel et qu’une explication serait disponible sur le pourquoi de sa suppression.
Enfin Twitter a annoncé, toujours sur son blog officiel que désormais les langues qui se lisent de droite à gauche seront aussi disponibles, à savoir l’Arabe, le Persan, l’Ourdou et l’Hébreu. Cette nouveauté est rendue possible grâce aux 425 000 bénévoles qui contribuent au Centre de Traduction de Twitter, et au développement de nouvelles techniques pour s’assurer du bon fonctionnement des tweets et des hashtags. Ces 4 langues seront donc ajoutées aux 22 autres déjà disponibles.

Kermit répond aux questions sur Twitter
Comme le relate le blog eConsultancy, Disney UK a mis en place une campagne originale sur Twitter pour promouvoir son nouveau film. En effet, le hashtag #AskKermit a été créé pour que les utilisateurs puissent poser toutes les questions qu’ils veulent à la célèbre grenouille, héroine du prochain Disney. Plusieurs centaines de personnes ont joué le jeu et le hashtag s’est très vite retrouvé en trending topic. Kermit a répondu a quelques-unes des questions par tweets et les plus pertinentes ont été traitées dans une vidéo.

Débat sur les réseaux sociaux et la sécurité intérieure aux Etats-Unis
Par inadvertance, il a été révélé que le FBI cherche à développer une application permettant de surveiller en temps réel les conversations publiques postées sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, Twitter et Myspace. L’objectif final affiché par le FBI étant l’identification de messages pouvant menacer la sécurité intérieure des Etats-Unis. Il est évident que les gouvernements se tournent de plus en plus vers les réseaux sociaux en ce qui concerne la sécurité de leurs pays. C’est ce qu’ont pu constater à leur dépens Van Bryan et Emily Bunting, des utilisateurs britanniques de Twitter, ayant entrepris un séjour à Los Angeles. Van Bryan a tweeté qu’il allait « détruire l’Amérique », comprenez « faire la fête » en langage familier. Nuance que n’ont pas compris les autorités. Une fois arrivés à l’aéroport de Los Angeles, ils ont été immédiatement arrêtés par des agents américains. Interrogés pendant plus de 5 heures, ils ont été libérés 12 heures plus tard, et renvoyés au Royaume-Uni. On peut ainsi s’interroger sur la manière dont le gouvernement a repéré le tweet incriminé et surtout sur la pertinence de ce type de veille si les conversations sont interprétées au premier degré.

De nouvelles fonctionnalités sociales pour Google
Outre l’intégration de Google+ dans les résultats de son moteur de recherche, Google lance d’autres fonctionnalités, toujours tournées vers une recherche plus “sociale”. Ainsi, en fin de première page de recherche, les utilisateurs vont voir apparaître une nouvelle possibilité : celle d’interroger l’un de leurs amis pour répondre à la requête posée. Reste à confirmer que l’utilisateur pourra poser la question sur tous les réseaux sociaux et pas seulement Google+ comme sur la capture d’écran ci-dessous.

Par ailleurs, Bradley Horowitz (Chef de produit Google+) a annoncé une plus grande souplesse dans la gestion de son d’identité sur Google+. Il est désormais possible d’ajouter un nom alternatif ou surnom de son choix à son nom d’utilisateur. Une meilleure gestion des recours en cas de problème avec cette identité est également mise en place. Jusqu’à présent, le réseau social était plutôt strict sur ces points et laissait peu de place à la fantaisie ou aux modifications après inscription. Le but était notamment d’éviter aux marques de créer des profils en lieu et place des pages dédiées.

4 milliards de vidéos visionnées chaque jour sur Youtube
Youtube continue d’impressionner avec des statistiques qui donnent le tournis. 4 milliards de vidéos sont vues chaque jour. 60 heures sont mises en ligne chaque minute. Le site appartenant à Google affiche une hausse du nombre de vues de 25% sur les 8 derniers mois. Une évolution qui s’explique notamment par la multiplication des supports de visionnage ne se limitant plus au simple ordinateur.

Fans de Manchester City, souriez vous êtes filmés
Durant le choc contre les Spurs de Tottenham, le club de Manchester City a pris une photo 360° en ultra haute résolution de tous les supporters puis l’a mise en ligne sur son site. Les supporters pouvaient alors la voir sur le site du club, zoomer sur eux, se tagguer et partager sur Facebook et Twitter. Le supporter le mieux habillé gagnait une place aux côtés des joueurs sur la photo officielle de la saison prochaine. Ceux qui n’étaient pas au stade avaient la possibilité de chercher les avatars de Balotelli, Aguero, Dzeko et Nasri sur la photo et de gagner un maillot dédicacé avec un vrai message personnalisé du joueur via Facebook.

Carton rouge pour la page du Bayern de Munich
L’équipe marketing du Bayern de Munich a promis le recrutement spectaculaire d’un nouveau joueur si de nombreux supporters devenaient fans de la page Facebook. En réalité, la promesse était fausse puisqu’il s’agissait à travers cette annonce d’attirer l’attention sur le lancement d’une application « The New FCB Star. » Bien évidemment beaucoup de fans se sont sentis dupés et n’ont pas manqué de le faire savoir. Après 3 heures et 5 000 commentaires furieux, le club a été obligé de s’excuser. Un bel exemple des précautions à prendre en terme de choix des mots dans sa communication sur les réseaux sociaux. La relation s’y établit sur des notions de confiance et de transparence avec lesquelles on ne joue pas sans se faire taper sur les doigts.

tags: , , , , , , ,