Here are all of the posts tagged ‘Infographie’.

Le mouvement Maker en #infographie

par Nadia Tiourtite dans News

A l’occasion de la 1ère édition de la Maker Faire Paris qui se tient aujourd’hui au 104, We Are Social a réalisé une infographie dressant le paysage du mouvement Maker en France.

Combien sont-ils ? Quelle est la dynamique de croissance du mouvement ? Combien d’imprimantes et de scanners 3D ont-ils acquis pour étoffer leur « boite à outils » ?

Les Makers, comme le prédit Chris Anderson de Wired qu’on ne présente plus, sont désormais la nouvelle avant-garde du pouvoir de désintermédiation du Web.

Après avoir assisté à la démocratisation de la fabrique de l’information, place désormais à celle des objets et à la généralisation des usines de proximité.

Alors où en est-on ?

La réponse, dans notre infographie pour Maker Faire Paris :

infographie_makerfaire_wearesocial_web

tags: , , , , , , , ,

Actu et réac’tu : le mariage pour tous

par Isabelle Bouttier dans News

Nouvelle année, nouveaux projets, et parce que chez « We Are Social », les nôtres sont orientés vers les conversations online et les sujets qui « tricotent » et « détricotent » notre société, cette année nous avons décidé de mettre notre équipe d’analystes à contribution pour publier régulièrement les résultats d’études portant sur des thématiques sociales. Nous suivrons l’évolution d’une seule et même thématique sur plusieurs mois en mettant en perspective les différences de discours entre la presse online et Twitter. Nous partons en effet du postulat que ces deux canaux de communication ont leur propre singularité dont découlent des postures (sujets abordés, sémantique utilisée, ton employé) qui méritent d’être comparées.

Nous publions ce mois-ci notre premier dossier « Actu / réac-tu : presse en ligne Vs. Twitter » qui porte sur un sujet, à priori, pas vraiment pour tous puisqu’il s’agit du « mariage homosexuel ».

we are social - Actu Réac'tu #maruagepourtous

Ce sujet est abordé par les médias sous l’appellation « mariage pour tous » (appellation qui a le mérite de ne pas nommer la population concernée par le projet de loi, à savoir les homosexuels), amenant ainsi les spectateurs du discours à s’interroger : « s’agit-il d’une simple velléité de la société de s’inscrire dans une posture politiquement correcte ou bien d’une dynamique impulsée par les partisans du projet qui souhaitent mettre en avant une certaine perception d’inégalité ? »

En d’autres termes, qui tire les ficelles du discours ? Les acteurs et promoteurs du discours sont-ils pluriels et surtout comment se saisissent-ils des outils de communication à leur disposition sur la toile ? Existe-t-il des différences marquantes sur le web entre le plus vieux médias du monde (la presse) et le support qui contribue aux manifestations voire aux révolutions contemporaines (Twitter) ?

Notre première infographie 2013 abordera donc cette question en comparant l’évolution du discours sur la presse et sur Twitter entre décembre 2012 et janvier 2013. Ce sujet sera traité jusqu’en mars, voire plus selon l’évolution du projet qui est débattu à l’Assemblée Nationale depuis le 29 janvier 2013. Au-delà de l’infographie reprenant le discours de la presse et des utilisateurs de Twitter, nous avons en outre souhaité comprendre les motivations profondes inhérentes au discours en analysant les échanges sur les principaux forums, vous en trouverez une synthèse plus bas dans ce blog post.

Du côté des forums
Le discours sur le social media est régi par le support utilisé pour s’exprimer. Sur Twitter les expressions sont brèves et spontanées. Twitter n’est pas un support de communication sur lequel un argumentaire est développé contrairement aux blogs et forums. L’écoute de Twitter est donc adaptée pour repérer des tendances et des évolutions d’expressions in situ (notamment à travers l’étude des #) mais cette source n’est pas pertinente pour analyser les motivations profondes inhérentes au discours. Nous avons donc pris le parti, pour introduire le sujet « mariage pour tous » d’étudier les échanges postés sur les principaux forums utilisés courant janvier 2013.

Méthodologie et objectif
Nous avons lu et analysé humainement le discours tenu par 60 personnes sur les 3 forums sur lesquels le discours était majoritaire et ce, au cours du mois de janvier 2013. Les échanges entre ces internautes sur auféminin.com, forums.france2 et forums.france3 représentent 520 verbatims analysés sous un angle sémantique et sociologique.

« Le mariage pour tous » : les vrais sujets
La filiation et la parentalité sont les deux sujets qui structurent le discours à propos du mariage gay sur les forums. Ils sont abordés sous l’angle de l’opposition entre la nature (l’origine, la genèse biologique ou religieuse) et la culture (l’affranchissement de l’homme vis-à-vis de la nature en la modifiant ou en la contournant), voire entre la norme (ce qui est commun au plus grand nombre, ce qui fait société) et la déviance (ce qui est hors norme et à la périphérie de la société). Dans ce schéma, l’union entre deux hommes ou deux femmes est située à mi-chemin entre la nature et la culture et entre la norme et la déviance. L’union entre deux personnes de même sexe n’est donc pas considérée comme relevant de la nature mais semble être perçue comme un « produit » acceptable de la culture.

De ce fait, ce n’est pas l’union entre gays qui pose problème dans le débat sur les forums mais bien la filiation et son pendant, la parentalité. En effet, la filiation biologique ou naturelle relève nécessairement de la relation entre un homme et une femme et la société a établi ses règles selon cette différence des sexes.

La vraie question : la différence des sexes au sein de la parentalité
De cette différence découle des rôles et fonctions attribués à chaque sexe. Or la filiation sociologique au sein d’un couple gay bouleverse les repères de la différence des sexes : « Une petite fille naît dans une rose, un petit garçon dans un choux, et les autres ??? », forums.france3.fr. « Le petit garçon qui jouera à la poupée (…) sera-t-il regardé différemment ? La petite fille qui vivra avec deux papas et qui un jour voudra faire pipi debout… », aufeminin.com.

  • L’attribution du nom (à défaut de choix, l’enfant porte le nom du père en cas d’établissement simultané de la filiation)
  • La garde accordée en priorité aux mères en cas de séparation
  • L’obligation qui est faite à certains pères de verser une pension alimentaire alors qu’ils n’étaient pas en accord avec le projet d’enfant

Et plus globalement la représentation sociale autour de la place de la mère et du père, autant de sujets évoqués par les « forumeurs » qui posent ainsi la véritable question au cœur du débat, celle de la différence des sexes au sein de la parentalité.

Le mariage gay : un sujet pour tous
L’analyse des opinions spontanées sur les trois forums étudiés nous permet donc de mieux comprendre pourquoi, dans les représentations collectives, « Le mariage gay » est un sujet « pour tous ». Un sujet qui dépasse les contours même du projet de loi et qui pose la question : comment transposer les règles sexuées (et normées) de la parentalité d’un couple naturel (homme/femme) vers un couple à mi-chemin entre la nature et la culture ? Ou en d’autres termes, qu’est-ce qu’être un père et une mère et qu’est-ce que le masculin et le féminin ?

tags: , , , , , , , , , , ,

Comment Free a agité le Web ?

par Mathieu Flaig dans News

Tout juste un mois après l’annonce de l’offre mobile de Free, il nous semblait intéressant de revenir sur le raz-de-marée de conversations qu’a engendré la conférence de Xavier Niel du 10 janvier dernier.

Dans les jours qui ont suivi, les échanges à propos de Free et de ses trois principaux concurrents (Orange, Bouygues Telecom et SFR) ont été décuplés sur les médias sociaux.

En plus des volumes précisés dans l’infographie ci-dessous, nous voulions revenir sur deux faits relatifs au community management, aux guidelines internes et à l’e-réputation.

D’un côté, Bouygues Telecom a su tirer son épingle du jeu sur Facebook grâce aux coups d’éclats de « Tanguy », identifié comme l’un des community managers de la marque, mais qui en est en fait le Responsable du pôle Social Media. Habituellement à l’agence, nous ne préconisons pas l’identification d’une marque à une personne précise. Mais en cette période de crise, il a su créer un réel engouement de la communauté en ligne grâce à une parfaite connaissance des médias sociaux et à une maîtrise habile de l’art de converser.

C’est d’ailleurs dans l’un de ses échanges qu’il a identifié une personne qui générera rapidement un bad buzz pour Free : Emmanuelle B.

Employée chez Free, Emmanuelle B. a pris l’initiative de se faire passer pour une cliente de SFR et Bouygues et est venue critiquer les deux opérateurs concurrents sur leurs pages Facebook. Très rapidement, le gigantesque buzz généré par Free s’est retourné contre elle, et en quelques heures, son e-réputation a été détruite : de très nombreux articles sur elle précisant son nom, sa photo, ses profils sociaux… ont été publiés, et des centaines de tweets (générant un Trending Topic sur son nom !) et de messages Facebook ont été diffusés.

Cet épisode souligne combien il est important pour les entreprises et organisations d’accompagner leurs salariés dans les usages des médias sociaux. Il ne s’agit pas ici d’interdire une liberté d’expression mais de poser des bases via des guidelines social media : comment communiquer sur les réseaux, savoir prendre du recul, se demander si on engage ou pas son entreprise, le faire avec transparence…  A notre époque où la limite entre privé et public est de plus en plus floue sur le web social, tous ces points sont essentiels pour éviter que des messages maladroits d’un employé puissent, à l’instar d’Emmanuelle B. chez Free, générer une réponse négative et disproportionnée, qui entache une stratégie pourtant jusqu’ici parfaitement menée.

tags: , , , , , ,

2011 : un an de conversations en France

par Nadia Tiourtite dans News

Le web social est affaire de conversations… L’année 2011 venant de se terminer, nous avons souhaité faire un petit bilan 2011 des sujets qui ont constitué nos « clavardages » en France. Avant que vous ne découvriez ces conversations en infographie, voici quelques constats issus de notre audit conversationnel :

  • On ne « cause » pas des mêmes choses selon que l’on est sur Twitter ou la blogosphère. Chacun de ces salons a son identité
  • Les blogs restent les lieux privilégiés de la conversation actualité et politique française. Les français ont toujours ce goût du débat on blog, qui ne risque pas de se tarir avec l’actualité présidentielle 2012
  • Sur Twitter, on parle beaucoup culture. Goûts et pratiques… de livres, de musiques, de cinéma… Le sujet constitue le premier item de conversation, et confirme Twitter comme la plateforme d’avis en temps réel
  • Twitter l’emporte sur les blogs pour les conversations « tech » et marketing digital

 

tags: , , , , , ,

The World of Social Media 2011

par Sandrine Plasseraud dans News

Voici une intéressante infographie vidéo qui met en avant les dernières statistiques social media :

tags: , ,