Here are all of the posts tagged ‘géolocalisation’.

#weare4 : ibeacons et conversations

par Stéphane Maguet dans News

A l’occasion des 4 ans de We Are Social France (#weare4), nous avions envie de proposer une expérience à nos invités. C’était l’occasion de tester avec la startup partenaire Bealder, une application utilisant la Technologie Ibeacon.

Après un premier test technique concluant, nous avons décidé de déployer un dispositif un peu plus grand au niveau de l’agence afin de proposer à nos invités de découvrir cette technologie et ses usages, de mettre en œuvre techniquement un prototype grandeur nature et d’engager par la gamification une conversation liée aux 4 ans de l’agence.

#Weare4 an ibeacon application by bealder & We Are Social Fr

#Weare4 an ibeacon application by Bealder & We Are Social

Une fois l’application téléchargée avant la soirée par les invités, ceux ci étaient guidés et devaient parcourir l’agence le plus rapidement possible pour augmenter leur ranking social. Enfin ils pouvaient tweeter les anecdotes et les badges en les commentants.

La technologie Ibeacon sortie avec IOS 7, permet de faire dialoguer son smartphone via une application dédiée avec de petites briques – protocole Bluetooth BLE – disposées dans un espace physique. Bien sur ibeacon fonctionne aussi sous Android, il coûte peu cher par rapport à d’autres technologies de géolocalisation.

Beacon & Photo by estimote

Lorsque votre smartphone repère une borne, en fonction du message encodé celle ci se signale sous forme de push : information contextuelle sur une oeuvre, un monument, un magasin, un produit, un horaire de bus, un paiement, etc. C’est une manière d’aborder l’internet des lieux et des objets. On entrevoit déjà les possibilités infinies en termes d’usages et de services pour faire dialoguer digital et IRL.

Et la technologie Ibeacon a d’autant plus d’avenir qu’on imagine déjà, au delà du smartphone, tout l’attirail du wearable computing – bracelet, montre, vêtements – réagir à son environnement direct. Vous rentrez dans la magasin Nike le plus proche et c’est votre fuel Band qui commence à dialoguer avec ces fameux Beacon.

Beacon & Photo by estimote

Beacon & Photo by estimote

La géolocalisation est depuis l’invention de google maps un enjeu majeur du marketing digital. Géolocalisation, Géolocalisation indoors, micro géolocalisation. L’intérêt de ce genre de dispositif est double : d’une part le retail intelligence permet d’observer les comportements des publics et des consommateurs pour savoir si tel service ou produit est bien placé, si le parcours est optimal, etc. D’autre part il permet de proposer des contenus contextualisés, hyper-segmentés et hyper local.

Au delà du fait que les réseaux sociaux soient d’excellents canaux de recommandation, on s’aperçoit qu’ils ont d’autant plus d’impact lorsqu’ils hybrident digital et lieux physiques. La conversation à un fort potentiel dans le retail : en tant que message, en tant que service, en tant que prescription, etc.

Pas mal de marques s’y essaient surtout aux Etats Unis et les applications touristiques et muséales (Antwerp Museum) commencent à voir le jour.

Ibeacon fut un des hot topics du  festival SXSW 2014 à Austin. L’application du festival avait intégré un dispositif qui couvrait une bonne partie des endroits stratégiques. On pouvait par exemple engager une conversation avec d’autres visiteurs à l’approche du stand LEGO ou encore se voir présenter son billet sur son smartphone à l’approche du registration center.

SXSW 2014 app

SXSW 2014 app

De plus de nombreuses conférences assez importantes y étaient consacrées, entre autres Context is king ibeacons & the internet of places, Next Generation Retail Stores. A les écouter on se dit qu’Ibeacon pourrait bien articuler retail et conversation.

tags: , ,

La revue du lundi par We Are Social #145

par Thibaut Sebire dans News

« Faire une pause » avec Facebook
Selon une étude de PEW Research, de plus en plus d’utilisateurs (61% des interrogés) avouent faire régulièrement des « pauses » avec Facebook ; certains de quelques jours, d’autres de plusieurs semaines. Les raisons invoquées diffèrent : lorsque certains indiquent ne pas avoir assez de temps pour consulter leur fil d’actualité, d’autres confessent un désintérêt total pour le service. Cependant, ces mêmes utilisateurs irréguliers projettent de passer le même temps l’an prochain sur la plateforme. Conclusion : pas de rupture ni d’exil massif en perspective !

Lookalike Audiences : une nouvelle modalité de ciblage publicitaire
Looklike audiences aide à rechercher des utilisateurs ayant des similitudes avec ses clients actuels. Cette nouvelle fonctionnalité testée par Facebook permet de faire des publicités ciblées vers des prospects susceptibles d’être intéressés par un produit ou un service. L’algorithme de Facebook analyse les audiences de ses clients actuels pour produire un nouveau segment de clients susceptibles d’avoir un profil comportemental similaire. Les informations individuelles des utilisateurs ne sont pas partagées avec les annonceurs et ce nouveau segment de public ne peut être exploité qu’au sein de Facebook. Ce nouveau ciblage pourrait aider les annonceurs à atteindre leurs objectifs et rendre les annonces plus pertinentes pour les utilisateurs.

Arby’s transforme une cliente des années 70 en ambassadeur de marque
Puiser dans son passé peut être un très bon levier de communication. La marque de restauration Arby’s a bien intégré cette notion dans le dispositif de lancement de son opération « Fan of the Week » sur Facebook, opération qui célèbre 2 millions de fans. Pour l’occasion, la marque de restauration rapide a retrouvé sa 2 millionième cliente, franchissant la porte d’un des restaurants en 1970. 43 ans plus tard, c’est sur Facebook qu’elle devient le 200 millionième fan. Via un message vidéo, il est possible de partager avec elle son histoire et le moment où elle devient le 200 millionième fan de la page. La marque propose également aux fans d’envoyer une photo où chacun pourra poser avec elle via l’application et gagner des bons d’achat Arby’s. Le but final de l’opération « Fan of The Week »  est de créer du trafic dans les restaurants, puisque chaque fan qui se prend en photo chez Arby’s a la possibilité d’être tiré au sort chaque semaine et de remporter à son tour un bon d’achat. Un bel exemple de storytelling temporel qui permet à terme de lier l’héritage de la marque et la pratique du digital.

Facebook lancerait son application mobile de géolocalisation
Selon deux sources anonymes, Facebook serait sur le point de lancer une application mobile de géolocalisation qui fonctionnerait même lorsque elle n’est pas utilisée et suivrait en permanence la position de ses utilisateurs. L’équipe en charge du développement de l’application serait menée par Peter Deng, un ancien employé de Google, et composée de concepteurs de Glancee (une société spécialisée dans la géolocalisation rachetée en mai dernier par Facebook) et de Gowalla (un réseau social basé sur la géolocalisation racheté en décembre 2011 par Facebook). Prévue pour la mi-mars, l’application permettrait aux utilisateurs de trouver des amis qui sont à proximité. D’autres applications, basées sur le même concept, qui trackent en permanence la position des utilisateurs, n’ont pas rencontré le succès escompté. Les problématiques liées à la confidentialité des données, déjà mises à rude épreuve avec l’annonce du déploiement du Graph Search de Facebook, et l’impact sur la consommation des batteries des téléphones portables sont en grande partie responsables de l’échec de ce genre d’applications.

De Microsoft à Facebook, il n’y a qu’un pas… surtout pour Atlas
L’histoire d’amour entre Microsoft et Atlas n’aura finalement duré que 6 ans. Le groupe serait en passe de se séparer de sa régie publicitaire au profit de Facebook. Les deux sociétés seraient parvenues à trouver un accord quant au montant de la transaction (entre 30 et 50 millions de dollars). Bien que cette somme soit bien en dessous des premières offres de rachat, cette opération tombe à point nommé, tant pour Facebook que pour Microsoft : d’une part, le réseau social espère ainsi asseoir son statut de plate-forme publicitaire auprès des entreprises; d’autre part Microsoft envisage de se consacrer au développement de ses propres plateformes (Xbox, Windows 8). La régie publicitaire Atlas semble, quant à elle, habituée aux grands groupes, ainsi qu’aux ruptures : la société quittait déjà Google pour Microsoft en 2007.

Lego fait passer à ses directeurs des examens sur les médias sociaux
Le géant danois du jouet Lego prend très au sérieux les médias sociaux. Selon leur directeur social media Lars Silberbauer, « tous les employés doivent comprendre ce que signifie être social ». C’est pour cela que la marque a mis en place une formation consacrée au social media pour ses directeurs, conclue par un examen théorique et un examen pratique. Pour ce qui est de l’examen pratique, l’exercice ultime est de poster une publication sur la page Lego, qui culmine à 4 millions de fans. Silberbauer ajoute que, d’après lui, il y a 4 grands éléments qui se retrouvent enrichis grâce à l’engagement de la page Facebook Lego : une augmentation des ventes, un marketing plus efficace, une affinité de la communauté avec la marque qui se construit, et enfin la protection de la marque via les médias sociaux.

Mise à jour de Twitter : des contenus plus pertinents
Les applications Android, iOS et mobile ont été mises à jour. Les nouvelles versions rendent la recherche d’informations plus efficace. En effet, les tweets, activités, tendances et les suggestions de comptes à suivre (à la fois sur iPhone et Android) sont recensés dans un flux dédié. De plus, les paramètres de recherches ont été modifiés pour permettre des recherches à partir de l’ensemble des pages de l’application mais aussi de retrouver d’ancien tweets. Enfin, une dernière amélioration : un simple clic sur une URL permet d’accéder directement au site web.

Twitter valorisé à près de 10 milliards de dollars
La demande publicitaire sur Twitter semble en pleine santé, puisque le site de microblogging a augmenté le prix de ses Promoted Trends à la modique somme de 200,000 dollars par jour, soit une augmentation de 33% du prix pratiqué jusqu’ici. Ce parti-pris découlerait de la volonté de Twitter de s’introduire en bourse l’an prochain, profitant ainsi de l’intérêt que lui portent les investisseurs.
Blackrock, numéro un mondial de la gestion d’actifs, a ainsi prévu de racheter pour 80 millions de dollars de titres à des salariés de Twitter désireux de se délester de leurs options. Cette opération valorise la plateforme de microblogging à près de 10 milliards de dollars.

Twitter exploite le lien entre TV et Réseaux sociaux
Avec le rachat de Bluefin Labs, start-up spécialisée dans l’analyse des commentaires liés aux programmes télévisés, Twitter se lance dans la mesure des interactions sociales entre la TV et un second écran. Pour le monde de la télévision, les données générées par ces analyses valent leur pesant d’or, puisqu’elles permettront de définir un véritable indice de qualité des campagnes publicitaires et de leur impact en temps réel sur les consommateurs. « Les capacités d’analyse des données et l’expertise de Bluefin en matière de télévision vont nous permettre de créer des produits et des publicités innovantes et de nouvelles expériences pour les consommateurs à l’intersection de Twitter et de la télévision. », confirme Ali Rowghani, directeur exécutif de Twitter.

O2 live-stream en vitrine des tweets de Saint-Valentin  
A l’occasion de la Saint-Valentin, le groupe de télécom britannique O2 relooke ses vitrines: promotions, détails des tarifs et téléphones relégués en magasins, place aux messages d’amour postés sur Twitter. Pour avoir ses 5 secondes de célébrité sur High Street et être live-streamé sur des écrans dédiés en vitrine, il suffit de tweeter avec le hashtag #O2Tweetheart. Les Roméo et Juliette en herbe participent également à un tirage au sort avec pour récompense des escapades romantiques et des bons d’achat.

Vine demande désormais aux utilisateurs de confirmer leur âge
Vine, l’application de partage de vidéos sur Twitter lancée il y a deux semaines, requiert désormais un âge minimum. Tous les nouveaux utilisateurs ainsi que les actuels doivent maintenant avoir au moins 17 ans afin de mettre à jour l’application. Cette restriction est sans nul doute une nouvelle réaction aux critiques sur les vidéos à caractère pornographique qui ont été uploadées via l’application. Dès son lancement, plusieurs marques ont commencé à expérimenter avec les tweets vidéo de six secondes, mais Vine est rapidement devenu connu pour le contenu NSFW.

Grosse croissance pour les marques du Top 100 sur Google+ et YouTube
BrightEdge revient sur les statistiques des marques du Top 100 et de leur utilisation de Google+ et YouTube. Durant l’année écoulée, les 3/4 de ces marques ont établi des profils sur Google+ et comptent au total 20,9 millions de fans. Chiffre à relativiser toutefois puisque ces fans sont trustés principalement par les marques du Top 10, qui comptent à elles seules 16,3 millions de « followers ». YouTube est quant à lui, de plus en plus adopté par ces marques (87% du Top 100 possèdent une chaîne). Celles-ci représentent au total 3.15 milliards de vues sur la plateforme.

La NASA organise le premier hangout Google+ en direct de l’espace
La fonction Hangout du réseau Google+ ne cesse de conquérir les amateurs de chat vidéo en groupe. Même la NASA a choisi d’organiser un Hangout en live depuis l’International Space Station. Les astronautes Kevin Ford, Tom Marshburn et Chris Hadfield répondront aux questions des internautes le vendredi 22 Février de 11h à midi, Eastern time. Le live chat sera visible sur la page Google+ de la NASA ainsi que sur leur chaîne Youtube. Envie de leur poser une question ? Et bien il vous suffira d’utiliser le hashtag #askAstro !

La version web d’Instagram évolue
Depuis sa création en 2010 et son optimisation mobile sur iOS puis sur Android, l’application de customisation et de partage Instagram évolue à nouveau. La version web, disponible depuis quelques mois, gagne en ergonomie et rend désormais compte du flux de vos abonnés. Retrouvez plus facilement les photos et contacts croisés sur mobile !

Une augmentation de la part des dépenses social media en 2013
D’après le dernier rapport Econsultancy/Responsys sur les budgets marketing en 2013, 71% des entreprises prévoient une augmentation de leurs budgets digitaux cette année. Lorsqu’on les interroge sur la répartition de leurs budgets digitaux,  le social media semble être une de leur priorité puisque 62% des répondants prévoient de l’augmenter !

Vimeo classifie ses contenus
Afin de ne pas être bloqué dans les écoles et les entreprises, Vimeo met en place une classification de ses contenus. Chaque vidéo se verra ainsi attribuée un label parmi les 3 suivants : « All Audiences », « Mature » ou « Not Yet Rated ». En filtrant ainsi ses contenus, Vimeo permettra à son public de savoir si le type de vidéo qu’il souhaite visionner est adapté à son lieu de travail par exemple. Le site compte sur les créateurs pour classifier les contenus, ils devront ainsi dire si leurs vidéos contiennent nudité, injures, violence, ou substances illégales. En fonction des catégories sélectionnées, un badge apparaîtra à côté du titre de la vidéo. La plateforme ne classera donc pas elle-même ses vidéos mais laissera aux créateurs le soin de modérer leurs contenus. Un moyen de ne pas censurer la création, et de laisser les artistes continuer à s’exprimer en toute liberté…

Pinterest : vers la monétisation
Selon le Wall Street Journal, Pinterest serait évalué entre 2 et 2,5 milliards de dollars si la nouvelle levée de fonds s’avérait fructueuse. Rappelons que Twitter vient d’être officiellement évalué à 10 milliards. Pinterest a atteint les 48 millions de visites en décembre et mettrait en place un business model reposant sur la publicité, permettant à terme de monétiser la plateforme.

Snapchat lève 13,5 millions de dollars
Snapchat, l’appli qui permet d’envoyer des photos programmées pour s’autodétruire au bout de quelques secondes, vient de lever 13,5 millions de dollars, ce qui valoriserait cette jeune entreprise entre 60 et 70 millions de dollars. Evan Spiegel, son co-fondateur, affirme que ces fonds permettront à l’entreprise de « rester indépendante et de développer la communauté Snapchat ». Celui-ci précise aussi que 60 millions de « snaps » sont envoyés chaque jour, et plus de 5 milliards depuis le lancement de l’application.  Notons enfin que, selon Le Times, Mark Zuckerberg a rencontré l’équipe Snapchat en Décembre, peu de temps avant que Facebook lance Poke, un concurrent aux mêmes caractéristiques…

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #71

par Sandrine Plasseraud dans News

Les jeux en ligne débarquent sur Google+
Le social gaming est une des activités les plus répandues online et il n’aura pas fallu longtemps pour que Google introduise les jeux en ligne sur sa plateforme. A peine 6 semaines après le lancement du Projet Google+, ce sont donc pas moins de 16 jeux qui sont d’ores et déjà disponibles dont le fameux Angry Birds. A noter que c’est aussi l’occasion de découvrir les premières bannières publicitaires sur Google+ puisque lorsque vous jouez à Angry Birds par exemple, on vous propose une bannière redirigeant vers la boutique en ligne du jeu…


Et pour tout savoir des futurs développements Google+, RDV sur leur tout nouveau blog dédié.

Facebook lance une application Messenger


Facebook a lancé la semaine dernière sa propre application Messenger, disponible sur iPhone et Android. Cette application mobile qui ne serait pas sans rappeler Blackberry Messenger, permet entres autres de communiquer en groupe, comme le fait la fonctionnalité Huddle lancé par Google+ il y a 6 semaines.

Lancement d’un clone de Twitter par le fondateur de Twitpic
Alors que Twitter vient d’annoncer le lancement de son service intégré de photos, le fondateur de Twitpic, a décidé lui de lancer son clone Twitter, prénommé Heello. Quelques différences : dans les dénominations notamment (on parle ici de pings au lieu de tweets, d’echos au lieu de retweets…) ainsi qu’une intégration avec Facebook… et Twitter. Si les avis sont partagés sur la viabilité du projet certains ont déjà commencé à utiliser la plateforme en créant de faux comptes parodiques.

Ban.jo : découvrir les inconnus autour de vous


La nouvelle version de l’application iPhone et Android, Ban.jo, aggrège les données publiques fournies par Twitter et autres réseaux sociaux (Facebook, Foursquare, Gowalla, Instagram), pour vous montrer les 16 personnes qui sont géographiquement les plus proches de vous. Après, libre à vous, de vous présenter auprès de ces inconnus et de commencer une conversation (via tweets). Vous pouvez aussi chercher ces données pour n’importe quelle localisation ou décider de cacher vos propres informations…

Amazon lance un réseau social pour utilisateurs de Kindle
Amazon vient de lancer un réseau social pour les utilisateurs de Kindle. Les utilisateurs peuvent désormais créer une page profile, suivre d’autres utilisateurs Kindle, et partager des informations sur leurs habitudes de lecture.

Le futur de Skype chez Microsoft
Neil Stevens, le vice-président de Skype a récemment évoqué ses plans pour le développement des produits Skype au sein de Microsoft : une nouvelle version mobile de Skype devrait ainsi voir le jour, elle sera directement intégrée dans l’OS des mobiles Windows Phone et aura ainsi accès au carnet d’adresses du téléphone, fonctionnalité qui lui ait pour l’instant refusée sur iPhone.

Un ROI positif associé à l’écoute et à l’engagement sur le web social
L’avènement des médias sociaux permet à un nombre croissant d’annonceurs d’écouter ce que les clients disent de leur marque, de leurs produits, de leurs concurrents mais aussi de prendre part à ces conversations. Une étude Forrester commissionnée par Dell en juin 2011 met en avant les différents KPIs utilisés par les annonceurs pour mesurer le ROI de telles activités : 42% d’entre eux mesurent le nombre d’impressions, 34% mesurent le nombre de fans et ils sont 32% à mesurer le taux de satisfaction.


Par ailleurs, quelques soient les KPIs utilisés, l’étude Dell et Forrester met en avant un ROI positif : 63% des sondés annoncent notamment un effet positif de leur stratégie sociale sur la notoriété de la marque.

Facebook introduit le ciblage publicitaire par code postal
Jusqu’à maintenant cantonnés à des campagnes publicitaires dont le ciblage ne pouvait pas aller au-delà de “Pays, Région, Ville” les annonceurs peuvent désormais cibler les utilisateurs Facebook par code postal (uniquement aux Etats-Unis pour l’instant). Une option visant très certainement à booster les revenus publicitaire du réseau en permettant notamment aux petites entreprises locales d’utiliser les Facebook Ads sur des cibles locales précises.

Les publications “en mode public” sur Google+ indexées dans Google
Afin d’améliorer la pertinence de son moteur de recherche et d’apporter des informations personnalisées à chacun, Google indexe désormais les publications “en mode public” de Google+. Imaginez que vous cherchez un avis à propos du restaurant “XYZ” et que l’un de vos contacts Google+ vienne de publier un article en public à propos de ce restaurant, cet avis vous sera proposé sur Google si vous êtes connecté.

LinkedIn retire ses pubs suite à une controverse
On avait pris l’habitude de voir Facebook devoir faire face aux polémiques, c’est désormais au tour de LinkedIn de reculer face aux critiques. La plateforme de CV a en effet lancé en juin des bannières publicitaires qui utilisaient les informations publiques des utilisateurs, notamment leurs photos. Face à la controverse, Linkedin a finalement décidé de réduire sa campagne qui n’utilisera désormais plus les photos de profiles des utilisateurs mais seulement des informations telles que les connexions.

Les émeutes anglaises agitent les réseaux sociaux
Les émeutes qui ont touché Londres et le reste de l’Angleterre la semaine dernière ont été largement commentées sur les réseaux sociaux, en particulier sur Twitter.  L’outil de microblogging a ainsi vu son trafic exploser avec de nombreux utilisateurs suivant les actualités autour des émeutes sur le réseau. Au total Twitter aura vu son trafic augmenter de +15% de trafic versus la période des super injonctions en mai/juin (anciennement record de trafic).

Face aux émeutes le premier ministre anglais suggère de fermer Twitter
Nombre d’anglais ayant utilisé Twitter (et Facebook dans une moindre mesure) pour suivre la contagion des événements, de nombreuses rumeurs et psychoses collectives ont vu le jour. Le premier ministre anglais David Cameron a par conséquent suggéré la fermeture de Twitter et Facebook le temps de calmer la situation, avec le support de son parti politique.

Les réseaux sociaux générateurs de solidarités pendant les émeutes
Pourtant Facebook et Twitter ont été générateurs de grands élans de solidarité comme ces résidants du sud de Londres qui se sont réunis via Twitter pour aider leurs commerçants touchés par les émeutes, ou ces stagiaires de l’agence BBH qui ont réussi à réunir £25 000 en 2 jours pour un coiffeur de Tottenham :

La police de Londres utilisent Flickr pour retrouver les émeutiers
De son côté, la police londonienne utilise les médias sociaux pour tenter de retrouver les émeutiers en mettant en ligne les images tirées des caméras de sécurité et en encourageant les citoyens à dénoncer les personnes qu’ils reconnaissaient. La police de Manchester, plus maladroite, a publié le nom des personnes condamnées sur son compte Twitter@gmpolice – entraînant de nombreuses critiques…

BlackBerry Messenger, montré du doigt lors des émeutes
Autre grand perdant de ces émeutes : BlackBerry Messenger, montré du doigt par la classe politique pour avoir servi d’outil de communication par les protestants, assurant une contagion rapide et incontrôlable des émeutes dans différents quartiers de Londres. Les équipes BlackBerry ont rapidement démenti les rumeurs de mise hors-service de BBM tout en assurant qu’elles feraient de leur mieux pour collaborer avec les autorités.

tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Du shopping londonien pour les "girly geeks"

par Sandrine Plasseraud dans News

Dans quelques heures, je prendrai part à une séance de shopping entre « girly geeks » organisée par l’Eurostar. 80 filles françaises et belges ont été invitées à Londres pour y faire du shopping, puis retrouver 40 londoniennes (y compris moi) au Berkeley pour le traditionnel « tea time ». L’idée bien sur est de faire passer le message aux filles françaises et belges (tout comme aux garçons of course!) que Londres est une destination idéale pour faire du shopping bon marché maintenant que le taux de change est si favorable à l’Euro.

Toutes les filles partageront leurs expériences en live via Twitter, Flickr et vous pourrez aussi les suivre via de la géolocalisation en temps réel sur un superbe Mashup Google Maps / Twitter / Flickr qui a été créé spécialement pour la journée:

Girly geek shopping - live!

Ce n’est bien sur pas la première fois que l’Eurostar utilise les médias sociaux ; en fait, Robin a créé le blog « Voice of a City » pour l’Eurostar en 2005. Sur ce blog, vous pouvez suivre les aventures de 10 Parisiens, découvrir leurs bons plans, leurs bonnes adresses (vérifiez les catégories Restaurants & Bars ou Shopping, pour un peu d’inspiration) – l’idée étant que vous passiez un bon temps dans la ville grace à ces bons plans…

Sur ce je vous laisse, et je file rejoindre les autres girly geek pour le tea time !

tags: , , , ,