Here are all of the posts tagged ‘F8’.

Facebook lance les nouvelles Social Apps

par Mathieu Flaig dans News

Lors de la conférence F8 que nous avions largement relayée sur ce blog, Mark Zuckerberg avait présenté ses nouvelles applications sociales, avec notamment l’apparition de nouveaux verbes en complément du désormais célèbre « J’aime ».

Un premier lancement fut fait avec Spotify, Deezer, Netflix… et les verbes « Listen », « Read », « Watch » (et leurs équivalents français), mais les marketers et développeurs attendaient impatiemment la suite, et notamment la possibilité d’utiliser / de créer des verbes pour leurs clients.

Selon AllThings, cette attente devrait prendre fin ce mercredi, à la suite d’une « mystérieuse » conférence de presse donnée par Facebook.

Le champ des possibles est vaste et chez We Are Social, nous sommes impatients de participer et d’observer cette nouvelle évolution de la plateforme.

Quelques remarques néanmoins : que l’on soit en train de « Cuisiner », « Dessiner », « Acheter »… ce verbe n’appartiendra jamais à une marque. Elle pourra proposer un nouveau verbe ou en utiliser un existant, sans pouvoir prétendre en être la propriétaire. De plus, Facebook précise que quelles que soient les « actions » proposées, elles doivent être simples, authentiques et non-abusives.

Enfin, ces applications sont visibles et associées exclusivement à la Timeline, et ont pour but d’être pérennes. Toutes les autres applications plus événementielles, ponctuelles restent identiques à celles que l’on observe actuellement sur les pages fans par exemple.

Ce dernier point en amène d’ailleurs un autre : pour favoriser la propagation de ces nouvelles Social Apps, il faut que le nouveau profil, à savoir la Facebook Timeline, soit généralisé. Ce n’est pas encore le cas car les membres du site ont pour l’instant le choix de l’adopter ou pas. Mais on peut tout à fait imaginer qu’à partir de mercredi, Facebook forcera la migration vers le « journal de votre vie ».

Pour conclure, cette prise de parole de mercredi devrait être l’une des dernières grosses annonces de Facebook avant son entrée en bourse, et la période de calme qui en suivra probablement afin de stabiliser le cours de l’action.

tags: , ,

La revue du lundi par We Are Social #86

par Bastien Katzmann dans News

4,74 degrés de séparation sur Facebook
Dans les années 60, le psychologue Stanley Milgram a mis en place une expérience dite « du petit monde » qui avait pour objectif de démontrer que le nombre de degrés séparant deux individus cibles, choisis aléatoirement, était très faible. Il avait été préalablement démontré (dès 1929) que toute personne sur le globe peut être reliée à n’importe quelle autre, au travers d’une chaîne de relations individuelles comprenant au plus cinq autres maillons, d’où son nom de « théorie de six degrés de séparation ». Cette théorie empirique se voit aujourd’hui « revampée » à la mode sociale grâce à une étude menée par Facebook et une université milanaise auprès de 721 millions d’utilisateurs de Facebook. Cette étude établit à 4,74 le degré de séparation entre utilisateurs Facebook. Ce nombre était de 5,28 en 2008. Et si l’on s’arrête uniquement à l’échelle d’un pays, le degré de séparation est seulement de 4. Chers utilisateurs français de Facebook, saviez-vous que nous étions tous amis d’amis d’amis ?

Social media & retour sur investissement
Si vous doutez encore du fameux retour sur investissements des medias sociaux, voici une nouvelle étude qui devrait vous convaincre. En septembre, Bain & Company, société de consulting, a sorti un rapport concluant que les marques ayant été les premières à avoir développé leur présence sur les médias sociaux (à savoir : Dell, Wall-Mart, Starbucks, JetBlue et American Express) ont réellement dégagé un profit économique de cette activité. L’enquête réalisée auprès de 3 000 clients a permis de constater notamment que ceux-çi dialoguant avec les marques via ces nouveaux canaux dépensent 20% à 40% de plus que les autres clients.

Un fan vaudrait 10$ ?
L’agence SocialCode est la dernière à s’être lancée dans le calcul de la valeur d’un fan. Leur verdict ? Un fan vaudrait environ 10$. De mai à septembre, ils ont étudié le coût d’acquisition des fans versus le coût des Facebook Ads et cela sur 50 clients. Bien évidemment, le taux de recrutement et d’engagement sont sans surprise plus importants lorsqu’une application ou autres opérations sont mises en place. Voici un récapitulatif :

Un commentaire suscite plus de clics qu’un like
Avec l’installation des nouveaux metrics Facebook, il y a de quoi s’emmêler les pinceaux. Dans l’algorithme, le référencement Facebook qu’on appelle « edgerank » aurait changé la donne : les commentaires laissés sur un statut engendrent un taux de clic plus important qu’un simple « like ». Ainsi, un like génèrerait par la suite 3,1 clics contre 14 pour un commentaire. De quoi favoriser les échanges et la conversation avec vos fans…

50% des visiteurs de sites e-commerce sont logués sur Facebook
Selon une étude réalisée par Sociable Labs, sur 461 millions de visites sur des sites e-commerce, 50% des visiteurs sont logués sur Facebook au moment de leur passage. Une opportunité qui se vérifie assez facilement puisque 88% des sites faisant partis du Internet Retailer Top 200 intègre aujourd’hui Facebook. A l’inverse on intégrera pas forcément sa boutique e-commerce au sein de Facebook comme nous l’avons constaté il y a quelques temps.

L’art de la conversation : l’importance du contexte !
Oublier les ingrédients essentiels d’une bonne conversation (de l’à propos, du tact, de la pertinence… en résumé du contexte !) peut coûter cher aux marques… Une première victime ce mois-ci est la compagnie aérienne australienne Quantas, qui a cru bon de lancer un jeu concours basé sur le hashtag #QuantasLuxury, juste à la sortie d’un mouvement de grève… Inviter ses followers à raconter leur conception d’un voyage luxueux, alors que la compagnie avait maintenue sa flotte au sol dans l’objectif de casser le mouvement, n’est pas des plus pertinent… Cela a forcément donné naissance à quelques tweets assez coquasses comme celui là : « #QantasLuxury means sipping champagne on your corporate jet while grounding the entire airline, country, customers & staff ». Durex, deuxième victime en exemple, a elle aussi pas pris en compte le contexte avec sa campagne hashtag #durexjoke. L’idée visait à donner plus de visibilité au compte twitter de la marque en Afrique du Sud. Sous ce hashtag, la marque a posté des blagues plus que douteuses, suggérant des abus sexuels, dans un pays où le sujet est plutôt brulant avec un taux de viols les plus élevés au monde. Le hashtag arrivé en trending topics, la campagne de mauvais goût a été reprise par la presse internationale, conduisant Durex à faire face à une crise de grande ampleur. Encore une preuve que Twitter est aujourd’hui l’un des vecteurs de viralité avec une forte propagation qu’il faut bien comprendre !

Les publications automatiques sur Facebook : du pour et du contre
Pour certain, la publication automatique ruinerait le « vrai » partage. En effet, avant le F8 l’utilisateur Facebook choisissait ce qu’il souhaitait partager avec sa communauté, maintenant écouter de la musique, lire un article, etc, se répercute automatiquement sur le wall mais aussi dans le feed de ses amis sans véritable hiérarchisation du partage. Ainsi Molly Wood de News.com regrette que l’Open Graph transforme un flux en « bruit ». Les éditeurs eux ne s’en plaignent pas : The Independent a vu son trafic augmenter à plusieurs reprises. Mais si l’EdgeRank favorise certains types de contenus alors il se pourrait que « se faire référencer sur Facebook devienne aussi compliqué que de se faire référencer par Google » comme le note le Financial Times. Une aubaine pour Facebook.

The Sun se lance dans l’advergame et le social gaming
Le célèbre tabloïd anglais The Sun se lance dans l’advergame et aussi dans le social gaming avec le Sun Football Legends. Le journal profite de sa notoriété pour investir dans le football avec ce jeu de gestion, mais préfère Facebook à sa propre plateforme communautaire, pas assez puissante et sans possibilité de ciblage selon eux. A noter : le jeu est gratuit, mais des Facebook Credits seront nécessaire pour obtenir des biens virtuels afin d’évoluer dans le jeu.

Pour Noël, Nivea lance une campagne social media créative…
Une recherche menée par la marque de soins Nivea a révélé que les anglais avaient envie d’au moins 13 “hugs” par jour, chacun devant durer en moyenne 9,5 secondes. Pour rebondir sur cette culture du câlin (déjà exploitée avec leur application Moments of Closeness), Nivea a lancé sa campagne pour Noël Wrapped in Friendship. Les utilisateurs ont la possibilité d’y choisir un cadeau Nivea pour un de leurs amis Facebook, mais surtout de personnaliser son emballage avec des photos et autres messages qui illustrent leur amitié sur Facebook. L’application, plutôt bien développée, scanne les interactions entre l’utilisateur de l’application et l’ami choisi, pour proposer un modèle d’emballage qu’il est tout à fait possible de modifier par la suite.

Et Littlewoods s’attire les foudres des parents
La dernière campagne de Littlewoods mettant ostensiblement en avant des marques comme HTX, D&G, Fujifilm, etc, déchaine les passions en Angleterre. Montrant également de jeunes enfants rapant, cette pub fait scandale : des centaines de membres du site Mumsnet (« le site de parents par des parents ») et d’utilisateurs Facebook accusent Littlewoods d’alimenter le consumérisme de leurs progénitures et même de détruire la magie de Noël… La campagne incite les enfants à demander à leur parents de faire crédit afin d’acheter des cadeaux. Mal venu en ces temps de crise ! Par ailleurs, Littlewoords semble mal géré ce « bad buzz », il semblerait que des publications sur leur page auraient disparues. L’objet du délit :

11 ans : l’âge d’accès aux réseaux sociaux dans la plupart des familles.
Les enfants grandissent trop vite, et encore plus lorsqu’il s’agit d’Internet. D’après le quatrième rapport « Digital Diaries » réalisé par AVG dans une dizaine de pays, une majorité de parents ont déclaré que leurs enfants dès 11 ans ont accès aux réseaux sociaux classiques, soit Facebook et Twitter.

Confidentialité : débat entre Facebook et la Comission Européenne
La politique de confidentialité de Facebook est à nouveau mise à mal, mais pas par n’importe qui : la Commission Européenne entend faire cesser la façon dont Facebook utilise les informations personnelles des utilisateurs, quand bien même leurs profils sont protégés, pour réaliser des campagnes de publicité ultra-ciblées. Alors que Vivian Reding, la vice-présidente de la Commission, appelle à plus de transparence, Facebook réplique que les données ne sont pas délivrées de manière nominative, mais qu’il s’agit plutôt d’informations agrégées, dans le but de proposer aux utilisateurs de publicité qui les intéresse. Une joute argumentée à lire.

L’imposture de l’Internet Water Army chinoise
En Chine, une “armée” d’internautes se fait payer par quiconque le souhaite pour poster et commenter de manière clandestine afin par exemple d’améliorer les avis autour d’un produit et alors de facilité sa vente. Une équipe d’analystes a pu identifier ces pratiques grâce aux comportements suspects de certains utilisateurs : ces “pirates” postent en effet toutes les deux minutes et demi, ils sont moins impliqués dans les échanges et postent plus de commentaires que de réponses. Une affaire à suivre de près…

Les utilisateurs thaïlandais de Facebook mis en garde
Un ministre thaïlandais a prévenu les utilisateurs Facebook de Thaïlande que chaque « like » à des statuts offensants envers la monarchie seraient passibles de poursuite devant la justice. Cet avertissement a été donné 2 jours après que la cour ait condamné un habitant de 61 ans, Amphon Tangnoppaku, à 20 ans de prison pour avoir envoyé des sms diffamatoires envers la reine. En effet, les lois dites de lèse-majesté sont parmi les plus sévères du pays. Il y a de fortes chances alors que les thaïlandais prennent cet avertissement avec beaucoup de sérieux.

Une hausse de 44% des sites sociaux mobiles en Europe
Selon une étude comScrore publié en septembre, les visites sur les sites sociaux et blogs via smartphone ont augmentées de 44% en 1 an en France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni. Désormais, 55,1 millions de mobinautes (soit 23,5 % du marché) consultent quotidiennement leurs réseaux sociaux préférés comme Facebook, Twitter et LinkedIn. Plus de 60% d’entre eux mettent à jour leur statut, 40% interagissent avec des marques et 26% utilisent leur smartphone pour récupérer coupons et offres de réduction. Le mobile est un aspect du social à prendre en compte donc.

Google référence -mal- les pages Facebook
Peter Wood, auteur de The Wall Blog, a réalisé dernièrement quelques tests sur le référencement des pages Facebook sur le moteur Google. Il a découvert que lorsqu’on recherche le nom d’une marque suivi de « Facebook », les résultats sont très approximatifs et peuvent même vous renvoyer vers une mauvaise page. Par exemple, certains résultats sont regroupés par noms de pages, comme ici avec Nike :

Et le résultat peut parfois s’avérer carrément faux. Par exemple, en tapant « Aviva Facebook » (Aviva étant une marque d’assurance), l’un des résultats est la page d’Aviva Labs, une marque… d’auto-bronzant !

Britney Spears est la personne la plus suivie sur Google+
Social Baker a publié ses statisques Google+ et selon son classement, le profil le plus suivi est celui de la popstar Britney Spears avec 771 897 abonnés. Elle est suivie de près par Larry Page qui compte 762 736 abonnés et Snoop Dogg qui en a 658 062. L’ironie veut que la quatrième place soit détenue par… Mark Zuckerberg !

Google+ souhaite la bienvenue à Barack Obama
Alors que les débats sur le nombre exact d’utilisateurs actifs de Google+ fait rage, Mashable nous dévoile que le président des États-Unis a rejoint le réseau la semaine dernière. Évidemment, Barack Obama ne publie pas lui-même sur ce compte, cette tâche est confiée à son équipe de campagne pour les prochaines élections américaines, ce qui est clairement expliquée de manière transparente sur la page. Barack Obama, connu pour être « le président des réseaux sociaux » franchit donc un nouveau cap dans sa communication toujours très digitale. Cependant cette arrivée sur Google+ n’ayant fait que très peu de bruit, on peut s’interroger sur le réél engouement des internautes pour ce réseau.

Google+ a sorti des publicités télévisées lors des fêtes de Thanksgiving
Google fait très rarement de la pub à la télé, mais pour Thanksgiving, le moteur de recherche a franchi le pas afin de promouvoir son réseau social Google+. Google a souhaité expliquer au plus grand nombre les nouvelles possibilités de partage que permet son nouveau service. Voici la publicité de 1’31 diffusée en prime time (ce qui est 3 fois plus long que les publicités habituelles à cet horaire) :

Google+ va diffuser des matchs de basket
La NBA sera officiellement de retour sur les parquets à Noël et Google+ « dunk » sur l’occasion pour promouvoir une nouvelle fois son site social. Google+ diffusera en direct le « four-game NBA exhibition », des matchs amicaux avec les stars Lebron James, Carmelo Anthony et bien d’autres, comme le relate Business Insider. Alors si vous êtes fan de basket, vous n’avez plus qu’à vous connecter sur Google+ !

Du commerce social à la suédoise : les magasins « blog-up »
Pour générer des conversations avant l’ouverture de leur nouveau magasin en ligne, Lagerhaus, un détaillant de déco d’intérieur suédois, a lancé un magasin « blog-up ». Il s’agit de leur boutique en un format widget qu’ils ont ensuite envoyé à des blogueurs influents en décoration et design d’intérieur. Très simplement, ils ont pu intégrer ce widget à leur site en le personnalisant avec leur produit préférés. Mieux que du f-commerce, la campagne a généré 13 000 invitations, une augmentation des fans Facebook de 226% et 360% d’interactions ! Retrouvez plus d’informations avec la vidéo suivante :

« I Like » par KIA
Proposer aux téléspectateurs de rejoindre une page Facebook ou Twitter à la fin d’une publicité est de plus en plus courant. Mais dans sa dernière campagne TV KIA pousse l’idée encore plus loin. Visuellement le bouton « Like » de Facebook est carrément intégré à l’histoire de la publicité comme vous pouvez le voir sur la vidéo à la suite. Et si c’était ces « TV copy » la nouvelle norme ?

Qui a gagné la bataille du social lors du « Black Friday » ?
Le lendemain de Thanksgiving est une véritable institution aux Etats-Unis pour les commerces et consommateurs. Le « Black Friday » marque le premier jours des grandes soldes. Cette année, le grand gagnant dans l’univers du Social Media est Walmart, devant Target et Kohl’s. Selon Socialbakers, Walmart a comptabilisé un taux d’engagement avec ses fans de 5,21% (contre 4,99% et 2,36 respectivement). Mais Target, qui a gagné 0.5 million des fans ce weekend, est le seul détaillant à avoir augmenté son taux d’engagement. A quand un « Black Friday » à la française ?

TF1 innove avec « Tweet Replay »
Avec Tweet Replay, le site MyTF1.fr invente le live tweet de rattrapage, c’est-à-dire revoir un programme avec l’intégration des tweets publiés durant la diffusion tv, grâce au hashtag associé. L’innovation est alors d’une part de pouvoir identifier directement les moments clefs de l’émission, ceux ayant suscité le plus de commentaires sur Twitter, et d’autre part, de regarder ces moments en cliquant simplement sur les tweets. Cette chronologie de tweets forment alors un chapitrage de popularité du programme assez intéressant. Pour le moment, seul l’émission « Danse avec les stars » utilise cette technologie. Prochain rendez-vous le 3 décembre avec la cérémonie des Miss France. Bref, en terme de Social TV, le Tweet Replay est « un concept à creuser » …

Explosion du nombre d’utilisateurs de micro-blogging en Chine
Les « weibo », les utilisateurs de micro-blogging chinois, sont maintenant 300 millions ! Rien que sur « Sina Weibo », le service le plus populaire avec plus de 250 millions d’utilisateurs, c’est environ 86 millions de tweets envoyés chaque jour comme l’explique Shanghaiist. Alors que Twitter est toujours bloqué en Chine, plusieurs portails internet ont intégré à leur site ces nouveaux services en pleine explosion.

La marque de lessive Persil cherche son « ambassadeur de la tâche »
Unilever propose sur sa page Facebook d’élire l’ambassadeur qui incarnerait le mieux l’expression “se salir peut être drôle.” Sur une application de crowdsourcing intégré à la page Unilever VIP, le fan a le choix parmi 10 personnes présélectionnées, incluant des personnalités, des parents, ou encore un personnage de dessin-animé. Cette application proposera aussi des astuces de nettoyage uniquement visible à ses membres VIP : une manière de les remercier.

TripAdvisor : les hôteliers craignent le chantage des clients
TripAdvisor, plus grand site mondial d’avis de voyage, fait face en ce moment à un problème d’e-réputation important. De nombreux hôteliers, dont les hôtels sont notés sur le site web, ont été confrontés à des chantage de clients. Ces derniers menaçaient les hôteliers de poster des avis très négatifs sur TripAdvisor s’ils n’obtenaient pas de réductions sur le prix de leur séjour. TripAdvisor, alerté par certains hôteliers victimes, a décidé de mener l’enquête sur ces pratiques contraires à leur charte, sans pour autant supprimer ces commentaires négatifs douteux…

La bulle technologique a-t-elle éclaté ?
La semaine dernière, Groupon a vu le prix de son action baissé de 30%. Alors que celle de LinkedIn a baissé de plus de 11%. Est-ce de nouveau l’éclatement de la bulle technologique ? Selon Dan Primack, pas encore, mais au delà du point de vue financier, il préconise d’attendre les critiques des internautes et autres avant de tirer des conclusions hâtives.

tags: , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #82

par Frédéric Roginska dans News

Les marketers veulent mieux mesurer leur efficacité social media
Si seuls 26% des marketers déclarent se fixer des objectifs orientés vers l’accumulation de leur nombre d’abonnés ou de fans, ces chiffres conservent malgré tout une importance conséquente à leurs yeux quand il s’agit de mesurer l’efficacité de leurs campagnes sur les médias sociaux. En effet, 60% d’entres eux continuent à se fier essentiellement à ces chiffres comme indicateurs de réussite, et ce malgré des tactiques basées essentiellement sur l’engagement (ajouts de boutons de partages dans leurs mails et sur leurs sites par exemple). En conséquence de quoi, le challenge de la mesure du succès sur les médias sociaux reste entier.

Les médias sociaux doubleraient les votes
Dans la course aux élections, l’usage des réseaux sociaux doublerait le nombre de vote ! C’est ce que révèle une étude menée par la « Dublin Business School » au cours des élections locales de février dernier. Les candidats ayant un compte Facebook ont reçu plus de voix que ceux qui n’avaient pas d’activité sur le réseau. Twitter s’est également révélé un véritable catalyseur de vote.

Les avis des consommateurs favorisent la conversion
Emma Bridgewater a vu son taux de conversion en ligne augmenter de 39% depuis que cette célèbre marque d’articles pour la maison a décidé d’intégrer l’avis de ses consommateurs. Elle incite également ces derniers à partager les photos de leurs biens, favorisant ainsi la conversation et une certaine fidélisation à la marque.

Sur Facebook, les 13-17 ans aiment beaucoup les marques
Selon les données de Facebook Ads, seulement 6% de la population américaine sur le réseau social a entre 13 et 17 ans. Pourtant, selon une étude complémentaire menée par Vitrue c’est ce même groupe générationnel qui représente 29% des fans de Pages. Ce résultat est d’autant plus intéressant que, à titre de comparaison, le groupe des 35-44 ans, lequel consistue 28% des utilisateurs de la plateforme, ne représente pour sa part que 8% de la population des fanpages. Cette étude permet ainsi de mettre une nouvelle fois en relief l’importance de bien connaître la réalité démographique de sa cible.

Facebook depuis le F8 : enfin les premiers retours
Deux études, coup sur coup, viennent de sortir et permettent enfin de mesurer les effets des modifications introduites par facebook depuis le F8. Elles confirment toutes deux le fait que le Ticker, timeline et autres nouveautés impactent bien l’Edgerank, l’algorithme du newsfeed Facebook :

  • PageLever, sur la base de 300 pages fans analysées, constate que les pages fans sont désormais vues par plus de fans, mais de manière moins régulière. Pour reprendre le vocabulaire du mediaplanning, l’audience s’est accrue, mais la fréquence chute.
  • EdgeRank checker, de son côté, a mené une analyse sur 600 pages fans et conclut que les impressions ont bel et bien baissé. Le nouvel agorithme favoriserait les pages de plus de 100 000 fans (+ 27,8% d’engagement) et contraindrait à l’avenir les plus petits acteurs et nouveaux entrants à davantage recourir aux Facebook Ads.

Internet et le mobile, devant la télévision chez les adolescents
Selon une étude Ofcom, les 12-15 ans déclarent pour la première fois que le mobile (28%) et Internet (25%) leurs manqueraient davantage que la télévision (18%). Sans surprise, les réseaux sociaux sont un des usages principaux d’Internet pour cette tranche d’âge, avec une tendance toujours plus favorable à la navigation sur mobile. En effet, 50% des 12-15 ans visitent désormais chaque semaine des sites de réseaux sociaux via leur smartphone alors qu’ils n’étaient encore que 33% en 2010.

Chapstick s’enlise sur Facebook
Comme beaucoup avant elle, la marque Chapstick, appartenant au laboratoire Pfizer a décidé de s’installer sur les médias sociaux. Elle a alors profité d’une nouvelle campagne print pour encourager la conversation en titrant « Faites-vous entendre sur facebook.com/chapstick » à ses affiches. Mais face à un rejet général de la nouvelle campagne, la gestion de la page a vite dégénéré, comme le décrit Adfreak. Sans transparence, la marque s’est evertuée à supprimer tous les commentaires négatifs dénigrant la campagne, une politique très discutable qui n’a fait qu’encourager la publication de davantage de posts négatifs, non plus sur la campagne mais aussi sur l’attitude jugée immature de la marque. Une illustration de plus de l’Effet Streisand.

Les téléspectateurs, de plus en plus multitâches
Vous n’y avez sans doute pas échappé, les émissions de télévisions sont de plus en plus commentées via les réseaux sociaux. Si vous êtes familier de Twitter par exemple, les hashtags #onpc, #laea ou encore #kohlanta vous disent probablement quelque chose. Et la tendance va bien au delà de nos frontières puisque 43% de nos voisins britanniques commentent également en direct (via Twitter et Facebook notamment) ce qu’ils regardent à la télévision. Mieux, ce chiffre monte même à 68% lorsqu’on s’intéresse spécifiquement à la tranche des 18-24 ans.

La BBC s’humanise sur Twitter
Les auto-tweets c’est fini ! La BBC a modifié ses comptes automatisés @BBCNews et @BBCWorld. Ils seront maintenant gérés par une équipe de quatre personnes, en même temps que leur compte le plus suivi, @BBCBreaking, qui était déjà édité par un humain. Terminés les tweets automatiques des actualités de la BBC et place à la valeur ajoutée : des tweets plus accueillants, plus attrayants et plus intéressants qu’un simple titre d’article avec lien. Vœux pieux ou réalité ? A voir dans quelques temps. Pour l’instant, @BBCNews est en phase de transition (« human tweets » le jour, « auto tweets » la nuit) et sert de test avant une généralisation.

X Factor USA lance les votes sur Twitter
Le blog officiel de Twitter a publié un article la semaine dernière qui se félicitait de la manière dont le réseau social avait transformé l’usage de la télévision. Puisque Twitter permet aux téléspectateurs de commenter en direct ce qu’ils sont en train de regarder et d’échanger avec les autres grâce aux hashtags, des campagnes se sont naturellement inspirées de la tendance, comme par exemple celle qui a été mise en place par l’émission X Factor USA, qui permet pour la première fois au public de voter pour ses candidats préférés via Twitter. Pour voter, il suffit de suivre @TheXFactorUSA et d’envoyer un DM en précisant le nom de votre candidat préféré et votre vote sera comptabilisé automatiquement. Cette pratique est une grande première dans l’histoire de la télévision et devrait sans doute se généraliser assez vite car il y a fort à parier qu’elle sera un succès.

American Airlines sanctionnée sur les réseaux sociaux
Triste honneur pour la compagnie aérienne. En effet, American Airlines vient de remporter le titre de compagnie aérienne la plus détestée au monde sur les réseaux sociaux… Le rapport est accablant : seulement 12% d’opinions positives sur Facebook et Twitter contre 97 % pour Virgin America. 57% des commentaires laissés à propos des compagnies aériennes américaines sont négatifs. La compagnie Delta a notamment déclenché l’ire des internautes en faisant payer un supplément bagages aux soldats américains qui rentraient au pays. British Airways, Virgin America et Garuda figurent, elles, en tête du classement des compagnies les plus appréciées.

L’incitation à l’émeute sur Facebook, c’est prison ferme
En août dernier, les émeutes ont fait rage dans Londres et les réseaux sociaux auraient joué un rôle dans la mobilisation des émeutiers. A l’époque, le premier Ministre avait d’ailleurs évoqué la possibilité de les censurer en partie, mais les réactions très négatives des communautés sur ces réseaux l’avaient découragé de prendre ce chemin. Il restait néanmoins l’envie de faire quelques exemples, et un jeune anglais de 22 ans vient d’être condamné à 3 ans de prison pour incitation aux émeutes sur Facebook.

Un pas de plus dans la censure des médias sociaux en Chine
La Chine et son gouvernement sont connus pour pratiquer une censure très forte du Web, censure qui est plus difficile à mettre en place à l’époque des réseaux sociaux et de la vitesse incroyable de diffusion de l’information. Une solution pourrait être de fermer l’accès aux sites les plus populaires, mais comme l’indique le Guardian, cela résulterait en une trop forte vague de protestation. Les dirigeants chinois ont donc lancé un programme sur dix ans destiné à renforcer « la construction d’un système de valeurs socialistes » et le « soft power » chinois. Dans le même temps, la police chinoise a commencé à arrêter des internautes soupçonnés de répandre des « rumeurs ».

Google+ : nouvelles fonctionnalités !
De nouvelles fonctionnalités sont apparues sur Google+ :

  • « What’s Hot » permet de savoir quels les contenus les plus partagés sur Google+
  • Google+ Ripples est un outil de visualisation des commentaires et partages publics de contenus
  • Creative Kit donne quant à lui la possibilité de modifier ses photos pour les rendre plus amusantes. D’ailleurs, des effets ont été spécialement créés pour Halloween.

Google+ disponible avec Google Apps
En plus de ses nouvelles fonctionnalités, Google a annoncé que Google+ était désormais disponible sur Google Apps. Les personnes utilisant déjà Google Apps à l’université, au travail ou à la maison peuvent maintenant profiter des mêmes fonctionnalités que les utilisateurs de Google+ telles que la constitution de Cercles ou le travail collaboratif avec « Hangouts with extras ». Google+ est même arrivé sur plusieurs campus d’universités où s’était déjà bien installé Google Apps. Pour ceux ayant un compte Google Apps et voulant maintenant utiliser Google+, une migration de compte est possible.

Adidas Originals utilise Instagram
En avril, Adidas Originals avait accompagné le lancement de sa nouvelle collection féminine avec la campagne « City vs. City ». Il était demandé à 13 stylistes de renom de relooker des filles dans les rues des plus grandes villes du monde. Puis les internautes votaient pour élire le meilleur look à travers une « battle en un-contre-un ». Aujourd’hui, la campagne prend un second souffle grâce à Instagram. Toute fille peut désormais proposer son propre look Adidas via le service de partage de photo. Il suffit d’ajouter le mot-clef #adidasoriginals et la ville où la photo a été prise.

Le Feed d’Orange souffle sa première bougie
Le Feed est un projet qu’Orange cultive dans le but d’explorer les possibilités des médias sociaux avec son audience. Depuis un an, le site propose au public de participer régulièrement à de la co-création de contenu, mettant à contribution les leurs tweets et leurs profils sociaux pour activer différents dispositifs. L’initiative marque aussi son originalité par un ton et un univers graphique propre, plus proche du divertissement assumé que de la communication formelle. L’équipe a pour l’occasion réalisé une vidéo présentant quelques unes des ses actions.

Kleenex vous réconforte durant votre maladie
Nos amis de We Are Social UK accompagne Kleenex dans leur nouvel campagne sociale. Vous souffrez d’un rhume ou d’une grippe ? Vous avez besoin de réconfort ? Vous pouvez désormais appeler une hotline où Ronnie Ancône, une actrice écossaise, vous livre des messages de sympathie en imitant des célébrités comme Audrey Hepburn ou Cheryl Cole.

TripAdvisor poursuivi
TripAdvisor est mené en justice par des hôteliers mécontents. Selon Brand Republic, Deborah Sinclair, directrice de l’Hôtel Riverside a vu son site classé en « drapeau rouge » sur le site d’avis de voyageurs et a donc décidé d’attaquer ce dernier pour diffamation. Mme Sinclair affirme que la décision de TripAdvisor de signaler son hôtel d’un drapeau rouge rouge entame sa crédibilité et provoquera de graves conséquences pour son entreprise. TripAdvisor fait actuellement l’objet d’une enquête par l’Advertising Standards Authority (ASA), suite à la plainte d’une firme de gestion de réputation soupçonnant un nombre élevé de commentaires diffamatoires sur la plateforme.

Le « Club Penguin » devient plus social
Comme le relate New Media Age, le site pour enfants Club Penguin, créé par le groupe Disney , a révisé ses outils de communication pour proposer une expérience plus sécurisée et plus sociale. On retrouve notamment un nouveau système de chat et « d’amis ». Le chat s’est également doté d’une saisie semi-automatique des mots, ce qui pourra peut-être encourager les plus jeunes à bien orthographier les mots même en ligne. Les enfants pourront désormais rechercher et ajouter des amis à leur réseau de « pingouins » ce qui permettra une communication entre membres comme dans tout réseau social !

Un client d’Amazon satisfait en fait part au reste du monde !
Lorsque l’utilisateur Reddit zambucka42 a eu une bonne expérience avec le service client Amazon, il a décidé de le partager avec le reste du monde. Tout commence lorsque que Zambuka42 effectue une commande sur le site d’Amazon. Amazon prend en compte cette commande et l’expédie. En revanche, UPS perd ses élements et la commande n’arrivera jamais. Zambuka42 demande alors à Amazon s’il y a une moyen plus facile de passer à nouveau sa commande. Après avoir entendu son histoire et vérifié l’historique, le conseiller du service clientèle d’Amazon demande à Zambuka42 : « Dans ce cas, puis-je procéder au remboursement intégral de votre commande ? » Zambucka42 est très surpris, et répète au conseiller que la faute vient d’UPS et non d’Amazon. Le conseiller lui répond alors: « Je comprends. Cependant, nous allons assumer l’entière responsabilité de ce problème ». La totalité de la conversation a été capturée en image et postée sur Reddit. Avec plus de 1000 points sur Reddit et 1000 commentaires, la capture d’écran a été vue plus d’un demi-million de fois. Une belle leçon de service client efficace !

Une cuisinière aux couleurs des fans Facebook de Belling
Pour son 100ème anniversaire, Belling va imprimer les photos de profil de ses fans autour du monde sur une cuisinière de la gamme Classic Belling. Il suffit de devenir fan de la page Facebook de Belling pour avoir sa photo affichée sur cette cuisinière unique. L’application Facebook sera en ligne jusqu’à 9h le 14 novembre.

Samsung en partenariat avec Condé Nast pour une campagne numérique
Condé Nast va envoyer quatre photographes de mode professionnels pour capturer des images de street style dans quatre capitales mondiales de la mode. En utilisant le Samsung MultiView MV800, ils vont détecter les tendances mode émergentes et les diffuseront sur le Tumblr dédié. Les consommateurs seront aussi encouragés à télécharger leur propre « look street style » sur le site.

Avis lance une campagne de social media pan-européenne
Avis se lance dans une campagne Facebook en vue de souligner son implication dans un processus à long terme et se différencier ainsi de la concurrence. L’idée est d’inviter les fans à créer leur design de voiture puis de les faire voter pour les meilleures contributions, les trois contributions les plus populaires seront ensuite produites et mises en location. A voir ici.

Le Guardian lance sa plateforme communautaire
N0tice, c’est le nom de la plateforme lancée par the Guardian. qui serait un savant mélange de Craiglist, Foursquare et Ning. Lancé en beta, le site permet de partager des actualités, des événements sous la forme d’un pêle-mêle. Le format des contenus, le design et le sous-domaine de votre « board » pourront être personnalisés et vous pourrez également, dans l’avenir, taguer des gens et renseigner des lieux. Reste à savoir si cette nouvelle plateforme trouvera sa place dans le paysage des médias sociaux.

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Facebook Open Graph

par Stefano Maggi dans News

n11204705797_1374Mercredi dernier à San Francisco, lors de la conférence « F8″, Facebook a annoncé le lancement d’une platforme qui va révolutionner notre expérience en ligne.

« Open Graph« , va offrir « une expérience à la Facebook » à l’extérieur de Facebook.com et au sein de n’importe quel contexte digital.

A partir de maintenant, toute personne visitant un site qui intégrera cette technologie aura la possibilité d’intéragir via Facebook sans accéder au site Facebook.

open-graph

Un exemple ?

  • Vous lisez un article sur CNN.com
  • Sans avoir besoin de vous « logger » ou de vous connecter
  • Vous savez combien de vos amis ont aimé l’article en question
  • Vous cliquez sur l’icône « Recommend » sur CNN.com (les sites peuvent utiliser « I like » ou « Recommend »)
  • L’article est ainsi recommendé à vos amis

a-Schermata 2010-04-22 a 07.59.57

Tout site web peut mettre en place Facebook Open Graph afin d’offrir aux individus une expérience complètement intégrée avec le réseau social et offrir trois types de données :

  • L’identité de l’utilisateur
  • Les connections
  • Le contenu

Facebook Open Graph rend en fait l’expérience utilisateur portable : l’intégralité du web social fait partie de l’écosystème Facebook.

A quoi pouvons-nous nous attendre dans le futur ?

  • Les expériences digitales seront personnalisées et intégrées les unes aux autres ;
  • Facebook.com ne sera plus la seule destination de Facebook et, sur le long terme, le site perdra dans une certaine mesure sa pertinence car il sera intégré au sein de l’écosystème Facebook ;

Facebook Open Graph

Facebook Open Graph est une opportunité sans précédent pour les marques de socialiser et de personnaliser leurs expériences digitales.

Qu’en est-il de la notion de vie privée ?
Est-ce encore un autre argument qui vient enterrer la notion de vie privée ? Dans le futur, partagerons-nous tout ? Non, au final, il incombera aux individus de décider de ce qu’ils souhaitent partager et avec qui. Mais maintenant il ne s’agira plus seulement de ce qui se passe sur Facebook.com mais également de ce qui se passe à l’extérieur. Facebook essaye (suite à des problèmes dans le passé) de gérer cette question de façon transparente. Et au final Open Graph partage moins de données comparé à feu « Facebook Connect », puisque seules les données nécessaires sont partagées. Il est par contre bien trop tôt pour prédire la façon dont les gens vont réagir.

Qu’en pensez-vous ? Y voyez-vous un risque ou une opportunité sur le long terme, une fois que tout le monde aura compris les véritables impacts sur la vie privée ? Quelles opportunités identifiez-vous pour Open Graph ?

tags: , ,