Here are all of the posts tagged ‘étude’.

Digital, social, mobile : les chiffres 2015

par Simon Kemp dans News

2014 fut une année charnière dans la croissance du digital et notre rapport “Digital, Social and Mobile 2015” tend à montrer que les chiffres seront encore plus incroyables.

Incluant des chiffres de plus de 240 pays autour du monde et profilant en détails 30 des plus grandes économies mondiales, ce rapport est le plus complet recueil de statistiques à jour et gratuit que vous pourrez trouver.

Alors que nous révèlent ces 375 pages ?

Les grandes lignes

Comme nous l’avons vu dans notre série de rapports “Digital Statshots”, le mobile domine de plus en plus le monde digital et nous sommes sûrs que le “always on” progressera à un rythme encore plus soutenu en 2015, alors que les téléphones se font moins chers et la data bon marché est de plus en plus répondue.

De plus, avec des services orientés mobiles comme WhatsApp, WeChat et Facebook Messenger atteignant les premières marches du podium social media au sein des plus grandes économies mondiales, il est clair que nos comportements digitaux sotn de plus en plus tournés vers les devices mobiles.
En nous basant sur les tendances dégagées par ces données, on s’attend à ce que le mobile favorise le taux de pénétration d’internet. On peut prévoir que le cap des 50% de la population mondiale connectée sera atteint au second semestre 2016.

Avant cela, cependant, on s’attend à ce que le taux de pénétration du social media atteigne un tiers de la population mondiale – probablement à fin 2015 – avec une croissance majoritairement due aux nouveaux utilisateurs de pays en voie de développement.

Contexte : 12 mois d’une formidable croissance
Le monde digital a franchi des étapes importantes en 2014 :

  • Le nombre d’utilisateurs social media dans le monde a dépassé les 2 milliards au mois d’août
  • Le taux pénétration du mobile dans le monde a franchi le cap des 50% en septembre
  • Nous sommes 3 milliards d’internautes dans le monde depuis début novembre
  • Le nombre de forfaits mobiles est devenu plus important que la population mondiale le mois dernier.

De façon assez palpitante, les chiffres de notre nouveau rapport 2015 suggèrent que cette croissance ne montre aucun signe de ralentissement à venir prochainement :

Le rapport Slideshare ci-dessus est une formidable source de données et de graphiques, conçus pour être copies-collés facilement dans vos présentations, mais vous trouverez ci-dessous des insights supplémentaires sur ces chiffres.

Internet
Près de 42% de la population mondiale a accès à internet en janvier 2015, ce qui représente un bond significatif en comparaison des chiffres de l’année passée, qui indiquaient alors 35% pour la même donnée :

Notre analyse de ces chiffres montre que cette « croissance » serait due à des reportings de data plus précis et réguliers, plus qu’à une véritable augmentation de l’accès, mais il y a peu de doutes quant au fait que des millions de nouveaux utilisateurs accèderont à internet dans les 12 prochains mois – et très certainement en majorité depuis leur téléphone mobile.

Comme nous l’avons rapporté début novembre, plus de 3 millions de personnes autour du monde ont désormais accès à Internet à travers une variété de différents devices. Cependant, cet accès n’est pas également distribué : le nombre d’internautes aux Bermudes, au Barhain et en Islande est presque égal à la population de ces pays, alors que moins de 0,1% des populations de la Corée du Nord et du Soudan du Sud ont accès à Internet.

La vitesse de connexion varie également de façon significative dans le monde, d’une moyenne de 25 Mbit/s en Corée du Sud à presque 2 Mbit/s en Inde. Hong-Kong, le Japon, Singapour et les USA constituent les 5 nations avec les accès les plus rapides après la Corée du Sud. Chacun de ces pays offrent des connexions à plus de 10 Mbit/s, loin devant la moyenne mondiale de 4,5 Mbit/s.

La moyenne de temps passé en ligne par internaute se situe autour des 4 heures et 25 minutes par jour, avec l’Asie du Sud-Est enregistrant le score le plus élevé. Les recherches menées par GlobalWebIndex montrent que les internautes philippins passent plus de 6 heures par jour en ligne, et que les Thaïlandais, Vietnamiens, Indonésiens et Malaisiens atteignent des moyennes qui dépassent les 5 heures par jour :

Internet Mobile
La part du trafic Internet provenant du mobile a connu une croissance de 39% par rapport à l’année dernière, avec un tiers des pages web visitées depuis des téléphones mobiles :

Cependant, la part mobile du trafic web varie considérablement d’un pays à l’autre : le mobile représente 89% des pages visitées en Papouasie Nouvelle Guinée, versus environ 0,1% des pages visitées depuis mobile pour les plus petites îles des Caraïbes.

Il est également important de souligner que le trafic web de l’Inde est dominé par les devices mobiles. Les téléphones représentant à eux seuls 72% des pages web visitées dans le second pays le plus peuplé du monde :

La bonne nouvelle, c’est que le potentiel d’accès à un internet mobile plus rapide a cru de façon exponentielle l’année dernière, avec 39% des forfaits maintenant considérés comme haut débit (à savoir 3G ou 4G) dans le monde :

Social Media :
Le social media poursuit sa croissance rapide autour du monde également, avec un nombre de comptes actifs équivalent à 29% de la population mondiale.

Le cumul d’utilisateurs actifs mensuels pour le réseau social le plus actif dans chaque pays atteint presque les 2,08 milliards – une progression de 12% depuis janvier 2014 :

En parallèle, l’étude menée par GlobalWebIndex suggère que le temps moyen passé par utilisateur sur les médias sociaux est de 2 heures 25 minutes par jour ; les utilisateurs argentins et les philippins étant les plus actifs, avec plus de 4 heures passées par jour :

Facebook continue de dominer le paysage social media à l’international, se targuant d’1,366 milliards d’utilisateurs actifs en janvier 2015. Fait important : 1,133 milliards des utilisateurs de la plateforme dans le monde – 83% de l’ensemble – accèdent désormais au service depuis leurs devices mobiles.

Dans le même temps, Tencent a renforcé sa position dominante parmi les réseaux sociaux en langue chinoise, avec Qzone en tête qui compte 629 millions de comptes actifs. Cependant, nos analyses indiquent qu’un certain nombre d’utilisateurs de la plateforme possède plus d’un compte, il se peut donc que ces chiffres ne soient pas une base fiable pour un calcul d’un taux de pénétration social media.

VKontakte se trouve en tête du podium de la Russie et d’une poignée de ses voisins, bien qu’il soit difficile d’obtenir un chiffre fiable pour le nombre d’utilisateurs actifs par mois. Les derniers chiffres montrent que la plateforme possède environ 100 millions d’utilisateurs actifs par mois, dont les deux tiers seraient localisés en Russie.

Social Mobile :
Comme nous l’avons vu ci-dessus, l’usage des réseaux sociaux comme Facebook sur mobile continue de croître dans le monde entier. Si l’on cumule le nombre d’utilisateurs mobiles du réseau social le plus populaire de chaque pays, on ne dénombre pas moins de 1,65 milliards de comptes mobiles actifs en janvier 2015 :

En parallèle, les services de messagerie instantanée et les applications de chat poursuivent leur impressionnante croissance, avec WhatsApp, WeChat, Facebook Messenger et Viber déclarant tous plus de 100 millions de nouveaux utilisateurs actifs par mois au cours de 12 derniers mois.

Les services de messagerie instantanée et les applications de chat comptent désormais pour 3 des 5 plateformes sociales les plus populaires au monde et 8 marques de messageries instantanées déclarent avoir plus de 100 millions d’utilisateurs actifs mensuels :

Comme pour plusieurs autres domaines explorés dans ce rapport, la majeure partie de cette augmentation est alimentée par l’importante croissance des appareils mobiles dans la vie quotidienne des gens, et il semblerait que cette tendance s’accélère en 2015.

Devices mobiles :
Les utilisateurs mobiles uniques ont dépassé les 50% de la population mondiale en septembre 2014, et les actuels 5% de taux de croissance par rapport à l’année précédente suggèrent que nous verrons arriver 200 millions de nouveaux utilisateurs mobiles au cours des 12 prochains mois.

GSMA Intelligence et Ericsson évoquent chacun plus 7 millions de forfaits mobiles actifs, mais il est important de noter qu’en moyenne dans le monde un utilisateur mobile possède 2 forfaits actifs.

Les smartphones représentent une proportion majeure et croissante dans les usages mobiles, avec Ericsson indiquant que ces devices constituent une part de 38% des forfaits mobiles actifs dans le monde :

Près de 4 forfaits mobiles sur 10 dans le monde sont désormais considérés comme haut débit – c’est-à-dire 3G ou mieux – mais comme dans d’autres aspects de ce rapport, la vitesse d’échange de données sur mobile varie énormément entre les pays :

Les rapports suggèrent que tous les forfaits mobiles de la Corée du Nord sont 3G ou plus, bien que ceci doit être relativisé par le fait qu’Internet – ou tout du moins Internet tel que nous le connaissons dans le reste du monde – n’est pas accessible pour le citoyen moyen du pays. Cependant, avec une pénétration à 11% – soit 65% de plus que l’année dernière à la même période – on peut être optimiste quant à l’usage du mobile en Corée du Nord.

Comme pour les connexions Internet fixes, la Corée du Sud est encore bien loin devant le reste du monde quand il s’agit de la vitesse de connexion mobile. Les opérateurs mobiles du pays proposent une connexion moyenne à 18,2Mbit/s, le double de certains pays.

Singapour et le Royaume-Uni arrivent ensuite avec, respectivement, 9,1 Mbit/s et 8,1 Mbit/s. L’Inde, le Brésil et l’Argentine quant à eux délivrent des connexions à moins de 2 Mbit/s, tandis que le Vietnam offre la connexion mobile moyenne la plus lente dans le rapport de cette année, à 1,1 Mbit/s à peine.

Malgré ces connexions lentes, les chiffres indiqués par Ericsson dans son dernier Mobility Report suggèrent que la consommation moyenne de data sur mobile se situe aux alentours de 900 Mb de données par mois, avec un trafic de données mensuel à l’international approchant les 3 exabits – soit 3 milliards de gigabits.

Cependant, plus des 3/4 des forfaits mobiles dans le monde sont toujours des forfaits pré-payés, et les coûts nécessaires à l’acquisition d’un téléphone assorti d’un forfait mobile représentent toujours une proportion significative des dépenses des ménages dans de nombreux pays en développement.

En conséquence, les producteurs de contenus et les marketers doivent trouver un équilibre pour délivrer des expériences utilisateurs “rich”, comme de la vidéo en ligne par exemple, avec les coûts probables que cela engendre pour leur audience.

De plus, 58% des forfaits mobiles dans le monde sont associés à des téléphones basiques, “de fonction”, ce qui signifie que beaucoup de gens seront incapables d’accéder à un tel contenu même s’ils le voulaient.

A l’autre extrême de ce paysage mobile, l’utilisation des tablettes fut en constante progression en 2014, avec 7% des pages visitées le mois dernier depuis ce type de device.

En négatif de cette tendance, la part des ordinateurs dans le trafic web a décliné de 13% par rapport à la même période l’année dernière, et représente désormais 62% des pages visitées :

Shopping en ligne :
Grâce aux intéressantes données de GlobalWebIndex, nous sommes ravis de pouvoir inclure dans notre rapport de cette année des chiffres détaillés sur le shopping en ligne pour la plupart des pays.

Le Royaume-Uni ouvre la marche en terme d’utilisateurs e-commerce actifs, avec des données qui indiquent que les deux tiers de la population du pays ont acheté en ligne ce dernier mois. L’Allemagne et la Corée du Sud suivent de près à 63% et 62% respectivement, tandis que les USA arrivent en 4è position à 56%.

L’Asie du Sud et du Sud-Est est en revanche à la traîne quant il s’agit d’e-commerce : les données indiquent qu’à peine 14% des Indiens ont acheté en ligne le mois dernier. De façon similaire, moins d’un Thaïlandais et d’un Philippins sur cinq ont utilisé un service e-commerce sur les 30 derniers jours :

Le commerce mobile prend son élan dans le monde entier cependant, particulièrement en Asie de l’Est où 37% des Sud-Coréens ont acheté en ligne sur mobile le mois dernier.

Les Chinois sont également de plus en plus actifs en tant qu’acheteurs en ligne, avec 27% de la population qui a effectué un achat en ligne depuis leur telephone ces 30 derniers jours.

Les pays profilés en détails
Vous trouverez également un profilage approfondi des 30 économies les plus importantes, sur le même modèle que le profilage de la Chine que vous découvrez en bas de ce post. Voici une liste des pays concernés :

Et après ?
Si vous avez envie d’explorer en détail les données d’un pays en particulier, vous pouvez télécharger le rapport complet gratuitement en cliquant ici. Quant à nos rapports des années précédentes, ils sont tous disponibles ici mais c’est sans doute notre rapport 2014 qui vous sera le plus utile.

Pour conclure, nous vous proposons de découvrir le profilage digital, social et mobile de la Chine :

tags: , , , , , , , , ,

#BlackFriday : 3 fois plus de conversations

par Arthur Feraud

Le Black Friday est une tradition américaine qui a lieu depuis 1970. C’est une journée promotionnelle lançant la période des achats de Noël. Un “vendredi noir” qui décrit la marée humaine envahissant les rues le lendemain Thanksgiving.

Nous avons souhaité savoir si cet événement américain avait eu une résonance en France en dressant un bilan de l’intérêt suscité sur les réseaux sociaux.

Pour cela nous avons mis en perspective les conversations en 2013 et en 2014 sur Twitter en analysant les volumes.

Des conversations en baisse aux USA
Nous observons une baisse de 18% des conversations Twitter aux USA qui révèle un léger désintérêt des américains pour le Black Friday.

  •  978 000 tweets le 29 novembre 2013
  •  800 000 tweets le 28 novembre 2014

Mais parallèlement, une augmention de 261% des conversations françaises
Entre 2013 et 2014, le Black Friday s’est installé dans les conversations françaises. Même s’il faut garder en tête qu’en valeur absolue les volumes sont bien moins importants qu’aux États-Unis, pays de naissance du phénomène, on note chez nous une hausse de ces conversations sur Twitter avec :

  • 8 798 tweets le 28 novembre 2014
  • 2 491 tweets le 29 novembre 2013

Un sujet qui intéresse de plus en plus d’internautes et notamment les hommes. Tout comme l’an dernier, ils monopolisent 61% des conversations sur le sujet.

Un engouement français dans les conversations qui se traduit par un réel impact dans les achats
L’intérêt exprimé dans les conversations se reflète dans le taux de participation au Black Friday en France. En effet, cette année 29,4% des français ont pu bénéficier de produits en réduction (source : sondage LSA-Toluna), un chiffre qui prouve l’adoption de cet évènement par les français, soucieux de réduire leurs dépenses à Noël. En effet, les hashtags associés aux conversations sont à 5,6% #bonplan et #promo à 1,6%.

Des marques qui elles aussi ont pris part aux conversations.
Sans grande surprise on retrouve les retailers High tech avec Darty, la fnac et Boulanger dans le trio de tête des marques ont su s’accaparer du sujet.

  • Darty

L’enseigne a réussi à tirer son épingle du jeu en surfant sur la sortie du trailer du prochain Star Wars. Le hashtag #starwars était en trending topic ce jour là et a assuré une certaine visibilité à la marque qui s’est immiscée dans les conversations.

  • La Fnac

Comme l’année dernière, la FNAC a utilisé Twitter lors du Black Friday. C’est la marque qui obtient le meilleur engagement avec plus de 150 retweets en associant son tweet avec le hashtag #blackfriday.

  •   Boulanger

Autre retailer hight Tech & multimédia, on retrouve Boulanger qui complète le trio des marques qui ont su engager sur Twitter.

Plus surprenant, cette année nous avons observé l’apparition d’acteurs de grande distribution : Auchan et Géant qui ont surfé sur le Black Friday sur Twitter

  • Auchan

L’enseigne de grande distribution s’est lancée dans l’aventure cette année. L’enseigne est une des rares à avoir créée pour l’occasion un # dédié : #AuchanBlackFriday. Malheureusement, la mayonnaise n’a pas prise avec seulement 33 tweets liés à ce hashtag, un raté sans doute dû à un visuel trop promo et pas assez créatif.


Même certains twittos trouvent, aussi, cela surprenant :

→ Un signal faible qui révèle à quel point cet évènement est en train de prendre une forme résolument « grand public ».

Bémol : une américanisation pas forcément bien vue
Certains twittos remettent en cause le coté pathétique des faibles réductions opérées par les marques et l’américanisation de ce jour :

 

 

Ce sentiment "négatif" à propos du Black Friday reste sporadique dans le flot des conversations globales.

Ce qu'il faut retenir :
Des conversations qui ont été multiplié par 3 sur Twitter en France prouvant l'intérêt grandissant de cette journée typiquement américaine auprès des internautes et consommateurs français. Parallèlement à cet engouement, l'intérêt conversationnel du Black Friday se délite aux USA. L'engouement français a été entendu par les marques et elles se sont installées sur Twitter avec plus ou moins de succès.
Sans nul doutes, nous suivrons l'évolution pour l'édition 2015.

tags: , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #228

par Nicolas Breuil dans News

Les fans Facebook sont de meilleurs acheteurs.
Selon une étude de YetiData et Collective Bias, les fans d’une marque sur Facebook seraient de plus gros acheteurs que les autres. L’analyse des fans d’une grande surface alimentaire pendant 4 ans montre que les fans qui se sont engagés avec la page au moins 10 fois ont dépensés plus de 1 000 dollars par an par rapport à un client classique. Cette étude démontre à nouveau que Facebook peut être un puissant levier drive-to-store.

iPhone 6 plus : l’affaire du #bendgate
Lors de la sortie de l’iPhone 6 plus, une de ses « fonctionnalités » a beaucoup fait parler d’elle. En effet, l’appareil se plierait sous la pression. Il n’en fallait pas plus pour qu’éclose l’affaire du #bendgate (bend = tordre). L’occasion était donc trop belle pour les marques qui n’ont pas hésité à rebondir sur cette actu. La preuve en images :

Ajouter un produit dans sa wishlist Amazon en un tweet
Après avoir permis aux utilisateurs Twitter d’ajouter des produits à leur panier grâce à un tweet, Amazon s’associe une nouvelle fois à la plateforme américaine. Il est désormais possible d’ajouter un produit à sa liste d’envie Amazon en tweetant avec le hashtag #AmazonWishlist. Après le lancement d’un bouton « Acheter » en début de mois, Twitter continue donc ses expérimentations dans le « Social Commerce ». Une opportunité pour les marques ?

Twitter teste un outil de sondage « in tweet »
Décidément Twitter ne lâche rien dans la course aux nouvelles fonctionnalités ! Le réseau social est en train de travailler sur un outil permettant aux utilisateurs d’effectuer des sondages. Actuellement à l’état de test sur la plateforme BirdOps, cette fonctionnalité pourrait être lancée dans les prochaines semaines. Une innovation à suivre puisqu’elle permettra de travailler le contenu de marque directement sur le réseau sans en faire sortir les utilisateurs, ce qui améliorera le taux d’engagement.

Twitter teste les publicités ciblées dédiées au cinéma
Selon Twitter Movies, 87% des twittos disent qu’ils sont influencés par ce qu’ils voient sur Twitter pour choisir un film. Il devient alors essentiel pour la firme de proposer aux grands studios un nouvel outil pour mieux cibler les utilisateurs. Les studios de cinéma et les producteurs pourront promouvoir leurs films auprès des abonnés qui aiment déjà des longs-métrages similaires mais aussi vers ceux qui tweetent et suivent des informations sur Twitter via certains mots-clés. Les annonceurs fourniront au service de micro-blogging le titre du film à promouvoir et Twitter se chargera d’en faire la publicité en fonction des analyses de données effectuées pour cibler au mieux les intéressés.

Transport for London alerte sur les taxis illégaux grâce aux selfies
La campagne, imaginée par M&C Saatchi UK, retrace plusieurs soirées entre copines à l’aide de selfies. Les premiers clichés dépeignent une soirée ordinaire, jusqu’à ce que l’une des jeunes filles monte dans un taxi illégal, dans lequel elle se fera agresser. Dans le cadre de sa campagne « Safer Travel at Night », en partenariat avec la Mairie et la Police londonienne, TfL encourage ainsi les fêtards à réserver des taxis officiels et d’uploader, une fois chez eux, un selfie avec le hashtag #homesafeselfie.

Triumph résout les petits ennuis des femmes sur Twitter
La marque de lingerie Triumph vient de lancer un nouveau produit : le “Magic Wire” est une pièce en silicone qui remplace le traditionnel fil de fer à l’intérieur des soutiens-gorge, réglant un sempiternel problème d’inconfort pour les femmes. En parallèle, la marque a lancé le hashtag #nigglefix sur Twitter, invitant les femmes à partager leurs petits tracas du quotidien et à suggérer des solutions pour rendre leur vie plus agréable.

BMW fait la promotion de la nouvelle i3 sur VINE
BMW a lancé sa toute première campagne sur Vine pour la promotion de son nouveau véhicule 100% électrique nommé i3. Nom de code de la campagne : « I can do that ». Quinze vidéos ont été produites avec l’aide des Viners Frank Danna (@erskine) et Gentleman Jack (@JackBethmann) pour mettre en avant de manière fun et ludique les attributs du véhicule : léger, compact, spacieux, etc.. BMW ne se prend pas au sérieux, et ça fait plaisir à voir !

Les premières marques s’essayent à Instagram Ads au Royaume-Uni
Le 23 septembre, Instagram Ads a été lancé au Royaume-Uni et les premières marques à y avoir souscrit sont : Starbucks, Cadbury, Channel 4, Rimmel, Estée Lauder et Waitrose. Les photos sponsorisées apparaîtront dans le feed, tout comme les autres photos. James Quarles, directeur du développement de marque chez Instagram, explique que les agences joueront un rôle clef dans la création d’expériences de marques via Instagram. Le challenge est d’ordre créatif car il s’agit de promouvoir une marque uniquement par le biais de contenus visuels.

Pinterest développe un nouvel outil de pub pour les marques
La semaine dernière, Pinterest a annoncé qu’il mettrait bientôt à disposition des marques une plateforme publicitaire. On en sait désormais plus : le format sera similaire aux « Custom Audiences » de Facebook lancées en août 2012 et à celui que Twitter a développé en début d’année. Cette fonction de ciblage publicitaire sera limitée à l’analyse des performances des publicités uniquement sur Pinterest et pourra être désactivée facilement par les utilisateurs de la plateforme.

Starbucks affiche sa pause café sur Tumblr
Le 29 septembre, journée nationale du café, la marque Starbucks s’est associée avec Tumblr. En y incrustant une petite tasse à l’effigie de la marque à côte du logo Tumblr, Starbucks saisit l’occasion d’activer des conversations en temps réel. Ce type de journée particulière est de plus en plus utilisée par les marques pour activer des discussions en s’affichant de façon originale sur les médias sociaux.

#Notinmyname, un hashtag pour lutter contre le terrorisme
A la suite des massacres perpétrés par l’organisation ISIS (pour Islamic State of Iraq and Sham), la communauté musulmane a souhaité réagir et a décidé d’utiliser les médias sociaux pour combattre les agissements du groupe terroriste. A travers le hashtag #Notinmyname, les musulmans du monde entier ont ainsi pu se mobiliser contre l’Etat Islamique et montrer à tous que ce dernier ne représente en rien leurs convictions religieuses. La campagne, lancée le 10 septembre dernier, a été mise en place par l’organisation britannique Active Change Foundation, connue pour lutter contre toutes les formes de violence et d’extrémisme.

tags: , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #223

par Charlotte Michalska dans News

Facebook augmente la fréquence des pubs sur le News Feed
Les annonces pourront désormais être affichées deux fois (au lieu d’une seule précédemment) dans le News Feed, même auprès des utilisateurs qui ne likent pas la page de l’annonceur. Les fans de la page pourront les voir s’afficher jusqu’à 4 fois par jour. Un porte-parole de Facebook indique cependant que les utilisateurs ne verront pas plus de publicités qu’avant pour autant : « Nous mettons à jour l’espacement entre les annonces et assouplissons certains paramètres concernant l’insertion de publicités provenant du même annonceur »

Deux autres nouveautés dans le News Feed
Facebook souhaite améliorer le News Feed en diminuant le « click-baiting », comprenez les posts avec un titre incitant abusivement les utilisateurs à cliquer pour lire le contenu. Pour cela, la plateforme va se baser sur le temps de lecture des articles et voir ainsi les posts qui incitent à cliquer sans contenu intéressant à la clé. Par ailleurs, partant du constat que les liens directs seraient deux fois plus consultés que via une photo ou une mise à jour de statut, Facebook améliore le format de partage des liens pour une meilleure visibilité. Stay tuned !

La « Mentions Box » : le nouvel objet connecté de Facebook
Facebook s’est greffé à la tendance du second écran pendant les Emmy Awards 2014 en créant la « Mentions Box » : une boîte que les célébrités secouaient pour révéler la question d’un fan. Ils pouvaient alors enregistrer une réponse vidéo directement envoyée au fan qui avait posé la question. Une façon simple et créative de créer un lien de proximité quasi-direct entre les célébrités et leurs admirateurs.

« Twitter ads » s’exporte vers 12 nouvelles destinations européennes !
Twitter a annoncé l’expansion significative de son offre publicitaire en Europe désormais active dans 12 nouveaux pays : Autriche, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, République tchèque, Macédoine, Roumanie, Serbie, Slovénie, Suisse, Portugal et Ukraine. Cette annonce survient suite à la publication fin juillet des chiffres trimestriels de Twitter annonçant une hausse inattendue de +124% de ses revenus pour la période, dont près de 33% seraient issus des marchés hors US.

Acura lance la personnalisation de véhicule sur Twitter
La marque automobile américaine tire profit du nouveau format des Twitter Cards, permettant d’ajouter des photos, vidéos ou autres médias aux tweets. Via un tweet du compte Acura, l’utilisateur peut en quelques clics personnaliser son propre modèle, et partager le résultat sur le réseau social. Le dispositif, simple mais intuitif, permet ainsi de générer pour chaque utilisateur la version du véhicule qu’il souhaite, sans quitter Twitter.

La dernière campagne sociale de Puma dérape
Le principe était pourtant simple : chaque fan pouvait envoyer un message de soutien à sa star préférée via le hashtag #fastergraph et cette dernière lui répondait sous la forme d’une photo dédicacée au nom du fan. C’était sans compter sur la malice de certains, qui se sont rapidement aperçus qu’il suffisait de changer leur nom Twitter pour que les messages prennent un tout autre sens. Ainsi, on a vu Falcao adresser ceci à un follower : « Les fans de Liverpool sont des branleurs. Comme si vous étiez derrière chaque victoire. » ou encore Marco Reus remercier un allié pour le moins inattendu.

La bière Newcastle transforme vos pires photos en publicités
La marque Newcastle lance une nouvelle campagne d’User Generated Content (UGC) pour promouvoir sa bière brune Newcastle Brown Ale. Dans une vidéo publiée sur sa chaîne YouTube, Newcastle demande aux consommateurs de poster leurs photos de vacances les plus laides, accompagnées du hashtag #NewcastleAdAid, et précise que les photos sélectionnées deviendront de réelles publicités pour sa bière. Près de trois mois après une première campagne humoristique, où Newcastle promettait de verser un pot-de-vin de 1$ à tout internaute s’abonnant à son compte Twitter, la marque continue aujourd’hui de se montrer décalée et pince-sans-rire.

Instagram lance Hyperlapse
Cette nouvelle application, pour le moment uniquement disponible sur iOS, permet aux utilisateurs d’aller plus loin dans la réalisation de vidéos. Très innovante, elle permet enfin de stabiliser l’image et de lui appliquer des accélérations. Bien qu’il s’agisse d’une nouvelle application, c’est bien sur Instagram (et Facebook) que la vidéo est diffusée.

Gap Kids prépare la rentrée
Pour la rentrée, Gap Kids met en place un concours sur le web à destination des jeunes clients. C’est en effet à travers Instagram et Facebook que Gap Kids propose aux parents de soumettre trois photos de leurs enfants qui seront ensuite jugées par un Jury. 16 gagnants seront désignés pour partir en séance photo à New-York, Londres ou Tokyo afin de figurer dans les vitrines des détaillants Gap en 2015. Cette opération a pour but d’agrandir la communauté existante et de renforcer l’image de marque autour de l’univers enfant.

Etienne de Crécy et son clip interactif
Etienne de Crécy, l’un des pontes de la musique électronique en France, propose pour son nouveau titre provocateur « Hashtag My Ass » un clip interactif avec les internautes. En se connectant à son Instagram personnel, vous verrez vos propres photos défiler dans le clip vidéo. Les vidéos partagées seront ensuite uploadées sur une chaîne Youtube dédiée. « Hashtag My Ass » sera sur le prochain album Superdiscount 3 prévu pour cet hiver.

Instagram fait un nouveau pas vers les marques
La possibilité de faire de la publicité sur Instagram était très attendue depuis son rachat par Facebook. Désormais les marques peuvent aussi bénéficier d’outils d’analyse, tels que « Account Insights » et « Ad Insights », pour mieux comprendre leurs audience et impact afin d’être plus performantes.

Des outils d’analyse pour Pinterest
La plateforme met désormais à disposition des marques un tableau de bord d’analyse complet pour les aider à comprendre comment les fans interagissent avec leur contenu. Elles pourront notamment connaitre : le nombre d’impressions et de vues de leurs publications, garder la trace de toutes les impressions, clics, repins, et likes de chacune des publications, mais aussi obtenir des insights sur les pins avec lesquels les utilisateurs ont interagi.

Pinterest teste une nouvelle section
Les utilisateurs mobiles de Pinterest peuvent désormais découvrir une nouvelle section intitulée « News ». Un peu comme sur Instagram, vous aurez un aperçu de ce qui se passe avec vos différents followers, les nouveaux « Pins » ou encore les nouveaux comptes suivis. Cette nouvelle section sera testée au cours des prochaines semaines, et sera améliorée selon les feedbacks des utilisateurs.

Un bad buzz qui finit bien pour Greggs
Un résultat peu gratifiant s’était glissé dans les recherches Google liées à l’enseigne de boulangerie britannique, touchant directement son image de marque. Ce qui aurait pu ressembler à un véritable « bad buzz » s’est transformé en opportunité pour Greggs qui a su répondre avec humour aux commentaires moqueurs des internautes. En créant le hashtag #FixGreggs, l’enseigne a cherché à attirer le soutien des internautes et la bonne volonté de Google pour intervenir sur le problème. L’adoption d’un ton sympathique et un temps de réaction immédiat ont su modifier la situation et générer des conversations positives.  

 

 

 

PacSun réalise une campagne avec les stars du web
Le « Back-to-School » est la tendance du moment sur YouTube, les filles prodiguent leurs conseils sur la tenue à adopter ou le make-up à réaliser pour la rentrée. Surfant sur cette tendance, la marque de vêtements PacSun a choisi de s’associer avec StyleHaul et leur communauté de youtubeuses en réalisant 4 vidéos avec 4 jeunes filles possédant un total 3,5 millions d’abonnés cumulés. Le CEO de PacSun, Gary Schoenfeld, a déclaré : « la clé est de trouver de nouveaux moyens inattendus de montrer les produits aux consommateurs ». Un placement de produit efficace pour toucher les adolescentes.

Uncle Ben’s lance une chaine Youtube
Uncle Ben’s a lancé aujourd’hui une chaîne Youtube sur laquelle la marque diffuse une série culinaire afin de promouvoir le rapprochement avec ses consommateurs. Il s’agit d’une campagne réalisée par l’agence Abbott Mead Vickers BBDO intitulée « Ben’s Beginners » qui vise à promouvoir l’apprentissage de la cuisine des enfants avec un renforcement du lien parent-enfant. C’est la chef Lisa Faulkner qui a été choisie pour animer le show.

Nouvelle mise à jour très prometteuse pour Vine
Vine permet désormais aux utilisateurs de télécharger des vidéos déjà présentes sur leur smartphone directement sur la plateforme. De plus, cette mise à jour est accompagnée d’un nouveau panel de fonctionnalités visant à développer les capacités d’édition et de création de la plateforme. En somme, Vine s’ouvre aux marques pour le plus grand plaisir des annonceurs. À quand le paid advertising sur Vine ?

SlideShare Pro disparait !
SlideShare délaisse sa plateforme « pro » qui était encore très récemment payante pour offrir des fonctionnalités d’analytics et de personnalisation gratuites, accessibles à tous ses membres. A ce jour SlideShare dispose de 60 millions d’utilisateurs actifs avec 10 millions de présentations téléchargées sur le site.

WhatsApp continue de grandir
Jan Koum, le PDG de WhatsApp, vient d’annoncer le nombre d’utilisateurs actifs de son service : 600 millions de personnes par mois utilisent l’application de messagerie instantanée. WhatsApp venait de passer la barre des 500 millions d’utilisateurs actifs en avril, ce qui signifie que l’application gagne 800 000 nouveaux utilisateurs chaque jour. Impressionnant !


Les meilleurs et pires exemples de real-time marketing aux Emmys
Netflix était la chaîne avec le plus de nominations aux Emmy Awards. Jimmy Kimmel a dit que Ricky Gervais avait une « Netflix Face » et la marque a repris ce gimmick pour en faire un tweet avec un GIF.

Un des meilleurs tweets de la soirée vient d’Instagram qui a promis de faire un tour du Londres de la série Sherlock.

Mercedes-Benz USA est allé trop loin avec un tweet publié trop tôt et presque hors contexte.


Dove aussi a utilisé la cérémonie comme prétexte pour tweeter même s’il est plutôt difficile de faire le lien avec un gel douche.

 

Funny or Die utilise Kik Messenger avec succès
Kik Messenger propose différents produits publicitaires aux marques afin de mettre en avant leurs contenus. Le site humoristique Funny or Die, content de son million de Kik followers, vient de dévoiler que 10% d’entre eux cliquaient sur ses liens. Un chiffre très élevé, sachant que seulement 0,5% des personnes voyant les posts du site sur les réseaux sociaux cliquent effectivement sur les liens partagés.

tags: , , , , , , , , , , , , , ,

L’audience française de YouTube en 2013

par Jean Chabbert dans News

Google a récemment publié une étude réalisée conjointement avec l’institut Ipsos, et s’intéressant à l’audience globale de YouTube. Opérée entre le 27 juin et le 30 septembre 2013 dans 29 marchés à travers le monde et auprès d’un panel d’internautes âgés de 13 à 64 ans, cette étude permet de tirer de nombreux enseignements sur les utilisateurs de YouTube et leur rapport avec le site d’hébergement de vidéos.

En France, ce sont 1511 internautes qui ont répondu au sondage en ligne proposé par Google et Ipsos ; parmi eux, 1058 personnes ont confirmé être des utilisateurs de YouTube contre 453 ayant précisé ne pas l’être (soit respectivement 70 et 30 % des personnes interrogées).

001

Nous avons dégagé de cette étude trois informations principales à propos des utilisateurs de YouTube :

1. Ils sont jeunes, actifs et connectés
Les utilisateurs YouTube sont légèrement plus jeunes que les non-utilisateurs : 36 % d’entre eux ont en effet entre 18 et 34 ans. De plus, 87 % des utilisateurs du site vont sur Internet quotidiennement et sont plus susceptibles de sortir au cinéma, au restaurant ou à divers événements culturels.

002

Les utilisateurs YouTube sont fortement connectés : 65 % d’entre eux utilisent un smartphone, et ils sont 2,5 fois plus susceptibles d’utiliser différentes devices par rapport aux non-utilisateurs. Preuve, s’il en fallait une, de l’importance croissante du mobile.

003

2. Ils sont de précieux consommateurs et partagent leurs expériences d’achat
Les utilisateurs YouTube sont de précieux consommateurs ! Il est en effet 3 fois plus probable qu’ils achètent du matériel électronique, 9 fois plus probable qu’ils achètent et/ou téléchargent de la musique ou des films et 2,2 fois plus probable qu’ils achètent régulièrement des applications sur leur smartphone ou tablette.

Mais plus que de simples consommateurs, les utilisateurs YouTube sont des leaders d’opinion. L’étude montre ainsi qu’ils ont plus tendance à évaluer les produits qu’ils achètent, les services qu’ils consomment ou les restaurants dans lesquels ils vont manger. Ils sont aussi les premiers à tester de nouveaux produits et à en parler autour d’eux.

Conséquemment, les utilisateurs de YouTube partagent activement du contenu. 39 % d’entre eux postent un commentaire ou une critique sur des blogs ou des forums, et ils sont 46 % à parler avec leurs pairs de ce qu’ils ont vu sur YouTube.

004

3. Ils font de YouTube le 1er site où visionner des vidéos
L’étude montre aussi que YouTube est devenu le 1er endroit où les utilisateurs vont voir des vidéos. 73 % d’entre eux en font le premier site sur lequel ils vont regarder des vidéos en ligne. Dans les catégories les plus vues, on retrouve des musiques, des bandes-annonces ou des concerts.

008
009

En termes de paid media, les utilisateurs YouTube apprécient le fait de pouvoir choisir leurs publicités ; ils sont 82 % à savoir qu’ils peuvent les faire sauter, et 69 % trouvent que cette possibilité augmente le plaisir qu’ils ont à voir les vidéos. Enfin, 37 % des utilisateurs YouTube ont déjà effectué une action en voyant une publicité (clic sur la publicité, visionnage d’une vidéo connexe, achat, etc.).

Enfin, il est à noter que YouTube joue un rôle différent dans la vie des utilisateurs par rapport à la télévision. Si 46 % d’entre eux considèrent que YouTube propose un contenu plus exclusif que la télévision, ils sont dorénavant 49 % à utiliser la télévision comme un simple fond sonore pendant qu’ils naviguent sur d’autres devices, confirmant la percée du second écran. Ainsi, 29 % des utilisateurs pensent que YouTube est plus associé à leur génération que ne l’est la télévision.

L’intégralité de l’étude menée par Google et Ipsos est disponible ici.

tags: , , , , , ,