Nous sommes une agence internationale. Nous mettons notre créativité et notre ambition au service de marques visionnaires. Ce sont les individus qui motivent nos réflexions, pas les plateformes, et nous croyons à la force de l’insight social pour générer de la valeur. C’est ce que nous appelons le Social Thinking.
Nous sommes répartis dans 10 bureaux sur 5 continents et nous collaborons avec des marques telles que BNP Paribas, Renault, Giorgio Armani Beauty, Mondelez, Nestle Purina Petcare, La Banque Postale ou encore La Monnaie de Paris.
Si vous souhaitez échanger avec nous, contactez-nous au 01 73 00 32 70 ou envoyez-nous un e-mail.

La revue du lundi par We Are Social #265

par Charlotte Michalska dans News

Directions Marketing et ROI social media

Près de 9 entreprises Américaines sur 10 vont utiliser les réseaux sociaux à des fins marketing cette année. Cependant, les directions ont toujours des difficultés à mesurer la valeur de ces efforts, selon une étude de Simply Measured and TrustRadius. Deux challenges pour les professionnels du Social Media : mesurer le ROI et connecter les activités sociales aux enjeux business. Que faut-il comprendre ? Les RTs et Likes ne sont pas des KPIs mais des indicateurs ! En effet, cette étude illustre le manque d’outils pertinents dont les entreprises disposent pour manager et mesurer les médias sociaux. Le mécontentement lié à l’incapacité d’agir en fonction des résultats de telles technologies suggère que les entreprises devraient s’orienter vers une sélection plus fine et pertinente des metrics de leur business. Chez We are Social nous construisons des dashboards en identifiant les indicateurs adéquats pour mesurer les objectifs marketing de nos clients.

Facebook revoit l’algorithme de son fil d’actualité

Les posts sur le fil d’actualité Facebook s’afficheront désormais en fonction d’un nouveau critère : le temps passé sur les contenus. En effet, le réseau mettra en avant plus particulièrement les types de contenus sur lesquels le membre passe le plus de temps. Pour plus de précisions et afin d’éviter de comptabiliser le temps de chargement dû à une connexion plus ou moins lente, l’algorithme comparera le temps passé sur un post par rapport à celui consacré aux autres publications.

Facebook se lance dans le partage de photos privées avec Moments

Le réseau social a lancé la semaine dernière « Moments » une application permettant de partager des photographies par messages privés avec ses contacts. Disponible sur Android et iOS aux Etats-Unis, l’application permet aux utilisateurs de créer des groupes pour synchroniser l’envoi de photos à certains amis, de manière privée. Grâce à la technologie de reconnaissance faciale, l’application identifie directement les personnes présentes sur ces photos. Si vos amis utilisent l’application, les photos seront directement ajoutées à leur propre album synchronisé. Dans le cas contraire, ils recevront une notification Facebook les invitant à consulter les clichés sur « Moments ». A ce jour, l’application n’est pas disponible en Europe à cause de la législation concernant la vie privée des utilisateurs.

Moments-NewsRoom.0

Twitter va bientôt lancer «Lightning»

Avec son nouveau projet «Lightning», l’oiseau bleu veut remplacer son fil d’actualité devenu trop brouillon et devenir plus simple et accueillant. Twitter va en effet définir les histoires à suivre chaque jour grâce à un pack quotidien de tweets, d’images et de vidéos. À noter également la possibilité de suivre un événement en particulier et d’être automatiquement désabonné dès qu’il est fini. Le but est de donner des informations utiles en temps réel en étant accessible via un simple bouton dans la version mobile.

Vidéos et GIFs : Twitter passe à l’autoplay

Twitter permet désormais à ses utilisateurs la lecture en autoplay des vidéos et GIFs dans les fils d’actualités. Pour ne pas en faire un frein à l’utilisation de la plateforme, les contenus sont lancés sans son. Pour l’activer, il suffit de cliquer sur la vidéo ou de passer son mobile au format paysage. Aussi, les utilisateurs ont la possibilité de désactiver cette fonctionnalité. Twitter indique également que l’autoplay sera automatiquement désactivé pour les débits internet trop faibles. Concernant la sponsorisation des tweets, les visualisations ne seront facturées que pour les vidéos visibles à 100% sur l’écran durant au moins 3 secondes. Déjà actif sur desktop et iOS, l’autoplay arrivera également sur Android très bientôt.

Mountain Dew déverse une vague de fraicheur sur Twitter

La marque américaine Mountain Dew ne s’est pas faite attendre pour jouer avec la mise à jour de l’autoplay sur Twitter ! Elle propose en effet à ses followers une cascade de soda déferlant sur 5 GIFs animés, formant ainsi une kyrielle pour le moins rafraîchissante et plutôt réussie !


Découvrez la suite ici.

Nestlé est le premier a faire de la pub sur Periscope

Pour le solstice d’été Drumstick, une marque de Nestlé, a lancé sa nouvelle campagne via Periscope. Afin de promouvoir son cône glacé, Nestlé a décidé de miser sur une personnalité notable de l’application en lui faisant vivre en live des scènes de vie classiques de l’été, ajoutant le #ad dans le titre de la vidéo associée. Cette campagne s’accompagnait de tweets automatiques avec les liens des vidéos, de tweets sponsorisés, ainsi que de 100 influencers Twitter employés par la marque pour pousser la glace tout au long du weekend.

Wendy’s s’associe avec des YouTubeurs

Pour promouvoir sa gamme de boissons d’été, Wendy’s collabore avec Rhett&Link (un duo de YouTubeurs américains à 3,6 millions d’abonnés). Après avoir répondu à un questionnaire, le participant rejoint un tchat en ligne avec le duo. L’échange est personnalisé, les contenus réalisés en temps réel par le duo correspondent au profil préalablement renseigné par le visiteur. Chanson, blague, gâteau… le duo place le fan au centre de la vidéo. Cette campagne d’un nouveau genre souligne l’importance qu’ont pris les personnalités digitales, devenues de véritables égéries aux yeux des millenials et de la génération Z.

L’engagement autour du Brand Content grimpe de 52% ce Trimestre

D’après le cabinet d’analyse sociale Shareablee, les internautes engagent davantage sur les contenus de marques Américaines, avec +52% par rapport au premier trimestre 2014. Ils ont aimé, partagé, mis en favoris ou commenté près de 13 milliards de fois du Brand Content sur Facebook, Twitter et Instagram.  Un total de 25 marques représentent à elles seules 12% de l’engagement des utilisateurs. Les marques d’entertainment (NBA, MTV) sont plus engageantes que les marques produits.

brandcontent

Snapchat transforme ses filtres géolocalisés en publicités

Le réseau social américain semble avoir trouvé un moyen de monétiser son activité en proposant aux annonceurs de lancer leurs propres filtres géolocalisés. McDonald’s a été le premier d’entre eux à utiliser cette approche et proposait des filtres exclusifs à tous les utilisateurs Snapchat utilisant l’application dans un des 14,000 restaurants de la marque. Ces nouveaux filtres seront annotés d’une petite mention « sponsorisé » mais fonctionneront comme les filtres traditionnels.

Utiliser Périscope lors de Wimbledon posera problème en tribune

Pour toucher une audience différente et plus jeune, lors du plus vieux tournoi de Tennis au Monde, les équipes digitales de Wimbledon ont annoncé l’expérimentation d’outils de live streaming comme Snapchat, iBeacon et Périscope. Toutefois, même si elle est intéressante pour engager une nouvelle génération de fans, l’utilisation de Périscope par les spectateurs eux-même va être découragée. Tenir son Smartphone ou sa tablette dans les gradins pourrait notamment gêner les personnes derrière soi… Mieux vaut pour ceux qui auront la chance d’être sur place, de profiter du spectacle de leurs propres yeux !

Pinterest lance la certification des comptes

Peu après avoir lancé la fonctionnalité d’achat, la certification des comptes apparaît sur Pinterest. Afin que les utilisateurs puissent avoir une plus grande confiance en l’application, certaines marques auront désormais un « check » rouge en haut à droite de leur nom afin d’officialiser leur compte. De plus, au niveau des résultats de recherche, la nouvelle interface affichera les pins, les utilisateurs et les boards dans une seule liste. Une fonctionnalité « filtre » permettant d’affiner les recherches sera elle aussi disponible. Cette nouvelle mise à jour offre à la plateforme encore plus de crédibilité dans leur volonté de devenir un acteur majeur du shopping en ligne.

 

pinterest_verified

LinkedIn multiplie les applications mobiles

LinkedIn est en train de développer deux nouvelles applications mobiles : LinkedIn Groups et LinkedIn LookUp. La première permettrait aux utilisateurs de suivre les publications postées dans les groupes dont ils sont membres, alors que la seconde faciliterait la recherche d’informations à propos de leurs co-workers ! Plus encore, le premier réseau professionnel réviserait son système de messagerie sur l’ensemble de ses applications mobiles afin de simplifier davantage la communication entre utilisateurs.

 

We Are Social à Cannes !

par Sandrine Plasseraud dans News

537cf7d23a23acannes-2014

Festival de la Créativité de plus en plus tourné vers les pratiques numériques, les Cannes Lions sont devenus un rendez-vous incontournable pour We Are Social.

Non seulement James Nester, l’un de nos directeurs de création britannique, sera membre du jury Cyber, mais en plus nous profiterons de l’occasion pour rassembler les équipes internationales de l’Agence avec notamment la présence de Robin Grant, l’un des fondateurs de l’agence et des DG de nos bureaux brésilien, anglais, allemand et italien.

La France n’est bien sûr pas en reste puisque vous pourrez me rencontrer sur place, où je serais entourée de Guillaume, directeur général adjoint, Camille, responsable de la communication, Nicolas, directeur conseil senior, Thomas, directeur de création, ainsi que de Fernando, Guillaume et Mehdi, créatifs.

Nous serons présents chaque jour au French Camp organisé par l’AACC sur la plage Le Goéland, alors si vous comptez vous y rendre ou si vous avez envie de nous retrouver durant le festival, n’hésitez à nous envoyer des tweets.

french-camp-cannes-233908

Retour vers le Futur… en Seine

par Stéphane Maguet dans News

Futur en Seine, la plus grande Fête de l’innovation européenne se déroulait la semaine dernière au CNAM, à la Gaîté Lyrique et à Numa. C’était l’occasion pour We Are Social à la fois de montrer son savoir faire en terme d’innovation et de repérer les startups, les initiatives et les tendances de demain et après-demain.

FES2015

Nous présentions dans le village des innovations Ace Breaker une installation interactive développée pour BNP Paribas dans le cadre de We Are Tennis. Exposée une première fois à Singapour il y a 8 mois, c’était la première fois qu’elle était présentée à Paris. L’affluence sur place, plus de 25000 visiteurs, nous a permis de tester ce social game à grande échelle et d’en tirer quelques enseignements.

AceBreaker

Et si vous êtes curieux d’en savoir plus, vous pouvez retrouver l’installation dans le reportage que France Télévisions a tourné en 4K sur les meilleures innovations présentées pendant le festival :

Au-delà de notre présence, l’ambiance durant ces quatre jours était très sympathique, frénétique, enthousiaste.

Entre le village des innovations, les conférences, les workshops, les soirées, et les évènements de networking dédiés au business, cette année encore l’offre était démesurée ; et même si la tentation était grande, il valait mieux se résigner à ne pas tout faire, tout tester, tout essayer, au risque d’en ressortir épuisé ! Ce que l’on retire de cette profusion, c’est l’impression d’un écosystème très riche d’où émergent de nouveaux modes de collaborations : designers, coders, makers, startupers, creative technologists se rejoignent à côté des grands comptes, des agences et des institutionnels. Des communautés se frottent, collaborent et s’hybrident.

Par ailleurs, si l’innovation est une bonne chose, elle apparaît souvent comme une injonction désincarnée comme le remarquait Olivier Ezratty la semaine dernière. Les innovateurs, c’est mieux ! Et c’est sur ce genre de festival que l’on les rencontre et échange avec eux, que l’on réalise, qu’en parallèle des innovations technologiques, nombreuses sont les innovations d’usages, communautaires et sociales.

Au niveau des conférences, tous les sujets furent abordés, du changement climatique à la ville aux les voitures connectées, tout en passant par la nécessaire transformation digitale des acteurs traditionnels. Beaucoup d’articles ont circulé sur les meilleurs innovations qui ont marqué ce festival. En voici 5 qui sont peut-être passées sous votre radar.

1 – LES ARTS CODÉS
Notre coup de coup de coeur va à cette initiative emblématique de la nouvelle donne des métiers et des modèles. Planqués au 4ème étage de la Gaîté Lyrique, ils ont posé leur machines de prototypage et leur ordinateurs, et alternent entre production avec le public dans un esprit fablab et explication de leur démarche. Ils se définissent comme « une cooperative d’entreprises proposants des objets, des services et des expériences pour penser le design, l’artisanat et ses métiers demain ». Comme les avant-gardes, leur manifeste trône au milieu des machines comme les tables de la loi. A suivre de très près.

David Bouleau 2015

2 – BUSIT
Busit est une plateforme open source qui connecte de manière simple pour les utilisateurs differents objets connectés deja grand publics (Parots, Withings, Netamo, Phillips, etc). Grâce à une plateforme ultra simple, la promesse est de Connectez vos services et créez de puissantes interactions entre objets et applications. Un IFTTT, wysiwyg. Des connecteurs existents. Et si le votre n’existe pas sur la plateforme à vous de le coder.

3 – HORYOU
C’est une belle découverte lors de ce festival qui voulait placer cette année l’humain, la collaboration et le « social thinking » au coeur de l’innovation. Ce réseau social dédié aux individus, aux organisations et aux personnalités qui tentent de changer le monde pour le rendre meilleur. Social Network for Social Goods.

Horyou

4 – ULTRASCOPE
Si vous aussi vous rêviez tout petit d’aller dans l’espace, Ultrascope devrait vous ravir. A l’initiative de James Parr, fondateur de l’Open Space Agency, ce projet vous propose de télécharger les fichiers 3D et de les imprimer. Un Arduino et un appareil photo plus tard, vous voila doté d’un matériel fiable pour observer les étoiles.. et pour un prix qui ne sera pas astronomique.

Ultrascope-3d-printed-lumia-8

5 – BIONYFIKEN
On voit se confirmer une tendance lourde autour du tout connecté : voitures, vélos, villes, vêtements, montres, etc… Le marché sera bientôt mûr et gigantesque. La tendance est la digitalisation totale de la réalité, y compris du vivant pour le meilleur et pour le pire. A ce propos, les « implant party » débarquent en france à l’initiative d’un groupe de biohackers Suedois, les Bionyfiken. De quoi s’agit il ? Sur scène, avec public et caméra, une petite dizaine de volontaires se sont fait poser une puce RFID de la taille d’un grain de riz dans la main lors d’une conférence manifeste. Ils pourront dorénavant interagir avec leurs environnements digitaux sans carte ou portable. Certains sont pro-transhumanistes, d’autres se font poser l’implant comme on teste une nouvelle API. A côté de cela, comme pour équilibrer le débat, la conférence « le transhumanisme est il un humanisme pose un regard plus critique sur la digitalisation du vivant. Et c’est rassurant.

implant party

Le social-live stream, le contenu repensé ?

par Arthur Feraud

La capacité des médias sociaux à évoluer et à bousculer nos usages et nos comportements n’est plus à démontrer. 2015, nouvelle étape franchie, sera l’année du livestream  : nous sommes passés de l’ère du like à l’ère de l’instant message avec l’irruption de réseaux visuels et/ou vidéos totalement nouveaux en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, bousculant ainsi encore plus radicalement les paradigmes connus de la communication.

VISUAL WEB + REAL TIME = SOCIAL LIVESTRAM

Ces applications de social livestream
Déjà 2 mois que les applications Meerkat et Periscope, attisent les conversations et agitent le milieu tech et marketing. Ces applications de social livestream permettent à chacun de produire un contenu vidéo live et d’embarquer une audience en temps réel.

L’objet de cet article n’est pas de se livrer à une comparaison des services et des caractéristiques techniques de ces applications mobiles mais d’analyser le changement de paradigme qu’elles opèrent.

Le renforcement du « me-marketing »
Aujourd’hui, le social media nous permet l’accès et la facilité. Periscope et Meerkat ne dérogent pas à la règle : voir le monde et le partager par l’objectif de son Smartphone. D’un simple clic, tout le monde devient acteur et peut embarquer sa communauté dans un moment privilégié.

C’est d’ailleurs l’insight des fondateurs de Periscope :

« to build the closest thing to teleportation, bringing people from different places into the same world. »

Le mobile accélère cette fenêtre ouverte sur le Monde où tout est partageable dans le moindre détail. Le « live » accentue cette notion de partage, sans attente. L’expression personnelle s’en trouve poussée d’un cran : « Viens vivre ma descente en ski maintenant », « profite avec moi de ce coucher de soleil tout de suite »…

Un UGC poussé au paroxysme dans une dimension live.

Si ces applications génèrent beaucoup de bruit, leur succès est encore à nuancer cependant.

Elles sont encore l’apanage des early adopters. La qualité des live est, dans la majorité des cas, assez faible. De nombreux utilisateurs se filment lors de moments de la sphère intime, à faible valeur ajoutée, et réinventent en quelque sorte le tweet « Je mange une #pomme ».

Ces contenus peuvent être déceptifs pour l’utilisateur et contraindre à abandonner l’application du fait aussi des notifications incessantes. Et avons-nous réellement autant de temps à accorder à tous ces contenus ?

Ces nouveaux usages « live » apparaissent contraignants pour l’utilisateur, qui doit s’interrompre pour profiter du live, dans un monde où notre consommation de contenus est totalement délinéarisée, asynchrone, aux grés de nos envies et de nos disponibilités.

Seul le temps peut nous dire si ces freins sont réels ou si les usagers vont adopter en masse ces nouveaux services.

A ce stade, on observe surtout la multiplication d’initiatives de marque, phénomène assez habituel au lancement d’un nouveau réseau : the « new kid in town » qui permet d’emmerger par une prime au premier et d’apparaitre innovant.

Le live, nouveau terrain de jeu pour les marques ?
Chaque nouvelle application offre de nouvelles opportunités pour les marques d’entrer en contact avec leur communauté. Le social livestream permet de travailler l’image de marque grâce à un storytelling repensé pour l’immédiateté et l’instantané. L’aspect immersif, recherché aujourd’hui par les annonceurs pour embarquer leur communauté est permis grâce à ces applications.

C’est d’ailleurs ce que les marques pionnières du social media ont compris :

  • Red Bull qui retransmet en live sur Meerkat le Red Bull Double Pipe
            • Spotify offre à sa communauté un live Periscope de Conor O’Brien

            • Burberry qui invite ses followers à suivre le défilé « London in Los Angeles » en live

Seconde opportunité, le social livestream permet une proximité nouvelle qui inscrit la marque dans une position de transparence quasi totale. Un brand content repensé pour le social et les aspirations des internautes : découverte, exclusivité et transparence.

Dès lors que l’on parle live, immersif et évènementiel, les marques média tirent leur épingle du jeu car elles apparaissent légitimes sur ces formats et in fine sur ces plateformes. Pour autant, nous pouvons imaginer une utilité propre à chaque marque à partir du moment où le contenu est live, unique et évènementiel.

Mais surtout, de nouvelles règles du jeu

L’enjeu de ces apps requiert une qualité de contenu irréprochable pour ne pas décevoir l’utilisateur et les marques vont devoir se contraindre au format du live qui ne laisse pas de place à l’incertitude. En effet, les réactions des utilisateurs sont elles aussi live pouvant mettre à mal l’image de marque.
Mais cette contrainte peut aussi être vue comme une opportunité pour impliquer davantage la communauté dans le processus de création en questionnant en live sur les plans ou les actions à filmer, montrer ou à révéler.

Ces nouvelles applications annoncent une nouvelle forme de KPI social media : l’embarquement au-delà du like. Combien de followers vont assister en live à mon expérience et sur quelle durée ? Une nouvelle mesure à prendre en compte en terme d’impact et d’efficacité social media

A retenir :

Periscope et Meerkat accélèrent un changement de paradigme qui pousse la consommation du social content d’un cran vers le live et l’instantané.

L’adoption reste à surveiller ; seule l’adoption par les utilisateurs et l’épreuve du temps confirmera la pérennité de ces usages notamment avec l’arrivée des marques et de la pertinence de leurs expériences.

Les opportunités sont là : à vos Periscopes !

La revue du lundi par We Are Social #264

par Amy Steel dans News

Facebook ajoute un «buy button» sur le fil d’actualité
Facebook a l’ambition de réduire à néant le funnel d’achat de l’utilisateur en introduisant un «buy button» permettant dorénavant aux utilisateurs d’acheter un article directement au sein du réseau social. Un premier partenariat avec Shopify permet à Facebook de concurrencer Pinterest et Google sur le terrain des transactions en ligne tout en renforçant sa stratégie «d’absorption d’internet». En intégrant la vidéo en ligne, les articles, l’application Messenger, les jeux et maintenant les achats, le géant de la Silicon Valley met tout en oeuvre pour limiter la redirection vers un autre site via un lien ou une app.

shopify-buy_button_example

Facebook offre des Beacons aux commerçants
Le réseau social américain offre gratuitement ses Beacons, les « Place Tips » aux entreprises et commerces utilisant ses services. Une technologie, qui permet de faire parvenir des signaux, informations et contenus aux internautes lorsque ces derniers s’approchent à une certaine distance d’un magasin,  qui a été initialement testé à New York. Cependant le géant de Palo Alto a décidé d’ouvrir ce service à l’ensemble du territoire américain. Facebook continue de prouver au Monde qu’il est en mesure de cibler mieux que personne les internautes en fonction de leurs goûts, avis et maintenant de leur localisation.

Facebook messenger accueille son premier jeu
Facebook continue d’améliorer sa plateforme de messagerie en créant « Doodle Draw ».  Il s’agit d’un jeu qui permet de dessiner sur l’application pour ensuite faire deviner à ses amis ce que l’on a voulu représenter. C’est en fait de la réplique du jeu « Draw Something ». Une monnaie virtuelle permet de récompenser les bons joueurs mais également d’acheter plus de couleurs.

facebook-messenger-games-

Pinterest et Airbnb vous offrent le voyage de vos rêves
Pinterest et Airbnb s’associent pour organiser un concours. Le concours est basé sur une tendance de fond, le locavorisme. Voyager pour vivre selon les coutumes locales. Pour participer, il vous suffit de créer l’assortiment de « pins » le plus irrésistible sur votre compte Pinterest.
Le gagnant remportera une semaine de voyage pour deux tous frais payés en immersion culturelle totale dans un Airbnb de la destination de son choix. Une opération valorisante pour Pinterest qui se place comme le réseau du rêve, de l’évasion visuelle et du voyage mais aussi et surtout pour Airbnb qui fait vivre sa promesse de marque Belong anywhere.

La marque Wendy mise sur Pinterest pour sa campagne
Un mois après le lancement des « Cinematic Pins », le nouveau format publicitaire imaginé par Pinterest, la marque de fast-foot Wendy a décidé de rebondir sur cette nouveauté pour lancer une campagne Pinterest capitalisant sur 4 « Cinematic Pins ». Avec cette opération, Wendy rentre dans le cercle restreint des marques de grande envergure à avoir lancé une campagne complète sur Pinterest.


Twitter retire la limite de caractères pour les messages privés
Twitter a annoncé un changement majeur des capacités des messages privés à partir du mois de Juillet prochain et ces derniers ne seront plus limités à 140 caractères. Une nouveauté qui apparait très intéressante pour les personnes utilisant cette option fréquemment. La brièveté et le format court des publications Twitter sont toujours aussi pertinents pour sa dynamique originelle de plateforme « micro-blogging », mais les messages privés « one to one » nécessitent souvent plus de caractères pour converser librement. Grâce à ce changement, Twitter reconnait le besoin pour son service de messagerie d’être plus flexible et puissant. Il affirme ainsi sa place de concurrent sérieux face à Facebook Messenger.

Cibler les twittos selon leurs applications mobiles
Dans sa volonté de rendre les ciblages plus efficaces et affinés pour les marques, Twitter propose maintenant d’analyser les applications mobiles de ses utilisateurs.
Ainsi, un adepte d’applications musicales sera plus facile à cibler pour promouvoir un nouveau site de streaming. Il est à noter que Twitter utilisait déjà ces informations pour cibler ses prospects. La seule différence : les annonceurs peuvent maintenant proposer des publicités en fonction des thématiques d’applications installées et non en fonction d’une application spécifique.

Ciblage-Twitter-

Les conversations deviennent plus visibles sur Twitter
Une mise à jour de Twitter va permettre aux utilisateurs de mieux suivre les conversations liées à un tweet. Jusqu’à présent, il était difficile de suivre le déroulé d’une conversation à partir d’un tweet, surtout lorsque celui-ci avait généré de nombreuses réponses disparates. À présent, les conversations sont regroupées et les échanges importants sont mis en avant. Aussi, sur la page du tweet, les conversations seront reliées entre elles par une ligne et l’utilisateur aura la possibilité de suivre le déroulé de la conversation en cliquant sur « Voir d’autres réponses ».

TWITTER conversation

Twitter fait face à de nouveaux défis

Tandis que Dick Costolo – désormais ex-CEO de Twitter – annonçait son départ la semaine dernière, la compagnie de micro-blogging, nouvellement armée de Jack Dorsey en tant que CEO par interim, doit faire face à de nouveaux défis pour atteindre ses objectifs de croissance. En ligne de mire notamment : l’augmentation du nombre d’utilisateurs actifs, chantier prioritaire décrété par les investisseurs avec la volonté à moitié dévoilée de rattraper le géant Facebook qui totalise plus d’1 milliard d’utilisateurs actifs par mois à travers le monde. Cette période de turbulence intervient dans un climat moins favorable pour la plateforme, alors que Twitter a connu sa première baisse de croissance en termes de recettes publicitaires alors que la plateforme était en constante progression jusqu’ici.

tags: ,