Here are all of the posts in the ‘News’ category.

La revue du lundi par We Are Social #226

par Andrea Gacanin dans News

AppleWatch3x2Facebook démarche les youtubeurs
Même si YouTube est la plateforme par excellence pour les blogueurs vidéos, le réseau de Mark Zuckerberg veut aussi sa part du gâteau et courtise certains de ces youtubeurs professionnels afin qu’ils utilisent plutôt Facebook pour héberger leur contenu. En effet, les posts contenant des liens YouTube ont tendance à peu fonctionner sur Facebook, à cause de son algorithme. De nouveaux formats publicitaires seront mis en place pour rivaliser avec YouTube en terme de rémunération.

Facebook teste la disparition programmée des posts
Facebook a lancé sur sa version iOS un outil permettant de laisser à un post une durée de vie allant d’une heure à 7 jours. Il disparaitra du mur mais il restera cependant  sur le serveur pendant 90 jours. Face au succès de l’application Snapchat, Facebook surfe lui aussi sur la vague de « l’éphémère ».

Nouvel outil de retouche photos sur Messenger pour Android
Facebook a publié une mise à jour de son application Messenger pour Android qui permet aux utilisateurs de modifier les photos en dessinant ou ajoutant du texte dessus avant de les envoyer à leurs contacts chat. Cette modification s’applique aux photos envoyées depuis la galerie du portable excluant ainsi celles prises directement avec Messenger.

Android-Messenger-Photo-Editing

De la bière pour vos amis Facebook
Avec le lancement de deux programmes, Bud Light Birthday et Bud for Buds, Budweiser entre dans le social commerce en proposant des cadeaux et bons de réductions via Facebook. Pour des anniversaires ou des occasions spéciales, les utilisateurs de Facebook pourront envoyer à leurs amis des cadeaux grâce à un formulaire en ligne. Pour l’instant ce sont des programmes pilotes testés sur Denver et Chicago mais qui seront déployés ensuite à l’échelle nationale.

budlight

Comment les marques ont détourné les conversation #AppleLive
Lors de la sortie de l’iPhone 6, nombreuses sont les marques qui ont tenté de s’approprier l’évènement et d’entrer dans les conversations par le biais de détournements intelligents. C’est le cas de MasterCard qui en a profité pour évoquer ses paiements sécurisés via #ApplePay, ou encore HTC qui a accueilli Apple dans la cour des « grands écrans ». D’autres marques ne sont pas en reste avec notamment Oreo, ou encore Ford qui en ont profité pour mettre en avant leurs produits.
Capture-d’écran-2014-09-15-à-15.19.30

L’annonce du second #RoyalBaby inspire les marques
Le jour de l’annonce du second enfant du couple Royal Britannique, près de 260 000 tweets ont été publiés à ce sujet, dont 70 000 avec le hashtag #RoyalBaby. Les marques anglaises n’ont pas manqué l’opportunité de féliciter le couple, une des plus rapides étant Nissan UK, qui en profite également pour mettre en avant l’habitabilité de son XTrail. Cet événement était également l’occasion pour ASOS ou River Island de soumettre des suggestions sur le style à adopter pour le prochain bébé. Enfin, d’autres marques n’hésitent pas à soulever des questions, comme le prénom qui sera choisi, ou bien le grand classique : garçon ou fille ?

Le 11/09, une prise de parole trop risquée pour les marques ?
Les marques n’ont de cesse de s’insérer davantage dans les conversations. Les marronniers en sont le parfait exemple, encore faut-il s’y associer de façon adéquate. Chaque année, des marques choisissent de rebondir sur le 11/09. Un opportunisme qui ne manque pas d’exaspérer les internautes.

 


D’autres marques ont opté, en revanche, pour une approche plus sobre.

 

AppleWatch3x2L’Apple Watch développe déjà son store d’applications
Le 9 Septembre dernier, Apple a dévoilé le dernier membre de la famille des devices de la marque: l’Apple Watch. Ce produit n’a pas autant fait parler de lui que les deux nouveaux iPhone (336 000 mentions contre plus d’1 million) et les fans se posent déjà la question de la durée de vie de la batterie qui n’a pas été évoquée par Tim Cook. Ce produit ne sortira que l’année prochaine, et pourtant Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest sont d’ores et déjà en train de développer leurs applications. La porte-parole de Yahoo a également annoncé qu’une application de News dédiée à la Apple Watch était développée. Si le sujet Apple Watch et iPhone 6 vous intéresse, n’hésitez pas à lire notre infographie sur le sujet.

Le podium social des marques lors de la Fashion Week de New-York
Topshop fait un bond dans le podium numérique en lançant une partie de sa collection « Unique » printemps-été 2015 sur Facebook et Instagram. Pour rendre le show encore plus social, 5 Instagramers influents ont partagé leurs points de vue sur le défilé tandis que les consommateurs étaient invités à partager leur propres looks en utilisant le hashtag #TOPSHOPWINDOW. Ce contenu était alors diffusé à travers tous les canaux digitaux de Topshop et sur un écran interactif du flagship store, Oxford Circus.

De son côté, lors de la Fashion Week de New-York, Socialbakers a analysé les mentions Twitter de 9 sponsors dont Samsung et Mercedes-Benz. Ces deux annonceurs ont ainsi respectivement connu 438% et 363% de croissance sur les volumes de mentions trackées 1 mois auparavant.

twitter-mentions-chart-socialbakers

Par ailleurs, Curalate a indiqué que plus de 115 000 photos ont été publiées sur Instagram à travers 6 différents hashtags associés à la Fashion Week New-Yorkaise. Celles-ci ont créé plus de 10 millions de « likes » et 200 000 commentaires. En comparaison de l’activité générée lors de la Fashion Week précédente, on remarque une augmentation de 25% du nombre d’images partagées sur Instagram. Voici une sélection réalisée par Curalate des photos les plus virales publiées lors de cette édition :

I love New York Fashion Week. #NYFW

Doing #fall just right in #NYC </p>
<p><a href=#TeamFearless is in (or near) an Empire state of mind…  see if you can find us near a certain hotel if you want in on some #Fearless goodies! PW: Fearless Fashion. #NYFW

We’re in a New York state of mind. Capturing the sights today in our new favorite nail shade—Michael Kors Fantasy. #NailedIt #NYFW

Day 1 of fashion week! May the odds be ever in your favor... #MBFW #NYFW

tags: , , , ,

L’impact des wearables sur le social media

par Matthew Payne dans News

Cet article est une traduction de l’article « The Potential of Wearable Social » publié sur le blog anglais de l’agence, par Matthew Payne, Head of Creative Technology chez We Are Social UK.

Les smartphones ont complètement révolutionné la façon dont nous communiquons, au point que beaucoup d’entre nous se sentent incapables de survivre sans en avoir. Toutefois, la technologie a encore de beaux jours devant elle : nous entrons désormais dans une nouvelle ère, à l’heure où les objets wearables commencent à devenir mainstream.

Cette semaine, Apple a dévoilé son Apple Watch, l’Android Wear de Google est déjà en vente, la façon dont on consomme la technologie est en pleine révolution. Et ces gadgets nous permettent de nous impliquer encore davantage sur internet et sur les médias sociaux. C’est « exciting » et c’est nouveau, mais c’est juste un début, l’avenir nous réserve bien plus et cela impactera indubitablement le social media et la façon dont les marques utilisent cette technologie.

Le format des technologies wearable réduit l’espace laissé au message et à l’expérience, les informations transmises par ce biais doivent donc être utile, sous peine d’être supprimées. Les applications social media doivent être simples et seront adaptées si elles permettent de consulter notifications, messages privés ou album photo d’un simple geste du doigt.

De nos jours, les annonceurs communiquent sur les médias sociaux via des campagnes faciles à assimiler, simples et directes, pour le bénéfice du consommateur. Avec le social media wearable, les marques devront créer du contenu encore plus concis, le sacro-saint « qualité plutôt que quantité » n’aura jamais été plus approprié. Les marques qui développent du contenu pour la technologie wearable vont être confrontées au challenge similaire de ceux qui concevaient les bannières des vieux jours, elles agaçaient les internautes, mais généraient tout de même des clics ; les mieux pensées furent celles qui mettaient en avant un message simple ou un call-to-action pour des utilisateurs qui voulaient ce qu’elles avaient à offrir.

Les créas, les designers, les développeurs et les équipes UX auront besoin de s’adapter à cette nouvelle expérience utilisateur rédéfinie par les wearables. A chaque nouvel objet connecté, son format de langage, ses challenges, donc. Les gens attendent de ces produits qu’ils soient intuitifs ; de fait, analyser les comportements naturels et s’adapter pour les prendre en compte sera essentiel pour le social media soit viable sur les objets wearables.

En attendant que les premiers chiffres sur les ventes d’iWatch et d’Android Smart Wear tombent, les développeurs et les marques, ainsi que les plateformes sociales devront relever le challenge imposé du petit format.

Facebook, Pinterest et Snapchat ont déjà investi le marché du social media wearable. L’application Snapchat Micro développé pour la smartwatch Samsung Galaxy Gear permet de capturer furtivement des images, Facebook a lancé son application Google Glass l’an dernier, offrant aux utilisateurs la possibilité d’uploader des photos sur le réseau social et Pinterest a mis à jour son application Android pour la rendre compatible avec l’Android Wear.

 

Si les utilisateurs adoptent ces plateformes, alors les marques auront de nouvelles opportunités de se connecter à leurs utilisateurs, mais reste à voir comment les contenus de marque se comporteront sur ces applications. Un objet que l’on porte constamment à son poignet devient automatiquement plus personnel qu’un téléphone qu’on met dans son sac ou dans sa poche. Le contenu devra absolument être voulu, nécessaire ou utile. Les marques devront être moins BtoC et être plus one-to-one. Le peu de tolérance qui existe pour les contenus non pertinents va encore s’amenuiser et les marques n’auront pas le droit à une deuxième chance.

Enfin, un point important qui pourrait facilement être omis par les technophiles, passionnés de nouvelles fonctionnalités et de nouvelles caractéristiques : la technologie wearable est en train de franchir l’un des plus gros obstacles à l’adoption par le grand public : la mode. Les derniers-nés du marché wearable ne sont plus aussi massifs, et même moins ridicules, ils sont plutôt astucieux et sexy. Annonceurs, prenez note : votre coeur de cible portera une smartwatch à son poignet bien plus tôt que vous ne le pensez.

#AppleLive vue par les réseaux sociaux

par Camille Jouneaux dans News

A l’occasion de la Keynote #AppleLive, nous avons réalisé une infographie qui décrypte qualitativement et quantitativement les conversations en ligne au sujet des lancements des derniers-nés de la marque.

Vous trouverez cette infographie en fin de post, mais voici concrètement ce qu’il en ressort :

La sortie des appareils iPhone 6 et 6 Plus a généré 1,69 million de mentions en ligne, versus 927 000 mentions pour les iPhone 5c et 5s sortis en 2013. Si cela constitue 83,2% de croissance par rapport à l’année précédente, ce lancement permet surtout à Apple de générer autant de conversations qu’en 2012 lors de l’annonce de la sortie de l’iPhone 5. Celui-ci avait en effet généré à l’époque 1,7 million de mentions. Le public semble ainsi avoir accueilli les sorties des iPhone 6 et 6 Plus comme de réelles nouveautés, tandis que les 5s et 5c furent plutôt accueillis comme des versions bis du 5.

Fait marquant de l’étude, les versions 2014 intéressent un plus grand nombre de femmes. Celles-ci sont 39% à participer aux conversations, ce qui représente une croissance de 6 points par rapport à l’année précédente.

60%​ des​ internautes relaient de manière factuelle la sortie des produits ; 40% expriment une opinion et parmi eux, ils sont 32% à s’exprimer de manière positive.

En rentrant dans l’analyse de ces opinions, on relève que, à 45% elles expriment un désir ou une attention d’achat, et que, à 35% elles mentionnent les caractéristiques produits dont les innovations Retina et NFC, alors qu’Apple est devancé depuis plusieurs mois par ses concurrents sur ce dernier sujet. Les évocations négatives des appareils sont liées au prix, qui s’élève jusqu’à plus de 1 000€ pour la version 128Go de l’iPhone 6 Plus.

Enfin les rumeurs et les conversations autour de l’autonomie du téléphone, estimée à 24h par les internautes, ont rassemblé 17 000 mentions le jour d​e l’annonce uniquement. Le sujet a assurément fait plus d’un déçu avec une autonomie réelle établie à 12h et rapidement évoquée lors de la Keynote.

Si ce lancement a constitué un événement conversationnel certain, il a aussi phagocyté celui, pourtant attendu, de l’iWatch. Ce dernier a généré seulement 157 877 mentions, dont 14% d’opinions négatives essentiellement portées sur le design du produit, une fâcheuse première dans l’histoire d’Apple.

infographie_iphone_we_are_social

De nouvelles troupes pour la rentrée !

par Adeline Bacchi dans News

Cartables neufs et stylo-plumes rechargés, les équipes We Are Social ont repris le chemin de l’école avec notamment trois nouveaux talents qui viennent renforcer les équipes managériales et créatives de l’agence !

david thomas guillaume

De gauche à droite : David Dewilde, Thomas Guilhot et Guillaume Clarke.

Diplômé en communication et littérature anglaise, David commence sa carrière en tant qu’eBusiness Manager pour vite s’orienter vers les RP et les médias sociaux. De Londres à Paris, il encadre des équipes et monte sa propre structure puis rejoint DigitasLBI Paris avec notamment pour mission de développer l’offre social média de l’agence. David intègre We Are Social en tant que Client services Director. Parlez-lui ici : @dewilded, en français, en anglais ou même en turc !

Thomas a débuté sa carrière chez TBWA et Publicis, après un Master en DA obtenu à Sup de PUB. Il déménage à New-York en 2006, où il laisse notamment libre cours à sa passion pour la photographie, aux côtés de réalisateurs et photographes de renom. De retour à Paris, Thomas intègre Fred & Farid en 2008, puis Draft FCB en 2011. Thomas vient de rejoindre We Are Social en tant que Directeur de Création. Retrouvez-le sur Twitter ici : @thomasguilhot.

Diplômé de Sornas et d’une licence en communication, Guillaume décide de faire ses premières armes à Ogilvy Tunis, où sa créativité est récompensée par un Gold Dubai Lynx. Printemps arabe oblige, il poursuit sa carrière à Paris chez OgilvyAction puis chez Publicis Modem, et blogue en parallèle sur Il était une pub. C’est en qualité de concepteur-rédacteur que Guillaume rejoint les équipes de We Are Social. Pour le lol, c’est ici : @guillaumeclarke.

Mais ce n’est pas tout ! Nous avons également profité de la rentrée pour intégrer de sept autres nouvelles recrues qui viennent enrichir les équipes de leurs expériences et leur bonne humeur !

DSC07422_OK

De gauche à droite : Cédric Macario, Florence Danon, Irma Gagulia, Clément Procureur, Julie Saurat, Benoit Darre et Mai Bruun Poulsen

Diplômé en Marketing à l’IAE d’Aix-en-Provence, Cédric « monte à la capitale » en 2009 pour évoluer dans l’univers du Luxe. Il intègre ensuite l’agence Be Lemon, où il développe le new business hors média puis, Peoleo comme Chef de Projet Senior puis Directeur de clientèle, où travaille notamment pour les comptes Leroy-Merlin, Williams, ou encore bébé9. Amoureux du Canal Saint Martin et passionné par les questions de stratégies de marques, Cédric rejoint We Are Social en qualité de Consultant Senior. Pour mettre un peu de sud dans votre timeline : @CedricMacario.

Florence est diplômée d’un master à la Sorbonne Nouvelle en médiation culturelle et d’un 3ème cycle en stratégie de communication/marketing à l’ESM-A. Après une expérience dans le monde de la presse et de la production, elle découvre l’univers du marketing digital chez Les Petites, une rencontre déterminante avec le web et le social media ! Afin de voler de ses propres ailes, elle crée la marque de bijoux Lila Bird qui lui donnera par la suite l’opportunité de rejoindre Mim / groupe New Look comme Community Manager. Florence a intégré We Are Social en tant que Consultante Senior. Sympathisez avec @Flodanon.

Irma nous vient de Moscou où elle a obtenu une licence en Business-Informatics et s’est aguerrie de deux années d’expérience dans le marketing B2B. Elle débarque ensuite en France et poursuit ses études à l’ESC Rennes. Son stage chez We Are Social est la dernière étape pour valider son Master 2 en Digital Marketing et Communications. Elle se joint à nos équipes en tant qu’assistante consultant social media. Révisez votre grammaire russe ici : @heey_irma.

Selon ses propres termes, Clément a « éclos à Nancy et il mûrit actuellement à Paris ». Nanti d’un DUT informatique, il s’est ensuite enrichi d’une licence en sciences cognitives avant de poursuivre son cursus à l’Hetic. Parallèlement, il a continué de nourrir son penchant artistique au sein d’une troupe de théâtre et en intégrant le collectif Animals. Clément vient apporter son soutien à l’équipe creative technologist dans le cadre de son stage de 4ème année. Vous pouvez le retrouver sur un terrain de pétanque ou ici : @cprocureur.

Toulousaine de naissance, Julie a troqué le sud pour la Bretagne où elle a intégré l’ESC Rennes, et rencontré Irma par la même occasion. Dans le cadre de ses études, elle part pour un semestre au Colorado, avant de découvrir l’univers des RP chez L’Oréal où elle a l’opportunité de travailler sur une vingtaine de marques. Elle intègre par la suite l’équipe de la galerie d’art en ligne Artycute en tant qu’assistante responsable communication, avant de nous rejoindre en tant qu’assistante consultant social media, dans le cadre de son MSc digital marketing & communications. Cinéphile dans l’âme, elle vient aussi de se mettre au yoga. Pour la suivre, c’est par là : @SauratJulie.

Diplômé d’un master à Panthéon – ASSAS en management et nouvelles-technologies, Benoit a commencé sa carrière en 2012 chez GroupM en tant que chef de projet social media pour des marques automobiles et de grandes consommations. Passionné de sport et de cinéma, il est passé à deux doigts de devenir joueur de golf professionnel et il a aussi fait partie de l’équipe de France junior de football américain. Benoit intègre nos équipes en tant que consultant social media. Vous pouvez le suivre par ici : @Citizen_Ben.

Danoise diplômée de l’école de commerce de Copenhague avec un master en communication d’entreprise internationale, Mai s’est enfin installée à Paris après plusieurs années d’aller-retour entre Paris et Copenhague et un premier stage chez nous en 2011. A Copenhague, elle a travaillé en tant que Community Manager pour l’agence Mindjumpers et en freelance pour la société de production interactive Iconoclast. Passionnée par la musique, Mai y a consacré une grande partie de son master, pour lequel elle s’est spécialisée dans l’industrie musicale numérique. Découvrez ses playlists ici : @maibp.

La revue du lundi par We Are Social #225

par Hugo Clery dans News

Les vidéos Facebook atteignent un milliard de vues par jour
Même si les publicités en auto-play sur Facebook pouvaient sembler intrusives au départ, le fait qu’elles soient jouées sans le son par défaut a permis de voir leur nombre augmenter de 50% entre mai et juillet dernier, portant le nombre de vues quotidiennes à 1 milliard (dont 65% sur mobile). Suite à la publication de ces chiffres encourageants, Facebook a annoncé vouloir mettre en place un compteur qui afficherait le nombre de vues en temps réel, ainsi qu’une section réservée aux contenus relatifs en post-roll. Les revenus liés aux pubs video devraient eux être multipliés par deux d’ici 2016.

L’importance du Social Media réelle mais difficile à mesurer
Une enquête menée en août 2014 par CMO Survey auprès d’un panel de 351 responsables marketing a révélé que les dépenses en Social Media constituaient actuellement 9,4% des budgets marketing des entreprises, et que cette proportion allait atteindre les 21,4% dans les cinq prochaines années (Figure 1). Toutefois, selon la même étude, seules 15% des personnes interrogées ont assuré pouvoir mesurer précisément l’impact du Social Media, quand 40% d’entre elles ont précisé avoir seulement un sentiment positif et 45% ne pas être encore en capacité de mesurer une quelconque influence. Selon CMO Survey, ce constat doit pousser les entreprises à revoir leurs méthodes de mesure du ROI et à leur concentrer plus de budgets, alors que les responsables marketing sondés ont précisé que la mesure du ROI ne représentait que 2,4% de leurs budgets marketing globaux.

social_media_line_600notitle

La moitié des habitants sur terre possède un téléphone mobile
Chaque seconde, on dénombre 9 nouveaux utilisateurs mobiles à travers le monde. Le nombre total de connexions à un mobile est égal au nombre d’habitants sur Terre puisqu’en moyenne chaque utilisateur possède 2 contrats chez un opérateur. Autre fait, les messageries instantanées types WhatsApp et Wechat donnent la part belle aux ventes smartphones, notamment en cette fin d’année. Enfin, 1,5 milliard de mobinautes ont accédé à leurs comptes social media via mobile durant les 30 derniers jours.

Capture-d’écran-2014-09-08-à-16.04.19

La rentabilité de la publicité Facebook
D’après une récente étude menée par Neustar, il apparaît que même si le coût de la publicité sur Facebook a augmenté en au 2ème trimestre, cette offre reste la plus rentable et efficace en terme de portée.  En effet, l’offre de Facebook est à 70% moins chère que la moyenne du marché. Le succès de ce format publicitaire revient essentiellement au mobile et à la vidéo. Toutefois, bien que la publicité Facebook pourrait être l’option la plus rentable, ad exchange semble être la meilleure façon de cibler des utilisateurs qualifiés qui peut être atteint plus d’une fois.

costindexfacebook

Facebook améliore ses paramètres de confidentialité
Facebook a récemment annoncé l’arrivée de son nouvel outil de contrôle de confidentialité. Il devrait permettre aux utilisateurs de mieux gérer leurs paramètres de confidentialité en seulement quelques minutes. En plus d’améliorer la confidentialité, le « Privacy CheckUp » permet de faire le tri dans les applications Facebook. Dans ce tutoriel, Paddy Underwood, responsable produit Facebook,  vous explique comment procéder. On vous le conseille si vous ne voulez pas vous retrouver comme certaines célébrités.

Twitter teste la fonction « buy »
La news est toute fraiche, Twitter est en train de tester une nouvelle fonctionnalité avec un bouton « buy » permettant d’acheter directement depuis sa timeline. Un test lancé avec des partenaires tels que Fancy, Gumroad, Musictoday ou encore Red. Une avancée qui va permettre aux marques de repenser leur stratégie drive to store mais aussi d’entretenir des relations plus engageante avec leur communauté. Penser à un lancement produit ou des ventes éphémères dédiées aux followers. Twitter assure que le système sera très sécurisé avec un enregistrement des informations financières dès le premier achat. Attention à ne pas laisser trainer son Smartphone n’importe où pour éviter les surprises après !

Snapchat lance ses filtres géolocalisés à Londres
En juillet dernier, Snapchat avait annoncé le lancement de filtres dont la disponibilité dépendait de la position des utilisateurs de l’application. Dans un premier temps accessible uniquement depuis New-York et Los Angeles, cette option est désormais disponible aux Snapchatters basés à Londres, avec le lancement de nouveaux filtres aux couleurs de la capitale anglaise. Pour apposer ces filtres géolocalisés, il suffit aux mobinautes de glisser leur doigt sur l’écran une fois leur photo prise, afin de faire apparaître les illustrations associées à leur emplacement.

snapchat

MSN Messenger c’est terminé !
Le mois d’octobre sera marqué par la fermeture totale du service MSN Messenger (ou Windows Live Messenger) dans le monde entier. Après de belles années de gloire, il est temps de dire au revoir au service de messagerie instantanée du géant Microsoft lancée en 1999. Ce dernier recommande dorénavant à ses utilisateurs de passer sur une autre plateforme, Skype. C’est une page qui se tourne donc pour une génération d’entre nous, celle de l’avant Facebook, Snapchat, Instagram, WhatsApp, ou encore MySpace…

Netflix améliore le contrôle de partage pour ses utilisateurs
Netflix permet depuis peu à ses utilisateurs dont le compte Facebook est synchronisé à leur abonnement Netflix, de choisir à quels amis ils souhaitent partager la série ou le film qu’ils sont en train de visionner sur le site. Jusqu’à présent, tous les éléments visionnés par un utilisateur étaient automatiquement partagés et vus par ses amis Facebook abonnés au service. Ce changement vient donc donner plus de flexibilité et d’intimité aux utilisateurs du service tout en conservant la possibilité de transformer une activité solitaire en moment de partage avec leurs amis.

Samsung lance un hashtag osé pour une campagne au Royaume-Uni
Au Royaume-Uni, Samsung a décidé de se lancer dans le real-time marketing afin de promouvoir son dernier aspirateur. Le compte Twitter du constructeur coréen a mis en place pour cela un hashtag #thatsucks, rapport à l’aspirateur, mais assez risqué tout de même. L’accueil du hashtag est mitigé, certains consommateurs se réapproprient le hashtag pour relater les soucis rencontrés avec leurs produits Samsung. Mais grâce à la création de Vines et de visuels dédiés, la campagne a fini par payer, avec un engagement supérieur à la moyenne observée sur ce compte.

Asda permet aux internautes d’acheter sur YouTube
La chaine de distribution agro-alimentaire Asda, viens d’annoncer une nouveauté qui risque de changer la donne dans les stratégies « drive-to-store ». La volonté des marques pour réduire les freins à l’achat n’a pas de limites. Asda a choisi de miser sur sa chaîne YouTube Mum’s Eye View pour insérer des produits achetables. L’originalité réside dans le coté « seamless » de la mécanique où l’internaute n’a pas besoin de quitter la page  pour finaliser ses achats. Cette annonce va permettre aux marques de rendre leur stratégies « drive-to-store » plus efficientes, plus ciblées en s’intégrant a des contenus cohérents et « native ».

Leffecropped

#TransferDeadlineDay, le rendez-vous des marques sur Twitter
Grand événement pour le monde du football, le dernier jour réglementaire des transferts de joueurs a généré beaucoup de conversations autour du #TransferDeadlineDay. Différentes marques n’ont pas hésité à y prendre part avec des prises de paroles originales et souvent sur le ton de l’humour. Voici quelques exemples intéressants :

 

 

 

Les Sims se racontent sur Twitter pour la sortie des Sims 4
Electonic Arts lance une sitcom sur les réseaux sociaux pour promouvoir la nouvelle édition de son best-seller, « Les Sims 4″. En partenariat avec MediaCom Beyond Advertising et l’agence Wagon, la série « Gone with the Sims », s’inspire de l’histoire du célèbre film « Autant en emporte le vent » (cf. « Gone with the wind »). Au fil des jours, on pourra suivre les échanges en temps réel des 4 protagonistes sur leurs comptes Twitter : @LavelyLavinia, @GentlemanAndSch, @jinxisaspell and @SouljaRoi. L’intégralité de la campagne est également à suivre sur un Tumblr dédié : http://gonewiththesims4.tumblr.com

 

Facebook, la plateforme préférée pour la NFL
Le match d’ouverture de la nouvelle saison de la NFL a, selon Facebook, généré près de 15 millions d’interactions. Une telle portée n’est pas passée inaperçue auprès des marques telles que PepsiCo qui a lancé, pour la deuxième année consécutive, une opération comptant sur les fans Facebook de la NFL: le concours Click-Off par Frito-Lay. Depuis hier et jusqu’au 20 décembre, la marque activera une « Fire Drill Alert » sur sa page Facebook, durant chaque match du mardi soir. Le but est d’être l’un des 1000 premiers à liker cette alerte pour gagner des dotations qui vont d’un paquet de chips Stax à un pack complet pour assister au Super Bowl XLIX en février prochain.

Starwood investit 30 millions dans une campagne digitale B-to-B
Le groupe Starwood Hotels & Resorts, lance une campagne B-to-B de 30 millions de dollars sur LinkedIn, Facebook, YouTube et Twitter pour développer son nouveau programme de fidélité à destination des professionnels, SPG Pro. « C’est la première grande campagne de publicité ciblée que nous réalisons sur LinkedIn, mais Starwood continue de tester une grande variété de plates-formes numériques », a déclaré Chris Holdren, vice-président du digital chez Starwood. Starwood affirme qu’aujourd’hui, 50% des réservations sont faites par les membres SPG. Ce nouveau service sera lancé au mois d’octobre.

YouTube et son impact sur la décision d’achat
La plateforme AOL a réalisé une étude portant sur l’impact de la publicité sociale sur la décision d’achat. Pour se faire, ce sont 15 millions de conversations et 500 millions de clics qui ont été récoltés et analysés. Ce rapport d’étude montre que YouTube converti plus de clients que n’importe quelle autre plateforme. En effet, les vidéos YouTube continuent d’influencer les visiteurs dans leurs décisions d’achat grâce à différents points de contact comme la présentation du produit ou la redirection vers des produits similaires. C’est pourquoi Youtube reste une plateforme de référence pour l’introduction de nouveaux produits sur le marché.

Youtube-funnel-position

Adidas NEO réalise le premier défilé de mode participatif
Pour le lancement de la Fashion Week, Adidas a proposé à ses fans de participer à son premier défilé numérique le #NEORunway, organisé en partenariat avec l’agence Iris Worldwide. Le show a été soumis au vote participatif des fans via Twitter qui ont décidé de chaque détail du défilé. Une belle opération pour Adidas car selon Topsy, le hashtag #NEORunway a généré plus de 215 000 mentions sur le mois écoulé et 85 000 mentions sur les dernières 24h.

Soupline intègre sa mascotte au sein de sa stratégie social media
Soupline (Snuggle) a lancé une campagne Facebook, Twitter, Youtube et Instagram pour fêter le 30ème anniversaire de leur emblématique « Teddy Bear », coïncidant avec le « National Teddy Bear month ». Pour l’occasion, Soupline oriente son brand content vers l’histoire de la marque, en postant des photos de ses packaging et de ses références pop culture à travers les années. Elle vise également a créer de l’UGC en transformant les photos postées par les utilisateurs en posts et en e-cards. Il est intéressant de noter que Soupline bénéficie d’un très bon taux d’engagement sur ses posts organiques (supérieur à 3%) et estime donc inutile d’investir dans le média pour sa campagne

snugglenew (1)

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,