Here are all of the posts in the ‘News’ category.

Quels next steps pour Twitter ?

par Alex Young

Cet article est une traduction de l’article « What’s next for Twitter » publié sur le blog anglais de l’agence, par Alex Young, Media Executive chez We Are Social UK.

Le magazine Wall a récemment publié un article que j’ai écrit sur les prochains mouvements de Twitter. Ils ont eu la gentillesse de nous autoriser à le retranscrire entièrement ici :

Après un début d’année difficile en 2014, Twitter a rebondi au second trimestre avec un grand nombre de résultats positifs, mentionnant des résultats financiers meilleurs que prévus et une croissance continue du nombre d’utilisateurs ; mais quelles sont les prochaines étapes pour Twitter dans la monétisation de sa plateforme afin de maintenir une position ferme par rapport à la concurrence ?

Attirer les utilisateurs et maintenir leur intérêt
Twitter peut faire des mises à jour pour rendre la vie des marques plus facile, mais en définitive, son succès dépend de sa capacité à attirer les utilisateurs et à maintenir leur intérêt. Même Twitter admet à son propre sujet qu’ils ne sont pas la plateforme sociale la plus conviviale qui soit et on a dit plus d’une fois qu’une large majorité des internautes qui s’inscrivent sur Twitter ne l’utilisent pas si fréquemment que ça.

C’est dans la timeline que réside la majeure partie du problème, celle-ci a reçu nombre de critiques quant à son design et à sa complexification. Ces derniers mois, Twitter a fait des efforts pour rendre le service plus facile à aborder pour les nouveaux utilisateurs, avec des essais de traductions de hashtag et l’embed des tweets dans les tweets.

Dick Costolo, CEO, a également laissé entendre que Twitter pourrait marcher dans les pas de Facebook en incorporant une timeline algorithmique, un changement qui pourrait rendre Twitter plus intuitif à assimiler. Cependant, c’est le temps réel qui a toujours été le principal USP du site. Filtrer les posts rendraient l’ensemble plus facile à suivre, mais cela pourrait faire l’objet d’une crise d’identité pour le réseau social qui deviendrait trop proche de la création de Mark Zuckerberg.

Etoffer la stratégie vidéo
La vidéo sociale constitue une heureuse alternative aux placements de produits télévisuels non ciblés. Elle est devenue populaire auprès des annonceurs, puisqu’elle offre aux marques la possibilité de mesurer davantage leurs actions. Facebook a passé beaucoup de temps à renforcer cette offre et les revenus de YouTube inhérents à cette activité ne cessent de croître. A l’inverse et de façon surprenante, Twitter laisse encore peu de place aux contenus vidéos, chose qui tend toutefois à évoluer.

Précédemment, les publicitaires pouvaient cibler leurs contenus vidéos sur Twitter grâce aux datas des utilisateurs et l’on a vu arriver une vague grandissante de vidéos brandées liées au sport, comme ESPN par exemple. Cette offre est restée cependant peu accessible en regard de celles des concurrents.

Twitter a récemment annoncé la création d’un format vidéo natif, le Promoted Video, afin de faciliter la mise en ligne et le partage de contenu vidéo pour les marques, tout en les aidant à mesurer distribution et efficacité. Les metrics ont également connu une récente amélioration faisant de Twitter une véritable plateforme vidéo, au même titre que Facebook et YouTube.

Les contenus vidéo promotionnels sur Twitter ne seront pas disponibles en autoplay dans le feed de la même façon que les nouveaux Premium Video Ads de Facebook. Les utilisateurs pourront cliquer sur ce qu’ils souhaitent visionner, et ce, directement dans leur timeline. Les performances du format se mesurent principalement en coût par vue, un KPI attractif pour les marketers en recherche de ROI, puisqu’ils ne paient que si le contenu est visionné.

Réfléchir au Twit-commerce
Twitter a le potentiel pour devenir la plateforme d’achat impulsif la plus aboutie et a commencé à incorporer un éventail de fonctionnalités permettant à la plateforme de se lancer dans l’aventure du social commerce.

Le réseau social nous a laissé faire des suppositions en testant un bouton « Buy Now », ou un bouton « Payment and Shipping » repéré par les utilisateurs, ou même en rachetant « CardSpring », une startup qui relie les entreprises et les cartes bancaires et qui tracke les activités en ligne qui conduisent à un achat hors ligne.

De nombreux partenariats avec des marques ont aussi été mis en place afin de démontrer le pouvoir viral de la plateforme, comme la campagne Starbucks « Tweet a coffee » ou celle d’Amazon, #AmazonCart.

La fonctionnalité de retweet offre aux utilisateurs un moyen de partage facile et instantané. La nature virale de Twitter le place en position de force pour la mise en place de promotions e-commerce, avec un potentiel de diffusion des offres particulièrement rapide.

C’est un domaine dans lequel Twitter peut prendre le lead de l’industrie avec des solutions innovantes pour les annonceurs. Les récentes acquisitions et développement nous donnent une petite idée de ce qui peut advenir, mais, comme toujours, ceci doit subtilement s’équilibrer avec la satisfaction des utilisateurs.

Optimiser le ciblage média
Twitter n’offre pas l’énorme quantité de données personnelles que Facebook détient, ce qui signifie que le réseau social à l’oiseau ne peut pas délivrer de messages publicitaires ciblés avec le même degré de précision.

Les récentes mises à jour et acquisitions laissent penser que Twitter souhaite contrer cette faiblesse apparente en adoptant d’autres méthodes d’analyse des utilisateurs qui permettent d’optimiser les ciblages.

L’année dernière, Twitter a lancé un nouveau tag de remarketing, permettant aux marketers de créer des audiences adaptées à partir des visiteurs d’un site. Ils ont aussi acquis MoPub, spécialisé dans la publicité mobile, afin de booster les offres publicitaires basées sur la géolocalisation, qui constitue aujourd’hui une part importante des activités de Twitter au global. Cela a permis à Twitter de connecter ses millions d’utilisateurs à des milliards de publicités mensuelles délivrées par MoPub, élargissant ainsi son écosystème de publicité mobile. C’est un élément-clé de la stratégie long-terme de génération de revenue de Twitter (et une des raisons non négligeables du succès du second trimestre évoqué en début de post).

Plus récemment, on a assisté à des mises à jour de SocialRank, le service d’analyse des utilisateurs engagés et influents, qui permettent désormais de rechercher des utilisateurs par lieu et par mot-clé. La nouvelle acquisition de Madbits, entreprise de recherche d’images, aidera également le réseau social à analyser ses utilisateurs à travers leurs photos, conférant plus de précision aux ciblages.

Dans la lignée du lancement du format « Promoted Video », Twitter offre encore plus de contrôle aux marketers, grâce au lancement d’outils de performance, facilitant la mesure et l’optimisation des campagnes. Baser des campagnes Twitter sur des objectifs chiffrés signifie que les annonceurs ne paieront que pour les actions qui répondent à ces objectifs, comme le recrutement de followers, l’augmentation de l’engagement et l’installation d’applications. C’est la prochaine étape logique dans la transition de Twitter pour passer d’une plateforme de branding à une plateforme de solutions directes.

Le futur
Il est clair que Twitter subit des pressions sur de nombreux fronts, mais il semblerait que le réseau social travaille d’arrache-pied pour améliorer ses services, capter et retenir de nouveaux utilisateurs et offrir plus aux marques. On a déjà vu une amélioration significative entre Q1 et Q2, les acquisitions et les mouvements récents indiquent que Twitter ne cherche pas simplement à se maintenir dans la tendance mais veut aussi potentiellement leader l’industrie en capitalisant sur ses forces.

La revue du lundi par We Are Social #223

par Charlotte Michalska dans News

Facebook augmente la fréquence des pubs sur le News Feed
Les annonces pourront désormais être affichées deux fois (au lieu d’une seule précédemment) dans le News Feed, même auprès des utilisateurs qui ne likent pas la page de l’annonceur. Les fans de la page pourront les voir s’afficher jusqu’à 4 fois par jour. Un porte-parole de Facebook indique cependant que les utilisateurs ne verront pas plus de publicités qu’avant pour autant : « Nous mettons à jour l’espacement entre les annonces et assouplissons certains paramètres concernant l’insertion de publicités provenant du même annonceur »

Deux autres nouveautés dans le News Feed
Facebook souhaite améliorer le News Feed en diminuant le « click-baiting », comprenez les posts avec un titre incitant abusivement les utilisateurs à cliquer pour lire le contenu. Pour cela, la plateforme va se baser sur le temps de lecture des articles et voir ainsi les posts qui incitent à cliquer sans contenu intéressant à la clé. Par ailleurs, partant du constat que les liens directs seraient deux fois plus consultés que via une photo ou une mise à jour de statut, Facebook améliore le format de partage des liens pour une meilleure visibilité. Stay tuned !

La « Mentions Box » : le nouvel objet connecté de Facebook
Facebook s’est greffé à la tendance du second écran pendant les Emmy Awards 2014 en créant la « Mentions Box » : une boîte que les célébrités secouaient pour révéler la question d’un fan. Ils pouvaient alors enregistrer une réponse vidéo directement envoyée au fan qui avait posé la question. Une façon simple et créative de créer un lien de proximité quasi-direct entre les célébrités et leurs admirateurs.

« Twitter ads » s’exporte vers 12 nouvelles destinations européennes !
Twitter a annoncé l’expansion significative de son offre publicitaire en Europe désormais active dans 12 nouveaux pays : Autriche, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, République tchèque, Macédoine, Roumanie, Serbie, Slovénie, Suisse, Portugal et Ukraine. Cette annonce survient suite à la publication fin juillet des chiffres trimestriels de Twitter annonçant une hausse inattendue de +124% de ses revenus pour la période, dont près de 33% seraient issus des marchés hors US.

Acura lance la personnalisation de véhicule sur Twitter
La marque automobile américaine tire profit du nouveau format des Twitter Cards, permettant d’ajouter des photos, vidéos ou autres médias aux tweets. Via un tweet du compte Acura, l’utilisateur peut en quelques clics personnaliser son propre modèle, et partager le résultat sur le réseau social. Le dispositif, simple mais intuitif, permet ainsi de générer pour chaque utilisateur la version du véhicule qu’il souhaite, sans quitter Twitter.

La dernière campagne sociale de Puma dérape
Le principe était pourtant simple : chaque fan pouvait envoyer un message de soutien à sa star préférée via le hashtag #fastergraph et cette dernière lui répondait sous la forme d’une photo dédicacée au nom du fan. C’était sans compter sur la malice de certains, qui se sont rapidement aperçus qu’il suffisait de changer leur nom Twitter pour que les messages prennent un tout autre sens. Ainsi, on a vu Falcao adresser ceci à un follower : « Les fans de Liverpool sont des branleurs. Comme si vous étiez derrière chaque victoire. » ou encore Marco Reus remercier un allié pour le moins inattendu.

La bière Newcastle transforme vos pires photos en publicités
La marque Newcastle lance une nouvelle campagne d’User Generated Content (UGC) pour promouvoir sa bière brune Newcastle Brown Ale. Dans une vidéo publiée sur sa chaîne YouTube, Newcastle demande aux consommateurs de poster leurs photos de vacances les plus laides, accompagnées du hashtag #NewcastleAdAid, et précise que les photos sélectionnées deviendront de réelles publicités pour sa bière. Près de trois mois après une première campagne humoristique, où Newcastle promettait de verser un pot-de-vin de 1$ à tout internaute s’abonnant à son compte Twitter, la marque continue aujourd’hui de se montrer décalée et pince-sans-rire.

Instagram lance Hyperlapse
Cette nouvelle application, pour le moment uniquement disponible sur iOS, permet aux utilisateurs d’aller plus loin dans la réalisation de vidéos. Très innovante, elle permet enfin de stabiliser l’image et de lui appliquer des accélérations. Bien qu’il s’agisse d’une nouvelle application, c’est bien sur Instagram (et Facebook) que la vidéo est diffusée.

Gap Kids prépare la rentrée
Pour la rentrée, Gap Kids met en place un concours sur le web à destination des jeunes clients. C’est en effet à travers Instagram et Facebook que Gap Kids propose aux parents de soumettre trois photos de leurs enfants qui seront ensuite jugées par un Jury. 16 gagnants seront désignés pour partir en séance photo à New-York, Londres ou Tokyo afin de figurer dans les vitrines des détaillants Gap en 2015. Cette opération a pour but d’agrandir la communauté existante et de renforcer l’image de marque autour de l’univers enfant.

Etienne de Crécy et son clip interactif
Etienne de Crécy, l’un des pontes de la musique électronique en France, propose pour son nouveau titre provocateur « Hashtag My Ass » un clip interactif avec les internautes. En se connectant à son Instagram personnel, vous verrez vos propres photos défiler dans le clip vidéo. Les vidéos partagées seront ensuite uploadées sur une chaîne Youtube dédiée. « Hashtag My Ass » sera sur le prochain album Superdiscount 3 prévu pour cet hiver.

Instagram fait un nouveau pas vers les marques
La possibilité de faire de la publicité sur Instagram était très attendue depuis son rachat par Facebook. Désormais les marques peuvent aussi bénéficier d’outils d’analyse, tels que « Account Insights » et « Ad Insights », pour mieux comprendre leurs audience et impact afin d’être plus performantes.

Des outils d’analyse pour Pinterest
La plateforme met désormais à disposition des marques un tableau de bord d’analyse complet pour les aider à comprendre comment les fans interagissent avec leur contenu. Elles pourront notamment connaitre : le nombre d’impressions et de vues de leurs publications, garder la trace de toutes les impressions, clics, repins, et likes de chacune des publications, mais aussi obtenir des insights sur les pins avec lesquels les utilisateurs ont interagi.

Pinterest teste une nouvelle section
Les utilisateurs mobiles de Pinterest peuvent désormais découvrir une nouvelle section intitulée « News ». Un peu comme sur Instagram, vous aurez un aperçu de ce qui se passe avec vos différents followers, les nouveaux « Pins » ou encore les nouveaux comptes suivis. Cette nouvelle section sera testée au cours des prochaines semaines, et sera améliorée selon les feedbacks des utilisateurs.

Un bad buzz qui finit bien pour Greggs
Un résultat peu gratifiant s’était glissé dans les recherches Google liées à l’enseigne de boulangerie britannique, touchant directement son image de marque. Ce qui aurait pu ressembler à un véritable « bad buzz » s’est transformé en opportunité pour Greggs qui a su répondre avec humour aux commentaires moqueurs des internautes. En créant le hashtag #FixGreggs, l’enseigne a cherché à attirer le soutien des internautes et la bonne volonté de Google pour intervenir sur le problème. L’adoption d’un ton sympathique et un temps de réaction immédiat ont su modifier la situation et générer des conversations positives.  

 

 

 

PacSun réalise une campagne avec les stars du web
Le « Back-to-School » est la tendance du moment sur YouTube, les filles prodiguent leurs conseils sur la tenue à adopter ou le make-up à réaliser pour la rentrée. Surfant sur cette tendance, la marque de vêtements PacSun a choisi de s’associer avec StyleHaul et leur communauté de youtubeuses en réalisant 4 vidéos avec 4 jeunes filles possédant un total 3,5 millions d’abonnés cumulés. Le CEO de PacSun, Gary Schoenfeld, a déclaré : « la clé est de trouver de nouveaux moyens inattendus de montrer les produits aux consommateurs ». Un placement de produit efficace pour toucher les adolescentes.

Uncle Ben’s lance une chaine Youtube
Uncle Ben’s a lancé aujourd’hui une chaîne Youtube sur laquelle la marque diffuse une série culinaire afin de promouvoir le rapprochement avec ses consommateurs. Il s’agit d’une campagne réalisée par l’agence Abbott Mead Vickers BBDO intitulée « Ben’s Beginners » qui vise à promouvoir l’apprentissage de la cuisine des enfants avec un renforcement du lien parent-enfant. C’est la chef Lisa Faulkner qui a été choisie pour animer le show.

Nouvelle mise à jour très prometteuse pour Vine
Vine permet désormais aux utilisateurs de télécharger des vidéos déjà présentes sur leur smartphone directement sur la plateforme. De plus, cette mise à jour est accompagnée d’un nouveau panel de fonctionnalités visant à développer les capacités d’édition et de création de la plateforme. En somme, Vine s’ouvre aux marques pour le plus grand plaisir des annonceurs. À quand le paid advertising sur Vine ?

SlideShare Pro disparait !
SlideShare délaisse sa plateforme « pro » qui était encore très récemment payante pour offrir des fonctionnalités d’analytics et de personnalisation gratuites, accessibles à tous ses membres. A ce jour SlideShare dispose de 60 millions d’utilisateurs actifs avec 10 millions de présentations téléchargées sur le site.

WhatsApp continue de grandir
Jan Koum, le PDG de WhatsApp, vient d’annoncer le nombre d’utilisateurs actifs de son service : 600 millions de personnes par mois utilisent l’application de messagerie instantanée. WhatsApp venait de passer la barre des 500 millions d’utilisateurs actifs en avril, ce qui signifie que l’application gagne 800 000 nouveaux utilisateurs chaque jour. Impressionnant !


Les meilleurs et pires exemples de real-time marketing aux Emmys
Netflix était la chaîne avec le plus de nominations aux Emmy Awards. Jimmy Kimmel a dit que Ricky Gervais avait une « Netflix Face » et la marque a repris ce gimmick pour en faire un tweet avec un GIF.

Un des meilleurs tweets de la soirée vient d’Instagram qui a promis de faire un tour du Londres de la série Sherlock.

Mercedes-Benz USA est allé trop loin avec un tweet publié trop tôt et presque hors contexte.


Dove aussi a utilisé la cérémonie comme prétexte pour tweeter même s’il est plutôt difficile de faire le lien avec un gel douche.

 

Funny or Die utilise Kik Messenger avec succès
Kik Messenger propose différents produits publicitaires aux marques afin de mettre en avant leurs contenus. Le site humoristique Funny or Die, content de son million de Kik followers, vient de dévoiler que 10% d’entre eux cliquaient sur ses liens. Un chiffre très élevé, sachant que seulement 0,5% des personnes voyant les posts du site sur les réseaux sociaux cliquent effectivement sur les liens partagés.

tags: , , , , , , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #222

par Marie Bernatas dans News

Twitter va favoriser les interactions entre ses comptes vérifiés
Deux nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées aux comptes Twitter vérifiés – ceux possédant le fameux badge bleu – afin de faciliter les interactions entre eux. Chaque compte vérifié pourra désormais recevoir sur son smartphone une notification spécifique dès qu’un autre compte vérifié le suit. Sur iOS, ces privilégiés pourront choisir de personnaliser leur feed, pour voir uniquement les tweets provenant de comptes vérifiés. Les conversations entre célébrités ou entre marques génèrant fréquemment un fort engagement, Twitter souhaite donc les encourager avec ces fonctionnalités.

Twitter lance ses Promoted Videos
Twitter a annoncé mardi dernier le lancement en version bêta des Promoted Videos. Ce nouveau format publicitaire, basé sur un Coût Par Vue (CPV), va ainsi permettre aux annonceurs de payer uniquement leurs publicités lorsqu’un utilisateur aura démarré la vidéo parue dans son fil d’actualité. Par la même occasion, Twitter met à disposition de nouveaux outils afin de mesurer plus précisément les performances des vidéos uploadées sur la plateforme. L’arrivée des Promoted Videos s’inscrit dans la continuité des Twitter Video Cards lancées précédemment cette année, et va permettre, selon Twitter, de générer plus de vues et un meilleur engagement.

Facebook trace ses utilisateurs pour connaître leurs habitudes d’achat
Facebook vient de lancer un nouvel outil d’analyse cross device permettant aux annonceurs de savoir sur quel device l’utilisateur a d’abord vu la publicité et si cela a mené à un achat. Il leur sera désormais possible de savoir le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur une publicité selon le device utilisé (tablette, smartphone, ordinateur). Ce nouvel outil d’analyse est sans aucun doute l’occasion de mieux identifier le rôle du mobile dans les campagnes publicitaires et d’accroître la connaissance sur les comportements d’achat cross device.

Groupon se lance avec succès sur Snapchat
Une semaine après son arrivée sur Snapchat, Groupon accumule déjà plus de 700 abonnés à qui la marque propose chaque jour ses bons plans exclusifs sous forme de jeux-concours. Etre le premier à ouvrir le Snap, envoyer un Snap détournant le « Hey Girl » de Ryan Gosling… Autant de fonctionnalités du réseau que Groupon utilise pour mettre en avant ses bonnes affaires. A peine 15 minutes après son premier Snap, 700 personnes se sont rendues sur la page du « deal », 250 captures d’écran ont été enregistrées et 1000 échanges ont eu lieu entre la marque et ses abonnés. Un mini-site et des posts Facebook informent les fans des bons plans exclusifs et les invitent à rejoindre Groupon sur le réseau.

AT&T booste sa présence Snapchat durant l’été
AT&T, l’opérateur télécom américain, mène une campagne à destination des jeunes durant tout l’été. Profitant de la période estivale pour booster sa présence, AT&T a investit Snapchat avec le hashtag #SummerBreak début juillet et dispose désormais de près de 45 000 followers sans aucun investissement média. Sur YouTube, la marque a réalisé une websérie sur le thème du dernier été avant l’université. Des vidéos qui ont généré pas moins de 20 millions de vues.

La Premier League anglaise veut faire interdire les Vines de foot
La nouvelle tendance sur les réseaux sociaux est au partage de courtes pastilles footballistiques. Alors qu’elles ont fait fureur lors de la Coupe du Monde au Brésil, les dirigeants de la Premier League ont d’ores et déjà annoncé qu’ils feraient tout pour limiter leur diffusion, notamment via la mise en place de crawlers qui scanneraient les contenus « illicites ». En effet, la League considère qu’il s’agit d’une violation de la propriété intellectuelle et ce ne sont pas les chaînes qui ont déboursé des millions de Livres pour obtenir les droits de diffusion qui diront le contraire.

Fanta crée une série comique à partir de vidéos Vine
Célèbre pour son côté « fun », La marque de soda Fanta frappe fort et lance sa propre série comique en ligne, composée exclusivement de Vines. Déployée à travers les réseaux sociaux de Fanta et sur CollegeHumor.com, cette série met en avant trois Viners de premier plan que sont AlliCattt, Jason Mendez et Mighty Duck. Leur mission est de créer et partager du contenu drôle sous le hashtag #FantaForTheFunny afin d’encourager d’autres utilisateurs à faire leurs propres vidéos. Les vidéos les plus drôles sont ainsi compilées sur un épisode qui sort de façon hebdomadaire.

American Express, une stratégie « arty » sur les réseaux sociaux
American Express s’engage dans une campagne très artistique créé spécialement pour ses réseaux sociaux. En s’associant à des artistes comme Johan Thörnqvist, Andy Hau ou encore Supermundane, la célèbre carte bancaire a réussi à créer un contenu très design et arty qui a été plébiscité par les followers. Le nombre d’interactions sur Twitter et Instagram a triplé en très peu de temps et les séries « The Card Art » enregistrent des taux d’engagement records pour la marque. Une bonne idée en phase avec l’engagement de la marque pour l’art et qui part d’une insight propre à leur communauté : les fans aiment voir la carte bancaire sur les publications !

La Shark Week éveille l’appétit social des marques
La Shark Week de Discovery Channel est un rendez-vous annuel incontournable aux Etats-Unis depuis 1988. Les marques n’ont donc pas laissé passer l’opportunité de faire partie des conversations sociales autour de ce thème. Travelocity, un site de voyage basé au Texas, a par exemple développé un microsite permettant de localiser les plages où ont été vus des requins ces 6 derniers mois. L’opération a été promue et relayée sur leur compte Twitter @RoamingGnome. Tidy Cats a voulu, au contraire, prendre le contre-pied de cette semaine dédiée aux squales, en décidant de la rebaptiser Kitten Week, mettant les chats au premier plan. Une chose est certaine, la créativité est à l’honneur à l’occasion de cette nouvelle édition de la Shark Week.

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La revue du lundi par We Are Social #221

par Marine Montironi dans News

La technologie 24/7, ou l’hyper connexion
L’étude réalisée aux Etats-Unis par CivicScience en juillet 2014, montre que nous sommes de plus en plus connectés. En effet, plus de la moitié de la population américaine utilise constamment la technologie (ordinateurs, tablettes, téléphones mobiles, Tv…), alors que seulement 20% arrivent à se déconnecter au moins une fois par jour. D’après les résultats de l’étude, les revenus et le genre ne jouent pas un rôle majeur dans cette hyper connexion. Les plus jeunes (18-24 ans) sont les plus connectés même si les générations plus vieilles les talonnent sensiblement. Cette « sur-connexion » constante a été encouragée par l’apparition des smartphones qui nous promet une connexion anywhere, any time, any device.

Les médias sociaux comptent désormais 2 milliards d’utilisateurs
Dans son dernier article chez nos confrères britanniques, Simon Kemp nous apprend que le cap des 2 milliards d’utilisateurs actifs mensuels de réseaux sociaux a été dépassé (dont plus de la moitié utilisent Facebook). Entre autres datas, on y apprend également que 3,6 milliards de personnes (soit la moitié de la planète) sont désormais équipées de téléphones mobiles, ou encore que 77% des utilisateurs de médias sociaux y accèdent depuis un appareil mobile.

La like gate disparaît de Facebook
À partir du 5 novembre, il sera interdit d’obliger un utilisateur à aimer une page pour débloquer certains contenus (accéder à un jeu-concours via une application, obtenir un reward…). Facebook souhaite améliorer l’expérience de ses utilisateurs sur la plateforme en leur assurant des connexions de qualité avec les pages. Il s’agit également d’un moyen pour permettre aux annonceurs d’atteindre des contacts davantage qualifiés. Il restera néanmoins possible de proposer aux internautes d’aimer une page à la fin du parcours utilisateur sur une app, cette étape devra être facultative.

Twitter teste de nouvelles fonctionnalités
Il n’est pas rare de découvrir de nouvelles fonctionnalités testées sur des comptes aléatoires. Cependant, cette fois-ci cela implique de faire apparaître sur le fil d’un utilisateur, un tweet posté par un compte qu’il ne suit pas, mais qui est suivi par l’un de ses amis. Un format proche de la publicité donc, mais qui n’en prend pas la forme… Une affaire à suivre si l’expérience dépasse la phase de test !

Twitter pourrait lancer son propre service e-commerce
Certains utilisateurs de Twitter sur Android auraient vu l’option “Paiement et livraison” apparaître dans les paramètres de l’application. Twitter testerait un nouveau service de Shopping natif. Service qui n’est pas encore fonctionnel pour le moment mais qui pourrait le devenir rapidement, prouvant que Twitter s’intéresse bel et bien au e-commerce avec l’objectif d’attirer de nouveaux annonceurs et de toujours plus engager ses utilisateurs.

Twitter présente quatre nouveaux moyens d’acheter ses publicités
Twitter enrichit son offre publicitaire. Le site de microblogging a en effet annoncé jeudi dernier le lancement d’outils offrant aux annonceurs de nouveaux moyens de payer leurs publicités sur la plateforme. Si auparavant les campagnes de publicités se basaient sur le coût par engagement, où les annonceurs payaient uniquement lorsque les utilisateurs interagissaient avec leurs contenus sponsorisés (clic, réponse, retweet ou favori), il leur est désormais possible de payer leurs publicités en fonction de quatre nouveaux objectifs : recrutement de nouveaux followers, conversions sur un site web externe, installations d’application ou récupération de nouvelles adresses email. A travers ce lancement, Twitter cherche à devenir une plateforme pouvant réellement aider les marques à générer du chiffre d’affaires.

Pinterest, un réseau social davantage conversationnel
Pinterest permet désormais à ses utilisateurs d’échanger via un chat sur des pins partagés. Dorénavant, les usagers pourront discuter autour d’un pin partagé via une fenêtre de chat. Ainsi, Pinterest devient davantage conversationnel et évite à ses utilisateurs de quitter le site. Le réseau social continue donc les optimisations sociales de sa plateforme et garantit, de cette manière, une expérience utilisateur plus riche.

Foursquare 8.0 encore plus proche de vos envies
Dans la version 8.0 de Foursquare, l’appli propose à l’utilisateur des conseils personnalisés en fonction de ses envies et de sa géolocalisation. Dans le cadre du fooding, l’utilisateur renseigne ses envies culinaires (café, dîner, brunch, …) et l’ambiance souhaitée (romantique, wi-fi, …) et Foursquare va lui proposer un lieu où se rendre. L’appli va se baser aussi sur les recommandations des utilisateurs qui ont des envies similaires. Ce nouveau Foursquare peut permettre une utilisation commerciale de ces datas pour cibler des prospects lors d’une campagne marketing.

Puma, première marque à utiliser l’outil « Flock to Unlock » sur Twitter
Puma devient le premier partenaire à utiliser « Flock to Unlock » avec la campagne #FOREVERFASTER. Le principe est simple, un contenu se débloque lorsqu’un certain nombres de followers retweetent un message. Dans ce cas précis, le contenu à débloquer pour Puma est le spot TV #FOREVERFASTER. Flock to Unlock est la dernière proposition créative de Twitter pour les marques parmi plusieurs autres propositions comme le click-to-call product, le targeting par langue et bien plus. Avec toutes ces offres, Twitter estime dorénavant posséder un bouquet complet pour satisfaire les marques, ce qui génère une hausse d’investissement sur le réseau social.

La publicité sur Instagram ne réussit pas à McDonald’s
McDonald’s utilise l’offre publicitaire d’Instagram depuis le mois de juillet. De nombreux utilisateurs de la plateforme ont pu voir dans leur flux les photos de la marque. Le seul souci, c’est que bon nombre d’entre eux n’apprécient pas du tout ces images et ne se gênent pas pour le dire en commentaire. L’occasion de rappeler encore une fois que pousser du contenu ne suffit pas et qu’il est de plus en plus nécessaire de créer des contenus qui intéressent les individus.

Virgin Mobile se lance dans le food porn caritatif
Plus de 60 millions d’instants sont capturés et partagés grâce à Instagram tous les jours. Des moments de vie quotidienne sont devenus des rendez-vous digitaux incontournables. Parmi les #Selfie, #OOTD ou encore les #TBT, le phénomène #FoodPorn connaît un succès foudroyant avec une photo « gastronomique » uploadée dans le monde toutes les minutes. Avec le soutien de plusieurs chefs Australiens, Virgin Mobile souhaite transformer ce nouvel « art de table » en acte social. Pour chaque publication « food porn » accompagnée du hashtag #mealforameal, Virgin Mobile s’engage à faire le don d’un repas à l’association OzHarvest, engagée dans la lutte contre le gâchis alimentaire. Cette initiative fait partie d’une plus large campagne lancée par Virgin : « Making mobile better » qui souhaite rappeler aux Australiens le pouvoir qui se cache dans leur smartphone.

Comment le monde vit en Levi’s ?
Des millions de paires de jeans Levi’s à travers le monde, c’est autant d’histoires à raconter. C’est justement ce que propose la célèbre marque dans sa toute dernière campagne digitale « Live In Levi’s Project ». Combinant à la fois, documentaires arty sur la vie d’artistes additcs de la petite étiquette rouge et contenus de fans via le hashtag #LiveInLevis, les utilisateurs sont plongés dans l’univers Levi’s. Ils peuvent à la fois découvrir et partager les produits mis en scène, et même les acheter via un lien qui les redirige vers le e-shop. Voilà une expérience drive-to-store qui se distingue par la richesse de ses contenus.

tags: , , , , , , , , , , ,

La crise identitaire du social média

par Mobbie Nazir dans News

Cet article est une traduction de l’article « The identity crisis in social » publié sur le blog anglais de l’agence, par Mobbie Nazir, Chief Strategy Officer de We Are Social UK.

Le magazine britannique Campaign a récemment publié un article que j’ai écrit sur l’intégration du « social thinking » au coeur des stratégies marketing. Ils ont eu la gentillesse de nous autoriser à le retranscrire entièrement ici.

image for mobbie article

Vous n’êtes pas certain de votre rôle dans la vie ? Vous avez l’impression de ne pas connaître votre « vrai vous » ? Si vous avez répondu « oui » à ces deux questions, il se peut que vous soyez en pleine « crise d’identité ». En passant du statut de « p’tit nouveau qui attire tous les regards » à une amertume suscitée par le déclin du reach organique de Facebook, l’industrie social media réagit à un bouleversement qui malmène son estime d’elle-même.

Si l’on se base sur le travail du psychologue comportemental Erik Erikson, qui a introduit le terme de « crise d’identité », la résolution d’une crise tient à l’équilibre à trouver entre l’implication et l’exploration. En ce qui concerne les médias sociaux, il s’agirait donc de s’impliquer pour maintenir les principes qui ont fait du social media un ingrédient puissant du mix marketing et d’explorer les changements envisageables tout en restant fidèle à ces principes établis.

Il va être intéressant d’observer comment le rôle du paid media va évoluer en relation avec le social media, mais ce serait une erreur de reconsidérer entièrement le social media comme un canal de masse régenté par la publicité. Au lieu de cela, nous devrions continuer à nous focaliser sur la façon dont nous plaçons le « social thinking » au centre de nos stratégies marketing. Il s’agit de créer des idées basées sur la compréhension des consommateurs, pas seulement en tant qu’individus, mais aussi comme membres de communautés connectées. Cela implique de comprendre les besoins et motivations des individus, et d’utiliser cette compréhension à travers des solutions créatives qui encouragent la connection, la conversation et le partage.

Ces insights constituent ce qui va permettre à la communication de ne pas être une communication interruptive, chose qui, selon les mots de Banksy « vous coupe la parole, vous fait un coup bas avant de disparaître » mais plutôt une communication qui vaille la peine d’être partagée. Malheureusement, de nombreux marketers continuent à penser que le social media est tout simplement une idée qui est exécutée sur les médias sociaux – pensez à la pratique bien trop fréquente qui consiste à tenter d’adapter un spot TV traditionnel pour les canaux sociaux. De tels efforts conduisent, dans le pire des cas, à ces « epic fails » que le marché connait et, dans le meilleur des cas, n’ont tout simplement aucun impact.

Mettre le « social thinking » au centre du marketing nécessite un changement dans la façon dont les annonceurs et les agences collaborent, un changement dans les mentalités sur la façon dont les idées fonctionnent, ainsi qu’une réelle compréhension de ce qui fait d’une idée, une idée véritablement « sociale ». C’est sur la base de cette reflexion que We Are Social fut créé. Nos analystes social media fournissent à nos équipes conseil une réelle compréhension de nos communautés, et de leurs comportements, basée sur de la data quantitative. Nos community managers fournissent un feedback qualitatif basé sur leurs observations des dynamiques de conversation. Nos stratèges utilisent ces insights pour assurer que nous touchons nos consommateurs avec efficacité. Et nos créatifs, réfléchissent avant tout à l’idée dont les gens veulent parler avant de penser à un canal ou à un autre. Chaque pôle de l’agence a été réfléchi dès le départ dans l’optique de créer de véritables idées sociales.

Notre campagne britannique Evian « Live young January » illustre la façon dont le social thinking peut prendre le lead d’une stratégie intégrée pour impacter en masse. Janvier est le mois le plus déprimant de l’année et les gens partagent cette déprime sur les médias sociaux, voilà l’insight qui était au coeur de la campagne. Nous nous sommes servis de cet insight pour créer un fil de contenus quotidiens afin de remonter le moral des usagers des transports en commun avec des messages Evian « Live young ». Ce fut l’une des plus grosses campagnes print et affichage de l’année, incluant du contenu sur les écrans Transvision de JC Decaux, et sur les affichages dans les escalators des stations de métro et des trains londoniens, ainsi que des événements expérientiels et du contenu pour les réseaux sociaux. La campagne a généré 19% de ventes supplémentaires, par rapport à la même période, l’année précédente.

Le « social thinking » peut aider les marketers à comprendre leur audience, à écouter leurs communautés et la compréhension des conversations peut aider à développer, non seulement de meilleures idées de communication, mais aussi de meilleurs produits que les consommateurs vont adorer et dont ils voudront spontanément parler. C’est cette approche que nous avons suivi pour développer la campagne « Get Well Soup » pour Heinz UK qui a remporté un tel succès que la campagne continue à vivre, et ce depuis 4 ans. C’est encore un insight social qui fut à la source de ce concept : les gens se plaignent de leurs rhumes et autres grippes pendant l’hiver et ils reçoivent des messages de support en retour. Nous avons fourni aux consommateurs un moyen d’aider leurs amis à se sentir mieux : une boîte de soupe personnalisée, envoyée via Facebook. Le concept fut même à la base du spot TV hivernal de la marque.

Les idées sociales permettent de libérer de la valeur à partir de laquelle les marques peuvent bâtir des relations plus impactantes avec les individus. Les idées sociales encouragent la conversation active, cela fait partie de leur ADN. Les gens veulent naturellement en parler, ce qui, en retour, les poussent à mieux connaître les marques avec lesquelles ils s’engagent et en discuter.

Bien sûr, cela ne veut pas dire que les médias sociaux ne sont pas importants, ils le sont bien entendu. C’est là où les consommateurs passent désormais le plus clair de leur temps et le futur réside dans le fait d’utiliser les médias sociaux pour déceler les insights à partir desquels on construit les idées sociales. Et les agences, qui délivreront le meilleur travail pour leurs clients seront celles qui mettront le « social thinking » au centre de la réflexion marketing.

tags: , ,