Here are all of the posts in the ‘News’ category.

Laval Virtual : nouveau berceau high-tech

par Arnaud Robin

Laval. Ville de 68 000 habitants. Pour ceux qui étaient au fond de la classe pendant les cours de géographie, Laval se situe dans le département de la Mayenne entre Rennes et le Mans et est principalement connue pour ses deux châteaux, l’un médiéval et l’autre datant de la Renaissance. C’est aussi la ville de naissance d’Alfred Jarry, créateur du Père Ubu.

Mais je m’égare puisqu’aujourd’hui ce qui nous importe, c’est Laval Virtual, le salon international des technologies et des usages du virtuel. Un peu le SXSW à la française.

laval-virtual-logo

Le salon regroupe plus d’une centaine de professionnels de la réalité virtuelle. On y retrouve des poids lourds de l’industrie tels que Dassault Systèmes ou Immersion mais aussi des startups et des écoles d’ingénieurs. Un melting pot détonnant qui expose au grand jour le meilleur des technologies émergentes. Retour sur une journée sur le salon en compagnie de Stéphane, Senior Creative Technologist chez We Are Social Paris.

Premier constat quelques mètres après être entré sur le salon (et pas des moindres) : des Oculus Rift, des Oculus Rift partout !

Il est clair que les casques de réalité virtuelle ont le vent en poupe, et pas seulement depuis que Facebook a racheté Oculus VR. Nous en avons vu de toutes les tailles, de toute les formes et pour tous les usages : certains sont conçus uniquement pour un usage professionnel (comme ceux de Light & Shadows) et servent à visiter véritablement un cockpit d’avion ou voir des pièces composantes de trains avant leur fabrication.

Les autres se destinent un usage personnel et risquent bien de débarquer plus tôt que prévu dans nos foyers : il suffit d’une structure de casque (pourquoi pas imprimée en 3D comme l’a fait VRelia pour son prototype ?), de lentilles pour protéger les yeux et adapter la vision de l’utilisateur, et d’un smartphone équipé de l’application adéquate pour être plongé dans le monde de la réalité virtuelle tout en restant chez soi. On imagine clairement des expériences sociales participatives diffusées à grande échelle par ce biais. L’avenir de ces appareils s’annonce très excitant !

vrelia-casque-realite-virtuelle

L’autre appareil que nous avons eu l’occasion de croiser à maintes reprises dans les allées du salon : la Kinect. Pour rappel, il s’agit de la caméra vendue en tant qu’accessoire de la Xbox, la fameuse console de jeu vidéo. Elle est souvent utilisée dans des dispositifs assez larges : couplée à des projecteurs 4K et des lunettes 3D dites “actives”, elle permet de créer un jeu interactif et non moins immersif. Nous l’avons testé en solo mais une expérience connectée et multi-joueurs est plus que jamais envisageable. À quelques pas de là, Alike, fervents défenseurs de cette technologie, a créé un système changeant l’angle d’une photo affichée sur n’importe quel type d’écran en fonction de la position de la personne qui la regarde.

L’innovation réside dans la nouvelle version de Kinect (pour Xbox One), utilisée en exclusivité par Synergiz pour le compte de RedBull. Le dispositif consiste à se dépenser lors de plusieurs exercices qui s’affichent sur un écran lui-même apposé à un distributeur de boissons qui vous récompense suite à l’effort fourni. Le tracking est plus précis que jamais : en plus des mouvements, il est possible de scanner les expressions du visage et le rythme cardiaque du joueur. Ce ne sont plus les émotions qui découlent des contenus mais les contenus qui s’adaptent aux émotions.

redbull-synergiz-distributeur-kinect

Pour nous, une des grandes surprises du salon reste la découverte du robot Beam créé par Awabot. Un robot contrôlable à distance via une simple interface web. Il est équipé d’un écran et de plusieurs caméras qui rendent la navigation aisée. Plusieurs de ces robots se déplaçaient à Laval Virtual, contrôlés par des utilisateurs du monde entier. Si cette innovation nous a particulièrement plu, c’est parce qu’elle est sociale par essence : une participation à un événement ne se limite plus au fait d’être physiquement présent. Ainsi, utiliser un robot comme celui-ci facilite les rencontres « In Real Life » même si des milliers de kilomètres vous séparent d’une autre personne.

beam-awabot-laval-virtual

En vrac, nous avons également vu : un tapis roulant 360° qui, couplé avec l’Oculus Rift, retranscrit fidèlement les déplacements dans un espace virtuel, une démonstration d’Augment, une application made in France de réalité augmentée, des scanners 3D pour « virtualiser » tout ce qui vous passe par la tête, un lévitateur magnétique qui fait flotter de petits objets dans les airs, des lunettes concurrentes des Google Glass et un capteur de mouvements ayant pour rôle de rééduquer de façon ludique des patients opérés des hanches. Bien sûr, il y avait aussi quelques imprimantes 3D au salon. À ce sujet, nous vous conseillons nos articles sur le 3D Print Show.

Dans le domaine de la réalité virtuelle, c’est l’industrie qui pose les codes de ce que seront les usages du grand public. Toutes les technologies émergentes présentées ici, dont nous rêvions il y a quelques années et qui sont aujourd’hui bien réelles, mettent en éveille notre créativité. Nous nous imaginons déjà les exploiter à fond et intelligemment, les mixer entre elles ou encore les détourner de leur utilisation initiale afin de renforcer le lien social entre les marques et leurs fans.

#weare4 : ibeacons et conversations

par Stéphane Maguet dans News

A l’occasion des 4 ans de We Are Social France (#weare4), nous avions envie de proposer une expérience à nos invités. C’était l’occasion de tester avec la startup partenaire Bealder, une application utilisant la Technologie Ibeacon.

Après un premier test technique concluant, nous avons décidé de déployer un dispositif un peu plus grand au niveau de l’agence afin de proposer à nos invités de découvrir cette technologie et ses usages, de mettre en œuvre techniquement un prototype grandeur nature et d’engager par la gamification une conversation liée aux 4 ans de l’agence.

#Weare4 an ibeacon application by bealder & We Are Social Fr

#Weare4 an ibeacon application by Bealder & We Are Social

Une fois l’application téléchargée avant la soirée par les invités, ceux ci étaient guidés et devaient parcourir l’agence le plus rapidement possible pour augmenter leur ranking social. Enfin ils pouvaient tweeter les anecdotes et les badges en les commentants.

La technologie Ibeacon sortie avec IOS 7, permet de faire dialoguer son smartphone via une application dédiée avec de petites briques – protocole Bluetooth BLE – disposées dans un espace physique. Bien sur ibeacon fonctionne aussi sous Android, il coûte peu cher par rapport à d’autres technologies de géolocalisation.

Beacon & Photo by estimote

Lorsque votre smartphone repère une borne, en fonction du message encodé celle ci se signale sous forme de push : information contextuelle sur une oeuvre, un monument, un magasin, un produit, un horaire de bus, un paiement, etc. C’est une manière d’aborder l’internet des lieux et des objets. On entrevoit déjà les possibilités infinies en termes d’usages et de services pour faire dialoguer digital et IRL.

Et la technologie Ibeacon a d’autant plus d’avenir qu’on imagine déjà, au delà du smartphone, tout l’attirail du wearable computing – bracelet, montre, vêtements – réagir à son environnement direct. Vous rentrez dans la magasin Nike le plus proche et c’est votre fuel Band qui commence à dialoguer avec ces fameux Beacon.

Beacon & Photo by estimote

Beacon & Photo by estimote

La géolocalisation est depuis l’invention de google maps un enjeu majeur du marketing digital. Géolocalisation, Géolocalisation indoors, micro géolocalisation. L’intérêt de ce genre de dispositif est double : d’une part le retail intelligence permet d’observer les comportements des publics et des consommateurs pour savoir si tel service ou produit est bien placé, si le parcours est optimal, etc. D’autre part il permet de proposer des contenus contextualisés, hyper-segmentés et hyper local.

Au delà du fait que les réseaux sociaux soient d’excellents canaux de recommandation, on s’aperçoit qu’ils ont d’autant plus d’impact lorsqu’ils hybrident digital et lieux physiques. La conversation à un fort potentiel dans le retail : en tant que message, en tant que service, en tant que prescription, etc.

Pas mal de marques s’y essaient surtout aux Etats Unis et les applications touristiques et muséales (Antwerp Museum) commencent à voir le jour.

Ibeacon fut un des hot topics du  festival SXSW 2014 à Austin. L’application du festival avait intégré un dispositif qui couvrait une bonne partie des endroits stratégiques. On pouvait par exemple engager une conversation avec d’autres visiteurs à l’approche du stand LEGO ou encore se voir présenter son billet sur son smartphone à l’approche du registration center.

SXSW 2014 app

SXSW 2014 app

De plus de nombreuses conférences assez importantes y étaient consacrées, entre autres Context is king ibeacons & the internet of places, Next Generation Retail Stores. A les écouter on se dit qu’Ibeacon pourrait bien articuler retail et conversation.

tags: , ,

La revue du lundi par We Are Social #205

par Marine Montironi dans News

Le mobile, premier outil de partage de contenu sur les réseaux sociaux
Un rapport récemment mené par ShareThis dévoile que 52 % du contenu partagé sur les réseaux sociaux a été réalisé via un mobile lors du premier trimestre 2014. Un chiffre qui confirme bien les premières tendances révélées par l’entreprise américaine qui mettaient le doigt sur le changement de comportement des utilisateurs vis-à-vis du partage de contenu sur les réseaux sociaux.

Le mobile, support de prédilection dans l’accès aux réseaux sociaux
Ce n’est plus un secret pour personne, le mobile est devenu un support essentiel dans l’accès aux réseaux sociaux. Des chiffres viennent maintenant appuyer cet état de fait : une majorité des plateformes sociales sont visitées via un terminal mobile aux US. Facebook, Twitter ou encore Pinterest sont parmi celles qui génèrent le plus de trafic mobile. Les plateformes « mobile-first » telles que Vine, Snapchat ou encore Instagram sont logiquement dans le haut du tableau. Les seuls réseaux à accuser un certain retard sont LinkedIn et Tumblr.

Les photos ont toujours la cote sur Facebook
Une récente étude de Socialbakers montre que la photographie est le format préféré des marques sur Facebook. Sur un mois, 75 % des statuts publiés étaient des photographies, contre 10 % pour les liens (malgré les récentes modifications de Facebook pour augmenter leur présence visuelle) et 4 % pour les vidéos. L’autre point intéressant de l’étude est que les photos recueillent 87 % des interactions.

Face à la baisse du reach, les marques ne fuient pas Facebook
Si on pouvait s’attendre à ce que la chute du reach organique sur Facebook représente un obstacle dissuadant les marques de communiquer, les résultats du premier trimestre semblent révéler le contraire. Les marques sont prêtent à payer plus. Dès qu’elles ont vu leur reach organique diminuer, l’achat de Facebook ads a augmenté. Le réseau social, quant à lui, continue d’optimiser son offre publicitaire. Dans les mois à venir, ce sont les publicités de la colonne de droite qui gagneront en visibilité grâce à un visuel désormais plus large.

Facebook et la lutte contre les SPAM
Pour Facebook, le challenge est d’apporter la bonne information, au bon moment et surtout à la bonne personne. Cependant on voit apparaître de plus en plus de SPAM qui dénaturent la qualité de lecture du News Feed. Facebook vient donc  d’annoncer la modification de son algorithme pour lutter contre ces publications. Le but : dévaloriser les publications considérées comme des SPAM ce qui les fera disparaître automatiquement du News Feed. Facebook assure que cela n’aura pas d’impact sur les pages qui ne produisent pas de contenus considérés comme SPAM.

Vers un service d’e-money pour Facebook ?
Certaines rumeurs persistantes indiqueraient que Facebook cherche à développer un service financier pour ses utilisateurs en Europe. Nous avons pu observer que le réseau social de Mark Zuckerberg cherchait à dépasser la position de simple réseau social pour devenir un véritable acteur du quotidien. Facebook se rapprocherait donc de plusieurs start-ups londoniennes offrant un service de transfert d’argent à l’international. Ce service qui s’intitulerait « passporting » offrirait la possibilité de transférer de l’argent voire même de payer sur certains sites d’e-commerce comme le propose Paypal par exemple. Cette rumeur reste à confirmer mais nous pouvons sentir une réelle volonté du réseau social de vouloir faire oublier ses échecs des Crédits Facebook et du Facebook Commerce pour lancer un nouveau service financier innovant.

L’acquisition de WhatsApp par Facebook validée (sous conditions)
Jeudi dernier, la Federal Trade Commission a approuvé l’acquisition de WhatsApp par Facebook pour 19 milliards de dollars, en contraignant néanmoins l’application de messagerie à conserver son niveau de confidentialité d’avant rachat. Une lettre a ainsi été envoyée aux conseillers juridiques des deux entreprises, stipulant que si Facebook comptait faire évoluer l’utilisation de la data collectée via le service WhatsApp, celui-ci devrait obtenir l’accord de leurs utilisateurs. Facebook et WhatsApp sont également priés de maintenir leurs efforts en ce qui concerne la confidentialité et la sécurité des données. Pour rappel, les conditions d’utilisation de WhatsApp (dont la dernière mise-à-jour date de juillet 2012) excluent la collecte de noms, d’e-mails, d’adresses et de listes de contacts.

Facebook veut simplifier ses réglages de confidentialité
Alors que les paramètres de confidentialité de Facebook semblent porter à confusion pour de nombreux internautes, le réseau social est en train de mettre en place des ajustements qui devraient faciliter l’usage quotidien du réseau social. Si jusqu’à présent, lorsqu’il publiait un message, un utilisateur pouvait déjà choisir son audience (public, amis, …), force est de constater que les termes existants n’étaient pas assez explicites. Facebook va donc ajouter une description pour chaque option, expliquant précisément ce que « public » ou « amis » veulent dire. Par ailleurs, le réseau social lancera prochainement une fenêtre d’alerte, qui apparaitra lorsqu’un utilisateur n’aura pas modifié ses réglages de confidentialité depuis un certain temps. Un petit dinosaure bleu fera alors son apparition et proposera à l’internaute de mettre à jour ses préférences.

Pour chatter en privé sur Facebook, ça se passe sur Messenger
Facebook semble avoir franchi un cap dans sa stratégie mobile, plus particulièrement en matière de discussion privée. En effet, l’échange de messages en privé via Facebook ne sera plus disponible que sur Messenger. Lancée il y a quelques mois, l’application co-existait avec la fonction « Messages » disponible sur l’application du réseau social. Facebook a débuté une campagne d’information afin de prévenir ses utilisateurs mobiles de la disparition de la fonction « Messages »  au profit de Messenger.

Sur Twitter, il y a du mouvement !
Nouvelle navigation sur les profils, profil pics plus larges, headers customisables, highlight des tweets les plus engageants, ajout d’émoticones Emojis : pour le printemps Twitter fait peau neuve en version desktop ! Ces changements majeurs en terme de design et d’ergonomie, qui ne sont pas sans rappeler le newsfeed de Facebook, sont désormais accessibles pour 10% des comptes Twitter et devraient se généraliser sous peu. Certaines marques ont déjà emboité le pas telles que @xbox, @ford ou encore @mcdonalds. Parallèlement, le réseau social a annoncé le lancement de 15 nouveaux formats publicitaires plus particulièrement destinés aux entreprises d’e-commerce et aux développeurs de jeux mobiles, rien que ça !

Linkedin : l’onglet « Produits & Services » disparaîtra au 14 avril
Linkedin est en perpétuelle évolution pour améliorer l’expérience client sur la plateforme. C’est pour cette raison que le 14 avril 2014, l’onglet « Produit & Services » disparaitra et les « Showcases » prendront le relai. En attendant, le contenu « Produits & Services » peut toujours être modifié, mais il ne sera pas possible d’ajouter de nouveaux éléments.

Disqus teste les commentaires sponsorisés
Célèbre système de commentaires communautaires, Disqus teste depuis plusieurs semaines sa nouvelle fonctionnalité : les commentaires sponsorisés. L’objectif de cette fonctionnalité est de permettre aux annonceurs de gagner en visibilité sur un fil de discussion en apparaissant en première position des commentaires d’un article de blog. Fonctionnant sous forme d’affichage rotatif, ces commentaires sponsorisés devraient permettre aux annonceurs de s’adresser à une cible plus précise. Les internautes auront par ailleurs la possibilité de désactiver ces « commentaires sponsorisés » en configurant des filtres s’ils ne souhaitent pas les voir.

Gatwick lance la compétition « guess the X-ray »
L’aéroport international de Londres-Gatwick a lancé ce lundi 14 avril « The X-ray Collection », une compétition social media où les participants doivent découvrir les produits photographiés dans un scanner d’aéroport. Au début de chaque semaine, sur les huit que durera la compétition, les organisateurs dévoileront un aperçu d’un produit photographié dans l’un des scanners à rayons X de l’aéroport. Les participants devront alors deviner quel produit se cache derrière l’aperçu, et pourront répondre soit sur Twitter, en mentionnant @Gatwick_Airport et le hashtag #XrayCollection, soit sur la page Facebook de l’aéroport. Toutes les bonnes réponses seront sélectionnées pour un tirage au sort afin de remporter des bons d’achat valables dans les boutiques de l’aéroport londonien.

Un film anti-persécution à l’école qui s’efface à chaque partage
Un film qui réduit à mesure qu’il est partagé, c’est la campagne orchestrée par la CABCY (Coalition Against Bullying for Children and Youth) pour symboliser son souhait d’éradiquer la persécution à l’école. Mettant en scène un enfant qui a « peur de partager ses angoisses », ce film d’animation réduit d’une milliseconde à chaque partage sur Facebook jusqu’à mettre fin à sa détresse. Un message fort soutenu par une mécanique intelligente.

WWF utilise Snapchat
Dans sa dernière campagne, WWF utilise Snapchat et les, désormais, incontournables selfies pour sensibiliser les internautes à la disparition de certaines espèces d’animaux. Avec la signature « Don’t let this be my #LastSelfie » (ne laissez pas ce selfie être mon dernier), la photo est présentée comme pouvant être la dernière de son espèce, de quoi interpeller et faire réagir les internautes avec le format éphémère des contenus sur Snapchat.

Unilever se lance dans la publicité multi-marques via Youtube
Pour la première fois, Unilever se lance dans la publicité multi-marques en créant la chaîne Youtube « All Things Hair » dédiée à la beauté et plus particulièrement au soin des cheveux. Composée de tutoriels de coiffures réalisés par des blogueurs vidéo reconnus, la campagne présente les marques du groupe tel que Toni & Guy et Dove. La chaîne se base sur des données Google afin de déterminer quelle sorte de conseil les femmes recherchent. Elle transmet ensuite ces requêtes à une équipe de blogueurs payés par Unilever pour leurs contributions. C’est l’agence Razorfish qui est à l’origine du concept et qui a conçu la chaine Youtube toujours en bêta test pour le moment. La version finale permettra aux internautes d’acheter les produits présentés en un clic.

Les recettes revisitées d’Oreo
Le 8 avril 2014, la fameuse marque de biscuit bi-couleurs a lancé Oreo Snack Hacks : une série de vidéos YouTube où 3 grands chefs gastronomiques (Michael Voltaggio, Roy Choi et Nguyen Tran) réalisent des recettes simples et novatrices (sucrées comme salées) à base d’Oreo. En complément de ce contenu vidéo, la marque a encouragé les fans à partager leur propre expérience gustative sur Twitter via le hashtag #OreoSnackHack ! À vos fourneaux ;)

La communication de marque sur les réseaux sociaux remise en question
L’actrice américaine Katherine Heigl a décidé de porter plainte contre la chaîne de pharmacie Duane Reade suite à un tweet posté par la marque utilisant une photo de paparazzi montrant l’actrice sortant d’une de ses enseignes. Ce procès démontre la nécessité pour les marques de faire attention au contenu qu’elles postent sur les réseaux sociaux et à ce que celui-ci respecte bien le cadre légal souvent incertain concernant ces nouveaux médias. Les marques ne peuvent utiliser le nom ou l’image d’une personne sans son autorisation si le tweet est considéré comme une publicité. Ce procès soulève notamment la question de savoir si toute communication d’une marque sur les réseaux sociaux doit être considérée ou non comme une forme de publicité.

Peter Griffin de « Family Guy » rejoint Instagram
Contrairement aux éditeurs d’applications pour mobiles utilisant des liens publicitaires menant au téléchargement direct, la Fox a décidé de changer de stratégie quant à la sortie de l’application de sa célèbre série « Family Guy : The Quest for Stuff ». Pour ce faire, le personnage principal Peter Griffin a été mis en scène en ouvrant son propre compte Instagram. En adaptant les codes de la plateforme à l’univers de la série, le compte a très vite attiré un très grand nombre de followers (158 000 à ce jour) et d’interactions. Actif tout au long de l’année, le profil aura pour but de promouvoir l’application et la série.

Thomson crée le premier mariage crowdsourcé par les fans de Facebook
Le tour opérateur Thomson donne aux couples une chance de bénéficier d’un mariage à Chypre financé par sa communauté de fans Facebook au cours d’une nouvelle campagne intitulée #YourBigDay. Les couples ont jusqu’au 12 mai pour postuler. Un panel sélectionnera le couple gagnant dont les détails du mariage (musique et la robe de la mariée incluses) seront organisés par les fans. Les couples vont partager leur journée de mariage en postant régulièrement des billets sur le blog de Thomson. Jeremy Ellis directeur marketing et digital de Thomson indique que « le crowdsourcing pour un mariage est une première au UK, une première pour Thomson et une première pour l’industrie du loisir ».

Wonga demande à Twitter de supprimer une image publiée
La société de prêts anglaise Wonga a demandé à Twitter de supprimer une image tweetée par un utilisateur pour enfreinte au copyright. L’image mettait en scène un personnage nommé Earl, qui apparait dans la campagne publicitaire de la marque, dans une prison pour les endettés. Le logo y était apposé. L’utilisateur @Brandy_Snap a reçu une alerte mentionnant les raisons amenées par Wonga. Avec cette action, Wonga a mis en lumière cette image qui a maintenant été retweetée plus de 1 600 fois.

tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

L’utilisation de Twitter sur mobile en 2014

par Arnaud Deprun dans News

Twitter France vient de publier une étude réalisée avec Nielsen sur l’utilisation des Français du réseau social spécifiquement sur le mobile. Quelques données intéressantes ressortent de cette étude.

twitter_intro

D’un point de vue quantitatif, pas de grosse surprise : 68 % des utilisateurs français utilisent un terminal mobile pour accéder à Twitter. Le réseau social ayant d’abord été pensé pour le mobile, c’est tout à fait normal. D’ailleurs, petite parenthèse historique sur le sujet, si aujourd’hui le nombre de caractère est limité à 140 caractères, c’est précisément grâce ou à cause du SMS. En effet, le SMS servait initialement à transmettre vos tweets…

Les utilisateurs mobiles en France sont plus actifs que la moyenne et ils sont 1,3 % plus engagés que les utilisateurs Twitter.

Quand les Français utilisent-ils Twitter sur mobile ?

  • 60 % des utilisateurs français utilisent Twitter dans les transports
  • 33 % des utilisateurs français utilisent Twitter pendant un événement pour relayer un instant en live
  • 33 % des utilisateurs français utilisent Twitter en mangeant ou en prenant un verre
  • 25 % des utilisateurs français utilisent Twitter durant un voyage

twitterusages

Que font-ils exactement ?

Sur l’utilisation passive :

  • 59 % lisent le newsfeed donc restent passifs
  • 41 % envoient des messages en DM

Sur l’utilisation active et donc vers l’engagement :

  • 48 % cliquent sur des liens pour avoir plus d’infos sur un sujet
  • 44 % re-tweetent des tweets
  • 38 % tweetent en utilisant un hashtag

twitter_activites

Et les marques dans tout ça ?

  • 25 % des utilisateurs français utilisent Twitter en faisant du shopping. Résultat encourageant pour déployer une stratégie sociale ou une opération tactique en magasin.
  • 50 % des utilisateurs français suivent des marques sur Twitter, et dans une logique un peu plus business, on découvre que nous sommes 38% à acheter des produits de la marque suivie.

twitter_marques

tags: , , , , , , ,

Votez pour nous aux Webby Awards !

par Chloé Desrosiers dans News

WebbysAward

Appelons cette semaine la semaine Tweet & Shoot : après avoir remporté 2 awards aux Shorty Industry Awards lundi à New-York, voici que la  Tweet & Shoot pour We Are Tennis par BNP Paribas est shortlistée aux très prestigieux Webby Awards dans la catégorie social content and marketing: sports. Le 29 avril, les campagnes primées seront dévoilées mais d’ici là, nous avons besoin de votre vote et de votre soutien actif ! Votez pour Tweet & Shoot ici. Vous pouvez également liker, tweeter et partager sur Google+, tout est permis :)

Les Webby Awards récompensent le meilleur du web, rendant hommage à la qualité irréprochable des campagnes Internet, incluant sites, publicités interactives, films et vidéos en ligne ainsi que les applications et sites mobiles. Les campagnes shortlistées et les grands gagnants sont sélectionnés par l’International Academy of Digital Arts and Sciences et ce, depuis 1996.

Toute l’équipe We Are Social vous remercie et vous donne rendez-vous fin avril pour la fin du suspense !

Petit rappel en vidéo de la campagne :

tags: , , , , , , , , , , ,