La revue du lundi par We Are Social #105

par Dimitri Gasulla dans News

La loi anti-fuite électorale tourne à la farce online
Ce dimanche, 1er tour de l’élection présidentielle, l’heure était au “Lol”, à la farce, au détournement et à la résistance face aux autorités sur la toile. Se basant sur une loi de 1977, la Commission Nationale de Contrôle de la Campagne Electorale avait prévenu les internautes Français : interdiction de dévoiler des résultats électoraux ou prédictions avant 20h sous peine de se voir infliger une peine de 75 000€. Qu’à cela ne tienne, les utilisateurs de Twitter ont eu vite fait de détourner l’interdiction en utilisant les références linguistiques de la Seconde Guerre Mondiale (hashtag #RadioLondres) et en affublant chaque candidat d’un pseudonyme codé. Ils ont ainsi pu continuer à communiquer sur l’élection, voire dévoiler les premiers chiffres dénichés sur le Web. Ainsi, François Hollande alias “Gouda”, “Le Flamby” ou “La rose de Corrèze” s’est vu faire la course en tête face à “La Rolex”, “Les talonettes” , “Le Goulash” (recette hongroise) en référence au style ou aux origines de Nicolas Sarkozy ou encore “Le Piment” (Jean-Luc Mélenchon) et “La fille à Papa” (Marine Le Pen). Au-delà de l’humour et de l’inventivité déployés par les internautes, c’est aussi une nouvelle preuve faite du côté incongru et vieillissant de certaines lois à l’heure où sur Internet, les frontières n’existent plus et le temps réel dicte sa propre loi.

Réception des symboles social média à la télévision
Une étude d’Accenture s’est intéressée à la réception des symboles social media à la télévision (un hashtag, un QR code, etc.). Il ressort de l’étude que près de deux tiers des américains se rappellent avoir vu un bouton like à l’écran et qu’un tiers a interagi avec un symbole après l’avoir vu à la télévision. Le bouton Facebook est celui qui a été le plus reconnu parmi les participants de l’étude (42%), viennent ensuite les QR-codes (28%) puis les hashtags de Twitter (18%). Pour ce qui concerne les motivations des consommateurs à interagir avec les symboles, l’étude nous apprend que la principale est la recherche d’informations à propos d’un programme TV ou d’une publicité (43%). La seconde motivation est la possibilité d’avoir des coupons de réduction (32%), puis la participation à un concours (31%).

Les consommateurs ont confiance dans le web et le social
Nielsen a sorti une nouvelle étude à propos de la confiance dans la publicité, une étude qui se penche sur 56 pays. Le point le plus intéressant de l’étude est que 92% des consommateurs ont confiance dans les recommandations des personnes qu’ils connaissent (en augmentation de 18% par rapport à 2007). Il ressort également que 70% des consommateurs font confiance aux opinions postées sur le web. Sans surprise, la confiance accordée aux publicités apparaissant dans les médias traditionnels est moins élevée et ne dépasse pas les 50%.

La bulle Pinterest éclaterait-elle ?
Alors que de nombreux early adopters se sont créé un compte sur le réseau de partage de photos « Pinterest », il semblerait que la plateforme perde en intérêt et en utilisateurs. Bien que le réseau permette une connexion directe et la publication des pins dans Facebook, le nombre d’actifs en Facebook Connect est passé de 11,3 millions en mars à 8,3 au 1er avril :

Honda ou la #Pintermission
Honda promet à quelques membres les plus actifs sur le réseau 500$ pour qu’ils fassent en réel et sur 24h ce qu’ils « postent ». La « Pintermission » comme l’appelle la marque, incite ces utilisateurs Pinterest de compétition à développer ensuite une board qui sera repinnée par Honda. Une opération qui rejoint la promesse de leur dernière campagne, qui met en avant les participants mais qui prend surtout le contre-pieds de ce que les utilisateurs font le plus passivement sur la plateforme !

Facebook lance le bouton « Ecouter » sur les pages musique
Facebook continue d’évoluer et d’apporter des nouveautés à son service pour devenir petit à petit un véritable site média. Un bouton « Ecouter » est apparu la semaine dernière à côté du bouton « J’aime » pour permettre d’écouter les morceaux de l’artiste ou du groupe de la pagefan comme vous pouvez le voir sur cette capture d’écran :


Vous cliquez et Facebook lance une application musique (Spotify ou Deezer) qui vous renverra vers les titres populaires disponibles. Il est même possible de mettre en pause la musique directement sur Facebook. Mais pour le moment, il n’existe pas d’informations sur la manière d’ajouter ce fameux bouton de lecture.

Des statistiques en temps réel sur Facebook
Cela fait partie des bonnes nouvelles de la semaine : une partie des statistiques Facebook est désormais disponible en temps réel ! Dans le détail, cela correspond au nombre de mentions « J’aime » de la page, au nombre de personnes qui en parlent et aux mesures réalisées sur les publications de la page. Les données sont en fait fournies avec un délai de 5 à 10 minutes mais cela reste très peu comparé aux 48h qu’il fallait attendre pour la précédente version des statistiques.

Des évolutions pour Facebook sur les mobiles « non smartphones »
Bonne nouvelle pour les marques, grâce à l’application « Facebook for Every Phone », les utilisateurs mobiles n’ayant pas de smartphone pourront bénéficier d’une meilleure expérience sur Facebook. Le réseau social a également ajouté le support pour trois nouvelles langues au sein de l’app, en cohérence avec les marchés qui sont les plus susceptibles d’accéder à Internet via ce type de téléphone : l’hindi, le vietnamien et le malais. Un autre point d’activation pour les marques a été ajouté avec la possibilité pour les utilisateurs de ces « feature phones » de check-in à divers endroits.

De nouvelles mesures de performance pour les Facebook Ads
Facebook s’apprête à lancer une fonction « Action Measurement » au sein de sa plateforme Ads Manager. Au-delà d’un simple indicateur, cette mesure va fournir aux marketers une visibilité plus accrue de l’engagement généré par les campagnes média Facebook : nombre d’installations de l’app, nombre d’utilisations de l’app, nombre de fois où un crédit a été utilisé au sein de l’app, la valeur des crédits dépensés au sein de l’app, le nombre de RSVPs. Cette fonction, qui apparaîtra en tant que nouvelle colonne et diagramme circulaire sur le Ads Manager devrait donc aider les marques à mieux adapter leurs campagnes à leurs objectifs. Autre nouveauté, la posibilité de tracker les actions qu’ont entrainé une publicité. Auparavant, il était seulement possible de connaître le nombre de like ou le nombre d’installation d’une application. Maintenant, nous pourrons savoir si la publicité a généré un commentaire, un partage, un post ou si l’application a été utilisée et comment elle l’a été.

Facebook teste la fonction « Trending articles »
Les articles des applications de social reader vont voir leur visibilité accrue, avec une nouvelle fonctionnalité, que certains utilisateurs ont déjà eu l’occasion d’expérimenter. Désormais il sera intégré au sein du news feed des « trending articles », ou « articles du moment », qui permettent d’accéder directement à ces social readers. L’objectif est donc ici d’améliorer l’utilisation de ces applications, en utilisant cette fois-ci plus directement et de façon disruptive l’Open Graph et ses nouvelles possibilités. Quelques zones d’ombre subsistent néanmoins sur cette fonction, comme les critères de qualification pour catégoriser les articles comme « tendance ».

Publier ou non sur les futurs Jeux Olympiques
Toute personne gérant les prises de parole online d’une marque sait à quel point il est important d’ancrer ses publications dans l’actualité pour créer de l’engagement. Mais pour ceux qui comptaient sur les JO pour dynamiser leurs communautés il semblerait que ce soit plus compliqué que prévu !
En effet, le Comité International Olympique a édicté des règles pour encadrer les publications sur les réseaux sociaux. Ces guidelines s’appliquent à toutes les personnes accréditées. Attention également pour toutes les entreprises qui ne sont pas sponsors officiels des JO : il est interdit de se relier d’une quelconque manière à la marque olympique (anneaux, mascottes, etc.). Pas possible donc de tweeter « Bonne chance à Jeanne et Serge aux JO » car cela relie la marque aux Jeux et aux athlètes. Est-ce que ces règles seront respectées ? Est-ce que les publications seront réellement surveillées ? Nous verrons mais en attendant découvrez les lignes directrices du COI.

Les JO plus que jamais à l’heure des médias sociaux
A moins de 100 jours du début des JO de Londres, le Comité International Olympique (CIO) vient de dévoiler son Athlete’s Hub, une plateforme qui agrège les mises à jours de plus de 1000 athlètes sur les médias sociaux. L’objectif de l’opération, selon Alex Huot, responsable social media du CIO, est de créer une relation plus intime que jamais entre les fans et les athlètes. Les fiches athlètes proposeront ainsi des liens vers leurs comptes Facebook et Twitter, leurs dernières mises à jour, les événements auxquels ils prennent part, etc. Les fans pourront en complément accéder aux coulisses du village olympique, chater avec les athlètes… Un système de récompenses sera également proposé aux fans qui pourront ainsi débloquer des contenus exclusifs, gagner des médailles virtuelles ou encore de vrais prix.

Arrivée de la publicité sur Tumblr
David Karp, le fondateur de Tumblr vient d’annoncer qu’il a décidé de vendre des espaces publicitaires sur sa plateforme à partir du 2 mai, après y avoir été longtemps opposé. Ces annonces seront visibles uniquement sur le « radar » (la page de connexion) et devraient générer 120 millions d’affichages par jour. Ce changement de position de Karp s’inscrit dans une stratégie de monétisation du site qui propose déjà depuis cet hiver aux utilisateurs de mettre en avant leurs publications pour 1$.

« Tumblr », bientôt plus recherché que le terme « blog »
Tumblr serait sur le point de dépasser le nombre de requêtes du terme « blog » d’ici la fin de l’année selon The Next Web. Avec déjà plus de 50 millions de blogs hébergés, la plateforme confirme sa popularité sur le Web.

Foursquare : 20 millions d’utilisateurs, 2 milliards de check-in
C’est donc 10 millions de nouveaux utilisateurs et 1,4 milliard de check-in en un peu moins d’un an, depuis juin 2011, c’est ce qui a été annoncé le 16 avril dernier lors du Foursquare Day (4sqDay 2012). Pour le moment, le service se concentrerait sur l’utilisation de ses services de géolocalisation, incluant sa fonction mise en place récemment, « Explore » et son intégration au réseau social mobile qui monte : Path.

Path lève plus de 30 millions de dollars
Le réseau social mobile Path a annoncé il y a peu une levée de fonds de plus de 30 millions de dollars. Lancé en novembre 2010 et disponible uniquement sur iPhone et Android, il revendique plus de 2 millions de membres, et compte parmi ses investisseurs Greylock Partners, Redpoint Ventures et Sir Richard Branson (le Fondateur de Virgin).

Foursquare : nouvelle plateforme publicitaire en juin
Afin d’avancer sur la question de sa monétisation mais aussi contrer Facebook et ses « Offers », Foursquare prépare actuellement le lancement de sa nouvelle plateforme média. Il s’agira de permettre aux marques/lieux de promouvoir localement leurs offres via la fonction « Explorer » de l’application. La plateforme devrait être active à partir de mi-juin et devrait compter parmi ses premiers clients des marques telles que Pepsi, Dunkin’ Donuts ou encore Walgreens. A suivre de près donc…

Et si la fille la plus hot du lycée vous remarquait enfin ?
C’est via cette accroche que Dr Pepper vous fait vivre une expérience de vidéo personnalisée grâce à Facebook Connect ! Mais le pire est à venir…
Tentez l’expérience par ici !

Un buzz positif pour la Focus dans des conditions peu favorables
Ce graphique comparatif réalisé par les spécialistes de l’audit social Inerfegy nous montre que Ford a parfaitement fait face au rappel forcé, au début du mois d’avril, de 140.000 Focus pour des problèmes d’essuie-glaces. Un rappel qui aurait pu avoir de tristes conséquences puisque Ford annonçait dans le même temps les versions électrique et hybride de la Focus. L’audit de conversation d’Inerfegy tend pourtant à qualifier ce rappel de simple incident de parcours. En effet, sur le web social, c’est bien la nouvelle version électrique de la Focus qui a fait parler les internautes. Sur l’ensemble de la période, les conversations ont même été positives à 84 %.

Un Tweet ou une publication Facebook contre une réduction de £50 ?
Air New Zealand vous offre l’opportunité de gagner un peu plus d’argent. Pour chaque réservation transformée depuis un Tweet, une publication Facebook, un mail ou un post sur un blog, Air New Zealand offre une réduction de £50 sur une prochaine réservation.
Cet effort fait parti de la campagne de ‘Fandistribution’, qui essaie de récompenser les fans qui parlent de la marque sur les réseaux sociaux. Cette opération est accompagnée d’un module permettant de visiter virtuellement la classe premium des avions de la compagnie aérienne.

YouTube veut être plus social et toucher les pays émergents
« YouTube manque de fonctions sociales de qualité. Le fait de commenter et de partager fait partie intégrante du site mais l’expérience peut être grandement améliorée» , a confié Tom Pickett, directeur général du contenu chez YouTube, à Reuters jeudi dernier. Il serait donc en train de travailler à une meilleure intégration des réseaux sociaux, avec évidemment un accent sur Google Plus. En déplacement en Inde, il a rappelé que ce pays était le 2nd plus gros contributeur en terme de contenu après les États-Unis, et que YouTube prévoyait de doubler son profit en publicité chez les marchés émergents.

Google ajoute un widget pour devenir « plus social »
Google vient d’annoncer son nouveau projet visant à rendre Gmail plus social grâce à un widget « people ». Celui-ci va intégrer les photos, vidéos et actualités récentes des amis de Google+ sur Gmail. Cette évolution met en lumière le virage social que tente de prendre Google. Voici à quoi ressemblera le module :

Quora espère valoriser son service à plus de 400 millions de dollars
Quora, le site web qui permet à ses utilisateurs de créer et d’organiser des questions-réponses, souhaite réaliser une levée de fonds de 30 à 50 millions de dollars qui lui apportera une valorisation de son service à plus de 400 millions de dollars. Bien qu’il y ait un certain intérêt des investisseurs, le co-fondateur de la startup est également censé investir jusqu’à 20 millions de dollars. Pour le moment, Quora refuse de commenter les rumeurs du financement.

Klout crée des pages de marques
Le site censé mesurer l’influence des individus et marques engagés sur les médias sociaux au moyen de savants algorithmes, d’analyses sémantiques et autres API, vient de créer des pages de marques. Le but est prinpalement d’offrir la possibilité aux marques d’identifier les tops influenceurs qui parlent d’elles, ainsi que les conversations qui y sont associées. Le site a choisi Red Bull comme partenaire pour le lancement de cette nouvelle fonctionnalité. Affaire à suivre… et à tester !

Tim Berners-Lee incite les internautes à récupérer leurs données
Tim Berners-Lee, l’inventeur du Web, estime que les données personnelles détenues en ligne pourraient être utilisées pour inaugurer une nouvelle ère de services personnalisés. Il appelle ainsi les internautes à exploiter leurs données personnelles disponibles via des géants comme Google et Facebook. Ce professeur britannique affirme que, même s’il y a eu une explosion des données publiques ces dernières années, les internautes n’auraient pas encore appréhendé le fait que ces données peuvent avoir une réelle valeur ajoutée personnelle. Selon lui, exploiter ces données pourrait notamment permettre aux ordinateurs d’offrir des services de plus en plus sophistiqués, comme proposer des articles qui soient susceptibles de nous plaire et que l’on n’a pas encore lus. Retrouvez l’article complet ici.

Le retour du « blog killer » italien
Le gouvernement italien revient sur un projet de loi concernant la protection des données sur Internet pourtant enterré il y a 5 mois suite aux protestations d’activistes.
Cette loi consistait à lutter contre la diffamation online en obligeant les sites ou blogs à rectifier leur publication sous 48h, si l’individu concerné par cette publication se déclarait injustement mentionné. En pratique, cela pourrait vite tourner à l’absurde… ce que dénonceront peut-être les bloggeurs italiens tant qu’ils le peuvent encore.

Le maire de Londres arrive sur Weibo
Boris Johnson, le maire de Londres vient d’ouvrir un compte sur Sina Weibo pour convaincre la communauté chinoise londonienne de voter pour lui aux prochaines élections municipales. Boris ne serait pas le seul politicien à céder aux sirènes du tout puissant Sina Weibo. De nombreuses marques sont désormais présentes sur le réseau aux 300 millions d’utilisateurs et aux 32,312 publications par seconde !

Si vous avez aimé ce post, pourquoi ne pas vous abonner aux infos de We Are Social par ou flux ?