La revue du lundi par We Are Social #97

par Frédéric Roginska dans News

Twitter censure-t-il des comptes non favorables à Nicolas Sarkozy ?
Si certains doutaient encore de la place des médias sociaux dans la campagne présidentielle française de 2012, voici une polémique qui devrait lever un bon nombre de doutes à 2 mois des élections. Dans un communiqué publié dimanche, Internet Sans Frontières s’inquiète de la censure qu’auraient subits des comptes Twitter non favorables à Nicolas Sarkozy. En effet, dans la foulée de l’arrivée de l’actuel président sur Twitter, ce sont 6 comptes parodiques / critiques à son égard qui ont été suspendus par le site de micro-blogging. Ainsi les comptes @_nicolassarkozy, @mafranceforte, @fortefrance, @SarkozyCaSuffit, @sarkozycestfini et @DehorsSarkozy ne sont plus accessibles, si bien que le hashtag #SarkoCensure est passé en trending topic dans la soirée de dimanche. De son côté, Twitter a justifié ces suspensions en indiquant que les comptes incriminés n’auraient pas respecté les guidelines relatives aux comptes parodiques, chose qu’Internet Sans Frontières conteste. Une explication qui n’a donc pas fini d’alimenter les critiques et illustre, aux dépends de l’UMP, le désormais célèbre effet Streisand puisque l’information est désormais reprise jusque l’autre côté de l’Atlantique.

L’engagement, priorité absolue des entreprises pour 2012
Dans son dernier rapport, réalisé en partenariat avec Adobe, Econsultancy a interrogé plus de 600 entreprises afin de déterminer quelles sont leurs priorités pour l’année 2012. Sans conteste, la priorité absolue des marketers semble être l’engagement sur les médias sociaux (54%), mais ressortent également l’optimisation du marketing mobile (38%) ainsi que l’optimisation du contenu (37%). En revanche, cette étude met en exergue que l’analyse est loin d’être une priorité pour les entreprises (19%).

En Chine, le microblogging dépasse les réseaux sociaux
Le 29e rapport statistique du développement du Web en Chine, sorti en janvier 2012, rapporte que sur les 513,1 millions d’internautes chinois, 249,9 millions tiennent un microblog (Weibo) et 244,2 millions sont présents sur les réseaux sociaux. Pour en arriver là, le nombre de microblogs s’est ainsi vu augmenter de 296% entre 2011 et 2012.

Les médias sociaux, facteurs clés dans l’acte d’achat en ligne
De nouvelles études ont démontré que l’exposition aux médias sociaux, associée à d’autres formats d’annonces en ligne, favorise l’acte d’achat des internautes et augmente le panier moyen des commandes. Les consommateurs ayant été exposés à divers formats (search, mail, display), en plus des médias sociaux, dépenseraient en moyenne $280,71, soit le double par rapport à la moyenne de tous les autres canaux numériques.

L’arrivée de la Timeline pour les marques dès le 29 février ?
La rumeur enfle : Facebook devrait lancer aux Etats-Unis la Timeline pour les pages de marques dès ce mois-ci. Ces nouvelles pages devraient être testées avec une poignée de partenaires privilégiés. Quant à savoir les différences par rapport à un profil utilisateur ou l’avenir des actuels onglets, il ne reste plus qu’à attendre que Facebook lève le voile le 29 février prochain ! D’ici là, les marketers peuvent d’ores et déjà réfléchir à la manière d’intégrer l’histoire des marques de manière chronologique (ex : Coca Cola qui pourrait ajouter un événement en 1892, l’année de son fondement) ou encore aux façons d’exploiter au mieux l’OpenGraph avec cette nouveauté.

1M de fans supplémentaires par mois pour le top 10 des marques sur Facebook
L’engagement des fans a beau être le métrique le plus important pour évaluer le succès d’une page, il n’en reste pas moins vrai que la croissance du nombre de fans est une donnée très surveillée. Le graphique ci-dessous présente le nombre total de fans des marques les plus importantes sur Facebook, à savoir Coca-Cola, Starbucks, Red Bull, Oreo, Converse, Converse All Star, Skittles, PlayStation, iTunes et Pringles. On y constate que la croissance la plus forte a été enregistrée entre avril et juin avec un gain de 10% environ par mois. La croissance de 4,3% à la mi-février représente à elle seule près de 1 million de nouveaux fans acquis en un seul mois !

Facebook s’apprête à lancer les comptes et les pseudonymes vérifiés
Avec cette nouvelle fonctionnalité, Facebook va permettre à des célébrités de vérifier leur compte et leur donner la possibilité d’utiliser un pseudonyme. Ces derniers bénéficieront alors d’une place plus importante dans les suggestions « People To Subscribe To ». Les intentions de Facebook sont ici d’empêcher les utilisateurs du réseau de s’abonner à des faux profils et ainsi optimiser sa fonctionnalité d’abonnement qui préoccupe tant Twitter.

Facebook teste-t-il trop tôt ses read/watch/listen Sponsored Stories ?
Dans ce nouveau format publicitaire, l’annonceur pourra payer pour promouvoir une histoire (par exemple « X a lu tel article ») même s’il ne possède pas l’application via laquelle l’action est effectuée. Ainsi une marque pourra sponsoriser une histoire en relation avec un article qui parle positivement d’elle. Mais pour que ce scénario se développe, il faut que :

  • Les marques gagne en flexibilité et en réactivité ;
  • Le ROI de ce nouveau format soit plus évident à appréhender. Par exemple, on ne sait toujours pas à quoi ressemble ce format.

Cette nouvelle fonctionnalité publicitaire fait partie de la vision à long terme que Facebook porte sur son marché, mais il est étonnant que l’entreprise teste déjà ce format alors que sa valeur n’a pas encore été prouvée aux yeux des annonceurs.

Plusieurs entreprises ferment leur boutique Facebook
Gamestop, Gap, J.C Penney et Nordstrom ont en commun le fait d’avoir au cours de l’année écoulée ouvert puis fermé une boutique sur Facebook. La raison ? Des ventes bien loin de correspondre aux estimations de départ. Selon Sucharita Mulpuru, analyste chez Forrester Research à Cambridge, faire du commerce sur Facebook équivaut à « essayer de se rendre dans un bar et vendre directement des produits à des personnes en train de passer du bon temps avec leurs amis ». Or Facebook n’est pas un lieu de vente mais avant tout un lieu de conversation, affinitaire et communautaire où il faut créer une expérience pour attirer et fidéliser ses fans. C’est justement ce que Wade Gerten, CEO de 8th Bridge, un éditeur de logiciel de social shopping, nous rappelle dans un article de Forbes. Il cite notamment deux exemples d’enseignes qui apportent un vrai plus à leurs clients sur Facebook. Le premier, Ticketmaster, n’a pas répliqué son site de vente de billets de concerts en ligne mais à travers une application dédiée, permet de réserver un concert puis d’y inviter ses amis. Delta Airlines, compagnie aérienne américaine, facilite de son côté l’organisation des voyages en groupes, entre amis ou en famille, un vrai cauchemar pour qui s’y est essayé un jour.

La bière américaine « New Belgium » remercie ses fans Facebook
Selon une estimation réalisée par la marque, chaque fan Facebook de la bière « New Belgium » rapporterait en moyenne $260 chaque année. Cela représenterait près de la moitié des ventes annuelles de la marque et c’est pourquoi celle-ci investit massivement la plateforme. Troisième en volume de ventes, elle a une base de fans bien supérieure à celle de ses concurrents grâce à un ciblage géographique de ses consommateurs. La marque a ainsi développé 38 pages locales, ciblant 28 des Etats américains.

Une émission de télé-réalité anglaise obtient 700 000 votes via Facebook
« Celebrity Big Brother », équivalent de notre Loft Story avec des célébrités, a choisi en janvier de changer sa méthode de vote en proposant à ses fans Facebook de participer. Au final, ce sont 700 000 votes qui ont pu être observés, sans faire baisser toutefois le nombre de votes par téléphone. Cela constitue une augmentation de plus de 70% par rapport au nombre votes à la même période l’an dernier. Grâce à l’application, les fans pouvaient voter sur Facebook en payant via Paypal. Nick Bampton, directeur des ventes de Channel 5, diffuseur le programme, se félicite de ces résultats et démontre l’efficacité que peut avoir une mise en place de ce type sur Facebook.

Adidas habille votre timeline
Surfant sur Timeline, le nouveau phénomène Facebook, Adidas a récemment lancé sur son site une application permettant de créer une cover, ou couverture en bon Français. Une application facile à utiliser et bien faite, mais reste à savoir si celle-ci est en conformité avec les CGU de Facebook, lequel ne souhaite pas voir ses espaces préemptés par les marques.

Pinterest fait sa publicité sur Facebook
Pinterest est un réseau social qui fait beaucoup parler de lui en ce moment. Pas un jour sans un article qui n’évoque ce nouveau phénomène, son succès, son modèle économique… Parmi les éléments notables, nos collègues de We Are Social Singapour ont observé le comportement des notifications de ce site sur le Ticker Facebook. Comme vous le voyez sur les captures ci-dessous, en plus de l’information traditionnelle, des pictogrammes incitent les membres Facebook à sortir du site. Ceci est possible car Pinterest a développé l’une des nouvelles Social Apps qui s’intègrent parfaitement à la Timeline et au Ticker, mais reste étonnant dans la mesure où cela permet aussi à un site concurrent de Facebook d’inciter les membres de ce dernier à venir visiter le nouvel endroit à la mode.

Pinterest et le Ticker

Le WSJ couvre la Fashion week avec les réseaux sociaux à la mode
Au dela de cette mise en avant sur Facebook, Pinterest n’aura pas mis longtemps à attirer l’oeil des marques. Pourtant peu associé à l’univers des défilés dans l’esprit des lecteurs, le Wall Street Journal a envoyé neufs journalistes pour couvrir la Fashion Week de New-York, tous armés d’un iPhone et d’un compte Instagram. Aussitôt publiés, leurs tweets (et par extension leurs photos Instagram) sont automatiquement agrégés sur une page de la rubrique Fashion Week du site du journal. Les meilleurs sont ensuite sélectionnés et publiés sur le compte Pinterest officiel du WSJ et sur son compte Instagram : un dispositif centré sur une logique éditoriale très visuelle et porté par deux réseaux sociaux de partage de photos qui démontrent leur bon fonctionnement en parallèle dans une stratégie sociale de marque.

Le social show de Burberry
Du côté de la Fashion Week de Londres, la marque de luxe Burberry révèlera ce soir sa nouvelle collection femmes automne-hiver 2012 dans un défilé extravagant qui sera diffusé en streaming dans son intégralité. Pour l’occasion, la marque a su agrémenter la révélation de sa collection d’une couche sociale innovante, car pour donner une visibilité maximale a ce liveshow, Burberry n’a pas simplement opté pour une diffusion en direct depuis sa propre page Facebook. Elle a ainsi créé un lien du livestream lequel génère la publication d’une vidéo « embed » une fois posté sur leur mur par les utilisateurs Facebook. Un dispositif qui offre un réel bénéfice pour la marque : cette façon de socialiser son évènement, en plus d’optimiser sa visibilité au travers de Facebook, permet de générer des conversations plus intimistes autour du show et plus globalement de la marque. Des conversations initiées par un contenu de marque et embarquées sur le mur de ses fans en somme.

Ford + Instagram = Fiestagram, les résultats
Tout comme Tiffany’s ou Air France, Ford fait parti de ces marques ayant récemment investi le réseau mobile de photo Instagram. Lancée il y a plusieurs semaines Fiestagram, est une campagne d’ampleur européenne où chaque utilisateur d’Instagram pouvait uploader ses photos dans de nombreuses catégories, chacune d’elle étant associée à une des technologies caractéristiques de la voiture (écouter, démarrer, etc.). Pour participer, les utilisateurs ajoutaient à leurs photos le hashtag associé à chaque semaine. En 7 semaines, plus de 16 000 photos ont ainsi été partagées.

Twitter, plus prompt à annoncer la mort de Whitney Houston
C’est une nouvelle fois par l’intermédiaire des médias sociaux, et particulièrement Twitter, que le monde a découvert en premier lieu la mort de chanteuse américaine Whitney Houston. Ce sont ainsi deux millions et demi de tweets qui ont été émis dans les deux premières heures qui ont suivi la première annonce.

Obama toujours aussi actif sur Twitter
Barack Obama continue de jouer du levier Twitter avec une nouvelle campagne intitulée #40dollars. Dans une vidéo publiée sur Youtube, le président américain demande à ses concitoyens de s’unir face à l’augmentation des impôts prônée par ses adversaires républicains et à agir sur Twitter en y inscrivant ce que représentent pour eux la somme de $40 (le surcoût moyen d’une telle augmentation des impôts) grâce au hashtag #40dollars.

Google+ face à un échec démographique ?
Si l’avenir d’Internet semble être social, comme nous le pensons, l’avenir de Google pourrait alors dépendre du succès de son réseau Google+. Or, ce dernier se trouve face à un problème démographique. Selon un rapport de Website-Monitoring.com, deux tiers des utilisateurs de Google+ sont des hommes et 42% sont célibataires et étudiants. Bien entendu, Google+ n’est pas un site de rencontre, mais le manque de femmes sur le réseau pourrait lui jouer des tours. Les premiers réseaux comme Friendster, MySpace ou encore Facebook ont réussi à émerger en partie grâce au désir de « voir » et de se connecter avec des membres du sexe opposé, et ce d’autant plus que les femmes sont souvent très actives sur les réseaux sociaux. Google devrait ainsi probablement commencer à chercher les raisons pour lesquelles les femmes n’aiment pas (encore ?) son réseau social.

1400% de croissance pour les pages marque sur Google+
Un rapport de Bright Edge révèle que les pages de marque sur Google+ ont crû de 1400% depuis décembre. Le rapport explique que le nombre de personnes qui mettent une des 100 premières pages de marques dans un cercle est passé de 222 000 à 3,1 millions. Des chiffres impressionnants mais à relativiser car les interactions restent encore très limitées et, comme nous venons de le voir, Google+ se trouve face à un problème démographique de taille. Aujourd’hui, la page la plus populaire est celle d’H&M avec 537 278 personnes qui l’ont « encerclée ».

Les pages de marques croissent plus vite sur Google+ que sur Twitter
Toujours concernant les pages de marques, Google+ mettra du temps à rattraper son retard sur Facebook, mais le réseau social du moteur de recherche leader peut déjà se targuer d’une belle victoire sur son autre concurrent direct, Twitter. En effet, Twitter a aussi mis en place des pages spéciales pour les marques dernièrement, mais le succès n’est pas encore au rendez-vous. Le réseau social de micro-blogging est loin de connaître les taux de croissance impressionnants de Google+. Vous trouverez quelques chiffres comparatifs sur Social Bakers notamment.

Les followers Google+ ne sont que des numéros, des « ghosts »
C’est la conclusion à laquelle arrive Kevin Kelly, ex-fondateur du magazine Wired, en se penchant sur la composition de ses cercles, sur son blog Technium. En effet, parmi les plus de 500 000 abonnés qu’il comptabilise, la plupart n’ont ni ajouté de photo à leur profil, ni jamais posté ou commenté. Comment et pourquoi sont-ils arrivés là ? Ils sont venus jeter un oeil sur sa page, car elle figure dans le parcours d’arrivée, comme cercle à rejoindre par défaut, mais ne sont jamais revenus. Car plus un compte rassemble de membres, et plus il est susceptible de compter un nombre important de followers sans réalité (spammeur, newbie sans ancrage dans la communauté, organisation…). Cependant, on retiendra que si Twitter rencontre également ce phénomène, force est de constater que son ampleur est décuplée sur Google+. De quoi douter encore davantage des chiffres d’audiences annoncés par Google+.

Google+ pour iOS inclut désormais le téléchargement instantané
Une nouvelle version de l’application Google+ iOS est apparue sur l’App Store. A l’instar de sa grande soeur sur Android, elle propose désormais elle aussi le téléchargement instantané. Une fois activé, cette fonction permet à l’application de télécharger automatiquement toutes les photos et vidéos que vous prenez vers un album privé sur Google+, afin que vous puissiez les partager plus facilement ensuite avec vos cercles.

Des chaînes YouTube avec un profil Google+
YouTube a annoncé la possibilité d’ajouter son profil Google+ sur la page d’accueil de sa chaîne. Il est maintenant également possible de publier des vidéos ou des playlists avec un commentaire directement depuis la page Flux, diversifiant ainsi les publications vers les abonnés de la chaîne. De plus, davantage d’options pour les annotations ont été ajoutées, dont la possibilité de créer un style par défaut pour sa chaîne, ce que les professionnels ne manqueront pas d’apprécier. Enfin, les publications ont légèrement changé d’apparence pour être encore plus facilement lisibles. YouTube accentue ainsi sa touche sociale, avec Google+ notamment, mais sans pour autant s’y intégrer intégralement encore.

Google Latitude Leaderboard, sur les plates-bandes de Foursquare ?
Leaderboard permet de gagner des points en faisant un check-in sur Google Latitude. Et bien que Google ait été pour le moment discret sur cette fonctionnalité, une partie des utilisateurs de l’application Android Google Latitude y ont déjà accès. Lorsqu’un utilisateur check-in sur l’application, il gagne des points et se retrouve sur la page Leaderboard, laquelle le place dans un classement comparatif avec ses amis Google+. Leaderboard semble encore loin de pouvoir concurrencer Foursquare, mais comme beaucoup de nouveautés qui entourent Google+, c’est une fonctionnalité à garder à l’oeil.

Si vous avez aimé ce post, pourquoi ne pas vous abonner aux infos de We Are Social par ou flux ?


tags: , , , , , , , , , , , , ,